Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’Union Européenne souhaite ouvrir davantage de voies légales pour accueillir plus de migrants

21 Mai 2021, 06:38am

Publié par Thomas Joly

Dans un rapport adopté par 495 voix pour, 163 contre et 32 abstentions, le Parlement souligne que la migration légale n’est presque pas prise en compte dans la politique de l’Union en matière de migration depuis 2015. Il fait remarquer que le nouveau pacte sur la migration et l’asile ne comprend aucune proposition spécifique dans ce domaine.

« La politique de l’Union et les politiques nationales en matière de migration légale devraient d’abord répondre aux pénuries de main-d’œuvre et de compétences sur le marché du travail », estiment les députés, soulignant le vieillissement de la population et la diminution de la main-d’œuvre. Ils demandent que la législation existante soit révisée et que son champ d’application soit élargi, étant donné qu’elle couvre aujourd’hui principalement les travailleurs hautement qualifiés ou très bien payés et les sociétés multinationales, avec seule la directive sur les travailleurs saisonniers visant les migrations moins bien rémunérées.

Le texte souligne le rôle important des envois de fonds et les avantages d’une migration sûre, régulière et ordonnée, tant pour les pays d’origine que pour les pays d’accueil. Reconnaissant le risque de la « fuite des cerveaux », les députés proposent de promouvoir la migration circulaire, où le migrant retourne après un certain temps dans son pays d’origine et peut repartir pour des raisons professionnelles. À cette fin, la Commission devrait analyser l’approche appliquée par d’autres pays, comme les systèmes à points. Par ailleurs, ils proposent de permettre aux travailleurs étrangers de passer de plus longues périodes hors de leur pays d’accueil, afin qu’ils puissent se rendre plus facilement dans leur pays d’origine.

Afin de mieux répondre aux soi-disant besoins ou pénuries de main-d’œuvre sur les marchés nationaux, les députés proposent de développer une réserve de talents ainsi qu’une plateforme de mise en correspondance au niveau de l’UE, couvrant tous les secteurs et niveaux d’emploi, qui servirait de guichet unique pour les travailleurs non-européens, les employeurs de l’UE et les administrations nationales.

De plus, le rapport recommande de faciliter et d’accélérer l’évaluation et la reconnaissance des diplômes, certificats et autres qualifications professionnelles. Cela renforcerait la mobilité intracommunautaire, qui, à son tour, peut contribuer aux ajustements du marché du travail et à la croissance économique globale dans les États membres.

Source : https://www.fdesouche.com/2021/05/20/davantage-de-voies-legales-pour-les-travailleurs-migrants-dans-lue/

Voir les commentaires

Youssoupha chanteur des « Bleus », la cerise sur le loukoum

21 Mai 2021, 05:55am

Publié par Thomas Joly

On se demandait (ou pas) qui pourrait bien être l’auteur de la chanson accompagnant, comme il est de tradition, bien ancrée quoique récente, l’équipe de France de football. Depuis la mort de Johnny, interprète de l’immortel « Tous ensemble » en 2002, on n’a pas vraiment gardé le souvenir de titres inoubliables. Tant mieux, d’ailleurs.

Or, voici qu’à l’approche de l’Euro 2021, les bonnes nouvelles se succèdent sans trêve. Hier, c’était l’annonce de la composition de l’équipe de France. Enfin ! On y retrouve le nom de Karim Benzema, jadis injustement placardisé. Cet excellent camarade, qui s’était fait connaître en ne chantant pas « La Marseillaise », en menaçant ses coéquipiers (voir l’affaire de la sextape de Valbuena) ou encore en déclarant qu’il n’était français que pour le football, était cependant admiré par certains pour ses performances sportives.

Comble de bonne fortune, on apprend désormais, et presque au même moment, que c’est le rappeur Youssoupha qui interprétera l’hymne officiel des Bleus pour l’Euro 2021. Un coup d’œil rapide sur les paroles d’« Écris mon nom en bleu », que l’on peut trouver un peu partout dans la presse, permet de mesurer l’apport décisif du spectacle vivant à la religion du sport. Un extrait, peut-être ? Puisque vous insistez. « Ça vient des campagnes et des quartiers, personne va s’écarter, le camp sera gardé. Chaque blase est lourd de sens. C’est jour de chance, mélange meilleur d’un goût d’ailleurs et d’un goût de France. » Référence aux quartiers, au métissage et au goût d’ailleurs qui passe avant le « goût de France », devenu un simple condiment : pas de doute, on est en terrain connu.

Originaire de la République démocratique du Congo, Youssoupha a grandi à Béziers, puis en région parisienne. Reconnu dans sa branche, il a accédé à la notoriété « grand public » en 2009 grâce au titre « À force de le dire », dans lequel on trouvait la phrase suivante : « À force de juger nos gueules, les gens le savent, qu’à la télé souvent les chroniqueurs diabolisent les banlieusards, chaque fois que ça pète on dit qu’c’est nous, j’mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Éric Zemmour. » Condamné en première instance, il avait trouvé, comme souvent les rappeurs, une justification filandreuse à ces propos insultants, justification dans laquelle, évidemment, il était question de second degré, de métaphores et de non-violence. Habitué de ce genre de distanciation artistique, Youssoupha est, par ailleurs, le fondateur du label musical Bomayé, qui signifie « tue-le », en lingala. Second degré, les amis. Restons calmes.

D’ailleurs, on aurait tort de réduire l’homme à cette sortie, un peu facile, contre un journaliste relativement clivant. Youssoupha, c’est aussi la chanson « Éternel recommencement », sur l’album À chaque frère (2007). 6 minutes 12 qui révèlent, selon ses exégètes, un talent auprès duquel Chateaubriand peut retourner jouer au beer-pong. Comme disaient Les Inconnus, on écoute et on en parle après ? Morceaux choisis : « J’mélange mes fantasmes et mes peines/Comme dans ce rêve où ma semence de Nègre fout en cloque cette chienne de Marine Le Pen » […] « Moi je m’en bats de la France d’en bas, je représente la France d’ailleurs » […] « Depuis le 21 avril, je sais que les Français sont des racistes conscients » […] « Ce qu’on nous enseigne me sidère/Car on oublie de nous dire que Napoléon était raciste et sanguinaire » […] « Le rap est en osmose avec son époque/Le message qu’il porte dérange les porcs qui lui ferment la porte. »

Bon, je crois que tout y est. Un engagement courageux et original contre le RN ; un petit mot gentil pour sa présidente, dans la tradition de l’amour courtois ; un clin d’œil complice à la France périphérique, qu’on appelait à l’époque « France d’en bas » ; de la gratitude pour l’Histoire de France, démontrant sa parfaite assimilation dans son pays d’accueil ; et, pour finir, une capacité de remise en question remarquable qui permet à l’auteur d’accueillir avec bienveillance d’éventuelles critiques.

Grand merci, donc, à Youssoupha, qui incarne la France de 2021 dans ce qu’elle a de meilleur.

Arnaud Florac

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen - N°618

20 Mai 2021, 06:26am

Publié par Thomas Joly

Sujets abordés : la manifestation de policiers devant l'Assemblée nationale, Dupont-Moretti et le Syndicat de la Magistrature au cœur du problème judiciaire, la notion de peine-plancher, la nécessité de retrouver des repères moraux et spirituels, l'omniprésence de la crise sanitaire sur la vie politique française.

Voir les commentaires

Ceuta : une marée migratoire téléguidée par le roi du Maroc

20 Mai 2021, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Lundi, l’enclave espagnole de Ceuta, en territoire marocain, s’est vue subitement submergée par l’arrivée de plus de 8.000 migrants, pour la plupart marocains, venus des rivages voisins à la nage voire, certains, à pied au moment de la marée basse. Les forces de l’ordre espagnole, surprises par cet afflux massif, n’ont pu réagir à temps, totalement débordées par la situation. Parmi les arrivants, plus de mille sont des mineurs isolés. Sur les 8.000 arrivants, la moitié environ ont été expulsés derechef vers le Maroc.

Mais ce raz-de-marée subit ne manque pas de soulever des questions. S’agit-il d’une opération organisée, en particulier avec la complicité des autorités marocaines ? C’est ce que le gouvernement espagnol a l’air de penser : Pedro Sánchez a annulé sa participation au sommet de Paris sur l’Afrique et s’est rendu sur place pour piloter un indispensable retour à la normale. L’ambassadeur du Maroc à Madrid a été convoqué en urgence. Car il est probable que tout ceci ne soit qu’une opération diplomatique hostile du Royaume chérifien contre l’Espagne, les deux pays se trouvant depuis longtemps en conflit : les deux enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila figurent au rang des revendications de Rabat ; en sus, l’Espagne abrite des leaders du Front Polisario, qui revendique l’indépendance du Sahara occidental. Ainsi donc, cette submersion pourrait n’être qu’une opération téléguidée par le gouvernement marocain, un peu comme l’avait été la tentative d’invasion des côtes grecques, en mars 2020, par Erdoğan.

Plusieurs réflexions peuvent alors venir à l’esprit. Quel est donc le prix accordé à la vie humaine par ces régimes, quelle est donc la solidarité musulmane envers ces pauvres gens, quand on voit le roi du Maroc, officiellement chef des fidèles de son pays, laisser risquer la vie de 8.000 personnes (certains sont morts noyés dans l’aventure) simplement pour envoyer une peau de banane à l’Espagne ? Mohamed VI n’a visiblement pas peur de montrer ainsi au monde entier son propre peuple s’enfuir de son royaume, comme s’il était un enfer.

Maroc, Turquie : l’Union européenne a longtemps considéré ces pays comme des « partenaires », et continue d’ailleurs de le faire. Or, ce ne sont pas nos partenaires mais nos rivaux, dans le cadre d’une guerre de civilisation qui les conduit à user de toutes les armes en leur pouvoir. Et la submersion migratoire en est une de taille. Et tant pis pour les pauvres gens qui trouvent la mort dans l’opération : pour cette autre civilisation qui nous combat, le prix de la vie n’est pas le même que le nôtre, quelques vies innocentes ne valent rien si cela permet de semer la panique en Europe… Une Europe qui ferait bien de réarmer au plus vite ses frontières, car ce qu’il se passe à Ceuta pourrait bien demain devenir une généralité : les arrivées massives ont repris sur l’île de Lampedusa et Erdoğan attend toujours son heure avec, sous la main, des millions de réfugiés prêts à fondre sur nos côtes…

Olivier Piacentini

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Alexandre Juving-Brunet : « L'armée est infiltrée »

20 Mai 2021, 06:05am

Publié par Thomas Joly

Alexandre Juving-Brunet, capitaine de gendarmerie de réserve est l'invité de Nicolas Vidal pour évoquer sa tribune décapante concernant de possibles infiltrations islamiques dans l'armée et de ses craintes sur le séparatisme en France.

Voir les commentaires

Élections régionales : le Parti de la France apporte son soutien à Valérie Laupies en PACA

19 Mai 2021, 19:48pm

Publié par Thomas Joly

Élections régionales : le Parti de la France apporte son soutien à Valérie Laupies en PACA

Face aux candidats du Système, les magouilleurs Mariani et Muselier, le Parti de la France invite les électeurs provençaux à apporter leurs suffrages à Valérie Laupies, candidate de la droite nationale de conviction aux élections régionales.

Voir les commentaires

Manifestation des policiers devant l'Assemblée : timides revendications et bal des faux-culs

19 Mai 2021, 06:41am

Publié par Thomas Joly

De la même manière qu'il n'y a pas d'amour mais seulement les preuves que l'on est capable d'en donner, en politique il ne peut y avoir de soutien aux forces de l'ordre sans volonté de rétablissement de l'autorité de l’État, de réaction musclée aux agressions, aux meurtres barbares, aux atteintes contre les principes de la Nation, et de répression sans faille de la délinquance déferlante.

La plupart des touristes électoraux, de gauche comme de droite, même le Parti communiste était là, qui, ce mercredi, se sont joints, toute honte bue, à la manifestation des policiers ont une responsabilité — et donc une culpabilité — dans la grande tournante d'ensauvagement que connait aujourd'hui notre pays.

Quant à la présence du ministre de l'Intérieur lui même, elle ne peut pas ne pas faire penser à celle d'un criminel lors d'une marche blanche en souvenir de ses victimes.

On notera, par ailleurs, la modération de ton de ces policiers, auxquels beaucoup a sans doute été promis, qui, à aucun moment, n'ont véritablement mis en cause ni l'exécutif ni le système qui en cinq décennies a, petit à petit, plongé notre pays dans le chaos. On est loin, bien loin de la grande manifestation de policiers de 1983 à laquelle nous étions quelques-uns à avoir accompagné Jean-Marie Le Pen et où, devant le ministère de la Justice puis place Beauvau, les slogans, les revendications et les cris avaient une allure et une signification bien différentes.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

Le Monde consacre un article à l'élection législative partielle de la 1ère circonscription de l'Oise

19 Mai 2021, 06:35am

Publié par Thomas Joly

Le Monde consacre un article à l'élection législative partielle de la 1ère circonscription de l'Oise

Extrait : « Ici, il y a beaucoup de populations gauloises qui ont fui les villes colonisées par les immigrés comme Beauvais, et la droite nationale a un fort potentiel », affirme Thomas Joly (Parti de la France), le plus radical des trois candidats d’extrême-droite [les deux autres sont RN et DLF].

Voir les commentaires

Castex et Macron s'exhibent en terrasse !

19 Mai 2021, 06:04am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

« Il faut construire des prisons, comme je le demande depuis 30 ans »

19 Mai 2021, 05:53am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Indécence gouvernementale

18 Mai 2021, 16:12pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Darmanin va participer à une manifestation de policiers dénonçant l'incompétence du gouvernement !

18 Mai 2021, 06:25am

Publié par Thomas Joly

En annonçant sa venue lors du rassemblement organisé mercredi devant l'Assemblée nationale par les syndicats représentatifs des policiers en colère, le ministre de l'Intérieur, Gérard Darmanin invente la manifestation gouvernementale de soutien à ceux qui vont manifester contre la politique (in)sécuritaire du gouvernement, politique qui s'inscrit dans la ligne de passivité, de laxisme, de tolérance progressiste, de préférence allogène et, au final, de collaboration à l'ensauvagement venu d'ailleurs, qui est celle du régime, droite et gauche confondue, depuis au bas mot cinq décennies.

Manifester contre sa propre inaction, contre les effets de la politique menée par l'exécutif dont dont on est un rouage essentiel, contre le Système que l'on sert et défend, même Sarkozy n'avait pas osé.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

Mourir seul en temps de Covid : rupture de civilisation et scandale d’État

18 Mai 2021, 06:08am

Publié par Thomas Joly

« Abrutis par la peur et la douleur, nous avons accepté l’inacceptable […] Elle est partie nue dans un body bag. Elle est partie seule et humiliée. Elle est partie seule, sans faire de bruit. Elle est partie seule et le deuil est impossible. » D’une voix claire et précise où, par moments, l’émotion affleure, Catherine Frot lit le témoignage poignant de Français endeuillés, en colère, qui n’ont pas pu assister leur mère, leur père, dans ses derniers moments.

Depuis plus d’un an, par la faute d’une gestion « sanitocratique » de la crise de la part d’une administration ayant établi des protocoles absurdes et inhumains, des milliers de personnes se sont vues interdire de voir leurs familles, dans les EHPAD comme dans les hôpitaux.

Au mépris de toute humanité, de toute civilisation même. Dans le plus grand silence, l’Occident malade et névrosé a laissé ses enfants partir seuls, abandonnés, vivre seuls l’ultime passage, cette mort qui est l’autre grand moment de la vie, celui qui, in fine, lui donne tout son sens. Et tout cela en vertu de sacro-saints « protocoles » imposés aux patients, à leurs proches, aux soignants aussi qui ont vu leur vocation et leur éthique méprisées.

Dans le même temps, les résidents des EHPAD étaient quasiment séquestrés, privés de leur famille. Comme si nos grands-parents « appartenaient » à l’État. Beaucoup sont morts de chagrin, refusant cette vie nue qu’on leur imposait, à leur corps défendant. Au mois de mars, le protocole de visite était allégé, permettant aux familles de retrouver leurs proches.

Ce protocole, qui reste honteux, est-il réellement appliqué ? De nombreux témoignages, partout en France, rapportent des interdictions ou limitations de visites indues, des personnes âgées et non malades enfermées dans leur chambre même pour les repas. Car, il faut le savoir, selon le Code de l’action sociale et de la famille (CASF), le directeur d’un EHPAD dispose du pouvoir discrétionnaire de permettre ou de limiter la liberté de circulation des résidents et d’autoriser les visites des proches. Une contrepartie au risque pénal qu’il encourt. Ces quatorze derniers mois, nous avions l’impression, devant l’incurie de l’administration française et face aux gigantesques failles des politiques publiques de ces dernières années, que les scandales sanitaires, pour l’instant balayés sous le tapis au gré des vagues de l’épidémie, se succédaient à un rythme affolant. Celui de la maltraitance envers les personnes âgées, né de leur isolement forcé, en est un.

Laurent Frémont a perdu son père, chirurgien encore très actif, de façon brutale et inhumaine. Malgré ses demandes, le Dr Frémont n’a pu revoir sa femme et ses enfants. Les derniers sacrements, qu’il réclamait, lui ont été refusés, l’aumônier n’a pas pu venir. Sa liberté de conscience a été bafouée, son âme piétinée. Son fils l’a raconté dans différents médias (Marianne, FigaroVox, CNews, Sud Radio, Radio Notre Dame), tentant d’alerter sur « cette rupture anthropologique majeure, dont les responsables politiques seront coupables aux yeux de l’Histoire ». Avec Stéphanie Bataille, une actrice, qui a perdu son père dans des circonstances similaires, ils ont décidé de réagir pour continuer à vivre et tenter de faire le deuil qui leur a été nié. Ils ont créé le collectif Tenir ta main, ont lancé une pétition (40.000 signatures), recueilli plus de 10.000 témoignages. Laurent Frémont dénonce « la vision technicienne et matérialiste de l’homme qui empêche d’en voir les besoins fondamentaux » dans une société « qui a perdu le sens de la vie et le sens de la mort ».

Ils militent activement pour un droit opposable aux visites des malades et a fortiori des mourants, car « derrière tous ces morts dans la solitude, ce ne sont pas que des drames personnels, mais c’est aussi une marque du recul de la civilisation ». Ils rappellent qu’il n’y a aucun fondement juridique à la privation de visite.

Au seuil de sa vie, tenir la main de ceux que l’on aime : le vrai droit à mourir dans la dignité.

Marie D'armagnac

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Bayrou, notre génial haut-commissaire au plan qui propose de repeupler la France avec des immigrés

17 Mai 2021, 19:00pm

Publié par Thomas Joly

François Bayrou est payé combien déjà pour occuper ce poste de Commissaire au plan qui ressemble quand même vachement à un emploi fictif ou à un os à ronger offert au mou de Pau pour s'en faire un allié électoral ?

Parce que là ce grand génie politique vient de pondre un rapport dans lequel il dit que pour sauver le système social, il faut optimiser la dynamique démographique : en somme, faire qu'on ne se retrouve pas à terme avec plus de retraités que d'actifs. Et quelles sont les deux idées de génie qu'il propose ? Faire davantage d'enfants et recourir à l'immigration.

Quelle originalité ! Augmenter le nombre d'habitants d'un pays en faisant davantage d'enfants et en important des habitants, il fallait y penser ! Je pense que personne avant Bayrou n'avait pensé qu'on pouvait augmenter le nombre d'habitants en... augmentant le nombre d'habitants. Génie. Si on lui commande un rapport pour savoir comment on peut augmenter le volume d'eau dans une baignoire, le Commissaire au plan est capable de répondre le plus sérieusement du monde : «En ajoutant de l'eau dans la baignoire».

Et ces fonctionnaires inutiles, ces commissions inutiles, coûtent une fortune à la France depuis des décennies, soit pour ne jamais faire avancer le schmilblick, soit pour enfoncer des portes ouvertes. Et toujours en restant impeccablement dans les limites de l'idéologie obligatoire et de la bien-pensance, parce qu'il ne faudrait tout de même pas qu'en plus d'être inutiles ces fonctionnaires soient courageux.

Quant à l'idée de recourir encore à l'immigration dans l'espoir que Kader finance la retraite de Jean-François, c'est le mythe qu'on nous vend depuis les années 80. Sauf que depuis cette date, l'immigration de travail représente un pourcentage ridicule du volume des entrants. L'immigration est une charge financière colossale, non seulement elle ne sauvera jamais le système social mais en plus elle en accélère la chute. Bayrou devra être jugé pour haute trahison.

Jonathan Sturel

Voir les commentaires

Haïti : l'avenir des DOM-TOM s'ils deviennent indépendants ?

17 Mai 2021, 06:18am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires