Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Joie patriotique à Barbès...

20 Novembre 2013, 09:05am

Publié par Thomas Joly

supporters-algeriens.jpg

 

http://www.fkirina.com/IMG/jpg/algerie-barbes_0.jpg

 

... après la victoire de l'équipe d'Algérie sur le Burkina Faso.

Voir les commentaires

Vouneuil-sous-Biard (Vienne) : Aurélien Petit-Dessaux propose une alternative de droite nationale pour les Municipales

19 Novembre 2013, 11:08am

Publié par Thomas Joly

Petit-Dessaux-Lang.jpgDepuis le mois de juin dernier, Aurélien Petit-Dessaux, 21 ans, étudiant en géographie à l'université de Poitiers s'est lancé dans la bataille des municipales à Vouneuil-sous-Biard.

 

Le jeune homme constitue actuellement une liste d'union « divers droite » sur la commune pour contrer une éventuelle candidature du maire sortant. Il lui faut vingt-neuf noms pour mener à terme son projet.

 

Ancien responsable départemental du Front national de la jeunesse, aujourd'hui adhérent du Parti de la France, présidé par Carl Lang, Aurélien Petit-Dessaux entend toutefois défendre des thématiques essentiellement locales : la sécurité (promouvoir une police municipale de proximité), la baisse de la fiscalité, l'indépendance vis-à-vis de Grand Poitiers, la fin de l'étalement urbain, la redynamisation du tissu économique local ou encore la cohésion et l'identité de cette commune de plus de 5.000 habitants, la dixième de la Vienne.

 

Pour l'heure, le candidat a débuté ses opérations de porte à porte et promet une réunion publique début janvier.

 

Source

Voir les commentaires

Un(e) député(e) transgenre au Parlement européen

19 Novembre 2013, 10:01am

Publié par Thomas Joly

http://news.bbcimg.co.uk/media/images/56243000/jpg/_56243587_56243585.jpgUn député européen britannique vient de révéler avoir changé de sexe pour devenir lesbienne ! Non, vous n’avez pas mal lu. Le parlementaire qui se fait appeler Nikki Sinclaire avait en 2004 déclaré publiquement être lesbienne. Dans la préface du livre qu’elle publiera dans les prochains jours, cet individu explique maintenant être né garçon.

 

Âgée de 45 ans, cette personne dit avoir gardé secret ce changement de sexe depuis plus de vingt ans.

 

Travelo-copie-1.jpgEn 2009, sous l’apparence d’une femme déclarée lesbienne, ce personnage trouble s’était fait élire au Parlement européen sous l’étiquette UKIP (parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, eurosceptique) mais en avait été exclu quelques mois plus tard, après avoir refusé de siéger dans le groupe Europe Libertés Démocratie parce que celui-ci compterait parmi ses membres des « homophobes ».

 

Le transgenre Nikki Sinclaire avait ensuite créé son propre parti intitulé « We Demand a Referendum Party ».

 

En 2006, l’Italie avait envoyé un premier transgenre au Parlement européen. Sous le nom de Vladimir Luxuria, ce député élu sous l’étiquette Refondation communiste avait provoqué un scandale parmi ses collègues féminins en faisant usage des toilettes pour femmes. Ce personnage a aujourd’hui disparu de la vie politique.

 

Source

Voir les commentaires

La désinformation, un métier dangereux

19 Novembre 2013, 09:48am

Publié par Thomas Joly

http://www.sudouest.fr/images/2013/11/18/1232942_tireur-1000_460x306.jpgUn inconnu a ouvert le feu hier dans les locaux de Libération à Paris, blessant l’assistant d’un photographe présent. Il a ensuite tiré près du siège de la Société générale dans le quartier de la Défense et a menacé brièvement des membres du personnel de BFM-TV. L’homme n’a pas été arrêté.

 

« Nous pensons à nos confrères qui vont travailler dans les prochains jours protégés par la police » a déclaré Nicolas Demorand, directeur de publication de Libération nommé par son patron et coreligionnaire Édouard de Rothschild, informant ses journalistes que lui n’avait pas l’intention de travailler les prochains jours. « S’attaquer à des journalistes, c’est s’attaquer à un rouage de la démocratie » a-t-il ajouté.

http://jeune-nation.com/wp-content/uploads/2013/11/lesnouveaux-amis-du-front-national-2.pngLes mobiles du tireur sont inconnus pour l’heure ; a-t-il visé le journal de l’anti-France Libération pour ce seul motif ? Les causes justifiant une attaque contre ce journal, en partie détenu, outre Rothschild déjà cité, par Bernard-Henri Lévy et Henri Seydoux, mais encore le destructeur de la famille Pierre Bergé, sont relativement nombreuses. Le journal est connu par ailleurs pour avoir également fait la promotion de la pédocriminalité dans le passé, entre autres attaques contre la France.


Ce fait divers a conduit à une très forte mobilisation policière et entraîné une vague d’indignation et de soutien de l’ensemble de la classe médiatico-politique. La palme de l’hypocrisie sinon de la bêtise revient sans conteste au Front national, insulté régulièrement par le journal, auquel les marinistes ont officiellement apporté leur soutien.

 

« L’insécurité, ou plus justement le sentiment d’insécurité, c’est de l’ordre du fantasme, de la déraison », Libération.

 

Source

Voir les commentaires

Fête des Patriotes à Lyon le 7 décembre

19 Novembre 2013, 09:34am

Publié par Thomas Joly

Fête des patriotes

 

Le Parti de la France sera présent !

Voir les commentaires

Éric Zemmour : « On est en guerre civile larvée ! »

19 Novembre 2013, 09:13am

Publié par Thomas Joly

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn_indesign/2010-03/2010-03-24/article_2403-MED-ZEMMOUR.jpgEntretien avec Éric Zemmour sur le site Boulevard Voltaire.

 

Crise de régime, crise de société ou révolution : selon vous, sommes-nous en 1958, 1968 ou 1788 ?

Ce n’est pas une crise de régime car le régime est la dernière protection de François Hollande. Une crise de société ? Oui, mais pas seulement. C’est bien plus que cela. Nous sommes en fait dans la conjugaison d’une quadruple crise :

Une crise économique d’abord, c’est-à-dire une crise de l’austérité, de l’euro et de la mondialisation qui se fait au détriment de l’Europe.
Une crise sociale car ce sont les pauvres des pays riches qui entretiennent les riches des pays pauvres et, évidemment, il y a de plus en plus de pauvres dans les pays riches…
Une crise sociétale parce que la société supporte de moins en moins la tyrannie de l’idéologie soixante-huitarde.
http://s.tf1.fr/mmdia/i/65/6/les-bonnets-rouges-se-sont-rassemble-samedi-en-masse-a-quimper-11024656isfvy_1713.jpg?v=1Une crise ethnique enfin, puisque la diversité qui devait être une chance pour la France pousse aujourd’hui les gens à se séparer et ils se voient de moins en moins un destin commun.

Cette quadruple crise a pour conséquence une crise de confiance car on a trop de désaccords : on est en guerre civile larvée. C’est d’ailleurs une constante de la France. D’où la violence, d’où l’ultime tentative des élites bien-pensantes de culpabiliser la France avec ses campagnes sur le racisme qui visent à nous faire croire que nous sommes dans les années 30 alors qu’en réalité, s’il y avait une comparaison historique à émettre, nous sommes plus près de 1913 (pour la crise du libre-échange et de ses contradictions) ou à la veille des guerres des religions…

C’est compliqué car nous sommes dans un mélange, une sorte de fin de cycles… Une sorte de guerre civile larvée.


emeute racaillesQui pourrait aboutir à ?

À une vraie guerre civile ! Je l’écrivais déjà dans Mélancolie française. La violence monte en France : on est le seul pays d’Europe à être aussi violent !

On a l’impression que les autorités sont à la fois aveugles et qu’elles ne veulent pas voir cet état de fait… De toutes façons, elles ne peuvent rien faire. Car finalement, c’est Einstein qui a raison : « On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés. »

Voir les commentaires

Manifestation interdite à Amiens : entretien sur le site Contre-Info avec le secrétaire général du PdF

18 Novembre 2013, 09:55am

Publié par Thomas Joly

Joly-Thomas-copie-1.jpgDepuis l’accès au pouvoir des socialistes, nous assistons à un fort regain de répression contre les opposants politiques. Trois mouvements politiques ont été arbitrairement dissous (pour rappel : Troisième voie, l’Œuvre française et les Jeunesses nationalistes) et les interdictions de manifestation sont de plus en plus fréquentes. La dernière manifestation interdite est celle du 16 novembre à Amiens, organisée par le Parti de la France. Nous avons donc interrogé son secrétaire général, Thomas Joly.

 

C-I : Que comptiez-vous faire le 16 novembre ?

T. Joly : le 16 novembre, le Parti de la France comptait organiser un grand rassemblement à Amiens-Nord, devant l’emplacement de la future grande mosquée d’Amiens au doux nom pacifique de « La Conquête » (« Al Fath »), pour dénoncer la colonisation migratoire et l’islamisation de la ville d’Amiens mais aussi de notre pays tout entier. Une forte et encourageante mobilisation s’était mise en place et plusieurs centaines de participants étaient attendus. Le Parti de la France estime que la politique se pratique avant tout sur le terrain et pas seulement derrière un clavier d’ordinateur ou sur les plateaux télés, où d’ailleurs nous ne sommes jamais invités ; notre discours de résistance nationale et civilisationnelle n’étant pas médiatiquement compatible, contrairement à celui de Madame Le Pen totalement acquise à l’idéologie républicaine, laïcarde et franc-maçonne.

Que s’est-il passé avec la préfecture ?
Visiblement affolé par cette annonce de manifestation déposée dans les règles à la préfecture, le préfet de la Somme, qui avait déjà interdit notre conférence de presse l’année dernière devant les ruines 16 novembre interditencore fumantes d’une école maternelle incendiée à Amiens-Nord lors des traditionnelles émeutes ethniques estivales, a entamé un « dialogue » via la DCRI avec moi. L’objectif était clairement de me faire renoncer à notre rassemblement ou bien de le déplacer dans un autre quartier d’Amiens considéré comme moins « sensible ». J’ai évidemment refusé de me plier à ces recommandations guidées uniquement par le fait que les autorités publiques sont tout bonnement incapables de maintenir l’ordre dans cette zone de non-droit que sont les quartiers nord d’Amiens. Le Parti de la France estime qu’il a le droit et même le devoir de se rendre partout en France où il le souhaite pour délivrer son message de reconquête nationale. Le représentant de l’État socialiste a donc interdit notre rassemblement et s’est donc lamentablement couché devant la racaille étrangère, l’islam conquérant et l’extrême-gauche xénophile. Refusant de donner l’occasion à Manuel Valls de persécuter nos militants et un motif pour dissoudre notre mouvement, nous avons pris la décision de respecter cette interdiction. Carl Lang et moi-même avons tout de même organisé le 16 novembre à Amiens une conférence de presse et un déjeuner-débat qui a connu un grand succès.

Que cela vous inspire-t-il ?

Le pouvoir socialiste est totalement aux abois, prisonnier de ses délires idéologiques antifrançais et de la nullité sidérante du Président de la République autiste face à la légitime colère populaire. Comme dans toute http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-04/2013-04-18/article_hollande-valls.jpgdictature ébranlée, la répression policière et judiciaire à l’égard de ceux qui veulent réellement en finir avec ce système pourri jusqu’à la moelle s’intensifie en cette période de crise économique, sociale, politique, morale, identitaire, etc. Nos gouvernants souhaitent museler les véritables forces d’opposition et entreprennent donc d’interdire nos rassemblements, de persécuter nos militants, de dissoudre nos organisations. Mais ils ne pourront éternellement nous empêcher de dire la vérité à nos compatriotes et, tôt ou tard, toute cette engeance devra être balayée pour que se mette en place un processus salvateur de décolonisation migratoire et de reconquête nationale.

 

Source

Voir les commentaires

L’église saint Nicolas du Chardonnet attaquée par des racailles d'extrême-gauche

18 Novembre 2013, 09:49am

Publié par Thomas Joly

http://md1.libe.com/photo/422834--.jpg?modified_at=1336895828&width=825Dimanche matin, pendant la Grand Messe de 10h30, des individus ont pénétré dans cet édifice « phare de la Tradition  », et y ont jeté des boules puantes et des fumigènes.

Cette profanation ait sans aucun doute l’œuvre d’« antifascistes », dont la haine satanique est régulièrement tournée vers ce bastion traditionaliste. Nul doute non plus que le climat de haine et de répression antinationale et anticatholique de leurs amis Valls et autres, donnent des ailes à ces petites frappes, qui multiplient les exactions à Paris depuis 3 ans.

 

Imaginez un instant que le quart de cette profanation se soit déroulée dans une mosquée ou une synagogue… Les médias seraient saturés et les politiciens se battraient pour venir exprimer leur indignation.

 

Source

Voir les commentaires

Opérations de justice fiscale ce week-end en Picardie

18 Novembre 2013, 09:32am

Publié par Thomas Joly

Borne-ecotaxe-brulee.jpg

 

Une borne écotaxe a été détruite dans la Somme et trois radars automatiques ont été dégradés dans l'Oise et l'Aisne. Lire les détails ici.

Voir les commentaires

Un préfet républicain attaqué par les racailles

18 Novembre 2013, 09:18am

Publié par Thomas Joly

racailles redressement productifUne opération spectacle destinée à faire la promotion du préfet de Haute-Savoie, le sarközyste Georges-François Leclerc, a tourné à l’émeute dans la nuit de jeudi à vendredi dans un quartier occupé de Thonon-les-Bains. Le préfet accompagnait une patrouille de la BAC qui a tenté d’interpeller un trafiquant de drogue bien connu. Celui-ci a appelé à l’aide les racailles de la cité qui ont attaqué la patrouille et le préfet. L’un des fonctionnaires de police a été mis a terre et frappé à plusieurs reprises tandis que le préfet était aspergé de gaz lacrymogène.

 

Loin de l’impunité laissée à celles qui s’attaquent aux Français, la République a mis les grands moyens dans cette affaire. Sur le champ ou dès le lendemain, trois racailles ont été interpellées, incarcérées, et seront jugées aujourd’hui en comparution immédiate.

 

Source

Voir les commentaires

Compte-rendu du déjeuner-débat du 16/11/13 dans la Somme

17 Novembre 2013, 18:10pm

Publié par Thomas Joly

 

 

Samedi 16 novembre s'est déroulé à Fluy (80) un déjeuner-débat organisé par le Parti de la France. Près de 80 participants étaient présents pour ce moment de convivialité entre nationalistes.

 

Joly-16-11-13.jpg

 

C'est tout d'abord Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, qui a pris la parole pour revenir sur la scandaleuse interdiction du rassemblement prévu le matin-même à Amiens-Nord contre l'islamisation et la colonisation migratoire.

 

Lucas-de-Bar-16-11-13.jpg

 

Puis c'est Gabriel Lucas qui a fait un compte-rendu de son séjour en Russie, à l'invitation de l'ambassade de Russie, où il a représenté officiellement le Parti de la France pendant une semaine de rencontres et de colloques où de nombreux contacts ont été pris.

 

Benedetti-16-11-13.jpg

 

Yvan Benedetti, qui était accompagné par Alexandre Gabriac, est ensuite intervenu pour expliquer la procédure politique qui a mené à la dissolution arbitraire de l'Œuvre française et des Jeunesses Nationalistes ; assurant que ce ne sont pas les gesticulations d'un pouvoir socialiste aux abois qui freineront la marche en avant des nationalistes français.

 

Lang-16-11-13.jpg

 

Enfin, il est revenu à Carl Lang, président du Parti de la France, de conclure les interventions du jour par un discours consacré aux dangers de la colonisation et de l'islamisation de la France qui attend la France et les Français si aucun changement politique n'intervient.

Voir les commentaires

Conférence de presse de Carl Lang et de Thomas Joly à Amiens le 16 novembre 2013

17 Novembre 2013, 15:23pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Carl Lang et Thomas Joly à Amiens samedi 16 novembre

15 Novembre 2013, 09:36am

Publié par Thomas Joly

16 novembre interdit

 

Même si le préfet aux ordres de l'État socialiste liberticide a interdit le rassemblement du Parti de la France à Amiens-Nord pour dénoncer l'islamisation et la colonisation migratoire, le déjeuner-débat de samedi en présence de Carl Lang, Thomas Joly, Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac affiche complet.

 

S'il n'est plus question de se rendre à Amiens-Nord et d'offrir l'occasion aux sbires de Manuel Valls de procéder à des arrestations de patriotes français ainsi qu'un motif pour une éventuelle dissolution arbitraire du PdF, Carl Lang et Thomas Joly seront tout de même présents à Amiens samedi où ils tiendront une conférence de presse à 10h30.

Voir les commentaires

Le PdF de la Drôme (26) a son blog !

15 Novembre 2013, 09:32am

Publié par Thomas Joly

PDF 26

Cliquez sur l'image pour y accéder

Voir les commentaires

Affaire Taubira : bal tragique à Libération (par Nicolas Gauthier)

15 Novembre 2013, 09:31am

Publié par Thomas Joly

http://md0.libe.com/api/libe/v2/paperpage/199379/?format=jpg&size=x500L’heure est grave. Quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites, sachant que c’est souvent la porte ouverte à toutes les fenêtres. Et c’est ainsi qu’entre le fascisme dans les consciences et les courants d’air dans le salon. Christiane Taubira mise en cause dans Minute, avec ce titre : « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ». Bientôt aussi culte que le fameux « Bal tragique à Colombey, un mort… » de Charlie Hebdo ? Ne rions pas. L’heure est grave, disions-nous.

 

Libération ne pouvait donc faire mieux que d’entrer en résistance. Avec cet autre titre : « Assez ». En corps si gros que les logiciels de mise en page ont dû chauffer grave, eux aussi. Devant la haine, le silence, évidemment. Mais un quotidien dans lequel il n’y a rien d’écrit, ce n’est pas toujours facile à lire. Donc, pas de photo. Ce qui évite de montrer l’inmontrable : « le racisme qui se banalise ».

 

Enfin, pas de photo, c’est vite dit. Il y a quand même celle, en une, de la pub pour le prix Fémina étranger 2013. Pour le reste, des grands cadres blancs. Un peu comme une exposition d’Yves Klein, sauf que là, les cadres blancs seraient devenus des cadres bleus. À quoi ça tient, l’entrée dans le maquis… Schtroumpfs ou pas Schtroumpfs, telle est la question. On notera quand même que les maquettistes étant tout de même payés à maquetter, ils ont dû, en pages 30 et 31, se taper tout le journal en format réduit. Avec les photos, mais sans les textes. Contre la haine, la ruse. Lire la suite

Voir les commentaires