Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Multiplication des dénonciations de policiers et de gendarmes

15 Novembre 2013, 09:18am

Publié par Thomas Joly

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/image_70839538.jpg?itok=JpZj7hfeEncouragés par les sites d’extrême gauche tels que Copwatch, les autorités traquent les fonctionnaires coupables de pensées non-conformes. Le mois dernier, une plainte avait été déposée contre un policier municipal d’Alès pour la diffusion d’un drapeau algérien dans un contexte peu flatteur. Il avait été immédiatement lourdement sanctionné, subissant de la part du maire UMP de la ville Max Roustan, aux ordres de l’anti-France, une mise à pied assortie d’une retenue sur salaire.

La semaine dernière, c’est un policier affecté à la ville occupée de Trappes qui était la cible d’attaques pour avoir partagé une image prétendument « islamophobe » sur Facebook.

http://francaisdefrance.files.wordpress.com/2010/10/g33_25558705.jpgHier, l’Inspection générale de la police nationale a ouvert une enquête contre un autre gardien de la paix, travaillant dans le Val-d’Oise, pour des propos et le partage d’images dénonçant l’invasion. Parmi les propos incriminés figurent des blagues datant des années 1980 telles que : « Quand je pense qu’il suffirait de supprimer tous les Noirs et tous les Arabes pour qu’il n’y ait plus de racisme ». L’homme est aussi accusé d’avoir voulu faire son métier de policier, à savoir créer un groupe de discussion privée sur Facebook pour partager les photos des racailles qui avaient dévasté Paris en mai dernier en vue de les identifier.

 

Source

Voir les commentaires

Plusieurs centaines de clandestins investissent le centre-ville dijonnais

15 Novembre 2013, 09:14am

Publié par Thomas Joly

http://4.bp.blogspot.com/-1zWnL_PxlHQ/UoUqPaF-n7I/AAAAAAAAD_w/UPsfo4tLyyc/s1600/photo-darius-jfggg.jpg

 

Alors que l'on interdit au Parti de la France et aux défenseurs de notre civilisation le droit de manifester pour rester maîtres chez nous, des centaines de demandeurs d'asil ont envahi les artères principales du centre-ville de Dijon. Démontrant ainsi , que face à ce système corrompu qui a décidé d'annihiler ce qui reste de la patrie charnelle , notre combat contre la colonisation migratoire est plus que jamais à l'ordre du jour.

 

Source

Voir les commentaires

Tags à la mosquée de Pau : l'imam avoue en être l'auteur

15 Novembre 2013, 09:00am

Publié par Thomas Joly

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/01/00/441467052.jpgFin octobre, la mosquée de Pau avait été taguée. Le lieu de culte étranger était recouvert d’insultes, en arabes. Malgré l’enquête minutieuse des policiers, aucun nazi n’avait pu être arrêté pour ces faits. L’affaire aurait été classée si l’auteur ne s’était pas dénoncé. Il s’agit de l’imam du lieu de culte islamiste lui-même. Ce salarié aurait agi dans le cadre d’un règlement de compte interne à l’association qui gère la mosquée.

 

Source

Voir les commentaires

Le Parti de la France indésirable à Amiens-Nord

14 Novembre 2013, 18:08pm

Publié par Thomas Joly

 

Le Parti de la France, dirigé par l'ex-Front National Carl Lang, a l'interdiction de manifester samedi à Amiens Nord. Il voulait rassembler ses troupes sur le futur chantier d'une mosquée. La formation d'extrême droite prend acte de cet arrêté préfectoral, mais dénonce "la soumission de l'Etat socialiste aux islamistes".

 

http://www.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2012/12/26/214577/images/manuelvallsamiensnordmarcmenouleparisien.jpg

 

Pas de manifestation samedi à Amiens Nord du Parti de la France. Le parti d'extrême droite de Carl Lang projetait de se rassembler le 16 novembre boulevard de Roubaix, près de l'école maternelle incendiée lors des violences urbaines d'août 2012 et devant le futur chantier de la mosquée, pour dénoncer une ''islamisation" de la société. La préfecture de la Somme a pris un arrêté d'interdiction au nom du risque de troubles à l'ordre public.

 

La préfecture avait d'abord demandé aux organisateurs de changer de lieu, ce que le Parti de la France a refusé. Sur son site internet, il appelle désormais ses militants à ne pas se rendre sur place, "afin de ne pas prendre le risque d'encourir les persécutions policières et judiciaires annoncées et de ne pas donner à Manuel Valls le motif pour dissoudre notre mouvement".

 

Source

Voir les commentaires

Les Français victimes de l’immigration-invasion se réveillent (enfin)

14 Novembre 2013, 10:42am

Publié par Thomas Joly

Foutons-les dehors !Selon un sondage IFOP, 67 % des personnes interrogées sont d’accord avec la phrase : « On en fait plus pour les immigrés que pour les Français », contre 40 % en 2006. Ces chiffres paraissent indiquer que, malgré les énormes moyens médiatiques, culturels, politiques mis en œuvre pour forcer les Français à se sentir redevable de l’immigration et à concevoir la discrimination anti-française comme une nécessité, les Français refusent cette situation.

Les sondés, bien conscients que l’immigration a été imposée à la France, jugent à 86 % (contre 62 % en 2006) qu’il « faut passer d’une immigration subie à une immigration choisie ». Racailles-bolossage.jpgMême à gauche, les esprits s’éveillent : seuls 49 % des sympathisants de gauche pensaient ceci en 2006. Ils sont désormais 82 %.

La part des personnes à capacité intellectuelle limitée qui pensent que « l’immigration est une chance pour la France » tombe de 49 % en 2007 à 37 %. Les sondés ne sont pas plus dupes sur la complicité active du pouvoir dans l’invasion : ils ne sont plus que 24 % à encore se leurrer et penser que « les pouvoirs publics luttent efficacement contre l’immigration collective », contre 45 % en février 2007.

 

Source

Voir les commentaires

Entre Bonnets Rouges et policiers, bientôt la « coagulation » ?

14 Novembre 2013, 10:36am

Publié par Thomas Joly

http://paris-ile-de-france.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2013/11/13/by9io4xiqaeuz9t.jpg?itok=MshTLodcManuel Valls a du souci à se faire, lui qui craint la « coagulation » des mécontents. Des policiers ont manifesté mercredi en scandant des slogans qui faisaient référence aux Bonnets Rouges et à la fronde générale anti-Hollande.

 

Hier en fin d’après-midi, ce sont les policiers qui ont manifesté devant l’Assemblée nationale à l’appel du syndicat Alliance. Après des manifestations à Ajaccio et à Marseille le 5 novembre dernier, voici la police sous les fenêtres des députés ! Les policiers dénoncent leurs conditions de travail : locaux décrépits, fuites d’eau non réparées, ascenseurs en panne, rats,…  Le ministère de l’Intérieur avait promis 121 millions d’euros fin octobre mais cela n’a pas apaisé la colère des policiers qui ont fait face à des gendarmes alignés en protection de l’Assemblée nationale.

 

http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/politique/manuel-valls93/9238848-1-fre-FR/manuel-valls_pics_390.jpgEt chez les gendarmes, les conséquences désastreuses de la loi de programmation militaire entraînent également le mécontentement.

 

Bref, la question que Valls doit se poser : et si policiers et gendarmes mécontents rejoignaient le reste des Français mécontents, que se passerait-il ?

 

Source

Voir les commentaires

Carl Lang sur Radio Courtoisie aujourd'hui à 18h

14 Novembre 2013, 10:09am

Publié par Thomas Joly

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/02/01/3072590297.jpg

 

Carl Lang est invité sur Radio Courtoisie, dans l'émission de Daniel Hamiche, ce jeudi 14 novembre à partir de 18h. Pour écouter Radio Courtoisie en direct, cliquez ici.

Voir les commentaires

Singeries de Minute : l’ensemble du système UMPSFN contre l’hebdomadaire

14 Novembre 2013, 10:03am

Publié par Thomas Joly

http://www.zamanfrance.fr/sites/default/files/styles/full/public/02_23_0.jpgLe parquet de Paris a annoncé hier avoir ouvert une enquête, après avoir été saisi par Jean-Marc Ayrault, alors que la gauche dans un bel ensemble a bondi sur une belle occasion de faire oublier ses difficultés.


Si la gauche dans son ensemble a appelé à des sanctions contre l’hebdomadaire, la droite s’est solidarisée avec les censeurs. Le corrompu Alain Juppé, évoquant un « degré absolu de l’abjection », a réclamé une réponse pénale, comme le président de l’UMP, soutenant le gouvernement dans sa démarche judiciaire et dénonçant la couverture « profondément scandaleuse » du journal.

 

http://www.francetvinfo.fr/image/74vp4vxzs-4056/658/370/1665925.jpgMarine Le Pen a mobilisé le ban et l’arrière back-room de son parti pour attaquer le journal. « Il y a bien longtemps que nous n’avons plus aucun lien avec Minute qui est dans une stratégie de diabolisation du FN » s’est ému Steeve Briois. « C’est de la malhonnêteté, nous n’avons rien à voir avec eux » a-t-il ajouté.


L’énarque gaulliste Florian Philippot a dénoncé la présentation du journal, « inadmissible, extrêmement choquante, comme souvent avec les Unes de Minute puisque nous-mêmes en avons été victimes plusieurs fois ». Il a poursuivi en insultant le journal qui s’est montré dans le passé bienveillant envers le néo-Front national malgré ses reniements. « C’est un torchon absolu qui n’apporte strictement rien. On lui fait de la publicité malheureusement, ils réussissent leur coup à chaque fois ».

 

Source

Voir les commentaires

Suppression des contrôleurs SNCF sur la ligne Paris-Beauvais considérée comme la plus dangereuse de France !

13 Novembre 2013, 15:32pm

Publié par Thomas Joly

RER.jpgAlors que la ligne Paris-Beauvais est considérée, à juste titre, comme la plus dangereuse de France, la SNCF n'a rien trouvé de mieux que supprimer purement et simplement les contrôleurs (lire ici). Sur les injonctions du Conseil régional socialo-communiste de Picardie, la SNCF a donc décidé de faire des économies en supprimant les contrôleurs de cette ligne à la réputation désastreuse.

 

La racaille pourra donc en toute impunité frauder, vandaliser et terroriser les voyageurs sans que ceux-ci n'aient la possibilité d'alerter qui que ce soit dans le train ! Même l'engeance syndicale cégétiste reconnaît qu'« avec une telle organisation, un jour ou l'autre, nous ne pourrons pas éviter un drame. »

 

Les irresponsables à l'initiative de cette décision qui défie l'entendement devraient être obligés d'emprunter la ligne Paris-Beauvais pendant un mois, afin d'apprécier par eux-mêmes les joies du « vivre ensemble » sur cette ligne.

Voir les commentaires

Les interventions de Carl Lang et de Roger Holeindre lors de la 7ème Journée de Synthèse Nationale à Rungis

13 Novembre 2013, 10:15am

Publié par Thomas Joly




Voir les commentaires

Le Parti de la France à la Journée de Synthèse Nationale à Rungis le 11 novembre 2013

13 Novembre 2013, 09:56am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Le Parti de la France s'affiche en Côte d'Or !

13 Novembre 2013, 09:49am

Publié par Thomas Joly

http://2.bp.blogspot.com/-HJqmMADVPg4/UoDVyUf5v8I/AAAAAAAAD-E/0VAYtLh-FFY/s1600/IMG_20131111_095711.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-eYgAlYytSaA/UoDWdTzyAjI/AAAAAAAAD-U/ZXmRTAfyGJ0/s1600/IMG_20131111_102454.jpg

 

Plus de photos sur le blog du PdF 21

Voir les commentaires

Amiens : le représentant de l'État socialiste au service de l'islamisation et de la colonisation migratoire

12 Novembre 2013, 11:34am

Publié par Thomas Joly

Logo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France

 

Un arrêté du préfet de la Somme en date du 7 novembre interdit le rassemblement organisé par le Parti de la France le 16 novembre à Amiens-Nord. Cette soumission du représentant de l'État aux islamistes et à la racaille étrangère qui a fait de ce quartier une zone de non-droit est tout aussi scandaleuse qu'inquiétante.

 

Alors que, par exemple, l'organisation islamiste des Frères musulmans a été autorisée à manifester deux fois au mois de juillet à Paris, les patriotes français opposés à l'islamisation et à la colonisation migratoire de leur pays sont interdits de se rassembler à Amiens.

 

Affiche refusons la colonisationLes motifs invoqués sont sidérants puisque, selon le préfet de la Somme, affirmer notre droit à rester maître chez nous constitue « une provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personne en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. »

 

Cerise sur le gâteau, le représentant de l'État socialiste, avoue qu'il est absolument incapable de maintenir l'ordre dans un quartier où « des fonctionnaires de police ont essuyé des tirs à l'arme de chasse. »

 

Cet aveu caractérisé d'impuissance à rétablir l'ordre à Amiens-Nord, doublé d'une volonté politique de museler les défenseurs de la France des terroirs et des clochers, est purement et simplement un acte de trahison et de collaboration.

 

Si le Parti de la France appelle ses militants et ses sympathisants à ne pas braver l'arrêté préfectoral pour ne pas prendre le risque d'encourir des persécutions policières et judiciaires et de donner un motif à Manuel Valls pour dissoudre notre mouvement, plus que jamais nous entendons poursuivre notre action de résistance contre l'islamisation et la colonisation de notre pays afin de rendre la France aux Français. Le combat ne fait que commencer !

 

Le déjeuner-débat (12h30) de samedi, en présence de Carl Lang, Thomas Joly, Yvan Bénédetti et Alexandre Gabriac, est évidemment maintenu. Réservations au 06.09.96.44.37 ou thomasjoly60@yahoo.fr

Voir les commentaires

Hollande souille la mémoire des Poilus et récolte des sifflets

12 Novembre 2013, 10:32am

Publié par Thomas Joly



Plusieurs dizaines de personnes ont hué François Hollande hier lors d’une cérémonie sur les Champs-Élysées à Paris. Manuel Valls a immédiatement fait charger ses hommes de main. Soixante-treize personnes ont été interpellées, et quatre ont été mises en garde à vue.

« En France, si des hommes ont envie de manifester, ils en ont parfaitement le droit » déclarait il y a quelques jours Jean-Marc Ayrault en Russie.

 

De passage à Oyonnax, pour y commémorer la « résistance » en ce jour anniversaire de la fin de la Grande Guerre, le président de leur république a été à nouveau hué par des dizaines de personnes alors qu’il sortait de la mairie d’Oyonnax.

 

Source

Voir les commentaires

L’agent d’Israël Laurent Fabius fait échouer les négociations avec l’Iran

12 Novembre 2013, 10:21am

Publié par Thomas Joly

http://cdn.timesofisrael.com/uploads/2013/08/f130825ffmis06.jpgLaurent Fabius n’en finira pas d’empoisonner la vie du peuple français. Alors que les négociations de paix étaient achevées avec l’Iran et qu’un compromis avait été trouvé avec l’ensemble des grandes puissances, le ministre de François Hollande s’est rendu à Genève personnellement, missionné, au nom des intérêts d’une puissance étrangère, pour faire échouer les négociations. Dans un entretien à L’Express, l’ancien ambassadeur de France en Iran François Nicoullaud explique comment Laurent Fabius s’est opposé à la paix.

 

« Ce qui s’est produit à Genève est inhabituel dans une négociation. Il semble qu’à l’arrivée des ministres, John Kerry, Laurent Fabius, William Hague, Guido Westerwelle, les négociations ont été rouvertes. En général, le dossier est quasiment bouclé par les collaborateurs des cabinets. Il ne reste plus qu’à signer. […] Il restait des questions de fond non réglées. Comme l’enrichissement d’uranium et le réacteur d’Arak. On peut d’ailleurs s’étonner de la fixation de Laurent Fabius – et de Benyamin Netanyahu – à ce sujet. […] Laurent Fabius a effectivement adopté une posture très intransigeante. Il a insisté sur le fait qu’il fallait prendre en compte la préoccupation d’Israël et des Pays arabes. Peut-être y a-t-il une question de calendrier, à une semaine de la visite de François Hollande à Tel Aviv. »


http://www.causeur.fr/wp-content/uploads/2013/09/iran-fabius-hollande1.jpgL’attitude du représentant français a provoqué une vague d’indignation parmi la communauté internationale. Même le journal de Serge Bloch s’interroge : « La France en a-t-elle demandé trop lors des négociations sur le nucléaire iranien ? L’insistance du chef de la diplomatie Laurent Fabius à demander un engagement plus fort de l’Iran sur certains volets de son programme nucléaire commençait à être nettement critiquée parmi les autres négociateurs occidentaux et à Téhéran ».

 

Laurent Fabius a obéi aux injonctions d’Israël dont le gouvernement avant de savoir quels seraient les termes de l’accord, avait annoncé qu’il rejetait toute entente. Benyamin Netanyahu avait annoncé que l’entité sioniste continuerait quoi qu’il arrive à faire comme elle l’a toujours fait : violer les lois internationales : « Israël n’est pas tenu par cet accord » avait-il dit au représentant américain, juif comme lui et le représentant français.

 

Avant la conférence le premier ministre, qui partage avec toutes les personnes évoquées ci-dessus les mêmes origines levantines avait déclaré : « Je viens de parler au président Hollande à propos de l’Iran. Nous sommes d’accord sur le fait que des discussions constructives à Genève offrent l’occasion de faire de réels progrès ».

 

Source

Voir les commentaires