Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le Parti de la France se structure et s'organise

14 Mars 2013, 16:56pm

Publié par Thomas Joly

BP 09 03 13Suite au renouvellement des instances du Parti de la France lors de son 2ème Congrès qui s'est tenu le 9 février, les membres du nouveau Bureau Politique ont procédé samedi 9 mars à l'élection du bureau directeur du mouvement. Myriam Baeckeroot et Thomas Joly ont été reconduits à l'unanimité dans leurs fonctions respectives de trésorière et de secrétaire général du Parti de la France. La nomination de Jean-Pierre Dellac en tant que directeur du SEP a également été confirmée à l'unanimité.

 

logo pdf verticalLe Bureau Politique a  procédé à la réorganisation du mouvement avec la nomination de nouveaux délégués régionaux, délégués départementaux et chargés de mission.

 

Les prochaines échéances électorales (Municipales, Européennes) ont été abordées et un Conseil national consacré aux élections municipales se tiendra à Paris début septembre.

 

Enfin, le Parti de la France, qui fait de la défense de la famille une priorité, participera à la manifestation du 24 mars contre la dénaturation du mariage.

Voir les commentaires

Carl Lang à Concarneau (29) le samedi 20 avril

14 Mars 2013, 15:14pm

Publié par Thomas Joly

CONCARNEAU-copie.jpg

 

A l'invitation de Marie-Anne Haas, déléguée départementale du PdF pour le Finistère, et de Jean-Marie Lebraud, délégué régional du PdF pour la Bretagne, Carl Lang, président du Parti de la France, présidera un déjeuner-débat à Concarneau samedi 20 avril.

 

La participation aux frais est de 27 €. Pour réserver : 06.63.42.66.16

Voir les commentaires

Maréchal, revoilà les gardiens de la mémoire !

14 Mars 2013, 14:44pm

Publié par Thomas Joly

BénédettiCommuniqué d'Yvan Bénédetti, président de l'Œuvre française

 

Depuis quelques jours, le petit village de Belrain, dans la Meuse, se retrouve bien malgré lui sous les feux de l’actualité. Si ce paisible village lorrain subit actuellement les foudres des médias bien-pensants c’est parce qu’il a l’outrecuidance de compter parmi ses rues une Rue du Maréchal Pétain, la dernière en France métropolitaine encore dédiée au vainqueur de Verdun. Mais rassurez-vous, la police de la pensée veille et ne pouvait laisser passer une telle forfaiture !

 

Si le véritable désastre dans cette histoire est d’apprendre qu’il n’existe aucune autre rue en France portant ce nom prestigieux, il est étonnant de constater qu’un petit village résiste encore au despotisme mémoriel et à la diabolisation sélective de notre histoire. Car voilà près de soixante-dix ans que nous sommes constamment étouffés par cette tyrannie du politiquement correct, par ces monstres sans cœur, tous ces parangons de la mémoire qui, toujours avec la même implacable ardeur, avec le même zèle féroce nous imposent leur vision mensongère de l’histoire pour faire de nous de simples esclaves moutonnants de la pensée unique. Mais les français ne seront plus dupes bien longtemps !

 

http://4.bp.blogspot.com/-j0jL1tpRzzY/T8t71M4a3LI/AAAAAAAAAAU/e3x2Qf4GqLI/s1600/marechal_petain.jpgComment donc s’offusquer devant un tel nom alors que nombre de rues et boulevards de notre pays portent des noms bien plus controversés et complètement étrangers à notre glorieux passé sans émouvoir quiconque ? Parmi lesquels on trouve un boulevard Lénine à Vénissieux, une avenue de l’URSS à Toulouse, une rue Staline à Essômes-sur-Marne, un petit village champenois, ou encore un nombre incroyable de rues et places à la gloire du terroriste sud-africain Nelson Mandela un peu partout en France !

 

Le Maréchal Pétain, dont la mémoire est depuis trop longtemps salie, était avant tout un très grand militaire qui dédia entièrement sa vie à son pays. Reconnu et respecté par tous comme le vainqueur de Verdun, véritable héros de la Grande Guerre, sa tombe était d’ailleurs fleurie par tous les présidents jusqu’à Mitterrand lors des commémorations annuelles du 11 novembre. Bien loin des préoccupations personnelles et des bassesses quotidiennes de nos dirigeants actuels, il accepta de se sacrifier pour la France, poussé par tout un peuple, en faisant don de sa personne à notre pays après la débâcle de juin 1940. Un homme d’âge courageux et droit qui a terminé sa vie dans l’extrême dénuement de sa captivité imposée par les vainqueurs de la seconde guerre mondiale ; dénuement pourtant si peu conforme à une personne de sa stature et de son âge. Et tout cela pour avoir eu le tort de redresser la France. En effet, travaillant à travers la transformation des institutions et des mentalités à une véritable cohésion de la société, il a, par son œuvre de Révolution Nationale, amplement contribué au redressement de la France et au bonheur passager de son peuple.

 

C’est sur ce genre de héros que crachent encore et toujours ceux-là mêmes qui couvrent journellement de fleurs le premier satyre venu ou les plus répugnants des dégénérés. À force de répéter sans cesse leurs nauséabondes propagandes droit-de-l’hommistes et de déformer sciemment notre histoire à leur profit sans doute espèrent-ils faire oublier aux français qu’ils sont les héritiers d’un peuple immense et d’un passé merveilleux.

 

http://www.tourisme-verdun.fr/medias/decouvrez_verdun/verdun_14_18/ossuaire_de_douaumont_02_zoom.jpgC’est pour refaire de ces enfants floués des français véritables que l’Œuvre française se bat au quotidien en travaillant à l’instauration d’une seconde révolution nationale, une révolution des cœurs et des âmes !

 

L’Œuvre française rappelle également qu’il est impératif de transférer, selon ses dernières volontés, la dépouille du Maréchal à l’ossuaire de Douaumont, pour qu’il puisse enfin reposer auprès de ses vaillants poilus et ainsi rendre au plus illustre de nos soldats, au plus grand de tous les Héros de Verdun, cet ultime hommage qui lui est dû !

Voir les commentaires

On ne donnerait pas à un chien ce qu’on met dans nos raviolis ! (par Marie Delarue)

14 Mars 2013, 08:14am

Publié par Thomas Joly

http://cdn.bvoltaire.fr/media/2013/03/minerai-viande.jpgBientôt on n’osera plus se mettre à table, l’estomac tordu par la trouille, sans savoir si l’on est malade de peur ou intoxiqué par la malbouffe.

 

Un brave homme interrogé samedi sur Europe 1 confiait qu’on ne donnerait pas aux chiens ce qui constitue le fameux « minerai » retravaillé à coups de colorants et d’exhausteurs de goût avant de finir, congelé, dans les lasagnes et autres raviolis. Non que cette mixture soit immédiatement toxique – enfin, pas plus que la teinture pour colorer le saumon d’élevage qui fait grise mine – mais si le client voyait la matière avant broyage, il s’enfuirait en courant : paquets de nerfs, attaches de tendons, cartilage, élastiques et bout de ficelles animales. Voilà pour la farce.

 

VomiCelle du cheval commence à être éventée. Encore faut-il préciser qu’on n’a trouvé le cheval que parce qu’on le cherchait. Qu’on se mette demain à chercher l’ADN du ragondin, de la souris des champs, du chat de gouttière et du chien andalou et l’on va voir ce qu’on va voir… Notez bien, ces braves bêtes sont sans doute moins intoxiquées que le poulet de batterie, le veau aux anabolisants et le cheval au phénylbutazone. À moins qu’il ne sorte des égouts parisiens, le rat, c’est bio.

 

Bref, pas franchement alléchées par l’odeur du fumet, les associations se disputent pour savoir qui va, ou pas, récupérer les plats de bœuf au cheval (et plus si affinités) retirés de la vente. Le Secours catholique est contre. Son directeur estime que « c’est une question de dignité humaine » et demande : « Pourquoi les plus pauvres accepteraient-ils des produits qui n’ont pas été jugés dignes d’être vendus aux autres consommateurs ? » La faim est une bonne réponse, mais quoi qu’on en dise, on ne connaît pas ici la faim. Plutôt les maladies de la surbouffe. « Les gens ont besoin d’argent, pas de produits dont les autres ne veulent pas » dit Bernard Schricke, rappellant que « les plus démunis ne disposant pas de micro-ondes, les plats surgelés ne sont leur sont d’aucune utilité ». Pas faux non plus. Ceux qui servent des repas chauds sont moins regardants et, si la preuve est apportée qu’il n’y a aucun risque sanitaire à consommer tous ces produits, ils seront sans doute servis aux Restos du cœur ou au Secours populaire.

 

http://www.rnw.nl/data/files/imagecache/must_carry/images/lead/article/2011/02/hannetons-site-2.jpgEn attendant, certains amateurs de bio exotique ont trouvé des solutions alternatives. On apprend ainsi dans Direct Matin qu’une épicerie africaine d’Aubervilliers a été fermée mardi après un contrôle des services d’hygiène. Les enquêteurs y ont « notamment découvert une marmite de chenilles en train de bouillir, dans l’arrière salle où un restaurant illégal servait des client ». Rien à redire sur le plat, excellente source de protéines. La patronne est poursuivie pour « manque de traçabilité de ses produits ». Il faut dire qu’elle est sotte : si elle avait choisi des chenilles processionnaires, on serait naturellement remonté à la source.

 

Source

Voir les commentaires

Delanoë a osé

13 Mars 2013, 15:48pm

Publié par Thomas Joly

delanoe

 

« Il faut être un peu humble vis-à-vis

des lois de la nature »

 

C'est ce qu'a déclaré, à propos de la neige et à l'intention de l'UMP, l'inverti Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris, au torchon Libération. Même pas sûr qu'il ait mesuré le paradoxe de ce propos émanant de sa propre bouche...

Voir les commentaires

« Harlem Shake », hystérie collective et prémisse d’une fin de cycle

13 Mars 2013, 10:51am

Publié par Thomas Joly

http://dissidenceresistance.files.wordpress.com/2013/03/harlem-shake.pngOn se croyait naïvement arrivés au bout avec le « Gangnam Style » du Sud-Coréen obèse, qui manqua de peu de nous réconcilier avec les parades chamarrées de Pyongyang ! Au bout ? Au bout de quoi au fait ? De l’insignifiance artistique, de l’abrutissement généralisé, de l’involution culturelle peut-être.. Enfin, ce qui est certain c’est qu’on se croyait benoitement « au bout » : tout vu, tout entendu, « touché le fond » qu’on disait !

Voilà qu’on commençait à grand peine à reprendre notre souffle que la seconde vague, « Harlem Shake » venait s’échouer à son tour sur nos rivages navrés.

 

BaauerHa ! Que notre malheureux complexe visio-auditif n’eut été achevé par le bridé ! Comme la terrible affliction semble n’avoir jamais eu d’égale ! Le grotesque a fait place au malin.

 

Le bruit absurde qui porte le mouvement n’est de loin que la face émergée du phénomène et qui se trouve être en fait, relativement au reste, parfaitement innocente. Un son convenu à en mourir, même pour sa famille musicale dégénérée, au point qu’il soit franchement difficile d’en dire quoi que ce soit. « Baauer », le merdeux à casquette de Philadelphie, tandis qu’il devait débiter, débile, son énième étron sonore n’a de toute façon à aucun moment imaginé avec quelle ampleur il allait gratifier le monde de sa triste production. Lire la suite

Voir les commentaires

Excision : la Tunisie sur une bien mauvaise pente (par Joris Karl)

13 Mars 2013, 10:15am

Publié par Thomas Joly

excisionEn Tunisie, on entend des petites phrases plutôt inquiétantes. Dimanche, par exemple, dans le journal Le Maghreb, Habib Ellouze, un des membres du parti islamiste « modéré » Ennahda, a qualifié l’excision en Afrique… d’opération « esthétique ». C’est une façon de voir !

 

Certes, survivance des temps barbares, l’amputation des parties génitales a toujours existé. Sous l’Empire romain, des hommes se tranchaient les bourses en l’hommage de la grande déesse Cybèle et bien plus tard, en France, des médecins de la Belle Époque préconisaient l’ablation du clitoris pour « calmer les troubles nerveux » et combattre l’onanisme ! L’excision viendrait quant à elle de l’Égypte antique : en ce temps-là, on offrait les parties excisées au Nil sacré…

 

sorcier-africain.jpgL’objectif non avoué de cette punition suprême est aussi de priver la femme de plaisir. Si on tranchait aussi massivement les bijoux de famille de ces messieurs, la « communauté internationale » banderait bien plus fort (ses muscles) pour éradiquer l’atroce phénomène… Seulement voilà, ce sont des femmes, très souvent noires de surcroît, ça intéresse moins. Pourtant, cet acte de barbarie concernerait 130 millions de femmes dans le monde, essentiellement en Afrique mais aussi en Égypte, en Indonésie et dans les communautés immigrées en Occident.

 

Comment peut-on infliger une telle torture à des êtres humains ? Eh bien, ça commence comme un conte de fée mais la fin est plutôt gore. En France, les petites filles d’origine africaine sont nombreuses à pouvoir témoigner. Au début, il y a un prétexte : on va visiter la famille restée au pays. Les enfants se font une joie de passer les vacances loin des HLM. Là-bas, tout se passe bien… jusqu’au « jour J », comme nous l’explique une jeune femme victime à la fin des années 1990 : « Il y a quelque chose de bizarre dans l’air. On vous gâte, on est gentil avec vous. Mais les regards sont fuyants. Et puis soudain, on vous emmène dans une pièce, des mains de femmes puissantes, vos propres tantes, vous allongent sur une table, vous écartent vos petites cuisses… » Quelques secondes s’écoulent à peine et une lame de rasoir brille dans les yeux de la gamine. Dans ce cas, c’est sa propre grand-mère qui donne un coup bref comme l’éternité. Une douleur raz de marée. Un bout de chair qui tombe au sol. Des jouissances futures qui n’auront jamais lieu. Une vie de pondeuse pour horizon. Il faut que la tradition perdure.

 

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/actualites2/telex/tunisie-les-islamistes-au-pouvoir-appellent-a-manifester-a-tunis/8904345-1-fre-FR/Tunisie-les-islamistes-au-pouvoir-appellent-a-manifester-a-Tunis_reference.jpgPratique ignoble encore justifiée par ce député qui a du avaler un Coran de travers : « Dans les pays chauds, on transpire beaucoup et, en effectuant cette excision, la femme sent moins mauvais et ne risque pas d’être rejetée par l’homme. » Au pays de Bourguiba, le camp laïque s’insurge, par la voix de Nadia Chaabane, à la tribune de l’Assemblée constituante : « Il est inacceptable qu’un député valorise un crime contre la femme. » La Tunisie est sur une bien mauvaise pente…

 

Source

Voir les commentaires

Al Gore s'enrichit avec l'argent du pétrole

13 Mars 2013, 10:06am

Publié par Thomas Joly

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/12/climatology_dees.jpg

 

Après la publication de son livre Sauver la planète, qui lui avait valu rien moins qu’un prix Nobel de la paix, Al Gore, l’ancien vice-président démocrate de Bill Clinton, vient de faire paraître un nouvel ouvrage, dans lequel il dénonce « les commentaires politiques et les émissions d’information à la télévision commandités par des multinationales du pétrole, du charbon ou du gaz ». Courageux, me direz-vous? Sauf que le milliardaire « écolo », candidat malheureux contre Georges Bush, omet de préciser qu’il vient de vendre sa chaîne de télévision Current TV, pour la modeste somme de 100 millions de dollars, au Qatar, troisième producteur de gaz naturel du monde !

 

Source

Voir les commentaires

Une loi pour interdire aux garçons d’uriner debout

13 Mars 2013, 09:56am

Publié par Thomas Joly



Dans leur course absurde pour l’égalité des genres (les idéologues peuvent écrire ce qu’ils veulent, un homme et une femme seront toujours différents, et c’est tant mieux !), les progressistes suédois prévoient de mettre en place une loi pour interdire aux garçons d’uriner debout. L’État qui se mêle de la vie privée des gens, ça vous rappelle quelque chose ? La confusion mortifère entre égalité et indifférenciation, ça vous rappelle quelque chose ?

 

Ce n’est malheureusement pas une blague : dans la lignée du féminisme, de la théorie du genre et de l’idéologie d’indifférenciation du mariage pour tous, les progressistes suédois ont rédigé une loi visant à interdire aux enfants mâles d’uriner debout. Une vidéo raconte cette folie douce, qui s’empare peu à peu (depuis un certains 6 mai) de notre pays.

 

http://toute-lactu.com/wp-content/uploads/2012/06/pipi.jpgSi l’on part du principe qu’il faut absolument gommer toutes les différences entre les hommes et les femmes, au nom de l’égalité, il semble logique de punir les garçons qui oseraient pisser debout. Quel déni d’égalité et quel manque de respect envers les femmes qui doivent se contenter d’uriner assises (à l’exception de certaines très agiles) ! Pourquoi les hommes pourraient-ils uriner debout et pas les femmes ? Quiconque répond que c’est parce que les hommes sont équipés d’un pénis qui leur permet ce tour de force, est au mieux un sale misogyne, au pire un nazi.

 

De la même manière, Najat Belkacem et Christiane Taubira envisagent-elles sans doute d’interdire aux maçons de porter des sacs de ciment trop lourds, sous prétexte que les femmes ne pourraient pas lever de tels poids. Mieux, au nom du principe d’égalité et de tolérance, les Français devront (sous peine d’être envoyés dans des camps de la mort de la tolérance) tous se déplacer avec des chaises roulantes et il leur sera interdit de marcher, afin d’éviter qu’un employeur ne privilégie un valide sur un handicapé, ou qu’un enfant se moque de la différence de son camarade à l’école… Le meilleur des mondes, c’est maintenant !

 

Comme Simone Veil avec l’IVG, le reportage présente une ancienne féministe des années 70 qui est atterrée par l’évolution des choses et qui comprend que son combat n’aura pas réellement mené au progrès, mais plutôt à une forme d’idéologie totalitaire de l’indifférenciation, où un pouvoir politique impose aux êtres humains d’être semblables en tous points.

 

Le féminisme dénaturé, le mariage pour tous et le pipi assis, c’est maintenant !

 

Source

Voir les commentaires

En défense de Civitas (par Vivien Hoch)

12 Mars 2013, 10:51am

Publié par Thomas Joly

http://0.academia-photos.com/316572/63455/69987/s200_vivien.hoch.jpgDans un papier nauséabond publié et mis en avant dans Le Plus du Nouvel Obs sous le titre « Civitas : nos impôts financent l’intégrisme et la haine. Il faut que cela cesse ! », l’auteur, manifestement un militant gauchiste, laisse transparaître sa vraie nature, celui d’un petit totalitariste haineux. Aujourd’hui, c’est Civitas qui en fait les frais : avec cette tribune et une pétition qui revendique plus de 10.000 signatures en moins de deux jours, il ne veut rien moins que d’empêcher les remises fiscales sur les dons qui lui sont alloués, affirmant que l’État n’a donc pas à financer « l’intégrisme et la haine ».

 

On sait déjà que les gauchistes sont fascinés par l’Institut Civitas : des chapelets, des croix, des soutanes, des jeunes filles et jeunes hommes biens peignés, des vieux cathos, bref, toute la France qu’ils détestent, qu’ils vomissent même, et qui pourtant existe encore – et même de plus en plus, à voir les chapelles traditionnelles se remplir. La stratégie consiste à les soupçonner a priori, à interpréter leur comportement de 8 mai a-mfaçon à les présenter comme des provocateurs, des individus qui menacent la paix de la société et dépassent les limites admises. Une phrase résume tout cela : « Devons-nous encore une fois tolérer qu’un tel déferlement d’homophobie, d’intolérance et de haine puisse se tenir devant le Sénat, symbole de notre République laïque, égalitaire et fraternelle ? »


Franchement, comment un gauchiste LGBT, qui vit et milite sous perfusion des subventions publiques, peut-il avoir l’outrecuidance de demander la suppression des remises d’impôts aux donataires de Civitas ? Sachant que Civitas est loin de toucher les millions versés quotidiennement aux milliers de satellites LGBT ou antiracistes — et même au Nouvel Obs — et que cette association fait déjà l’objet de toutes les pressions possibles et inimaginables, parce que ses adhérents osent prier dans la rue, rappeler la position du cathéchisme sur l’homosexualité ou se défendre face à l’agression des Femen. Bref, parce qu’ils sont parmi les derniers de la France de la chrétienté et du bon sens, à avoir encore une once de courage.

 

On finit par se demander, pour reprendre les mots de l’article en question, qui donc propage « l’intolérance et la haine en toute impunité » ?

 

Source

Voir les commentaires

La première crèche française qui nie la différence entre filles et garçons

12 Mars 2013, 10:31am

Publié par Thomas Joly

genderElle s’est ouverte à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, avec la bénédiction de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits de la femme (qui sont très curieusement distingués des droits de l’homme), et Dominique Bertinotti, ministre délégué à la « famille ».

 

Par conséquent, les petites filles ne sont pas encouragées à jouer à la poupée et les petits garçons au bricolage, « on préfère plutôt encourager les pratiques inverses, quitte à pousser les enfants à aller contre leurs envies. » (Source) 

 

Il est clair que les instigateurs de ces fabriques à dégénérés relèvent de la psychiatrie lourde, comment pouvons-nous confier l'avenir de nos enfants à de tels tarés ?

Voir les commentaires

Nouveau reportage de la TV russe sur la colonisation et l’islamisation de la France

11 Mars 2013, 10:47am

Publié par Thomas Joly

 

Source

Voir les commentaires

Des cellules de foetus avortés pour réhausser le goût : Obama a dit oui !

11 Mars 2013, 10:35am

Publié par Thomas Joly

http://www.agoracosmopolitan.com/news-img/maximum/5329.jpgLa société Pepsi, en vue de lancer son produit « Pepsi Next », a fait face à la réaction d’une partie de la population américaine laquelle, pro-vie, appelait au boycott. Et pour cause, la société utilise dans ses recherches des cellules issues de foetus avortés afin de réhausser le goût de la boisson. Eh bien Pepsi a obtenu gain de cause grâce à l’aide de l’administration Obama : la Security and Exchange Commission, mise en place par le président Obama, a statué et rendu publique sa décision le 28 février : le laboratoire Semonyx, filiale de recherche du groupe PepsiCo’, est autorisé à utiliser des restes de foetus avortés comme rehausseurs de goût.

http://www.francetvinfo.fr/image/74rh17x5e-4a78/908/624/981353.jpgSigne avancé d’une société de mort qui se substitue à la Civilisation. Le fœtus n’est-il donc qu’un amas de cellule ? Qu’un matériau à la disposition de la toute puissance d’un homme qui a voulu se faire Dieu ? Ou bien n’est-ce pas d’abord une vie humaine qui a été conçue ? N’est-ce pas plutôt un être humain en gestation ?

 

Mais le pire, c’est qu’en plus de légiférer sur un usage que condamnent tous les principes traditionnels sur lesquels s’est bâtie la civilisation occidentale, et dont témoigne par exemple le serment d’Hippocrate, l’administration Obama considère cet usage comme des « opérations commerciales ordinaires ».  Ou comment banaliser la culture mort… Ignoble !

 

Source

Voir les commentaires