Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Mélenchon candidat à la Présidentielle en 2022 : quelle surprise !

10 Novembre 2020, 09:22am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

« Moussa » Darmanin honore les fellouzes à Alger et humilie la France

9 Novembre 2020, 15:59pm

Publié par Thomas Joly

Gérald « Moussa » Darmanin, ministre de l'intérieur français en visite à Alger, a déposé une gerbe au pied de ce que les Algériens appellent « mémorial des martyrs » en hommage aux fellouzes légitimement éliminés par la force de nos armées.

Notre gerbe à nous coule à flot continu. Elle vient du fond de nos entrailles, de par l'irrépressible nausée suscitée par ce régime félon, cette République de l'abandon et de la trahison et cette classe politicienne moisie.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

Joe Biden : youpi, c’est la fête !

9 Novembre 2020, 11:04am

Publié par Thomas Joly

N’ayons pas peur des mots : depuis samedi soir, c’est la fête. Tout à la fois Pâques, 14 Juillet et Noël. Comme un package festif. Une sorte d’avant-goût de ce que sera la grande teuf mondiale, le jour où le virus sera vaincu. En attendant, c’est Trump, cette espèce de bête du Gévaudan qui mange les enfants et parle mal, qui a été terrassé. Il fallait que ça explose, que ça exulte, que ça… Enfin, vous voyez ce que je veux dire. Ça ne pouvait plus attendre. Il fallait annoncer la victoire de Biden. La nouvelle est arrivée en France comme une sorte de déconfinement à domicile. Une invitation à partager l’enthousiasme de cette scie de Nicole Bacharan, préposée inamovible à la défense du parti démocrate américain sur nos plateaux télé et radio, et de tant d’autres commentateurs.

Et c’est là que le miracle s’est produit. Jusqu’alors, il s’agissait de battre Trump. Peu importait, finalement, l’homme qui portait cet espoir, que dis-je, cette espérance. On avait trouvé Joe Biden. Il ferait bien l’affaire. L’homme, d’apparence plutôt falote, jusqu’alors, semblait passer entre le mur et le papier peint de la Maison-Blanche qu’il avait fréquentée durant huit ans sous Obama. Eh là, subito, on a découvert toutes les vertus de ce charmant monsieur d’un certain âge, comme on dit aujourd’hui. Plus question de dire que s’il va au bout de son mandat, il aura alors 82 ans révolus. L’âge devient même un atout. Son premier mandat de sénateur remonte à 1972 (an 5 av. Macron). Presque quarante années de vie politique, c’est de l’expérience en barre. De la sagesse certifiée sur facture. Tout le contraire de l’autre dingo. En plus, il est catholique. Mais attention, un catholique ouvert : son premier message est à l’adresse des « communautés » diverses et variées. Pas le genre de la juge que Trump a nommée in extremis à la Cour suprême. C’est aussi l’art d’être grand-père qui entre à la Maison-Blanche. On n’avait pas connu ça depuis longtemps. Zappons pudiquement le fiston qui ne serait pas blanc-blanc dans ses affaires pour s’émouvoir de la petite-fille qui se jette dans les bras de son daddy : « Trop mignon », s’exclame, dès potron-minet, sur le plateau de BFM TV, la journaliste de service, si l’on peut dire ainsi. Trop mignon ! Tout un programme politique, finalement. Enfin, on verra bien…

En 2017, chez nous, c’était la jeunesse – celle d’Emmanuel Macron – qui était un atout, un plus, un must, comme celle – relative – d’Obama, en 2008. L’inexpérience, aussi. On ne ferait jamais plus de politique comme avant. Mieux : c’était la fin de la politique, comme d’autres avaient vu, jadis, la fin du tragique et de l’Histoire. Quelques crises plus tard, on a vu, on a vécu. Aujourd’hui, c’est la vieillesse, si l’on peut encore s’exprimer ainsi, qui semble à la mode. La mode, c’est comme la queue du chien : ça va, ça vient. En attendant, youpi, la fête ! En respectant les gestes barrières, of course.

Georges Michel

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

« L'interdiction de la messe est une atteinte scandaleuse à l'identité spirituelle de la France »

8 Novembre 2020, 11:51am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Victoire de Biden, échec de Trump... À vrai dire, peu nous chaut

8 Novembre 2020, 11:02am

Publié par Thomas Joly

Sous réserve de l'issue des recours judiciaires présentés par le président sortant et des probables contestations, les progressistes américains ont donc gagné. Fin provisoire du lamentable spectacle donné en "direct-live planétaire" par la "plus grande démocratie du monde", panier de crabes paranoïaques et schizophrènes à la fois, dont les pinces écarlates se sont hélas depuis longtemps déjà refermés sur nos mœurs politiques, nos principes et nos comportements.

Exit Trump ! Une parenthèse se referme toujours. La gouvernance Trump en était une - faite de déclarations souvent  réjouissantes, voire jubilatoires mais qu'importe - et retour à la réalité institutionnelle américaine qui est celle, brutale, cynique, cupide, doctrinaire, impérialiste et totalitaire de l'État profond. Les choses ainsi seront beaucoup plus claires.

Si l'on se réfère à la doctrine des "indifférents" (ἀδιάφορα) et des "préférables" (προηγμένα ) chère à Zénon de Kition et aux stoïciens, la victoire du Président américain sortant ou celle de son concurrent démocrate, des stricts points de vue géopolitiques nationaux français et européens et de celui de notre intérêt national, était certes "indifférente", tant sont puissants les invariants de la diplomatie américaine et la force de ses tropismes universels appuyés sur sa vision wilsonnienne immuable et ses lois impérialistes  d'extraterritorialité.

Un succès de Trump aurait, en revanche, été "préférable" par le signal qui aurait été ainsi adressé à l'ensemble du monde occidental de la possibilité qu'ont les peuples enracinés de mettre à bas les élites autoproclamées et globalisées, de renverser la dictature du politiquement correct, de vaincre l'establishment, de faire bouger les lignes, de reprendre la parole, de retrouver leurs libertés et d'affirmer leur suprématie y compris face aux tentatives de déstabilisation d'une extrême gauche tentée de jouer la violence, l'immigration, la manipulation des minorités, et la rue.

Le monde moderne est ainsi fait que, même si nous le déplorons et savons qu'un jour la lumière viendra à nouveau de l'Europe, pour le moment c'est hélas encore depuis l'autre côté de l'Atlantique que soufflent les vents annonciateurs. Pour une fois, cela aurait pu être pour autre chose que pour le pire. C'est ce que savaient les suppôts du totalitarisme progressiste qui ont étalé sur les plateaux français des chaînes infos, dès jeudi soir, au fur et à mesure que les chances du candidat démocrate de l'emporter se précisaient, leur lâche soulagement, eux qui redoutaient plus que tout que dans les mois à venir une lame de fond ne suive une victoire du candidat républicain et traverse l'océan. Il en sera autrement et la gauche radicale américaine à qui Biden doit son installation à la Maison blanche pourra déverser ad libitum sa propagande à vocation mondiale, dispersant ainsi les illusions de certains qui avaient oublié que nous n'avons rien à attendre - rien et jamais - de Washington.

Que la victoire finale de Biden soit la conséquence de fraudes massives comme le fut jadis celle de Kennedy face à Nixon importe peu. Que Trump fasse de la résistance non plus... Biden sera président un temps avant que sa très gauchiste colistière, Kamela Harris ne prenne sa succession. Mais la supposée grande démocratie américaine vient de montrer son vrai visage. Pathétique et monstrueux.

L'avenir de la France et celui de l'Europe ne dépendent heureusement pas du choix des électeurs américains. Ne plaçons jamais nos espoirs en dehors de nous mêmes!

Le succès - très relatif - de Biden ne saurait pourtant pas masquer la réalité. Le système, de part et d'autre de l'Atlantique, s'il dispose encore de ressources et emploiera comme il vient de le faire toutes les ruses, toutes les fraudes et toutes les manigances pour se sauver, est agonisant, seulement maintenu en vie par auto-acharnement thérapeutique. S'il bouge encore, cela ne durera pas.

Il n'est pas trop tard pour faire en sorte que le coup de boutoir décisif vienne de France. Il ne viendra pas, en toute hypothèse, d'ailleurs que de l'Europe.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

La junte sanitaire réfléchit à emprisonner les vieux et les malades

7 Novembre 2020, 18:02pm

Publié par Thomas Joly

La junte sanitaire qui tient lieu de gouvernement en France est insatiable. Plus le confinement montre son inutilité, plus elle invente des restrictions à nos libertés.

Ainsi, elle réfléchit à confiner les plus de 65 ans, les individus atteints de pathologies lourdes « avec facteurs de comorbidité (diabète, surpoids, insuffisance rénale, cancer) », « les étudiants » ainsi que les personnes en situation de « grande précarité ».

Ce seraient 22 millions de personnes dites vulnérables qui goûteraient aux joies de l’enfermement (éternel ?).

« Confiner les seules personnes à risque » : Macron avait déjà effleuré le sujet lorsqu’il avait annoncé la saison 2 du confinement.

« Cette voie n’est pas, au moment où je vous parle, utilisable », avait dit le locataire de l’Élysée. La nuance temporelle semble s’amincir au fil des milliers de cas estampillés « virus chinois » recensés quotidiennement.

La junte sanitaire, dont Mélenchon nous a donné la composition [Macron, Castex, Parly (ministricule des armées), Darmanin, Véran le menteur, e général Lecointre (chef d’état-major des armées), Stéphane Bouillon (secrétaire général de la Défense et de la Sécurité nationale), Bernard Emié (directeur général de la Sécurité extérieure), et Nicolas Lerner, directeur général de la Sécurité intérieure)], réfléchit à l’enfermement des seules personnes vulnérables. « On travaille dessus », dit-on dans l’entourage des membres du Conseil de défense.

Il est vrai qu’à la lecture du pédigrée de ces hauts personnages de l’État, on ne peut que constater que nous sommes soumis au diagnostic de grands spécialistes des crises sanitaires, des médecins de renommée mondiale, des pontes de la virologie.

Ce scénario aurait l’avantage de mettre au rebus les vieux et les malades. Le port obligatoire d’une étoile n’est pas encore mentionné, mais ça ne devait plus tarder. Quant à l’enfermement, la junte envisage-t-elle l’ouverture de camps ?

S’il semble impossible de mettre derrière des barbelés les musulmans radicaux, y coller les personnes âgées et celles atteintes d’affections longue durée ne paraît pas irréalisable dans l’autoritarisme gouvernemental de la France d’aujourd’hui. La junte agit sous le secret défense – donc motus et bouche cousue – et l’on sait où ce genre de secrets peut entraîner les hommes.

À défaut de faire une conférence à Wannsee, il doit bien être possible de converser entre barons de la dictature sanitaire près d’un lac parisien. Le lac Daumesnil semble parfait.

Certains veulent encore davantage de coercition.

Gilles Pialoux, infectiologue à l’hôpital Tenon a piaillé sur LCI qu’il fallait obliger les Français à porter le masque, jadis inutile, dans le milieu familial. Il n’a pas précisé si pour ne pas l’enlever au moment des repas, nous devrions nous nourrir essentiellement de liquides avec une paille.

Pascal Praud, toujours dans le but lassant de faire monter le virus en neige sur son plateau, a lancé qu’il était prêt à accepter six mois de dictature sanitaire et des contrôles de la police chez lui pour voir si tout le monde était bien muselé à domicile.

Le masque chez soi, pour lire, pour baiser, pour se doucher… Le masque 24 heures sur 24. À cause des gosses qui contaminent la maisonnée au retour de l’école, dit le piailleur infectiologue.

Il est donc temps d’obliger l’installation de caméras dans toutes les habitations pour que le gouvernement surveille ce que font les citoyens de ce pays dans leur vie privée. Un beau marché à prendre.

Cet ordre à venir de porter le masque dans l’intimité est aussi ridicule que le reste, que les mensonges de Véran, que la couardise des politicards de la majorité godillot.

La contamination a lieu dans les entreprises, les transports en commun et les établissements scolaires. La contamination à la maison est un détail. Comment voulez-vous qu’un adolescent qui ramène le virus de Wuhan avec lui ne contamine pas ses parents, ses frères et sœurs. Il est vrai que d’autres infectiologues et des généralistes recommandent des repas séparés et des nuits mur de Berlin.

En attendant, je me prépare aux 3e et 4e confinements.

J’achète sur Amazon avant que les têtes creuses, les cervelles en hyperventilation de notre administration nous fassent payer une taxe sur les objets achetés en ligne (livres, vêtements, chaussures) parce qu’elles nous interdisent de les acheter en boutiques.

Marcus Graven

Source : http://ripostelaique.com

Voir les commentaires

« Une Nation debout célèbre ses héros. Pas ses victimes »

7 Novembre 2020, 12:12pm

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Allah avant Marianne, c’est bien normal

7 Novembre 2020, 10:53am

Publié par Thomas Joly

Depuis quelques heures, mais ce n’est pas la première fois, je vois des hommes de mon camp se plaindre du fait que les musulmans préfèrent leur dieu à la République. Mais, loin d’être étonnante, cette « information » est absolument normale.

En effet, la République est un régime détestable, né dans le sang des royalistes et des catholiques, qui n’a à proposer aux habitants de France que des valeurs hautement décadentes, comme l’avortement, l’homosexualité, l’antiracisme et la pornographie. J’espère que tous les catholiques de France placent le salutaire décalogue au-dessus des détestables droits de l’homme.

Il y a deux choses à comprendre à ces sondages si l’on veut continuer à penser droit, et pas se retrouver à défendre le « régime » de Gérard Larcher face aux sectateurs de Mahomet. Tout d’abord, il est absolument normal que des peuples fiers, enracinés et identitaires conchient la République, cette parodie de régime qui a remplacé la patrie de nos pères par la patrie des idées des clubs et des loges. Ensuite, que les musulmans préfèrent la religion de leurs pères plutôt que la doctrine de professeurs qui montrent Mahomet le cul à l’air sur des dessins d’adolescents attardés c’est bien normal, mais à vrai dire on s’en fout, car la place des musulmans… c’est dans un pays musulman, donc hors de France !

Au lieu de s’inquiéter du peu d’intérêt des musulmans pour la République maçonnique et apatride, les hommes de la droite nationale feraient mieux de se focaliser sur l’essentiel : rendre la France aux Français et donc, notamment, inverser les flux migratoires.

Bruno Hirout - Secrétaire général du Parti de la France

Voir les commentaires

Entretien pour le site Paris Vox

6 Novembre 2020, 11:30am

Publié par Thomas Joly

Paris Vox – Rencontre avec Thomas Joly qui est président du Parti de la France autour de questions d’actualité.

Quelle est la position du Parti de la France face aux consignes sanitaires actuelles ?

La gestion de la « crise sanitaire » par nos gouvernants a été catastrophique depuis le début, mettant au grand jour leur incompétence et leur impréparation, mais aussi et surtout l’état déplorable de notre système hospitalier. Cette nouvelle séquestration des Français est totalement injustifiable et va entraîner une récession économique et sociale aux conséquences dramatiques pour nos compatriotes. Cette pseudo-épidémie de Covid-19, virus certes contagieux mais peu dangereux pour la plupart des gens, semble être une aubaine pour nos dirigeants pour instaurer un contrôle drastique de la population dont l’angoisse irrationnelle est entretenue par des médias aux ordres. La mise en place arbitraire d’une société hygiéniste de type néo-soviétique doit être politiquement combattue avec la plus grande vigueur, sinon ce sera irréversible.

Que préconisez vous plutôt que le confinement ?

Déjà cesser immédiatement ce confinement liberticide, inutile et inefficace. On ne va pas séquestrer les Français à vie et leur faire porter des masques parce que des virus circulent dehors, en particulier des virus aussi peu mortels que le Covid-19. D’ailleurs, la plupart des décès imputés au Covid sont très douteux vu les multiples pathologies et l’âge des défunts.

Ensuite, il faut rétablir les frontières nationales et tester tout nouvel entrant ; il faut aussi profiter de cette « crise » pour réserver – définitivement – l’accès aux soins à nos compatriotes, la tiers-mondisation et la saturation de nos hôpitaux est due à l’accueil de tous ces étrangers qui viennent se faire soigner à nos frais ; il faut promouvoir les traitements efficaces en dehors de toute influence des labos pharmaceutiques qui tiennent tant à nous refourguer un hypothétique vaccin.

La France (et l’Autriche) viennent d’être à nouveau attaqués par des barbares islamistes. Quelles sont les mesures à prendre afin de stopper ces attaques sanglantes ?

Face à cette situation de guerre voulue par les djihadistes, seule la force paiera. Le Parti de la France, dans le cadre contraint de ce que permet le régime actuel, demande la mise en œuvre a minima d’une politique de fermeté absolue.

  1. Adoption de lois d’exception permettant la mise en rétention administrative sans délais des suspects.
  2. Fermeture des frontières nationales puisque celles de l’Europe sont incontrôlables.
  3. Expulsion de tous les étrangers liés à la mouvance islamiste.
  4. Réforme du code de la nationalité permettant la substitution du droit du sang à celui du sol et la suppression de la double nationalité.
  5. Ratissage des cités par les forces de l’ordre au besoin renforcées par l’Armée.
  6. Arrêt immédiat de l’immigration dite légale et de la filière migratoire du droit d’asile.

Ces mesures peuvent être prises sans délais. Si nous étions au pouvoir, nous irions évidemment beaucoup plus loin en ajoutant à ces dispositions l’application sans faiblesse d’une politique de remigration et le rétablissement de la peine de mort.

Trouvez-vous le gouvernement à la hauteur des différents enjeux cités plus haut ?

Le gouvernement est composé de petits bureaucrates émasculés acquis au mondialisme et au cosmopolitisme destructeurs des peuples et des Nations. Il faut donc s’en débarrasser au plus vite et porter aux responsabilités des hommes et des femmes qui mettront en place un véritable redressement. Nos compatriotes doivent enfin ouvrir les yeux et arrêter de voter pour ces incapables qui nous précipitent au fond du gouffre.

Quelle sera la ligne du Parti de la France pour les élections régionales ?

Les probabilités d’un report des élections régionales et départementales sont très élevées. Dans les conditions actuelles, ces élections seraient faussées tout comme l’ont été les dernières Municipales.

Nous vous laissons conclure librement

Le Parti de la France invite les lecteurs de Paris Vox à ne pas rester spectateurs du déclin et de l’effondrement de notre civilisation. Les Français ont encore leur destin entre leurs mains, rien n’est inéluctable ! Engagez-vous, militez, agissez !

Voir les commentaires

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen - N°594

6 Novembre 2020, 11:10am

Publié par Thomas Joly

Sujets abordés : l'élection présidentielle américaine, le bilan de Donald Trump, le grand « reset » économique, la gestion de la crise sanitaire, conseils de lecture, l'Institut Jean-Marie Le Pen.

Voir les commentaires

Renforcement des frontières ? De la poudre aux yeux !

5 Novembre 2020, 16:39pm

Publié par Thomas Joly

En annonçant ce jeudi, à l'occasion d'un déplacement de pure communication au col du Perthus, principal point de passage entre l'Espagne et la France, son intention de doubler les effectifs de sécurité chargés de la surveillance des frontières afin de lutter contre l'immigration clandestine, et de proposer aux instances européennes une « refonte de Schengen », Emmanuel Macron revêt à nouveau son habit préféré : celui du marchand de sable.

Où pourrait-il en effet trouver les 2.500 policiers, gendarmes et militaires nécessaires pour tenir sa promesse, alors que, débordés par la multiplication de leurs missions et par l'étendue de leurs tâches dans une France abandonnée à la racaille, aux égorgeurs et aux barbares, les forces de l'ordre ont déjà atteint l'extrême limite de leurs capacités ?

Combien de réunions à Bruxelles, Berlin, Rome, Madrid faudra-t-il organiser pour convaincre nos partenaires européens, tous immigrationnistes, d'entamer le début du commencement de l'ébauche d'une réflexion sur la circulation des migrants ?

Dans le même temps le Président de la République refuse toute idée de révision constitutionnelle qui permettrait de faire entrer une réelle législation de guerre contre le tsunami migratoire et l'offensive islamique dans notre arsenal judiciaire et administratif par la mise en œuvre de mesures d'exception.

La lutte contre l'islamisme et son courant porteur — l'immigration — exige une vision globale et une volonté brutale. Tout le reste est poudre aux yeux et poussière d'aspartame.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

« L'élection présidentielle américaine vire au fiasco monumental »

5 Novembre 2020, 11:44am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Anne Coffinier : « Macron, ne touchez pas aux écoles hors contrat ! »

5 Novembre 2020, 11:24am

Publié par Thomas Joly

Dans son discours sur le « séparatisme », Emmanuel Macron a choqué des dizaines de milliers de Français en remettant en cause l'instruction à domicile et en évoquant un contrôle encore plus féroce des écoles hors contrat. Pour mener la riposte à ces décisions radicales, la Fondation Kairos animée par l'ancien ministre Xavier Darcos monte en première ligne. Anne Coffinier qui est par ailleurs présidente de l'association Créer son école - Educ France est l'invitée de TVLibertés. Elle fait aussi part de sa réflexion sur l'école face au séparatisme islamiste. Et sur la nécessité de recréer une école qui ne renonce pas au formidable héritage de civilisation européenne.

Voir les commentaires

« Véran justifie le confinement parce qu'il a été ému par un obèse en réanimation... »

4 Novembre 2020, 12:01pm

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires