Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Capitaine Juving-Brunet : « Des forces terrifiantes sont en face, mais on ne peut plus reculer »

13 Août 2021, 11:44am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Les bons covidistes, ou ces nouveaux citoyens altruistes

12 Août 2021, 15:15pm

Publié par Thomas Joly

Depuis le début de la crise du Covid-19, en observant l’évolution du discours politique, sanitaire et médiatique ainsi que son impact sur la population, le phénomène qui m’interpelle le plus est ce que je qualifierais comme étant le renversement des notions d’altruisme et de citoyenneté.

Avant mars 2020, le Français moyen n’est pas particulièrement altruiste. En tout cas, il ne se définit pas comme tel. L’argent qu’il gagne lui sert à consommer et le temps dont il dispose lui permet de « profiter ». Ce Français-là n’oriente pas les gestes de son quotidien pour servir directement son prochain et plus largement le bien commun ou l’intérêt collectif. Il n’est pas engagé dans des associations pour les pauvres, les sans-abri ou les personnes fragiles.

De fait, avant mars 2020, l’engagement social et humain, au sens d’un engagement réel de temps et d’énergie, reste l’apanage d’une gauche empathique ainsi que celui des communautés chrétiennes. En bref, l’altruisme n’intéresse pas vraiment le Français moyen.

Mais à partir de mars 2020, tout bascule et le renversement s’opère. En effet, par une subtile pirouette politique et médiatique, ce Français moyen se transforme subitement en parangon d’altruisme et s’érige, en quelques semaines, en véritable protecteur et garant de la vie d’autrui. Ainsi, ceux qui ne faisaient rien pour les autres jusqu’à présent continuent à ne rien faire mais deviennent, par état de fait, les nouvelles figures de l’altruisme post-Covid.

De mon point de vue, le meilleur slogan gouvernemental, véritable symbole de cette révolution, est le célèbre « Je reste chez moi, je sauve des vies ». C’est-à-dire que je me constitue en sauveur des autres par mon inaction et par mon absence de prise de risque. Ainsi, ma conscience reste intacte, m’assure-t-on, et je peux ainsi légitimement continuer à me concentrer entièrement sur mon plaisir et ma consommation.

Pire encore, le nouvel altruiste fait un pas de plus lorsque ce dernier se découvre subitement une profonde empathie pour autrui. C’est pourquoi il signe, désormais, l’ensemble de ses mails professionnels ou administratifs par ce « Prenez soin de vous » tout à fait impersonnel mais démontrant, par ces quatre mots transposables à loisir, sa profonde considération toute neuve pour la santé d’autrui. Empathie véritable découverte sur le tard ? Ou simple conformisme à cette nouvelle citoyenneté sanitaire ?

En effet, le rapport à la citoyenneté s’est lui aussi complètement renversé en quelques mois. Le citoyen, avec ses droits et ses devoirs, acteur libre et critique de la vie sociale et politique de la cité, est désormais devenu une personne dont le degré de citoyenneté se mesure par sa capacité d’application et de respect des directives sanitaires. Ainsi, le Français qui respecte les gestes barrières, les règles du confinement, le port du masque, les horaires du couvre-feu, et qui n’a pas mangé à plus de six à table à Noël, ce Français-là se voit décerner le prix du citoyen modèle. Mieux encore, s’il est vacciné, il devient un des fers de lance du combat acharné contre « la » Covid-19, faisant de lui la fierté de la République sanitaire française.

Peu importe si ce Français fait partie des 70 % d’abstentionnistes des élections régionales et départementales de juin 2021. Malheureusement, l’enjeu de la citoyenneté n’est plus là et le bon citoyen n’est plus celui qui vote et paie ses impôts mais celui qui applaudit les soignants à 20 heures. Il montre l’exemple en portant fidèlement son masque à l’extérieur, effectue le bon nombre de doses de vaccin, garde activée son application « TousAntiCovid » et présente fièrement son passe sanitaire valide. Si son voisin fait un écart, il préviendra les forces de l’ordre qui agiront en conséquence contre ce mauvais citoyen de la République sanitaire française.

En conclusion, dans ces nouvelles notions d’altruisme et de citoyenneté, il y a bel et bien un renversement. L’altruisme est passé d’une définition active par la prise de risque à une définition passive par le paraître. Et la citoyenneté, quant à elle, n’est plus une participation incarnée à la vie de la cité, elle est devenue la simple quantification d’un niveau d’adhésion à la doxa politico-sanitaire actuelle.

Jean de Chastel

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen - N°627

12 Août 2021, 15:05pm

Publié par Thomas Joly

Sujets abordés : la crise au Liban, la démagogie jeuniste du Président de la République, Emmanuel Macron déjà en campagne, l'agressivité du gouvernement à l'égard des opposants au pass sanitaire, la fraude sociale confortée par le confinement, les résultats français aux jeux olympiques, conseils de lecture.

Voir les commentaires

Été pourri : « Les prévisions météo ne sont pas une science exacte. » Et pour le climat ?

11 Août 2021, 19:39pm

Publié par Thomas Joly

Météo France nous l’annonçait au printemps : l’été sur la France sera caniculaire ! On s’y voyait déjà, tirant la langue dans la sécheresse et les vents chauds. Au lieu de cela, l’été est pourri. Sauf pour les chanceux du littoral méditerranéen, les maillots de bain ne sont pas sortis des valises et il a fallu se ruer sur les bottes en caoutchouc et les parapluies XXL.

Moquée par des vacanciers hantés par les paroles de ( « On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue… »), les Français se moquent de la noble institution, finalement moins fiable que la grenouille d’Albert Simon.

Il est vrai qu’on nous avait vendu, en mai dernier, « un été chaud et sec ». Mieux, comme le rappelle Libération, Météo France prédisait dès avril, dans son bulletin de prévisions saisonnières : « Seules les régions du nord-ouest et la Manche ne verront aucun scénario se dégager », le pays connaissant dans l’ensemble « des conditions plus sèches que la normale ». Résultat : 2021 est pour l’instant le deuxième été le plus pluvieux depuis 1959.

Pas notre faute, dit Météo France. Les résultats, c’est 50/50, p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non. « En comparant les différents résultats de nos modèles météorologiques pour l’été, différents scénarios sortaient et n’étaient pas tous d’accord. Il y avait 50 % de chances que l’été soit plus chaud et plus sec que la normale. On nous a fait dire beaucoup de choses », déplore, sur Twitter, le prévisionniste François Gourand. Il précise : « Le scénario le plus probable ne se réalise pas systématiquement, le moins probable peut se réaliser. » Et puis, ajoute-t-il, « depuis le 1er juin, on est quand même à un degré de plus que la normale d’un été. On ne peut pas dire qu’il fasse particulièrement frais si on fait la moyenne des températures. » Bref, et pour résumer, c’est la faute aux « gouttes froides » qu’ils n’avaient pas vu venir, car c’est « l’un des phénomènes les plus difficiles à prévoir ».

Comment vous dire… tout cela me laisse songeuse. À l’heure (ça date d’hier) où le GIEC nous balance ses certitudes apocalyptiques sur les prévisions climatiques à un siècle de distance, les prévisionnistes de la météo à court et moyen terme nous expliquent que cela n’est en rien une science exacte, que c’est cela ou son contraire, qu’au fond, on ne sait rien du temps à venir au-delà de quelques jours.

La différence notable entre les météorologues et les Nostradamus du GIEC, c’est que les premiers reconnaissent que leurs modèles produisent des scénarios parfois opposés. Le GIEC, non. Chez ces gens-là, on est sûr à 100 % du temps qu’il fera en juillet 2076. Pas question de douter de quoi que ce soit, pas question non plus d’en discuter.

À ce propos, j’ai découvert que l’enfer des bibliothèques était toujours en vigueur. Je veux dire qu’il est des ouvrages introuvables en librairie. C’est le cas du livre de Christian Gérondeau, La Religion écologiste. Les FNAC se pincent le nez quand on le leur réclame, les grandes librairies « indépendantes » aussi. Il faut commander : « C’est en stock mais on ne le met pas en magasin » (sic). Ah bon, et pourquoi donc ?

Amazon n’a pas de ces pudeurs. Le livre sera demain dans ma boîte aux lettres… et les libraires se plaindront de la concurrence déloyale.

Marie Delarue

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Jean-Marie Le Pen déplore les poursuites contre Cassandre Fristot

11 Août 2021, 14:58pm

Publié par Thomas Joly

Jean-Marie Le Pen : « La poursuite engagée contre une manifestante isolée portant une pancarte illisible, sauf par la télévision, est un de ces cas d'imbécillité qui, au lieu de combattre l'antisémitisme, le propage. »

Voir les commentaires

Affaire de la pancarte de Cassandre Fristot : le Système veut diaboliser les opposants au pass sanitaire

9 Août 2021, 12:27pm

Publié par Thomas Joly

Depuis deux jours, nous assistons à un emballement médiatique complétement artificiel dont les professionnels de la manipulation et de la désinformation ont le secret.

Samedi à Metz, au cours de la manifestation contre le pass sanitaire, Cassandre Fristot, militante catholique de la véritable droite nationale, portait une pancarte listant un certain nombre de personnalités appartenant à l'oligarchie cosmopolite et les accusant de trahir les Français avec cette ségrégation vaccinale qu'ils contribuent à mettre en place. Parmi ces noms, horresco referens, des gens de confession juive. Il n'en fallait pas plus pour qu'une meute de mythomanes enragés se précipite pour dénoncer un soi-disant insupportable antisémitisme. Et de diffuser la photo de la jeune femme avec son identité sur tous les réseaux sociaux, campagne de harcèlement immédiatement reprise par les médias d'État, le ministre de l'Intérieur en personne et les officines habituelles de chouineurs compulsifs.

Évidemment, il ne s'agit que d'un prétexte pour diaboliser l'énorme mobilisation populaire, qui grossit chaque samedi, contre la tyrannie sanitaire. Le bouc émissaire sera donc Cassandre Fristot, jetée en pâture avec l'accusation infamante d'antisémitisme.

Cette manipulation grotesque de la part du pouvoir en place traduit le grand manque de sérénité de nos élites face aux Français de plus en plus nombreux à s'apercevoir du scandale politique qui est en train de se produire.

Pour toutes ces raisons, j'apporte mon soutien à Cassandre, interpellée ce lundi matin par la police du régime, qui a bien le droit de livrer les noms de tous ceux qui œuvrent à détruire nos libertés et notre identité nationale.

Thomas Joly - Président du Parti de la France

Voir les commentaires

Le Conseil constitutionnel valide le pass sanitaire

5 Août 2021, 17:34pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

« Thomas Joly répond à vos questions » - N°12 - 3 août 2021

4 Août 2021, 11:41am

Publié par Thomas Joly

Sujets abordés : la progression de l'abstention à chaque élection, le lien entre immigration et insécurité, la possibilité d'un putsch militaire, la mobilisation populaire contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale, les vaccins et les traitements contre le Covid, les restrictions sanitaires et les immigrés, le basculement vers la dictature, Philippot, Marine Le Pen et Zemmour face à la ségrégation vaccinale, la loi bioéthique, la peur en politique, le 11 septembre 2001, les prochaines activités du Parti de la France.

Voir les commentaires

Fête du cochon du PdF Bretagne dimanche 5 septembre à Treffendel (35)

3 Août 2021, 15:16pm

Publié par Thomas Joly

Dimanche 5 septembre à Treffendel (35), à côté de Rennes, la traditionnelle fête du cochon organisée par le PdF Bretagne aura comme invité d'honneur Thomas Joly, Président du Parti de la France.

Prendront également la parole au cours de cette journée Roland Hélie (Directeur de Synthèse nationale) et Pierre Cassen (Riposte laïque).

Christoff BZH donnera également un concert acoustique dans l'après-midi.

La réservation est obligatoire : 06 09 53 93 84

Voir les commentaires

Prénoms musulmans : 21,7 % des naissances en France, 55 % dans le 93

3 Août 2021, 10:36am

Publié par Thomas Joly

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en France depuis 1900, (fichiers téléchargeables ici)

Pour la 6e année consécutive, Fdesouche publie en exclusivité le baromètre des naissances enregistrées en France sous prénom musulman.

Pour rappel, cette étude a été “validée” en 2019 Jérôme Fourquet (directeur de l’IFOP), dans son essai à succès L’Archipel français (Seuil,2019)…

L’analyse de l’octroi de prénoms musulmans pour les naissances France 2019 révèle :

• Un taux national qui atteint les 21,73%
• Un taux de croissance qui parait ralentir : une augmentation de 0,24 points au regard de 2019, cette croissance est en moyenne de 0,7 points depuis 2000,
• A noter cependant la nette augmentation des “prénoms rares”, c’est à dire ayant enregistré moins de 3 naissances au niveau national sur l’année, qui complexifient la mesure
• Les statistiques indiquent un taux de prénom musulman estimé à 1/3 des prénoms rares (essentiellement des variations orthographiques de prénoms ou des prénoms composés)
• Sur cette base, l’estimation du taux national d’octroi de prénom musulman en France corrigé serait environ de 25% mais en raison de son caractère incertain, nous en restons au chiffre ci-dessus.

Lire la suite

Voir les commentaires

Les médias ne sont plus qu'une excroissance gouvernementale de type soviétique

2 Août 2021, 18:43pm

Publié par Thomas Joly

De mémoire d'homme, je crois n'avoir jamais vu les médias assumer à ce point de n'être plus qu'une excroissance gouvernementale chargée de diffuser, sans jamais la discuter, la parole du pouvoir.

Chaque journaliste de grands médias est aujourd'hui dans les faits un assistant de Gabriel Attal. Tout l'appareil médiatique a été retourné et récupéré, à des niveaux effrayants. Au point que lorsque Philippot par exemple dit quelque chose sur le plateau de BFMTV, le présentateur le contredit automatiquement en utilisant les arguments délivrés par Véran et sa clique.

Nous autres qui résistons à ce formatage inouï et probablement inédit à ce degré d'intensité dans l'Histoire moderne, nous ne sommes plus seulement des résistants et des hommes libres, nous sommes des héros. Ne pas se laisser absorber par cette machine totalitaire qui déferle sur chaque centimètre carré de nos vies, avoir la force de caractère nécessaire pour ne pas abdiquer devant l'incroyable démonstration de force du système, c'est hé-ro-ï-que.

En ce qui me concerne et je pense qu'il en va de même pour vous, je ne pourrais jamais me résoudre à accepter une société dans laquelle un roquet syndicalisé qui zozote comme Véran dispose d'autant de pouvoir sur la vie de mon pays. L'idée même m'est absolument insupportable. Leur tenir tête est un devoir devant l'Histoire.

Soyons fiers de ce que nous sommes, car nous sommes la France. Et rendez-vous samedi dans la rue.

Jonathan Sturel

Voir les commentaires

Face au despotisme sanitaire, la Floride défend la liberté

2 Août 2021, 11:39am

Publié par Thomas Joly

L’agenda sécuritaire des hauts dirigeants s’accélère et la Maison-Blanche ne fait pas défaut au mouvement : l’équipe Biden a, cette semaine, manifesté sa volonté d’imposer un retour des mesures liberticides : masque pour tous, y compris les enfants en classe, vaccins, confinement…

Ce 30 juillet, Ron DeSantis, gouverneur de Floride, lui a rappelé de façon ferme et non équivoque que son État resterait un État libre. Pas question de céder à la terreur prétendument sanitaire.

Son discours, qui s’est concrétisé par la signature d’un décret, a souligné que faire porter des masques aux enfants pouvait avoir des conséquences négatives sur leur santé en altérant la respiration. Il a également rappelé que cela affecte les communications en classe et la performance des élèves. Qu’il n’y a aucune preuve que les comtés l’ayant imposé aient fait mieux que les autres. Ron DeSantis a déclaré que ses propres enfants n’ont jamais porté de masques et qu’ils n’en porteraient pas.

Hors contexte scolaire, il a annoncé qu’il ne réimposerait aucune restriction Covid dans l’État de Floride malgré l’arrivée du variant Delta en Amérique. Car la courbe de mortalité révèle que s’il y a plus de cas, les décès sont au plus bas.

Ancien militaire Marine de 42 ans, DeSantis est un gouverneur très apprécié par une large majorité des Floridiens. Il est, de plus, pressenti pour occuper un jour la fonction suprême à Washington. Il représente une approche traditionnelle et patriotique de la gouvernance : le citoyen est un être responsable qui doit rester libre dans un État indépendant et protégé. Tout l’opposé de l’équipe Biden qui cherche absolument à emprisonner l’individu dans une vision marxiste de la société américaine : le moins de liberté possible au service d’un gouvernement fédéral tyrannique.

Il est grand temps que les États reprennent l’autonomie que la Constitution de 1787 leur a garantie et qu’ils ont laissée, en plus d’un siècle, se consumer au bénéfice d’un fédéralisme dévoyé. Le gouverneur de Floride montre la voie et on s’en félicite.

Marc Amblard

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Juste un petit rappel : les vaccinés peuvent aussi transmettre le virus

1 Août 2021, 19:12pm

Publié par Thomas Joly

« Selon un document confidentiel du CDC obtenu par le Washington Post, la charge virale des personnes vaccinées infectées par le variant Delta pourrait être aussi élevée que celle des personnes non vaccinées, indépendamment des symptômes présentés », écrit Le Monde. Cette nouvelle qui n’en est pas vraiment une pourrait, dans un monde normal, faire l’effet d’une petite bombe et démontrer enfin l’inutilité du passe sanitaire. Ce passe, qui, au mépris des libertés fondamentales, évince injustement des citoyens ou des élèves in fine pas plus dangereux que les autres, n’a donc plus de raison d’être. Sinon ?

Ainsi, les autorités américaines recommandent aux personnes pourtant entièrement vaccinées de « porter des masques dans les lieux publics en intérieur » dans les zones où la transmission du Covid est importante. En Israël, le ministère de la Santé a révélé, le 22 juillet, que le vaccin de Pfizer et BioNTech « ne protégerait plus qu’à 39 % contre l’infection, tout en restant très efficace pour prévenir les hospitalisations ». Un chiffre qui, d’après Le Monde, s’il est confirmé, « signifie que le virus peut continuer à circuler par l’entremise et parfois à l’insu des personnes vaccinées, quand elles sont asymptomatiques ».

Forts de ces données, nous pourrions gagner en pragmatisme et humilité, cesser enfin de nous monter les uns contre les autres, de cibler les non-vaccinés comme les parias de la société, qu’il faut sermonner et culpabiliser, évincer et licencier. Il y a urgence à dépassionner ces débats qui hystérisent collègues, familles ou amis. Avec une telle efficacité, la balance bénéfice-risque devrait bien plus peser dans le choix de la vaccination que la soumission aux mesures de rétorsions.

Le passe se révèle un fiasco économique : Roselyne Bachelot annonce une baisse de fréquentation de 41 % des lieux où il a été imposé. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé demandait aux pays riches de ne pas vacciner les jeunes et de faire don de leurs surplus de doses aux pays pauvres. Mais le chef de l’État a promis qu’il ne céderait pas aux manifestations. Les membres du gouvernement continuent de multiplier leurs incitations infantilisantes à la vaccination. À moins que les non-vaccinés ne soient à nouveau confinés, la rentrée sociale s’annonce donc pour le moins agitée.

Iris Bridier

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Parti de la France présent à Amiens samedi pour dire non au pass sanitaire

31 Juillet 2021, 19:31pm

Publié par Thomas Joly

Le Parti de la France présent à Amiens samedi pour dire non au pass sanitaire
Le Parti de la France présent à Amiens samedi pour dire non au pass sanitaire
Le Parti de la France présent à Amiens samedi pour dire non au pass sanitaire
Le Parti de la France présent à Amiens samedi pour dire non au pass sanitaire

J'étais aujourd'hui à Amiens, accompagné de militants du Parti de la France, pour dire non à l'infâme pass sanitaire macroniste.

Une ambiance assez rouge mais personne n'a osé nous faire la moindre remarque.

La mobilisation ne fait que commencer !

Voir les commentaires