Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La délinquance explose à Paris

19 Février 2013, 10:39am

Publié par Thomas Joly

Cambriolage.jpgLes vols dans les résidences principales et secondaires ont augmenté de 58% à Paris intra-muros et de 41% dans l'agglomération. Les cambriolages à Paris intra-muros sont passés de 703 faits enregistrés dans les commissariats en janvier 2012 à 1.117 faits en janvier 2013. Dans l'ensemble de l'agglomération, incluant les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94), de 2.462 infractions de ce type constatées en janvier 2012, les cambriolages déclarés à la police sont passés à 3.489.

 

Le gouvernement pourrait expliquer que si les chiffres grimpent, c'est qu'ils étaient masqués auparavant. Mais un commissaire de quartier explique : « il est impossible d'occulter de tels faits, puisque les victimes sont obligées de déposer plainte pour espérer être remboursées par les assurances ».

 

Les infractions dans les transports en commun explosent également. En janvier, à Paris, les vols à la tire sont passés de 529 à 874, soit une hausse de 65% ! Les vols simples sont passés de 581 à 723, soit +24%. Quant aux vols avec violence, ils ont cru de 7%, passant de 315 à 340 faits recensés.

 

Source

Voir les commentaires

Allocs : et un coup de plus contre la famille ! (par Gabrielle Cluzel)

19 Février 2013, 10:23am

Publié par Thomas Joly

familleMoi qui commençais presque à m’inquiéter : petite forme, au gouvernement… Neuf mois qu’il est là et il n’a toujours pas touché aux allocations familiales !

 

C’est simplement que la famille, ce n’est pas un chantier de démolition comme les autres, sur lequel on va avec une grosse pelleteuse. C’est un discret jeu de mikado. On enlève doucement, un par un, tous les éléments, et tant que tout ne s’est pas effondré, cela passe presque inaperçu.

 

Après le mariage, voici donc venir le porte-monnaie. On nous l’explique doctement, la branche Famille de la Sécurité sociale est en déficit (2,5 milliards en 2012). En oubliant de préciser, comme le note Dominique Marcilhacy de l’Union des Familles en Europe, que si cette branche est en déficit c’est qu’on l’y a mise artificiellement pour pouvoir, ensuite, la prier vertement de se serrer la ceinture. Une technique bien pratique, éprouvée par tous les gouvernements depuis 20 ans, et qui a permis de priver les caisses d’allocations familiales de 16 milliards d’euros de recettes annuelles. La dernière fois, c’était en 2011, quand on lui a demandé de prendre à sa charge 4,8 milliards de dépenses jusque-là logiquement assumées par la branche vieillesse.

 

Aides familiales PDFCe petit tour de passe-passe opéré, on se gratte la tête pour trouver des sous : bon sang mais c’est bien sûr ! Soumettons donc les prestations familiales à l’impôt sur le revenu ! L’imposition des prestations familiales rapporterait environ 800 millions à l’État. 2,6 millions de familles seraient touchées, dont plus de la moitié deviendrait ainsi imposable. Pour une famille de trois enfants, le surplus d’impôt serait ainsi de 540 € par an. Un procédé « redistributif » des familles nombreuses dites « aisées » vers les familles pauvres.

 

Une autre solution « redistributive », évoquée elle aussi, serait de soumettre les allocations familiales à conditions de ressources, comme on le fait déjà pour nombre de prestations. En sautant à pieds joints, cela va sans dire, sur l’objet même des allocs qui n’est pas de faire de la redistribution mais de soutenir la natalité, et donc d’aider tous les parents, sans distinction, à maintenir leur niveau de vie à l’arrivée d’un nouvel enfant.

 

Tout cela, à terme, permettrait donc de rééquilibrer le budget « famille » de la Sécurité sociale… et peut-être même, qui sait, quand les tensions se seront un peu apaisées de financer tranquillement PMA et GPA. Mieux que la redistribution des richesses, la redistribution des bébés !

 

Naturellement, pour que cette réforme passe sans trop de grincements de dents, il va falloir faire un peu de pédagogie. Comme d’habitude. Via les médias, comme d’habitude. J’imagine par exemple un reportage au 20 heures dans un appartement cossu de l’ouest parisien. Ambiance commode Louis XVI dans le salon et Mercedes dans le garage. Les trois enfants sont bronzés, c’est normal, ils reviennent d’un safari en Tanzanie. Quand on évoque les allocations familiales, la mère, qui ressemble vaguement à Liliane Bettencourt, passe la main dans son brushing Dessange : ils seraient tout à fait prêts à y renoncer… Pour être francs, ils n’en ont pas vraiment besoin. Ce n’est pas beau ça ?

 

famille-nombreuse.jpgAlors, bien sûr, il y aura toujours des ronchons. Les familles XXL par exemple, pour lesquelles les allocations familiales rentrent substantiellement et structurellement dans la composition des revenus. Enfin, ceux-là n’étaient pas forcés, avec tous les moyens modernes à leur disposition, de se reproduire comme des lapins. Il y a un moment où il faut être citoyen responsable, on ne va pas non plus assumer toutes leurs gaudrioles.

 

Et puis surtout, les éternels « au-dessus-du-seuil » (l’allocation rentrée scolaire ? Ah non, vous êtes au-dessus du seuil ! L’allocation logement ? Pas de bol, au-dessus du seuil ! La prestation d’accueil jeune enfant ? Dommage… au-dessus du seuil !). Mais pour eux, je vous rassure, on ne se fait aucun souci. Ce qui est très confortable avec la classe moyenne, c’est qu’elle râle toujours un peu au début, mais finit toujours par encaisser.

 

À moins que, cette fois, elle soit au-dessus du seuil… de tolérance ?

 

Source

Voir les commentaires

Voter est un droit, les mal élus veulent en faire une obligation ! (par Yves Darchicourt)

19 Février 2013, 10:11am

Publié par Thomas Joly

http://1.bp.blogspot.com/-16oKu6Rlox8/T33gOOcjNqI/AAAAAAAAD0o/7XnnfVPUo_4/s1600/abstension2.png82% des Gaulois seraient persuadés que les politiciens agissent d'abord pour leurs intérêts personnels et il y aurait même 62% des citoyens à penser que le politicard moyen est un corrompu en puissance ! Un très mauvais état d'esprit que l'on dit dénué de tout fondement, scandaleusement répandu par des extrémistes (de droite bien sûr) et malencontreusement entretenu par des inconséquences journalistiques... Il est vrai révélatrices d'attitudes fort éloignées de l'altruisme comme les petits arrangements entre cumulards et malheureux élus au mandat unique grâce au dispositif de « l'écrêtement » ou franchement hypocrites comme les gesticulations médiatiques de Nadjat Belkacem -la logothète du gouvernement- pratiquant le tri sélectif de ses mandats, sans doute en vertu d'un sens inné de l'intérêt bien compris dans le pur style négociant carthaginois.

 

C'est dans cette ambiance de rejet global de la ripoublique que dix députés UMP ont déposé une proposition de loi - déjà largement soutenue à gauche (UMPS quand tu nous tiens) - tendant à rendre le vote obligatoire sous peine d'amende. Sans doute vexés de n'être élus que par une portion - de plus en plus congrue - du corps électoral, les politiciens veulent lutter contre l'abstention en la taxant au prix du Vote-afrique.jpgstationnement interdit. Il s'agit bien là d'une scandaleuse atteinte à la liberté du citoyen qui a tout à fait le droit de ne plus vouloir jouer dans la mascarade électorale à vocation bipartite, verrouillée par les petits arrangements entre amis et adversaires de façade qui se partageant le gâteau à coup d'accords tacites, de désistements intéressés et de magouilles de couloir.

 

La prise en compte du vote blanc, avec institution d'un quorum de validation, comme la généralisation de la proportionnelle intégrale pourraient à la limite justifier l'obligation de participation aux scrutins, mais ces gens là ne s'y risqueront pas. La politique au sens noble du terme a été dévoyée, rabaissée, ridiculisée, prostituée aux médias et aux lobbies cornaqués par les fortunes anonymes et vagabondes ; la grandeur du mot « citoyen » se dilue dans les naturalisations d'immigrés extra-européens et finira par être vide de tout sens si le droit de vote est octroyé aux étrangers venus d'un ailleurs le plus exotique possible pour exiger et obtenir droits, avantages et subsides. Dans une démocrassie à l'agonie, l'abstention sera alors un acte de résistance au métissage par les urnes et un prélude fort à un mode d'action plus radical. En attendant, traîner de force les gaulois vers les isoloirs risque d'avoir des conséquences lourdes pour la paix civile !

 

Source

Voir les commentaires

Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris ? Au secours ! (par Nicolas Gauthier)

19 Février 2013, 10:01am

Publié par Thomas Joly

kosciusko-morizetIl doit y avoir un micro-climat sur Paris, féminisation de la société oblige. Après le départ annoncé de Bertrand Delanoë, ex-Notre Dame de Paris – profitons d’une dernière blague à la Laurent Gerra, avant que ce type de saillie ne nous envoie aux galères –, sont sur les rangs : Anne Hidalgo, Rachida Dati, Cécile Duflot et, désormais, Nathalie Kosciusko-Morizet, dite « NKM », tel qu’on disait naguère « DSK » pour Dominique Strauss-Kahn. Cette affaire ne sent qu’à moitié la testostérone. Parce que DSK, lui au moins…

 

Nathalie Kosciusko-Morizet serait « la » candidate de droite. Sandec ? La candidate du parti gaulliste, qui plus est. Ben voyons.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, c’est une sorte de droite 2.0. Pour laquelle l’économie de marché, devenue société de marché, est devenue horizon indépassable du goulag fleuri de demain, avec mondialisation à la Jacques Attali, sachant que la nation n’est juste bonne que pour les pauvres et les cons, le cumul des mandats étant en l’occurrence envisageable.

 

http://cdn-public.ladmedia.fr/var/public/storage/images/look/in-out/focus-sur-les-looks-des-femmes-politiques-francaises-en-soiree-qui-est-la-plus-glam-199623/nathalie-kosciusko-morizet-199659/1995693-1-fre-FR/Nathalie-Kosciusko-Morizet_portrait_w674.jpgNathalie Kosciusko-Morizet, dinde de droite se voulant branchée, n’a d’autre idéal que celui consistant à se faire adouber par des buses de gauche, aux yeux desquels elle sera toujours assez tartignole, mais jamais assez de gauche.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, sorte de Roselyne Bachelot avec trente ans de moins et pas encore vingt kilos de trop, estime que le post-gaullisme consiste à tortiller du valseur à la Gay Pride, à pédaler en Vélib dans le Marais, entre deux bars à tapettes ; pardon, à tapas.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet a un frère qui a réussi dans les nouvelles technologies. Internet, c’est branché ; c’est obamesque. Yes, elle aussi, She Can !


Nathalie Kosciusko-Morizet a une angoisse : le Front national. Pour elle, c’est le danger, le péril à abattre. La délinquance, le chômage, l’immigration et la désindustrialisation de masse ne participent que d’un « repli frileux » et d’une « peur de l’autre » conjuguées.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet a un problème : le peuple des électeurs ; le peuple, pour aller court. Car dans le registre concours de beauté, genre miss UMP qui veut la paix dans le monde, elle ne sera jamais aussi performante qu’une Anne Hidalgo, avec son passé de réfugiés républicains espagnols plus ou moins fantasmé. Mais l’héritière putative de Bertrand Delanoë n’en est pas à ça près, ayant affirmé que « L’histoire a du sens, vous savez. Le Front national n’est pas un parti qui s’est constitué dans le cadre républicain. C’est un parti qui a lutté contre la République. C’est un parti qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis. » Pas de chance biquette, le FN n’a vu le jour qu’en… 1972.

 

http://www.dtom.fr/wp-content/uploads/2012/09/anne_hidalgo..jpgNathalie Kosciusko-Morizet a donc du mal à rivaliser en la matière, avec son petit livre tout mignon, Le Front antinational, qui aurait pu être publié dans Tomtom et Nana et dont les analyses sont si pertinentes, qu’à elle comparée, Caroline Fourest pourrait se faire passer pour Zeev Sternell.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet est au moins aussi susceptible qu’Anne Hidalgo, la seconde ayant refusé de serrer la main de la première à l’occasion du Nouvel an chinois, juste parce que les organisateurs de cette petite sauterie si parisienne avaient cru bon d’inviter les deux chipies en question.

 

Bref, quand on entend Nathalie Kosciusko-Morizet, on a envie de voter pour Rachida Dati, finalement pas si mauvaise fille que ça.

 

Source

Voir les commentaires

Le pactole des associations des fonctionnaires du ministère des Finances

18 Février 2013, 10:27am

Publié par Thomas Joly

Primes-ministere-finances.jpg

 

Lire tous les détails ici

Voir les commentaires

UE : 2,3 millions d’euros pour traquer les « déviants »… (par Étienne Lahyre)

18 Février 2013, 10:15am

Publié par Thomas Joly

Europe-coco.jpgLe Parlement européen envisage de dépenser plus de 2,5 millions d’Euros pour rémunérer des « cyber-communicants » chargés de traquer les contre-vérités qui fourmillent sur les réseaux sociaux et les blogs, gangrénés par les euro-sceptiques, les populistes et tous ceux qui ne disposent pas du niveau culturel requis pour apprécier à sa juste valeur l’action de l’Union.

 

Une démarche pédagogique salutaire s’il en est, et pourtant aussitôt raillée et dénoncée comme de bien entendu par la réacosphère, mais également par certains médias habituellement défenseurs de la tolérance et de l’humanisme. Le déclin de la conscience européenne est que tel que celui que nous considérions comme notre maître à tous, Jean Quatremer, la déontologie faite homme, l’honneur du métier de journaliste, n’est même pas monté au créneau pour soutenir la démarche pédagogique et didactique de l’Union. Nicolas Domenach ? Silencieux. Christophe Barbier ? Absent.

 

Alors, aux grands maux les grands remèdes : puisque l’Euro est « irréversible » selon Mario Draghi, puisque l’Union européenne est promise à la vie éternelle (les nazis n’étaient que des petits joueurs, leur grand Reich devant durer à peine 1.000 ans…), les citoyens des États membres doivent s’européaniser aussi, de gré ou de force. Et pour cela, rien de tel que les conseils d’un grand démocrate, méconnu et bien souvent calomnié, un humaniste, un philanthrope, http://assets.nydailynews.com/polopoly_fs/1.187360.1360669070!/img/httpImage/image.jpg_gen/derivatives/landscape_635/amd-korea-kim-jong-un-jpg.jpgje veux parler de notre jeune camarade de Corée du Nord Kim Jong-un qui a (presque) publié le communiqué de presse suivant :

« La République Populaire Démocratique de Corée apporte son soutien à l’initiative du Parlement européen et de son Président, l’honorable Martin Schulz, qui s’engage enfin fermement dans la lutte contre le déviationnisme et la dissidence. Le Parlement européen s’était par le passé livré à une inqualifiable provocation dans sa résolution du 6 juillet 2006 sur la prétendue “liberté d’expression sur Internet”, en qualifiant la République Populaire Démocratique de Corée d’“ennemi de la Liberté d’expression” et en demandant “au Conseil et aux États membres de l’Union de se mettre d’accord sur une déclaration commune confirmant leur engagement vis-à-vis de la protection des droits des internautes et de la promotion de la liberté d’expression sur Internet dans le monde entier”. La République Populaire Démocratique de Corée constate avec satisfaction que l’Union européenne a renoncé aux valeurs réactionnaires dont se prévalent les petits bourgeois et les proto-fascistes. La “liberté d’expression” n’est qu’un concept façonné par les ennemis du peuple : celui-ci doit être rééduqué par tous les moyens en éradiquant tout attachement à ses anciennes superstitions nationalistes. »

 

Source

Voir les commentaires

Les lois mémorielles sur l’esclavage et la colonisation font-elles plus de mal que de bien ?

18 Février 2013, 10:03am

Publié par Thomas Joly

repentance esclavage chardAtlantico : Du 16 février au 3 mars 2013 se déroule la Semaine anti-coloniale où sont consacrées les luttes anti-coloniales, d’hier et d’aujourd’hui. Rosita Destival, une Française d’origine guadeloupéenne, descendante d’esclaves, a assigné l’Etat pour crime contre l’humanité. Elle est soutenue par le Conseil représentatif des associations noires (Cran) qui estime que le gouvernement n’a pas tenu les promesses faites en matière de réparations. Dans ces cas-là, comment faire la part des choses entre ce qui relève de la juste reconnaissance du passé et de la repentance ?


casali dimitriDimitri Casali : Ces associations communautaires et groupes de pression sèment une fois de plus un sentiment de haine et de suspicion entre tous les Français, creusant encore plus le fossé qui les sépare. Nous sommes le seul peuple au monde (à l’exception des Allemands pour les raisons que nous connaissons tous) à cultiver la repentance à un tel niveau. Si on écoutait ces associations, on condamnerait bientôt Périclès ou Jules César pour crime contre l’Humanité pour avoir pratiqué, institutionnalisé et défendu l’esclavage dans leurs cités. On oublie sans cesse de replacer l’Histoire dans le contexte général et de rappeler, simplement, que depuis la plus haute Antiquité, l’esclavage était pratiqué par toutes les sociétés et ne scandalisait pas. Cela paraît fou, mais c’était alors la loi du vainqueur. Bien sûr, il faut dire et redire combien la traite négrière fut un commerce abominable et injustifiable, et que cette époque est à jamais Esclavage repentance Angleterrerévolue. Il faut condamner, mais préciser aussi que l’esclavage n’a pas été le fait des seules nations occidentales, mais bien du monde entier. Il faut condamner, mais sans occulter un fait fondamental : les première nations au monde à avoir aboli et interdit l’esclavage sont l’Angleterre (1833), le Danemark (1847) puis la France (1848). Donc au lieu de distiller ces idées de haine, il faudrait plutôt célébrer le fait positif que les nations européennes ont été les premières au monde à y mettre fin. Ou alors, exigeons que le monde entier fasse son mea culpa (aussi bien les pays européens qu’arabes, africains et asiatiques). Ces associations feraient mieux de s’occuper de ce qui se passe aujourd’hui puisque l’esclavage persiste encore de nos jours. La Mauritanie n’a Christian slaves, Muslim mastersadopté une loi qui réprime la détention d’esclave qu’en 2007, le Mali et le Niger pratiquaient l’esclavage jusque dans les années 1980. En ce moment même, le combat contre l’esclavage perd du terrain au Soudan, au Congo, mais aussi au Yémen ou à Oman. Le nombre de pays ne respectant pas les standards internationaux pour lutter contre ce fléau a doublé, atteignant un total de vingt-trois selon rapport annuel du Département d’État américain. Le travail forcé, la traite sexuelle, l’exploitation des travailleurs émigrés concerneraient 27 millions d’individus en 2012.

Pourtant, rien ne justifie, et surtout pas le droit international, que les Français aient, cent soixante huit ans après, à endosser collectivement la marque des malheurs et des sévices de l’Histoire. «  Le mal n’est pas une maladie collectivement transmissible et le passé n’est pas une fatalité », a écrit justement l’historien Jean-Pierre Rioux. Mais depuis une dizaine années les lois mémorielles et en particulier la loi Taubira (2001) ont incité ces groupes communautaires à se définir comme des victimes de crime contre l’Humanité dont ils aiment se présenter comme des descendants directs. (…)

 

Source

Voir les commentaires

Femen : en 2013, il vaut mieux être féministe que catholique !

18 Février 2013, 09:51am

Publié par Thomas Joly

Femen Notre DameAprès leur interpellation, les Femen ont été relâchées immédiatement, sans avoir été placées en garde à vue, alors que les faits sont punissables par la loi.

Les huit activistes Femen, après avoir agressé les fidèles de la cathédrale de Paris, en paraissant dénudées, ont été conduites par les forces de police au commissariat du IVe arrondissement : « simplement pour la forme », assure une source de la Préfecture de police de Paris, pour « vérifier leurs papiers d’identité » et « elles ont été relâchées dans la foulée, sans garde à vue ».

 

Les faits sont pourtant tous des délits punissables par la loi, tant du point de vue civil que pénal. « Exhibition sexuelle dans un lieu accessible au public » (article 222-32 du Code pénal), « atteinte à l’affectation cultuelle » et « atteinte à la liberté d’exercice du culte » (loi de 1905), « injure commise envers (…) une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » (article 33 alinéa 3 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse), « coups et blessures », « destruction ou profanation d’objet sacré »…

 

http://www.laplumeagratter.fr/wp-content/uploads/2013/02/Femen-%C3%A0-Notre-Dame-le-12-f%C3%A9vrier-2013-4.jpgMaître Laurent Delvolvé, avocat de l’archevêché de Paris, lequel a porté plainte, s’interroge sur cette procédure : « Et avec tout ça, on juge seulement bon de vérifier leurs papiers ? On ne les prie pas de s’expliquer ? Au regard de la gravité des faits et du lieu dans lequel ils ont été commis, on peut s’interroger sur le traitement policier de cette affaire… À situations égales, on a vu des traitements bien différents. »

 

Quant à Mgr Patrick Jacquin, le recteur de la cathédrale, il est encore plus explicite : « Pensez-vous que si cela s’était passé dans une mosquée, il y aurait eu une telle désinvolture dans la manière de les appréhender ? D’ailleurs, notez qu’elles ne s’attaquent jamais aux mosquées, et pour cause, elles seraient pendues ! »

 

femen-hunting-crewDu côté de l’archevêché de Paris, on note que « le manque d’entrain pour interpeller ces femmes était flagrant dès le début. Cela se voit sur les vidéos, après avoir été évacuées par nos surveillants, elles ont continué bien tranquillement à scander leurs slogans, dénudées sur le parvis. La police ne s’est pas pressée d’intervenir alors que le commissariat est à côté. »

 

Tout est dit semble-t-il. Les deux poids, deux mesures sont avérés. Pour rappel, il se tient actuellement le procès de plusieurs catholiques qui, pour contester le caractère blasphématoire et christianophobe de la pièce de théatre, Sur le concept du visage du fils de Dieu , une pièce où des excréments étaient déversés sur le personnage du Christ, étaient montés sur la scène du Théâtre de la Ville à Paris : ni nus, ni violents, ils s’étaient mis à prier et chanter des cantiques sur la scène. Démarche qui avait suscité des interpellations immédiates, des gardes à vue de 24 heures, ou même de 26 heures, au-delà du délai légal : et ils encourent aujourd’hui trois ans d’emprisonnement et une forte amende. Oui, en 2013 en France, il vaut mieux être musulman ou féministe que chrétien…

 

Source

Voir les commentaires

Il a tué Carla, il ressort libre du tribunal… (par Gabrielle Cluzel)

15 Février 2013, 09:41am

Publié par Thomas Joly

http://www.directmatin.fr/sites/default/files/styles/image_630_315/public/000_Par7469597_0.jpgEn juin 2011, à Florensac dans l’Hérault, Carla, 13 ans, était assassinée, rouée de coups par un adolescent de 15 ans devant son collège.

 

Mercredi, le tribunal a rendu son verdict : le coupable, âgé donc aujourd’hui de 17 ans, a été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis et mise à l’épreuve, et aucun mandat de dépôt n’ayant été délivré, il a quitté le Palais de justice libre, sous les insultes des proches de Carla indignés.

 

Du côté de la victime, on parle de « catastrophe judiciaire », les avocats du garçon, eux, se disent soulagés : « Même si les conséquences sont dramatiques, il ne sert à rien de le renvoyer dans les geôles. Il est conscient de la gravité des faits, mais c’est un enfant. » a affirmé l’un deux. « Il faut qu’au moins un des deux jeunes puisse se reconstruire », a renchéri l’autre.

 

http://a10.idata.over-blog.com/500x244/2/62/77/27/angelisme.jpgVu sous cet angle… Si l’un des deux doit se « reconstruire », en effet, à six pieds sous terre, Carla n’est pas la bonne candidate. Forcément, il n’en reste plus qu’un, le meurtrier. C’est un raisonnement assez novateur qui, après tout, pourrait faire jurisprudence en droit pénal : la vie de la victime est déjà foutue, ça serait quand même dommage d’aller en plus gâcher celle de l’assassin. Vous voyez ? Un peu comme si le crime tuait deux fois, la justice ne peut quand même pas laisser faire ça. Astucieuse comme elle est, cette avocate ira loin. Je conseille vivement aux serial killers qui nous lisent de prendre contact avec elle.

 

L’argumentaire de son confrère est plus éculé : « C’est un enfant. » Oui, mais de cela, justement, est-ce qu’il est bien sûr ? Parce que, lorsqu’on lit pendant son petit déjeuner l’article du Midi libre intitulé « Affaire Carla à Florensac : scènes ordinaires de violence entre collégiens », on avale son café de travers. Question ambiance, c’est plus Millénium que Le Clan des sept ou Fantômette. Éloignez votre grand-mère de l’écran de cet ordinateur, nous encore, nous sommes mithridatisés, mais elle, la pauvrette…

 

mai68classeAu départ de toute cette affaire, une « querelle amoureuse » : Carla (13 ans, 5ème, je vous rappelle qu’à cet âge, nombre de fillettes ne sont pas encore réglées) reprochait à la petite sœur de celui qui allait devenir son assassin, par Facebook et sms interposés, d’avoir eu une relation sexuelle avec un garçon dont elle était amoureuse, ledit garçon ayant reconnu d’ailleurs depuis que ladite petite sœur lui avait fait une fellation. D’où des échanges de coups et de menaces de « viol dans les toilettes ». Et l’altercation fatale.

 

Alors, je le répète : Sont-ce encore des enfants, et peut-on encore les juger comme tels ? La révolution sexuelle a eu cela de pénible qu’elle a fait comme toutes les révolutions : un bras d’honneur à l’expérience consciencieusement empilée par des générations, une expérience qui, en matière d’éducation, ne servait pas qu’à emmerder le monde.

 

Sûr que la non-mixité, le manque de proximité entre les garçons et les filles à l’âge de la puberté, ça leur donnait l’air un peu godiche. Sûr que la coercition scolaire qui les tenait licou serré, c’était parfois énervant.

 

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/public/news-videos/video-tatiana-de-secret-story-rouee-de-coups--attention-images-choc/34889274-1-fre-FR/VIDEO-Tatiana-de-Secret-Story-rouee-de-coups--Attention-images-choc_portrait_w256h176.jpgAu départ, quand on a ouvert les vannes, c’était plutôt mignon. Mais maintenant, disons que l’on a des petits soucis, et les gentilles dames — excellentes profs au demeurant — qui trustent l’éducation nationale peinent un peu à s’interposer face à de grands gaillards de 15 ans qui, comme à Florensac, pratiquent la boxe et ne sont plus tellement intimidés par les jeunes filles en fleur. Quarante ans pour passer de Diabolo Menthe à Orange Mécanique.

 

Pas complètement quand même : rassurez-vous la justice, elle, est restée aussi vert tendre que le film de Diane Kurys. Ce sont des enfants on vous dit.

 

En Haute-Loire, cinq mois après Carla, Agnès (pas tout à fait 14 ans) était violée et assassinée par un de ses camarades (17 ans) du collège Cévenol. On attend impatiemment le verdict.

 

Source

Voir les commentaires

Lobby homo : une arnaque pour le contribuable !

15 Février 2013, 09:33am

Publié par Thomas Joly

http://apps.nlm.nih.gov/againsttheodds/images/exhibit/OB0584_lg.jpgEn France, le lobby homosexuel coûte très cher au contribuable. C’est ce que nous révèle en effet Le Cri du Contribuable.

Ainsi apprend-on qu’en 2010, l’État a subventionné Act Up à hauteur de plus de plus de 200.000 euros ! Les mêmes qui, en 2005, avaient agressé le recteur de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris,  Monseigneur Patrick Jacquin, et qui, en 2004, avaient, dégradé la façade de Élysée.

 

Quant à SOS Homopho­bie, elle a touché 6.100 € de la Ville de Paris dès 2002, puis 10.000 € chaque année à partir de 2006. Il faut rajouter les 2.000 € de subventions exceptionnelles votée les 11 et 12 décembre 2012 pour le projet « Interventions dans les établissements parisiens », alors même que SOS Homophobie avait perdu l’agrément du ministère de l’Education nationale, suite à une décision du 23 novembre du tribunal administratif de Paris, saisi par la Confédération nationale des associations familiales catholiques.

 

argent-mainCaroline Fourest, co-fondatrice de Prochoix, « la revue pour le droit de choisir » qui est une publication pro-maria­ge gay, touche 12.000 euros d’argent municipal, comme chaque année. Sachant que son journal ne paraît plus depuis avril 2012 et que le blog associé n’a publié que dix billets en un an…

 

Le Paris Foot Gay voit quant à lui ses subventions versées par la Ville de Paris passer de 30.000 € à 40.000 € en un an.

 

La liste n’est pas terminée, mais elle est scandaleuse. Car il est désormais avéré que l’État, dont la vocation est d’assumer ses fonctions régaliennes en vue de garantir le bien commun, confisque ses prérogatives et les détourne de leur fin afin de satisfaire les intérêts catégoriels et exclusivement idéologiques des lobbies ! Sans l’accord des Français, va sans dire… Dans de telles conditions, quelle légitimité l’État peut-il encore avoir à leurs yeux ?

 

Source

Voir les commentaires

Dresde 14 février 1945 : un détail de l'Histoire officielle ! (par Yves Darchicourt)

15 Février 2013, 09:20am

Publié par Thomas Joly

http://membres.multimania.fr/legentilsoldat/bomb2.jpgFévrier 1945 : Dresde est une ville ouverte, une ville désarmée où les 25 hôpitaux et les dizaines de centres d'accueil hébergent, nourrissent, réconfortent et soignent tant bien que mal des dizaines de milliers de réfugiés - vieillards, femmes et enfants - de mutilés et de blessés fuyant les "libérateurs" staliniens.

 

Objectivement, la partie est jouée pour l'Allemagne, tous les fronts sont enfoncés et les 42 divisions soit-disant massées aux alentours de la ville de Dresde pour une contre-attaque vers l'Est n'existent que sur le papier. Visiblement, Dresde n'est pas un objectif militaire et les civils qui s'y entassent peuvent se sentir quelque peu "rassurés". C'était sans compter avec la décision des politiques anglo-américains de faire amplifier par leurs états-majors la stratégie de la terreur censée démoraliser l'Allemagne : surpeuplée de civils, Dresde était une cible de choix, comme le furent Berlin, Tokyo, Hambourg, Hiroshima, Nagazaki...

 

http://www.futurquantique.org/images/stories/2wwdresden2.jpgLa nuit du 13 au 14 février : pour un temps "oublier" la guerre, des petits carnavals improvisés s'animent çà et là...puis viennent quinze heures d'apocalypse, 650.000 bombes incendiaires et engins à fragmentation, les civils écrasés, déchiquetés, brûlés vif au phosphore; 1.000° au sol, des corps amalgamés au béton et à l'acier, des petits enfants englués vivants dans l'asphalte en fusion; la folle terreur, l'indicible douleur, la mort dans l'épouvante. Combien de morts ? 35.000 pour l'Histoire officielle, probablement au moins 135.000. Quoi qu'il en soit le "Bomber Command" du général-boucher Arthur Harris jubile, la capitale de la Saxe est rasée; hilares dans leurs cabines décorées à la pin-up tous les pilotes sont rentrés, sourire et chewing-gum aux lèvres.

 

http://www.history-online.com/Liberatori/Images/casablanca.jpgIgnoble péripétie de la guerre des lâches imposée à un sénile qui faisait sous lui par un alcoolique chronique en perpétuel état second. Une monstruosité pour laquelle aucun responsable ni exécutant ne sera jamais inquiété.

 

Ce crime de guerre au parfum de génocide n'est toujours pas officiellement considéré comme tel. Il faut dire qu'il a été commis - comme tant d'autres - au nom du Bien par des démocraties humanistes parce que franc-maçonnes et de ce chef intouchables. Tant que l'Histoire ne sera pas remise à l'endroit, le martyre de Dresde restera une péripétie et les martyrs de Dresde n'en seront jamais que des détails !

 

Source

Voir les commentaires

Malgré l'agitation licrasseuse, le Forum de la Nation se tiendra samedi à Lyon

14 Février 2013, 18:56pm

Publié par Thomas Joly

Forum de la Nation

Cliquez sur l'image pour plus d'explications

 

Pour tout renseignement : 06.61.52.22.53

Voir les commentaires

Ambiance « dictature bananière » au CRAN… (par Joris Karl)

14 Février 2013, 11:48am

Publié par Thomas Joly

http://cdn.bvoltaire.fr/media/2013/02/cran.jpgUn quarteron de généreux en traite (des Noirs) aurait-il tenté de faire main basse sur le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) ? Depuis lundi 11 février en tout cas, l’association racialiste navigue à vue. D’après les principaux médias nationaux, le Martiniquais Louis-Georges Tin aurait en effet été remplacé à la tête du CRAN par Madeira Diallo, un Africain, militant d’extrême gauche, conseiller Pôle Emploi et… ancien candidat UDF !

 

http://24heuresactu.com/wp-content/uploads/2012/12/louis-georges-tin-LGBT-History-Month-UK-600x360.jpgPour Louis-Georges Tin, élu pour trois ans en novembre 2011, c’est « un coup de force »… L’ex-président envisage donc de porter plainte pour « faux et usage de faux ». Mais il n’est pas du tout soutenu par son prédécesseur et fondateur du Cran, Patrick Lozès, lequel a précisé à l’AFP que l’élection de samedi s’était déroulée dans les « règles de l’art ». Art premier, art pompier, il n’a pas détaillé. Imbroglio à l’africaine ? Ambiance dictature bananière ? On se croirait dans un mauvais épisode de série Z à la sauce Bokassa…

 

Ce mardi 12, nouveau rebondissement : sur le site du CRAN, on lisait une mise en garde des pro-Tin : Madeira est un usurpateur et « avec quelques comparses isolés, qui se comptent sur les doigts d’une main, il tente de faire croire qu’il représente le CRAN. C’est une imposture grotesque : M. Diallo et ses deux ou trois complices, qui ne sont même pas à jour de cotisation, ne sont plus membres du CRAN. Cette prétendue élection n’était qu’un simulacre. »


http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L120xH196/arton7137-6398c.jpgN’empêche que ce Madeira Diallo sorti de nulle part est un personnage digne des plus croustillants de la sphère black parano. Ému (il fallait le faire) par‪ ‬


« l’Appel pour une France humaine » de François Bayrou, il avait adhéré à l’ancienne UDF au début des années 2000, souhaitant « s’appuyer sur l’ethnique ». Sacré programme, mais pas très républicain si je ne m’abuse… 

‬

 

Jean Moulin des banlieues, Madeira le Sénégalais n’hésite pas à proclamer fièrement que « si Le Pen arrive au pouvoir un jour en France, alors (il sera) résistant comme (ses) oncles l’ont été en 39-40 ». Quand on lui demandait ce qu’il pensait de la loi — pourtant bien faiblarde — de Sarko sur l’immigration, notre maquisard d’opérette répondit sans coup férir « cette façon de faire me rappelle Vichy et les nazis ». Ben voyons. Et ta sœur, quand elle te prend le chou, elle te rappelle Auschwitz ?

 

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2009/12/machette.jpgD’ici peu, si Louis-Georges Tin parvient à rejoindre Londres, en saura-t-on un peu plus sur ce micro putsch digne d’une association de philatélistes de hameau ? À moins que… nous assistions peut-être à un épisode de la guerre que se livrent Antillais et Africains depuis belle lurette. Le repeuplement massif des grandes agglomérations par des Noirs subsahariens rend l’élection de Madeira logique en somme : les Antillais, trop café au lait, trop Français, devront se fondre dans le paysage. Place aux nouveaux venus !

 

Source

Voir les commentaires

Mariage gay : lettre ouverte aux maires de France (par Vincent Vauclin)

14 Février 2013, 11:34am

Publié par Thomas Joly

VauclinLe 12 Février dernier, l’Assemblée Nationale votait la loi relative au « mariage pour tous », contre l’avis de la majorité des Français. Malgré une mobilisation sans précédent, qui dépasse les clivages politiques et partisans, une majorité de députés firent le choix de se soumettre aux injonctions d’une clique d’agités libertaires parisiens qui haïssent l’essence même de notre Patrie.

 

Le mariage, institution millénaire consacrant l’union naturelle d’un homme et d’une femme reconnue par la communauté, deviendra sous peu, lorsque les sénateurs – qui se disputent avec les députés la palme de la corruption morale – l’auront ratifié, un simple contrat unissant deux personnes ayant une pratique sexuelle commune. Il s’agit donc d’une dénaturation profonde du mariage qui porte atteinte à l’un des aspects les plus fondamentaux de notre société, et menace les formes traditionnelles de parentalité et de filiation, ouvrant la voie à l’adoption par les duos homosexuels, à la généralisation de la Procréation Médicalement Assistée et de la Gestation Pour Autrui, les « mères porteuses »

 

Maires obj conscienceVidée de sa substance et corrompue, la « République » est devenue le cheval de Troie des forces antinationales de subversion qui entendent annihiler tout ce qui résiste encore aux assauts de la modernité.

 

Une à une, les digues morales s’effondrent. A l’unisson, la caste politico-médiatique chante aujourd’hui l’hymne damné dont toutes les civilisations passées s’acharnèrent à taire le moindre chuchotement. La Civilisation recule désormais là où s’avance l’Empire du consommateur aliéné et du pervers polymorphe.

 

Maires de France, la balle sera bientôt dans votre camp. J’en appelle à votre esprit de responsabilité, et à cette liberté de conscience que François Hollande vous promettait lors du Congrès des Maires du 20 Novembre 2012, avant d’y renoncer quelques jours plus tard sous la pression d’un « lobby LGBT » qui ne représente personne.

 

Mariage homoVous disposez du droit moral de refuser d’appliquer cette loi et d’officialiser des « mariages » dont les implications dépassent les simples revendications individuelles. Vous disposez d’une liberté de conscience. Vous disposez d’une légitimité, à l’inverse de la majorité présidentielle qui ne représente pas même un tiers des inscrits (27,17%).

 

Par votre dissidence politique, vous avez la possibilité de former le rempart du bon sens face aux délires d’une oligarchie qui précipitent notre Peuple dans le mur hédoniste du libéralisme-libertaire.

 

Je vous exhorte aujourd’hui à faire ce choix grave, à la portée historique.

 

Source

Voir les commentaires

Intervention de Martine Lehideux au 2ème Congrès du Parti de la France

14 Février 2013, 11:24am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires