Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Journée de formation militante à Calais le 3 octobre

15 Septembre 2015, 06:38am

Publié par Thomas Joly

Journée de formation militante à Calais le 3 octobre

Samedi 3 octobre, à partir de 10h30, se déroulera à Calais une journée de formation militante en présence de Carl Lang et de Thomas Joly. Cette formation est réservée aux militants du Parti de la France à jour de cotisation, il sera toutefois possible de réadhérer sur place.

La participation est de 20 € par personne (repas compris).

Réservation obligatoire au 06.27.34.67.19

Voir les commentaires

Théorie du genre : ceci est une famille de réfugiés

15 Septembre 2015, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

28 obédiences maçonniques appellent à l’accueil des immigrés

15 Septembre 2015, 06:17am

Publié par Thomas Joly

Ces 28 obédiences « en appellent aux gouvernements européens pour qu’ils mettent en œuvre les politiques communes indispensables à un accueil digne et humain de populations en détresse et en péril »… en regrettant « l’incapacité des Etats à surmonter les égoïsmes nationaux ». Pour la France, huit obédiences sont signataires : GODF, GLFF, GLDF, FFDH, GLMF, GLMU, Oitar, Glisru. La présence de la GLDF constitue un bon signe pour cette obédience qui s’était un peu marginalisée depuis deux années.

Source : http://la-dissidence.org

Voir les commentaires

Allemagne : Facebook veut combattre les contenus qui s’opposent à l’invasion migratoire

15 Septembre 2015, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Sous la pression du gouvernement allemand, Facebook devrait intensifier la modération des « discours de haine ». En langage non codé ça donne : « censurer les écrits qui s’opposent à la colonisation de l’Europe ». En effet la ministre de la justice en a marre que la droite nationale allemande se serve de Facebook pour interpeller les citoyens sur la tragédie migratoire. Ainsi elle appelle la firme américaine à « en faire plus pour que son réseau ne devienne pas une cour de récréation pour l’extrême droite ». La haine est une notion dévoyée de nos jours, ainsi chacun place le curseur ou il l’entend. Déclarer que l’on souhaite rendre hermétique (aux clandestins) les frontières et que l’on exige l’expulsion immédiate des non Français en situation irrégulière sont considérés comme « des discours de haine » par la classe politique contemporaine.

Le Réseau social Facebook, afin de mieux contrôler les idées de ses utilisateurs allemands, « a annoncé une large campagne pour promouvoir le « counter speech », la réponse aux messages de haine par des raisonnements argumentés. Facebook veut soutenir les organisations (qui s’engagent contre le racisme) pour qu’elles utilisent encore mieux le réseau pour faire passer leur message. »

Source : http://www.contre-info.com/

Voir les commentaires

Rappel : Déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83) samedi 19 septembre

15 Septembre 2015, 06:10am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

2015, une année charnière : vers la fin de l’Union européenne ? (par Gabriel Robin)

15 Septembre 2015, 06:04am

Publié par Thomas Joly

2015 sera une année à marquer d’une pierre blanche dans les livres d’histoire. Les clercs de nos temps annonçaient l’histoire finie depuis la chute du mur de Berlin ; ils se trompaient.

Notre époque assimile des régressions à des progrès. La perte de la souveraineté nationale, la suppression des frontières, le mépris de la loi ne sont pas des progrès humains et sociaux mais signifient, tout au contraire, un retour à la barbarie, à l’anarchie. Les frontières, les cultures, les lois, l’ordre, la distinction entre les citoyens et les non-citoyens sont des éléments constitutifs de la civilisation et des progrès historiques de l’humanité. Quand des immigrés illégaux entrent en toute impunité sur notre territoire, avec la complicité passive ou active du gouvernement, nous devrions avoir peur, car notre pays sombre dans la décadence. Les lois sont faites pour être appliquées, elles sont conçues pour assurer le « bien vivre ensemble ».

Depuis janvier, de nombreux tabous contemporains ont été transgressés : le dieu euro a vacillé sous les coups de la crise grecque, les accords de Schengen ont été fragilisés par la crise migratoire, la vision irénique d’une France multiculturelle a été frappée en plein cœur par la série en cours d’attentats islamistes.

Après chaque événement, les responsables politiques, nationaux et européens sont restés sourds face aux opinions publiques. La voix du peuple grec a été trahie. Comme en 2005, les caciques européens ont décidé qu’un peuple souverain n’avait pas droit à déterminer librement son avenir. Un non à l’« eurostérité » s’est transformé en un oui à la colonisation financière. L’Allemagne, suivie par son laquais François Hollande, était à la manœuvre. La Grèce est restée dans la zone euro, alors que tout indiquait qu’elle devait en sortir. Nos dirigeants sacrifient l’emploi et la croissance à une monnaie « veau d’or » qui nous empêche de sortir de la crise. Ils n’ont fait que reculer pour mieux sauter un jour prochain. L’euro est une fiction.

Aujourd’hui, nous sommes préoccupés par l’afflux colossal d’immigrés clandestins en Europe. Une nouvelle fois, l’Allemagne a joué son rôle ontologique de « grande perturbatrice de l’Europe ». Nation égoïste, l’Allemagne se flagelle en demandant à l’Europe d’accueillir des centaines de milliers de réfugiés. Sigmar Gabriel, ministre de l’Économie allemand, a déclaré que son pays pouvait accueillir un million de « migrants » cette année, puis 500.000 par an au cours des dix ans à venir ! Hier, en pleine crise de schizophrénie, ou de roublardise assassine, l’Allemagne a rétabli les contrôles à sa frontière avec l’Autriche, en conformité avec la convention d’application des accords de Schengen, mais au mépris de l’esprit du texte. En réalité, Schengen ne sera bientôt plus, et c’est heureux. La France doit en sortir au plus vite, car cet espace de libre-échange intra-européen met en péril notre avenir en tant que nation. Rappelons-nous que Viktor Orbán a été traîné dans la boue pour avoir appliqué à la lettre les accords de Schengen en protégeant sa frontière extérieure ! L’Union européenne est un bibendum incapable et hypocrite.

En conclusion, nous pouvons affirmer que les crises migratoires et économiques ont prouvé que l’Europe n’est pas, et ne sera jamais, une entité politique. Des États-nations libres et souverains peuvent coopérer sur des projets précis, à la façon d’Airbus ; mais il est strictement impossible de gouverner à 27 pays, a fortiori lorsque leurs intérêts sont si éloignés les uns des autres. L’Union européenne a montré son incapacité à s’occuper des crises qui la secouent, il est temps de laisser revenir le fait politique en Europe. La France doit retrouver sa souveraineté et la maîtrise de ses frontières. La France doit être l’opposante numéro un aux funestes volontés bruxello-berlinoises ! L’Union européenne est morte : vive la France !

Source : http://www.bvoltaire.fr/

Voir les commentaires

Réinfo du 14 septembre 2015

14 Septembre 2015, 10:40am

Publié par Thomas Joly

Au sommaire :

• L’intervention de François Hollande… Une conférence de presse qui n’a fait que confirmer l’inefficacité totale des choix économiques du Président de la république et de son gouvernement. Et plus inquiétant l’annonce sans complexe de sa volonté de continuité. Un décalage abyssal entre un président par défaut et la réalité du terrain.

• Une vague migratoire sans précédent. L’invasion dont est victime l’Europe aujourd’hui est une arme de destruction massive lancée sur les pays européens. Le refus des Etats du golf d’accueillir des quotas de réfugié et la déclaration de l’Arabie Saoudite à ce sujet, en dit long sur le mépris de ces pays pour notre vieux continent. Pour eux l’Europe est déjà terre d’islam.

• Retour sur la situation de l’Ukraine… Ce pays livré à des dirigeants et des conseillers étrangers est dans une situation de plus en plus insoutenable. A bien y regarder, nous ne sommes pas loin de prendre le même chemin. L’Ukraine d’aujourd’hui est une image très réaliste de notre futur !

• A l’est tout va bien…  L’organisation du Forum Economique Oriental organisé à Vladivostok a réuni investisseurs et nombreux expert. Vladimir Poutine a confirmé à cette occasion la nouvelle orientation de l’économie russe vers l’extrême orient, contrecarrant ainsi les effets des sanctions injustes qui pèsent sur son pays. Compte-tenu de l’attitude de l’union européenne sous tutelle américaine, voilà de nouvelles opportunités qui s’éloignent pour le marché européen.

et, pour finir, nous détaillerons l’actualité du Parti de la France, avec les prochains rendez-vous notamment le repas militant du 19 septembre, avec Carl LANG en région PACA. Il nous parlera également du conseil national qui s’est tenu ce samedi 12 septembre à Paris et qui fut l’occasion de rencontrer de nouveaux responsables.

Voir les commentaires

L'Allemagne est morte mais les Allemands ne le savent pas ! (par Jean-Claude Rolinat)

14 Septembre 2015, 10:31am

Publié par Thomas Joly

L’Allemagne « allemande » se meurt. Le renouvellement des générations n’est plus assuré. A l’Est de nos frontières, grossit une Germanie qui sera de plus en plus étrangère à Kepler, Dürer, Schiller, Goethe ou Beethoven. La dénatalité liée à l’immigration/invasion, n’annonce-t-elle pas pour ce pays un crépuscule « Wagnérien » ?

Les poilus de 14/18 qui n’avaient pour tout horizon que le bleu de leur capote ou la boue de leurs tranchées, tout comme les héroïques Cadets de Saumur en juin 1940, auraient sans doute été ravis de la nouvelle : « L’Allemagne se meure, l’Allemagne va mourir » ! Mais nous, qui sommes le premier partenaire de ce grand pays, n’avons aujourd’hui aucune raison de nous réjouir, car la porosité des frontières n’est plus à démontrer !

En 2013, le taux de fécondité était  de 1,41. Avec 714 966 naissances en 2014 pour 868 373 décès, il est inférieur à 1,4. Et l’on sait que pour assurer le simple remplacement des générations, il faut un chiffre supérieur à 2. Pour maquiller ce désastre, on met en scène la grande escroquerie des migrants, ces braves réfugiés qui résoudraient à eux seuls, d’un coup de baguette magique, ce déficit démographique et peupleraient les usines en manque de main d’œuvre ! Mais à quels prix….

Déjà en 1976, la seule Allemagne de l’Ouest prenait conscience de son grave problème de peuplement. Les prestations familiales s’étaient dégradées de 40% depuis 1956. La seule RFA avait enregistré en 1972 pour 51,5 millions d’habitants 870 000 naissances, ce chiffre fléchissant ensuite était ramené à 855.000 en 1973,  et  à 800.000 en 1974. Pour 1975, on tombait en dessous de cette barre avec 765.000 bébés pour 52,5 millions d’habitants, soit un taux de natalité de 12 pour 1000 et une moyenne de 1,9 enfant par femme en âge de procréer. Dans le même temps, « l’autre » Allemagne, celle de l’Est, la  République dite Démocratique la RDA (DDR), connaissait un boum des naissances grâce à une politique sociale résolument nataliste. Paradoxe et non des moindres, le terrible « rideau de fer », en empêchant les citoyens de RDA de fuir massivement la zone d’occupation soviétique, a sauvé ce grand morceau oriental de la Germanie d’un déferlement Slave, la nature ayant horreur du vide.   On a pu le constater en Estonie et en Lettonie, avec les très grosses minorités russes installées du temps de l’URSS. (Et qui posent problème de nos jours aux autorités de Tallin comme de Riga).

Aujourd’hui, la tendance est encore plus suicidaire. La réunification n’aura été qu’une courte embellie avec, par exemple, l’arrivée de 500.000 néo-Allemands  autorisés à émigrer, venant principalement  de Roumanie, de Pologne et de Hongrie où ils constituaient des ilots minoritaires de vieille souche allemande. Qu’en est-il maintenant ?

Pour 80 millions d’habitants dont – statistiques officielles ! – 8,2 millions d’étrangers, l’indice synthétique de fécondité n’est plus que de 1,3 enfant par femme, pardon pour ces termes « barbares », bien loin comme nous l’avons vu du simple seuil de renouvellement. L’Allemagne vieillit et se dépeuple : sans redressement démographique, avec 8 naissances pour 1000 habitants, ce pays perdra 5 millions de personnes dans les 10 ans à venir et 10 millions dans les 20 prochaines années. Au rythme actuel des naissances SEULEMENT allemandes, il n’y aurait plus autour des années charnières du XXIème siècle 2050/2060, que 36 millions d’Allemands DE SOUCHE ! Les petites têtes blondes vont se raréfier pour faire progressivement place à une post-Allemagne Turco-Balkanique avec tous les problèmes, comme chez nous, découlant d’une cohabitation des langues , des cultes et des  cultures différentes, voire opposées. 

D’ailleurs DESTATIS, l’office officiel des statistiques le reconnaissait, si, malgré le déficit des naissances par rapport au nombre des décès en 2012, la population totale a légèrement augmenté avec une hausse de 0,2 %, c’est grâce «  à une forte croissance de l’immigration ».
A noter que les landers  de l’ex-Allemagne de l’Est qui produisaient plus de berceaux que de cercueils, sont aujourd’hui  dans une situation inverse, disons-le tout net, CATASTROPHIQUE ! Des villes entières se dépeuplent, certains villages sont devenus des cités-fantômes

Madame Angela Merkel a beau s’inquiéter, bien tardivement,  de l’hiver démographique qui s’abat sur son pays et dénoncer, du bout des lèvres, le multiculturalisme, en ouvrant inconsidérément ses frontières pour faire plaisir à un patronat soutien traditionnel de son parti, la CDU, elle commet un grave attentat contre l’histoire européenne. La pyramide des âges va irréversiblement s’inverser et la proportion de personnes âgées de plus de 65 ans va passer de 20 % en 2015 à 34 % en 2050 si rien ne vient modifier la donne. Pourquoi pas une VRAIE politique d’aide aux familles allemandes ?  L’apport de l’immigration ? Oui, il est de nature à modifier les projections mais si, pour copier le slogan d’une célèbre marque de  boisson gazeuse, « L’Allemagne  a la couleur de l’Allemagne, le gout de l’Allemagne, ce ne sera plus l’Allemagne ! ».

C’est sur ces chiffres que s’appuie la Bundesbank pour revendiquer que la RFA a besoin chaque années de 200 000 immigrés pour compenser le déclin de la population et …peupler ses usines ! Car ce sont les mêmes qui disent que l’économie est freinée par la chute démographique : moins de producteurs, moins de consommateurs, moins d’exportations et moins de….bénéfices ! Sans compter, par exemple, que 165.000 jeunes cerveaux se sont expatriés en 2007, soit 50 % de plus Qu’en 2001. (Sources Polémia).

La pluie de « sauterelles » venues du monde migratoire – 800.000 personnes annoncées pour 2015 - est de nature à bouleverser durablement le paysage. Si les images de ces Allemands très accueillants dans les gares passent en boucle sur nos chaines télévisées c’est, bien entendu, pour culpabiliser les « méchants » Français, ces « sans-cœur »  qui semblent moins généreux que leurs voisins. Mais qu’en sera-t-il réellement dans un an, dans deux ans, quand les citoyens allemands seront revenus de leur affligeante naïveté ? Auront-ils redressé leur courbe de la natalité « autochtone » et éviteront-ils « le Grand Remplacement » dont, nous aussi, sommes menacés ?

Rien n’est moins sûr et cette situation chez notre principal voisin ne saurait être de nature à nous rassurer. Il faut être réaliste et voir la vérité en face. Si, dans l’histoire compliquée de ces deux pays issus de l’Empire de Charlemagne des phases sanglantes ont alterné avec des phases plus pacifiques, nous entrons dans une période troublée : à quoi va ressembler l’Europe que nous allons léguer à nos petits-enfants ? A un vaste melting-pot, ce qu’à Dieu ne plaise,  où une mère n’y retrouverait  plus  ses petits ?

Voir les commentaires

Le 11 octobre : IXème Journée nationaliste et identitaire de Synthèse Nationale

14 Septembre 2015, 10:19am

Publié par Thomas Joly

Dimanche 11 octobre 2015 de 11h à 18h30

IXe Journée nationaliste et identitaire organisée par Synthèse nationale

PARIS RUNGIS (94)

UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE !

Stand de Synthèse nationale
Nombreux stands et animations
Librairies
Restauration sur place
Concerts
Bar...

PROGRAMME PROVISOIRE :

Ils interviendront :

- Gabriele Adinolfi, Polaris (Rome)
- Serge Ayoub, militant solidariste
- Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale
- Carl Lang, Président du Parti de la France
- Martin Peltier, écrivain, journaliste
- Luc Pécharman, Synthèse nationale
- Philippe Randa, éditeur, écrivain
- Jean-Claude Rolinat, essayiste
- Robert Spieler, ancien député, chroniqueur à Rivarol
- Pierre Vial, Président de Terre et peuple

En concert : LES BRIGANDES

Participation à la journée : 10 €

Voir les commentaires

Pierre Joxe invente la notion de « jeunes d’origine post-coloniale » (par Silvio Molenaar)

14 Septembre 2015, 10:10am

Publié par Thomas Joly

Pierre Joxe, entre autres ancien ministre de François Mitterand, était l’invité de RCF (Radio catholique de France), dans l’émission « Face aux chrétiens » ce jeudi 10 septembre. L’ancien président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, de la Cour des comptes, ministre de l’Intérieur et de la Défense, se dit aujourd’hui avocat à mi-temps et uniquement des mineurs (comprendre « jeunes »). Joxe appartient à une génération dont celle actuellement au pouvoir est l’héritière, même si son ami Roland Dumas s’en défend à l’occasion sur Radio Courtoisie. Une famille politique qui, à chaque évocation d’un lien éventuel entre immigration et délinquance, voit rouge, se trouve prise de convulsions épileptiques et charge, écumante, une droite nauséabonde.

Jugez plutôt ce que dit Joxe à ce sujet à l’antenne de RCF : « Je pense que la France est très marquée par sa période coloniale. Les drames de la décolonisation ne sont pas encore digérés par la France. Et que quand on voit qu’une grande partie, on ne peut pas dire la totalité, pour moi dans la région parisienne, c’est plus de 90 %, à travers la France c’est 80 % des garçons qui sont pris dans des affaires de vol, de violence, etc.. Ce sont des post-coloniaux, ce sont des enfants post-coloniaux (traduire : issus de l’immigration). Ils sont très souvent nés en France de familles transplantées, de familles immigrées installées bien ou mal […] dans les quartiers les plus difficiles […] On est quand même sur une pente qui rappelle ce qui s’est passé aux États Unis depuis quarante ans. Aux États Unis aujourd’hui, qui est en prison ? Avant tout des jeunes blacks. En France, qui est en prison ? Avant tout des jeunes, et des jeunes d’origine post-coloniale […] »

Contrairement à monsieur Joxe, nous pensons plutôt que la France a parfaitement digéré sa période coloniale et ne demande pas mieux que de passer à autre chose si, précisément, elle n’y était ramenée systématiquement de gré ou de force par un antiracisme « post-colonial » qui, lui, a visiblement un problème digestif… Par ailleurs, il faut se souvenir de l’épisode Zemmour datant de 2010, lequel avait été traîné devant un tribunal pour des propos à peu près équivalents. « Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? […] Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes » (Zemmour, Canal+, mars 2010). Résultat : « La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a jugé coupable Éric Zemmour de provocation à la discrimination raciale pour ses propos sur les Noirs et les Arabes sur les antennes de Canal+ et France Ô le 6 mars 2010, qui lui valent une amende de 2.000 euros avec sursis. »

Voici donc la boucle bouclée. Joxe, 2015 : « En France, qui est en prison ? Avant tout des jeunes, et des jeunes d’origine post-coloniale. » Zemmour, 2010 : « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes. » Cherchez l’erreur, et le coupable.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15

13 Septembre 2015, 18:05pm

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15
Compte-rendu du Conseil national du Parti de la France du 12/09/15

Samedi 12 septembre 2015, s'est déroulé un Conseil national élargi du Parti de la France. Les cadres du Parti de la France ont répondu présents et sont venus parfois de très loin

Carl Lang, Président du PdF, a ouvert les travaux en abordant l'actualité politique française puis est revenu sur l'éviction de Jean-Marie Le Pen du Front National, indiquant au passage que le contact personnel avait été rétabli et que le PdF sera attentif à toute initiative de reconstruction de la droite nationale en dehors bien sûr du néo-FN dévoyé de Marine Le Pen.

Divers cadres du PdF ont ensuite pris la parole, notamment Olivier Bianciotto qui a fait un petit compte-rendu du déjeuner patriotique du 5 septembre à Marseille avec Jean-Marie Le Pen et a évoqué les nombreux ralliements provençaux au PdF.

Thomas Joly, Secrétaire général, a fait le point sur l'organisation interne du mouvement, annonçant la création prochaine de nouvelles délégations du PdF dans plusieurs départements suite à un afflux important d'adhésions ces dernières semaines.

Roger Holeindre est intervenu pour traiter de la véritable guerre psychologique qui est pratiqué par la caste politico-médiatique pour culpabiliser les Français afin de leur faire accepter une invasion migratoire délirante et à terme mortelle.

Carl Lang a annoncé que le IIIe Congrès du Parti de la France se déroulerait à Paris au mois de mai 2016 et que tous les militants devront se mobiliser lors de cet événement capital pour notre mouvement.

Enfin, les échéances électorales nationales de 2017 ont été abordées et le Parti de la France entend se mettre d'ores et déjà en marche pour les élections législatives, tout en entendant éventuellement jouer un rôle lors de l'élection présidentielle.

Pour terminer cette journée, Frédéric Delplace, Chargé de mission aux Délégations, a procédé à une distribution massive de matériel de propagande aux représentants du PdF qui le souhaitaient.

Voir les commentaires

Des déserteurs que l’Europe va transformer en chômeurs… (par Floris de Bonneville)

13 Septembre 2015, 10:24am

Publié par Thomas Joly

L’Europe est devenue folle. Son sinistre président Junker, ses députés, ses assemblées, ses associations dites humanitaires, certains de ses gouvernants, présidents non plus de leur nation mais de région, ont décidé sans l’avis de leur peuple, d’ouvrir en grand les portes pour y accueillir des migrants par centaines de milliers, peut-être même par millions. Par réaction émotionnelle. Alors que des milliers d’enfants sont morts et meurent sous les bombes, la torture, il aura suffi d’une seule photo pour qu’ils s’engouffrent la tête la première dans ce qui va s’avérer être la plus grande bêtise du 21e siècle.

Dans très peu de temps, le cheval de Troie va agir. Car parmi ces migrants qui ne sont pas des réfugiés selon le code international, ils sont sans doute des centaines, voire des milliers à avoir été envoyés par l’État islamique pour importer la terreur sur le sol européen jusque là à peu près préservé. À croire que la photo du petit Aylan, relayé par toutes les bonnes âmes de la caste journalistique mondiale, avait été montée pour servir d’appât, pour réveiller la compassion jusque là endormie. 

Car vous l’aurez noté, parmi ces colonnes ininterrompues de migrants qui arrivent du Moyen Orient voire parfois de Libye, peu de familles, peu de femmes et d’enfants. À près de 80 % – selon les chiffres officiels eux-mêmes -, ce sont des hommes de 18 à 40 ans, dans la force de l’âge, costauds, portables dans la poche, habillés sommairement mais correctement, voire à la mode. Des hommes qui venus de Syrie et d’Irak, deux pays en guerre, auraient dus être incorporés dans leur armée respective. Des hommes qui lorsqu’ils sont diplômés, et plusieurs sources ont remarqué qu’ils étaient nombreux, ont abandonné un pays qui a besoin de leur savoir, un pays qui les a éduqués aux frais de la communauté et qu’ils abandonnent tout simplement.


Alors, oui, ces migrants sont en quelque sorte des déserteurs. Qui devraient être considérés comme tels par nos gouvernants et nos journalistes qui ne voient en eux que des hommes prêts à redonner à l’Europe une démographie que l’avortement et le manque de motivation ont privé de millions d’enfants.

En 1940, combien de jeunes Français ont-ils fui leur pays devant l’avancée des forces allemandes ? En 1962, les pieds noirs ont-ils fui leur Algérie natale ou en ont-ils été expulsés ? Qui expulse ces hommes syriens et irakiens ? Daech ? Peut-être bien… en retenant en otage leur famille et en leur fournissant de quoi payer cet honteux exil ? Fuient-ils les zones de combat plutôt que de combattre l’adversaire islamiste ? Mais fuir, c’est évidemment déserter. Déserter car ils savent désormais que l’Europe brisée par l’émotion est prête à leur ouvrir les bras, ses maisons, ses avantages sociaux etc.

Encourager ces hommes seuls, dans la vigueur de leur âge, à prendre la mer, en les accueillant comme des réfugiés économiques, politiques ou je ne sais quoi, c’est édifier son propre bûcher… Et au mieux alourdir les statistiques du chômage dans chacun des pays d’accueil. On comprend mieux dès lors la position adoptée par les anciens pays de l’Est. Après 70 ans de communisme, ils ne souhaitent pas tenter une nouvelle expérience, et remplacer leurs églises par des mosquées. C’est pourtant bien le plan défendu par la classe politique française à quelques exceptions près lorsque ses dirigeants proposent de repeupler des villages vides où l’église du 12e siècle risque vite de devenir une mosquée du 21e siècle…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Maison squattée par des roms : La population libère les lieux contre l’extrême-gauche

13 Septembre 2015, 09:57am

Publié par Thomas Joly

Une poignée de roms squattaient une maison privée depuis mardi à Saint-Martin-d’Hères dans l’Isère, près de Grenoble.

Ne trouvant pas de solution, le propriétaire a reçu le soutien des riverains de l’avenue Romain Rolland. Quelques 80 personnes ont manifesté devant la maison, se confrontant verbalement aux membres d’un groupuscule d’extrême-gauche intitulé “La Patate chaude”.

La famille rom a finalement quitté les lieux. La mairie, ne pouvant laisser les enfants en errance, a pris en charge trois nuits d’hôtel en attendant de trouver une solution satisfaisante.

Source : http://breizatao.com/

Voir les commentaires

Invasion choisie, désinformation et guerre psychologique

11 Septembre 2015, 21:23pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France

La politique de colonisation de la France et de l’Europe occidentale engagée depuis les années 1970 avec la complicité active des dirigeants politiques et économiques européens s’accélère ces dernières semaines avec la ruée vers l’Europe de populations du proche et Moyen Orient.

Il est utile de rappeler que le chaos en Syrie est largement le fruit des politiques occidentales de soutien aux milices armées qui ont engagé une guerre civile et religieuse contre le régime de Bachar el Hassad.

Il y a peu, le président de la République dite française souhaitait un engagement armé de la France et de l’OTAN contre les armées du gouvernement légal syrien, alors que l’unique obstacle sur le terrain à une victoire totale de l’Etat islamique en Syrie est justement l’armée de Bachar el Hassad. François Hollande n’est donc pas simplement un incapable reconnu en politique intérieure mais il est de surcroît un irresponsable potentiellement dangereux en politique étrangère.

Face au présent chaos créé par le flux ininterrompu de centaines de milliers de migrants sur les frontières grecques et européennes, la France, l’Allemagne et le président de la Commission européenne ont fait le choix public et proclamé d’une politique d’ouverture et d’accueil, une politique dite de quotas qui a été entendue en Syrie, en Irak et ailleurs comme un véritable appel à venir en Europe : vous serez chez nous chez vous et vous y trouverez logement, protection sociale, allocations et emploi. Cette politique a un nom : celle de l’invasion choisie.

Cette capitulation politique s’accompagne du vacarme habituel des grosses caisses médiatiques de la désinformation : on explique ainsi aux téléspectateurs hébétés qu’il ne s’agirait que de 160.000 réfugiés à se répartir dans toute l’Europe et que 24.000 réfugiés pour la France, ce n’est pas grand-chose. Les faits sont pourtant impitoyables et démonstratifs : en une seule semaine 22.500 clandestins sont arrivés sur la seule île grecque de Lesbos. L’appel public à l’accueil de certains Etats européens a d’ores et déjà enclenché un processus migratoire massif et supplémentaire de plusieurs centaines de milliers de personnes qui se précipitent vers les frontières européennes. Le nombre des populations candidates potentielles au déplacement est probablement aujourd’hui de 4 à 5 millions de personnes.

La seule arme de la désinformation habituelle et ordinaire n’étant pas suffisante cette fois-ci pour anesthésier et soumettre les peuples d’Europe, les régimes en place et tous les lobbies immigrationistes et anti-nationaux sont passés à la phase supérieure de l’action psychologique, celle d’une véritable guerre psychologique contre les capacités mentales et politiques de défense et de survie des populations européennes. L’utilisation sordide de la photo du petit Aylan mort noyé du fait de l’irresponsabilité de ses parents a été une remarquable arme de guerre psychologique. L’objectif est simple : il consiste à culpabiliser ceux qui sont hostiles à l’ouverture des frontières, à diaboliser les éventuels porte-parole de la résistance et finalement à neutraliser les masses. La plus remarquable action psychologique a été menée par la chancelière allemande Merkel contre l’identité et la sécurité de son propre peuple. Elle se dit prête à accueillir 800.000 réfugiés, elle refuse de plafonner le nombre d’entrées en Europe et souhaite une répartition autoritaire des migrants dans tous les Etats de l’Union. Il va de soi que toute forme de réaction hostile à cette politique de la part du peuple allemand ne pourrait être qu’un comportement de type hitlérien et rappellerait les heures les plus sombres de l’Histoire allemande et européenne. Cette honteuse opération psychologique de manipulation et de culpabilisation est bien rodée, parfaitement menée et semble pratiquement imparable…

Et pendant ce temps, il est clair que la photo du petit Aylan n’a ému ni les riches Etats du Golfe Persique ni l’Arabie Saoudite puisque le gouvernement saoudien a déclaré qu’il refusait d’accueillir des migrants sur son territoire, pourtant arabes et en grande partie musulmans sunnites, mais qu’il était prêt à financer la construction de 200 nouvelles mosquées en Allemagne (source : journal libanais Al Diyar).

Où est donc la solidarité arabe ? Où est donc la solidarité islamique ?

Si l’Arabie Saoudite arabe et sunnite qui croule sous les centaines de milliards de dollars de sa production pétrolière ne fait rien pour des populations voisines, arabes et musulmanes, pourquoi l’Europe gangrénée par le chômage de masse, la paupérisation galopante et la dette publique devrait-elle porter la charge du déplacement de ces populations non européennes ?

Le Parti de la France condamne la politique suicidaire et contraire à l’intérêt national d’ouverture de nos frontières et rappelle à cette occasion sa volonté politique d’organiser la décolonisation de la France et de l’Europe en restaurant les principes de patriotisme social et économique, de préférence nationale et européenne, de protection de l’identité française, de réforme du code de la nationalité, de refus de l’islamisation et d’expulsion des clandestins.

Il nous faut rendre la France aux Français et l’Europe aux Européens.

Aidez-nous. Rejoignez le Parti de la France !

Voir les commentaires

L'invasion, c'est maintenant

11 Septembre 2015, 06:50am

Publié par Thomas Joly

Des hommes sans femmes ni enfants, en âge de combattre, en bonne santé et pleins de vitalité, ce ne sont pas des « réfugiés », ce sont des envahisseurs !

Source : http://www.pdf14.fr

Voir les commentaires