Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La cavale européenne d'Anis Amri

24 Décembre 2016, 10:07am

Publié par Thomas Joly

Anis Amri, principal suspect de l’attentat de Berlin, a été abattu par la police italienne à Milan, au cours d’un contrôle de police. Ce Tunisien de 24 ans, qui ne sera guère pleuré en Europe, emporte avec lui un certain nombre de réponses à des questions que n’auraient pas manqué de lui poser les services de la police allemande.

Mais quelle que soit l’évolution de l’enquête, qui apportera sans doute des éclairages intéressants sur cette affaire, une interrogation primordiale demeure : comment les autorités allemandes ont-elles pu ignorer les signaux inquiétants que lui envoyait un personnage au passé douteux et aux fréquentations suspectes ?

Condamné à plusieurs reprises pour des faits de délinquance qui ne cachaient pas ses intentions de poursuivre sa carrière criminelle. Surveillé par les services de renseignement du fait de ses fréquentations religieuses extrémistes. Tout laissait à penser que le pire était envisageable. Alors, pourquoi a t-on cessé les surveillances ? Pourquoi les autorités allemandes n’ont-elles pas expulsé ce dangereux individu, qui était d’ailleurs en situation irrégulière ?

D’un point de vu policier, il est vrai que la situation allemande est particulière. L’organisation du pays en 16 länder suppose l’existence d’une multitude de services de police et de justice différents que les autorités fédérales ont la plus grande difficulté à coordonner. Par ailleurs, comme dans de nombreux pays européens qui n’ont pas fait de la sécurité leur priorité, les services de police fonctionnent le plus souvent à flux tendu. Enfin, nous savons que l’Allemagne entretient, par rapport aux services de sécurité en général, une relation de suspicion.

Ajoutées à ces difficultés fonctionnelles et institutionnelles, les orientations prises par l’Europe n’ont pas facilité les choses. Large ouverture des frontières.

Prédominance des droits des citoyens sur leurs devoirs, arbitrée par une CEDH attentive. Absence de politiques communes dans les domaines régaliens. Bref, tout concourt à ce qu’une grande confusion règne sur l’Europe, ce qui fait, bien entendu, les affaires des islamistes. En résumé, face à des difficultés administratives et légales innombrables, les services de police européens en sont réduits à réagir et ne peuvent plus agir. Le temps de latence que cela implique se retrouve au cœur de la problématique terroriste actuelle.

L’attentat de Berlin, et la personnalité de celui qui en est vraisemblablement l’auteur, rappelle aussi les liens étroits qui existent entre délinquance et terrorisme. De nombreux auteurs d’attentats ont, ainsi, été identifiés comme ayant eu un parcours criminel préalable à leur implication dans le djihadisme. Cette donnée est importante lorsqu’il s’agit d’enquêter et de déceler d’éventuels comportements suspects, notamment en milieu carcéral. La rapidité de la « conversion » à l’islamisme radical des intéressés, parfois en quelques mois, n’est également pas sans poser de sérieuses interrogations sur les vecteurs qui la permettent.

Une fois encore, il apparaît qu’Anis Amri a agi de façon relativement isolée. La préparation « artisanale » de l’attentat. Ses papiers d’identité retrouvés sur les lieux de son forfait. Et les conditions de sa cavale, au terme de laquelle il finit seul, abattu lors d’un contrôle de routine, attestent d’une organisation minimale. Mais il y a, malheureusement, fort à craindre du retour imminent de djihadistes rompus au combat et susceptibles de bénéficier d’une logistique bien plus efficace.

Olivier Damien

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le tueur islamiste de Berlin abattu comme un chien galeux par la police à Milan

23 Décembre 2016, 11:26am

Publié par Thomas Joly

L'auteur présumé de l'attaque au camion-bélier de Berlin, Anis Amri, un islamiste tunisien de 24 ans, a été abattu lors d'un contrôle de police dans la nuit à Milan, ont annoncé vendredi les médias italiens.

Le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti, a confirmé l'identité d'Anis Amri à l'occasion d'une conférence de presse. Selon le Corriere della Serra, les empreintes de la racaille abattue correspondent à celles d'Anis Amri qui ont été retrouvées dans le camion.

L'opération s'est déroulée cette nuit vers 3h du matin à Sesto San Giovanni, une commune de la métropole de Milan. Il est arrivé en Italie depuis la France en train. Dès sa sortie de la station, il a été contrôlé par la police.

La police a voulu contrôler les documents d'identité de la personne. Il a alors mal réagi en sortant notamment une arme de calibre 22 et hurlé « Allah Akbar » comme un dément. Des échanges de coups de feu ont eu lieu avec la police blessant un policier à l'épaule. Anis Amri a alors été abattu. 

L'identification de la pourriture islamique a pu être réalisée grâce à empreintes et la mesure de son visage.

Voir les commentaires

Le trotskisme, c’est bête et méchant

23 Décembre 2016, 11:02am

Publié par Thomas Joly

Les trotskistes, pensent certains, c’est somme toute des cocos plus gentils et moins sauvages que les autres. Qu’ils se détrompent en allant voir sur le site du NPA le commentaire au sujet de l’attentat islamique de Berlin. C’est, là, un beau morceau de langue de bois qui mérite bien un petit commentaire :

« À nouveau, l’émotion à deux vitesses bat son plein. La tuerie de Berlin fait la une des médias depuis lundi soir alors que l’attentat perpétré à Karak, au Sud de la capitale jordanienne, plus tôt dans la matinée, n’a pas donné lieu à autant d’émoi, en dépit d’un nombre quasi identique de victimes mortellement touchées… »

Chacun appréciera « l’émotion à deux vitesses qui bat son plein », ainsi que le reproche implicite fait aux médias charognards de monter en épingle ce qu’ils ne devraient considérer, somme toute, que comme un simple incident regrettable !

« Il n’est pas certain, donc, que les motivations du conducteur du semi-remorque relèvent de l’Islam djihadiste. […] Ce qui est sûr, en revanche, c’est l’instrumentalisation de l’événement par les gouvernements européens… »

Il y a ce qui « n’est pas certain » et il y a « ce qui est sûr ».

Pas certain que l’islam djihadiste soit coupable de ce qu’on a trop vite fait de l’accuser. Sûr, en revanche, que les vilains gouvernements européens, eux, sont coupables d’instrumentaliser l’événement à leur profit. Il faut donc bien voir où sont les vrais coupables !

« Côté français, Bruno Le Roux s’est empressé de réaffirmer “la coopération franco-allemande dans la lutte antiterroriste” de façon à ce que Paris et Berlin “gagnent le combat contre ceux qui veulent atteindre nos valeurs et notre liberté”. Raison de plus, par conséquent, de réclamer un serrage de vis liberticide ultérieur. »

Qui s’attaque à la liberté ? Les djihadistes ? Non, le texte reproduit de façon ironique, entre guillemets, l’expression « ceux qui veulent atteindre nos valeurs et notre liberté » employée pour les désigner. Par contre, les États européens, eux, vont bel et bien s’engager dans « un serrage de vis liberticide ». Ce sont donc eux les vrais assassins de la liberté !

« Cependant, dans une Europe gangrénée (sic) plus que jamais par le chauvinisme, l’islamophobie et les raccourcis xénophobe (sic), il faudra savoir davantage, encore, résister aux sirènes du sécuritarisme qui est avant tout la face interne d’une politique impérialiste qui pratique et génère, par effet spéculaire, les pires des barbaries. »

Autrement dit – oui, vous avez bien lu ! –, les responsables des attentats, ce ne sont pas les djihadistes qui ont perpétré ceux-ci mais les États européens qui ont pris des mesures de sécurité afin de tenter de s’en préserver, des États gangrenés et barbares qui se voient, pour cette raison, taxés par nos trotskistes, non seulement du délit maintenant bien connu d’« islamophobie », mais aussi d’un nouveau délit : le « sécuritarisme » !

De tout cela il devrait résulter, de façon évidente pour tout le monde, qu’en fait les victimes, ce sont les assassins, et les assassins, ce sont les victimes. CQFD ! Miracle de la dialectique marxiste bien maniée ! Bêtise ou méchanceté ? Les deux, sans doute…

André Pouchet

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Manuel Valls enfariné au cri de « 49.3, on n’oublie pas, on ne pardonne pas »

23 Décembre 2016, 10:44am

Publié par Thomas Joly

En déplacement ce jeudi au marché de Noël de Strasbourg, Manuel Valls, ex-Premier ministre devenu candidat à la présidence de la république, s’est fait enfariner alors qu’il se préparait à entrer dans un café pour rencontrer des militants socialistes.

L’auteur des faits, un homme d’une trentaine d’années, est arrivé en courant, et a crié : « 49.3, on n’oublie pas. On ne pardonne pas ». Il a ensuite été rapidement interpellé par des policiers.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Trump : l'attentat de Berlin « prouve que j'ai raison » de vouloir interdire l'entrée des musulmans aux États-Unis

22 Décembre 2016, 19:10pm

Publié par Thomas Joly

Le président élu Donald Trump affirme que l'attentat de Berlin "lui donne raison" de vouloir interdire l'entrée des musulmans sur le territoire américain. 

Interrogé, mercredi, sur une éventuelle réévaluation d'interdire l'entrée des musulmans aux États-Unis, après l'attentat de Berlin, Donald Trump déclare: "Vous connaissez mes projets. Cela prouve que j'ai raison, à 100 %", rapportent plusieurs médias américains. 

Le président élu a également déclaré que l'attentat de Berlin était un "attentat contre l'humanité""Voilà ce dont il s'agit. Un attentat contre l'humanité et cela doit cesser"

Quelques heures après l'attaque du camion sur le marché de Noël de la capitale allemande, Donald Trump avait déjà créé la polémique. Il avait en effet affirmé que les événements de Berlin étaient avant tout un attentat contre les chrétiens. "Des civils innocents ont été tués dans les rues alors qu'ils se préparaient à fêter Noël. L'État islamique et d'autres terroristes islamistes attaquent continuellement les chrétiens au sein de leurs communautés et lieux de culte".

Source : http://www.bfmtv.com

Voir les commentaires

Marseille : Le Parti de la France obtient la fermeture administrative du repaire des activistes d'extrême gauche

22 Décembre 2016, 11:29am

Publié par Thomas Joly

Le 19 novembre, un contrôle de police a eu lieu au Molotov, salle de concert marseillaise et repaire crasseux de prétendus « antifascistes », suite à des plaintes pour tapage nocturne. S'en est suivi un courrier du préfet notifiant aux tenanciers sa volonté de fermeture administrative.

Le journal La Provence évoque le rôle du Parti de la France et notamment d'Olivier Bianciotto, Délégué départemental du PdF 13, dans cette procédure de fermeture de ce bouge d'extrême gauche. L'article, très complaisant vis-à-vis des gauchistes, est disponible ici. La journaliste l'ayant écrit refusant que nous en reproduisions ne serait-ce qu'un extrait, la collusion semble évidente...

Voir les commentaires

Cologne : La police vide les cellules pour faire face aux prévisibles viols par des migrants le jour de l’An

21 Décembre 2016, 10:33am

Publié par Thomas Joly

Les policiers allemands se préparent à vivre un bis repetita des horribles agressions sexuelles commises par des migrants l’an dernier en vidant les cellules des prisons par avance juste avant le Réveillon.

L’an dernier rappelons qu’il y avait eu plus plus de 1.200 plaintes pour agressions sexuelles commises par des « réfugiés » à Cologne lors de la Saint-Sylvestre.

Cependant, seulement 35 personnes ont à ce jour comparu devant les tribunaux et seulement 24 ont été reconnues coupables.

La police municipale de Cologne a tenté de rassurer la population en affirmant qu’il n’y aurait pas cette fois-ci de scènes similaires au fiasco de l’an dernier, qui a vu des attaques sexuelles massives bien coordonnées par des prédateurs étrangers aux abords de la cathédrale du centre ville.

Ils ont annoncé que 66 cellules peuvent recevoir 100 prisonniers à la fois.

Un porte-parole de la police a déclaré : « En plus de cinq fourgons de la ville prévus au transport des prisonniers, d’autres véhicules de ce genre ont été réquisitionnés auprès d’autres villes pour le Nouvel An. Ils seront disposés dans différents endroits stratégiques de la ville et peuvent transporter chacun à l’intérieur sept personnes en garde à vue en même temps ».

Un juge sera en service dans chaque commissariat pour décider qui doit rester en garde à vue et qui doit partir en prison sur le champs.

Le chef des polices de la ville, Juergen Mathies, a également révélé qu’il y aurait cette année 1.500 policiers en service dans la ville, soit dix fois plus que l’an dernier, pour éviter les viols.

Ils ont également prévu une surveillance par hélicoptère pour limiter le nombre d’officiers de police dans certaines zones et en déployer d’autres spécialement entrainés dans la prévention des attaques sexuelles.

Source : http://www.fdesouche.com

Dans la vidéo ci-dessus les cris d’épouvante de jeunes allemandes en train de se faire violer par les hordes de migrants

Voir les commentaires

Message de Bruno Le Roux : pas plus de 90 km/h sur les marchés de Noël

21 Décembre 2016, 10:23am

Publié par Thomas Joly

Le passager retrouvé mort dans le camion est polonais. Partout, sur toutes les ondes, toutes les chaînes, il y a du Polonais dans l’air. Probablement un attentat. Pas sûr. Avec un peu de chance, il s’agit d’un déséquilibré, d’un fou, d’un père Noël enragé… Mais savez-vous que le passager était polonais ? Et le camion suédois. Il était suédois, le camion. Peut-être piloté par personne. Un camion Google sans conducteur… Ah, c’est pas au point, ces machins-là. Ça fonce n’importe où.

Dans les heures qui suivent l’attentat, à aucun moment notre brave BFM (et les autres) n’aborde la question du chauffeur. Tant d’embarras nous embarrasse. Sur les plateaux des chaînes d’info, dans les radios, les rédactions, la patate chaude passe de main en main. De toute évidence, il n’y avait aucun conducteur à bord de ce camion. Et la pomme de terre circule. Quelqu’un pourrait la manger, en faire des frites, une purée… Mais non. On se la passe… Vous a-t-on dit qu’il y avait un Polonais dans le camion ? Oui ? Ah… Désolé…

Et puis, au matin, l’ombre d’une esquisse d’un profil de terroriste se dessine. Mais qui est-ce ?

Heu… Un Afghan…

Ah bon ?

Oui. Un réf… Un réfu… Euh… Un réfugi… 

Précisez votre pensée, que diable !

Eh bien, c’est-à-dire que… Euh… C’est un mig… Un mimig… Un migra…

Vous voulez dire un migrant ?

Voilà, c’est ce que je voulais dire… 

Eh ben, l’accouchement n’a pas été facile. Des heures de contractions… Une douleur ! Mais qu’attend-on pour placer ces pauvres journalistes sous péridurale ? Dans son message, François Hollande n’a même pas eu un mot pour la souffrance des employés de BFM, RTL et tutti quanti. À quelques jours de Noël, quel manque d’humanité !

Mais le championnat du monde de l’empotage est remporté par Bruno Le Roux, ci-devant ministre de l’Intérieur à peine démoulé. Au micro d’Europe 1, l’homme se lance dans un numéro de patinage artistique doublé d’un grand moment de transparence politique. « Compassion bla-bla… Solidarité bla-bla… De l’unité… » Lorsque le journaliste aborde la douloureuse question de l’origine « migrationnelle » du terroriste, tout se fige dans le studio… « L’enquête… Il faut attendre les résultats de l’enquête… L’inspecteur Derrick est sur le coup… Les autorités allemandes restent prudentes… Alors moi, pensez donc… »

Puis vient le message final qui laisse l’auditeur KO debout devant son café : « Je leur demande [aux Français] de s’amuser, je leur demande de sortir, je leur demande aussi d’être prudents… Et je pense en particulier à la question de la sécurité routière, je leur demande, sur les routes, d’être particulièrement prudents. »

Après le patinage, un peu de ski hors piste… Qu’est-ce que la prudence sur les routes vient faire là ? Pas plus de 90 km/h sur les marchés de Noël ? Le ministre a oublié le sujet et part en figure libre…

Comme une cerise sur la choucroute, Angela Merkel apparaît en grand deuil et repasse une couche de « vivre ensemble »… L’ambiance hôpital psychiatrique bat son plein…

Dernière minute : la personne interpellée ne serait pas le chauffeur du camion… C’est confirmé, Google conduisait.

Jany Leroy

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Louis Brot en charge de l'action militante dans les Alpes-de-Haute-Provence

21 Décembre 2016, 10:04am

Publié par Thomas Joly

Louis Brot, ancien militant très actif du Front National puis de la Ligue du Sud, a décidé de rejoindre le Parti de la France afin d'y retrouver les valeurs du Front National d'antan incarnées par Jean-Marie Le Pen.

Il aura en charge d'assister Thomas Annequin pour développer l'action militante du PdF dans les Alpes-de-Haute-Provence en organisant collages, boitages et tractages avec toutes les bonnes volontés militantes.

Pour rejoindre l'équipe du PdF 04 : http://annequinthomas@outlook.fr

Voir les commentaires

Terrorisme musulman : la démission des politiciens européens

20 Décembre 2016, 18:51pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué de Bruno Hirout, membre du Bureau politique du Parti de la France, Délégué départemental du Calvados

Après Manuel Valls qui avait déclaré qu'il faut s'habituer à vivre avec le terrorisme et qu'il y aurait de nouvelles victimes, nous avons maintenant Angela Merkel qui vient de déclarer « Comment pouvons-nous survivre ? Moi-même je n'ai pas de réponse à vous apporter. »

Cette démission politique face à la barbarie islamiste est insupportable. Ces incapables ne nous proposent que la mort. Par idéologie multiculturaliste, les dirigeants européens se refusent à prononcer le nom de notre ennemi, ils se refusent donc à mener le combat pour la défense de nos vies ! A ce sujet nous avons touché le fond hier soir, avec ce tweet de l'Elysée qui exprime sa solidarité avec les Allemands suite à l'attaque... d'un camion !

Angela Merkel, assez fanatique du multiculturalisme pour être incapable de changer son point de vue malgré les nombreux morts,  appelle même les Européens à "continuer à vivre dans un esprit d'ouverture"... Non merci !

Nous préférons vivre dans un esprit de résistance ! Pour la sauvegarde de nos vies, de notre art de vivre et de notre civilisation ! Et nous préférons aussi nommer notre ennemi ! Notre ennemi ce ne sont pas des camions, n'en déplaise à l'Elysée, notre ennemi c'est l'islam politique, guerrier et conquérant !

N'écoutez pas ces politiciens du malheur, du défaitisme et du renoncement, prenez-vous en mains, rejoignez ceux qui résistent, rejoignez le Parti de la France !

Voir les commentaires

Un islamiste turc abat l'ambassadeur russe à Ankara

20 Décembre 2016, 14:37pm

Publié par Thomas Joly

Mevlüt Mert Altintas, 22 ans, a ouvert le feu sur le diplomate dans une galerie d’art de la capitale turque. « Pendant que l’ambassadeur faisait un discours, un homme grand, portant un costume, a tiré d’abord en l’air puis a visé l’ambassadeur », a rapporté à l’Agence France-Presse. Il aurait ensuite demandé aux personnes présentes de quitter la salle. Des commandos des forces spéciales arrivées sur place un peu plus tard ont tué l’assaillant, selon les médias turcs.

Selon le quotidien pro-gouvernemental Sabah, Mevlüt Mert Altintas, jeune policier qui n’était pas en service ce jour-là, s’est introduit dans la galerie en montrant son badge de police après que son arme eut fait sonner le portique de sécurité. Des photos le montrent quelques instants avant l’attaque, se tenant derrière l’ambassadeur russe à la manière d’un garde du corps. Le tireur servait depuis deux ans et demi dans les forces de la police anti-émeute.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir l’homme tirer sur l’ambassadeur dans le dos puis réciter en arabe des paroles de chant djihadiste : « Nous sommes ceux qui ont voué allégeance à Mohammed pour le djihad jusqu’à notre dernière heure. » Avant de menacer, en turc : « N’oubliez pas la Syrie, n’oubliez pas Alep ! Tant que les habitants n’y seront pas en sécurité, vous ne le serez pas non plus. »

Entre l'attentat de Berlin et ce meurtre, il semble que les islamistes désirent se rappeler au bon souvenir des Européens en cette période de fêtes de Noël.

Voir les commentaires

Un terroriste islamiste fait un carnage avec un camion sur le marché de Noël de Berlin

20 Décembre 2016, 09:57am

Publié par Thomas Joly

Un migrant pakistanais arrivé en Allemagne en février 2016 a tué 12 personnes et blessé 48 autres sur le marché de Noël de Berlin en fonçant sur la foule avec un poids lourd.

Cette attaque rappelle bien sûr la méthode utilisée par les djihadistes à Nice où 86 personnes ont trouvé la mort le 14 juillet.

Dernières informations :

Selon le journal Die Welt, l’auteur est un Pakistanais arrivé en Allemagne le 16 février 2016 (source).

Un passager découvert mort à bord du camion était un ressortissant polonais, probablement assassiné par le Pakistanais afin de s’emparer de son véhicule (source).

L’État Islamique a revendiqué l’attentat (source).

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Après avoir liquidé son père, Marine va flinguer sa nièce

19 Décembre 2016, 06:34am

Publié par Thomas Joly

Alors que l'élection présidentielle ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices pour la candidate d'un Front National obsédé par sa normalisation et la gauchisation de son discours, les hostilités s'affichent au grand jour entre elle-même, son âme damnée Philippot et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen qui a l'outrecuidance de ne pas vouloir s'aligner sur tous leurs reniements, notamment dans le domaine sociétal.

Pour le frétillant et ambitieux Philippot, il faut absolument se débarrasser de la nièce qui est une concurrente redoutable en interne, car le garçon a sûrement des objectifs plus élevés que de rester seulement le mentor de sa madone, qu'il sacrifiera en temps voulu. Dans son édition du 14 décembre, le Canard Enchaîné rapporte ses élégants propos à l'égard de Marion Maréchal-Le Pen : « On va la dégager, on va lui faire fermer sa gueule, à cette conne ! »

Avec la demi-surprise Fillon à la Primaire des Républicains qui feignent de redécouvrir ce qu'est la droite, un Emmanuel Macron qui bénéficie de l'attrait de la nouveauté et émoustille les ménagères de moins de 50 ans, une gauche institutionnelle plus décrédibilisée et divisée que jamais, un Mélenchon toujours en embuscade, il n'est plus du tout certain que la candidate à la rose bleue sans épines soit assurée d'être au 2nd tour de la Présidentielle. Ce qui, assurément, serait un échec retentissant. Et en entraînerait, de facto, un autre aux élections législatives, et donc un manque à gagner considérable pour un parti qui s'est habitué à se gaver de subventions publiques depuis quelques années.

Nul doute qu'un tel scénario catastrophe entraînerait des règlements de compte sordides auxquels la famille Le Pen a habitué les Français. Mme Marine et Philippot n'hésiteront pas à reprocher à Marion Maréchal-Le Pen de ne pas avoir suivi scrupuleusement leurs dérives gauchistes, et celle-ci aura beau jeu de leur reprocher cette stratégie suicidaire alors même que la population française n'a jamais été aussi sensible aux discours droitiers et radicaux qu'aujourd'hui.

Jusqu'alors, seule une poignée de seconds couteaux ont affiché leur soutien à la nièce. L'aréopage d'opportunistes et de gamellards qui constituent aujourd'hui le gros des cadres au Front National n'a aucune envie de risquer mandats et places au parti dans une énième querelle familiale et encore moins pour des raisons idéologiques.

De plus, les médias, toujours gourmands de guerres intestines au sein de la droite nationale, ne vont pas manquer d'attiser les tensions entre la tante et la nièce. Ne serait-ce qu'indirectement en accordant du temps d'antenne à Marion qui, par sa jeunesse et son physique agréable, ringardise forcément sa tante, bientôt quinquagénaire, au visage fripé et fatigué.

Il y a fort à parier que la curée aura bien lieu, avec perte et fracas. En espérant que l'éviction probable de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen soit utile à la reconstruction de la droite nationale française. Car pendant ce temps, la submersion migratoire s'intensifie, l'islamisation de notre société s'accentue dangereusement, la décadence se poursuit, le déclin économique s'accélère, les libertés se réduisent et les Français se sentent, à juste titre, abandonnés.

Thomas Joly

Voir les commentaires