Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Réinfo du 21 septembre 2015

21 Septembre 2015, 06:54am

Publié par Thomas Joly

Au sommaire de ce numéro :
 
• Une colère profonde et légitime gronde. Celle des maires ruraux de France, ces « petits » maires, que les pouvoirs publics snobent alors que leurs administrés les plébiscitent. La baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement qui touche toutes les collectivités locales, retombe en cascade sur l’échelon de base. Une amputation inéquitable et insoutenable pour les communes qui aura de graves conséquences sur l’économie locale et donc nationale.
 
« Le statut de la fonction publique n'est plus adéquat ». Et non, ce n’est pas un cadre du Parti de la France qui tient ces propos, mais Emmanuel Macron, ministre de l’économie, expert en constat, nullité crasse en solution, et lâche dans ses convictions. Retour sur une polémique stérile.
 
« Si nous, chrétiens, laissons les musulmans rivaliser avec nous sur le continent, nous serons surpassés en nombre, c'est mathématique »… Si en 1963, nous étions tous des Berlinois, aujourd’hui nous pourrions tous être des Hongrois, en écoutant ces propos tenus par le premier ministre de la Hongrie, Viktor Orban.
 
Un rapport explosif sur les migrants : C’est celui de l’organisation The Global initiative against transnational organized crime. Loin des insinuations journalistiques, ce rapport tisse les liens entre le trafic migratoire et le terrorisme qu’il finance, anéantissant par-là même les considérations humanitaires de ceux qui veulent nous imposer toujours plus de clandestins.
 
et, pour finir, nous détaillerons l’actualité du Parti de la France, avec les prochains rendez-vous de Carl Lang et de Thomas Joly dans nos différentes fédérations.

Voir les commentaires

Racket victimaire : la SNCF condamnée pour discrimination envers plusieurs centaines de « chibanis » marocains

21 Septembre 2015, 06:38am

Publié par Thomas Joly

La SNCF a été condamnée lundi 21 septembre pour discrimination envers plusieurs centaines de « chibanis » marocains, embauchés au début des années 1970 et quasiment tous à la retraite, a annoncé le Conseil des Prud’hommes de Paris.

Plus de 800 cheminots de nationalité ou d’origine marocaine avaient déposé des recours prétendant avoir été bloqués dans leur carrière et lésés à la retraite. Selon un conseiller prudhommal, la SNCF a été condamnée dans neuf dossiers sur dix.

L’avocate Clélie de Lesquen a salué de « très belles décisions ». La SNCF est condamnée pour « discrimination dans l’exécution du contrat de travail » et « dans les droits à la retraite », selon un jugement consulté par l’AFP. La fourchette des dommages et intérêts va de « 150.000 à 230.000 euros », selon Abdelkader Bendali, professeur marocain au coté des plaignants.

Embauchés comme contractuels, donc avec un CDI de droit privé, ces agents à la retraite, ou proches de l’être, ne relèvent pour la plupart pas du statut particulier des cheminots, plus avantageux, réservé aux ressortissants européens et aux jeunes embauchés.

Dans tous les cas, y compris pour les cheminots naturalisés ayant accédé au statut, ils affirment avoir été « cantonnés » aux plus bas niveaux de qualification et été lésés.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

L'invasion migratoire ramène la lèpre à Salzbourg

21 Septembre 2015, 06:23am

Publié par Thomas Joly

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans les milieux informés. Mais la loi du silence a rapidement pris le dessus. Il est peu probable que les médias français le signalent. Et pourtant… A Salzbourg, un migrant de 33 ans a été emmené à l’hôpital vendredi et a été diagnostiqué comme… lépreux !

« Le malade n’est pas contagieux », ont voulu rassurer les médecins autrichiens. Il n’empêche que la nouvelle a de quoi faire peur. L’immigré clandestin malade a vécu plusieurs jours sous tente, dans le campement installé à côté du siège de la police.

Au cours d’une inspection de routine, un officier est tombé sur des documents des demandeurs d’asile. Un médecin militaire avait noté la mention « lèpre » sur une fiche. Le malade a été transporté à l’hôpital d’Etat, où les médecins l’ont examiné de près.

La lèpre est une maladie chronique contagieuse qui est causée par une bactérie appelée Mycobacterium leprae. En Europe, la maladie a sévi principalement durant le Moyen-âge.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Quotidien des urgentistes : stéthoscope et nunchaku (par Richard Hanlet)

21 Septembre 2015, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Il n’y a pas que la porcelaine que l’on casse à Limoges. Il y a aussi les voitures de SOS Médecins. Et des praticiens qui se font dépouiller. Ils viennent donc d’aviser les autorités qu’ils n’interviendraient plus dans le quartier de La Bastide, à moins d’y être accompagnés par des policiers. Et comme ceux-ci ont généralement pour consignes « d’éviter les provocations », il ne faudra pas être cardiaque dans ce coin-là !

C’est une fatalité déjà ancienne que cette violence anti-sanitaire chez les… Limougeauds, puisque c’est après une agression au service des urgences en 1997 que le docteur Grouille, praticien du centre hospitalier local, décidait de mettre à profit ses nombreuses années passées sur les tatamis. Assisté de François Smolis, infirmier et professeur de karaté, il conçoit une méthode inédite, la « Grouille-Smolis », pour apprendre non seulement à gérer les conflits (dans un premier temps) mais aussi à s’impliquer physiquement lorsqu’on n’a pas réussi à éviter les provocations. Si elle ne fait pas encore partie du cursus obligatoire des études de médecine ou d’infirmier, la méthode – ou ses variantes – est enseignée désormais dans les hôpitaux de Brest, Béthune, Haguenau, Ajaccio, Marseille… Un peu d’exotisme à Tourcoing, où c’est une formation au krav maga que l’ensemble des membres des urgences hospitalières a suivi. Quant à la société Scope Santé Sécurité, elle propose des cours d’autodéfense spécifiquement conçus pour le milieu hospitalier.

Tout cela sans oublier le recours aux caméras, agents de sécurité et maîtres-chiens, qui sont aujourd’hui le décor familier des urgences à la française. Les médecins de ville ne sont évidemment pas épargnés. Dans leurs cabinets d’abord, lorsque des demandes abusives d’arrêts de travail ou de certificats s’appuient sur la présence de deux cousins bodybuildés. Comme disait Michel Audiard : « Quand les types d’un mètre quatre-vingt-dix disent certaines choses, les types d’un mètre soixante les écoutent… » Dans certains quartiers et même de jour, les visites à domicile sont devenues une activité à haut risque.

Alors, toujours pour éviter les provocations, Mantes-la-Jolie a fait preuve d’une belle inventivité : au Val-Fourré, deux enfants du pays, Khalid Balfoul et Majid Eddaikhane, se font désormais une joie d’escorter les médecins in partibus infidelium. La municipalité, le conseil général et l’agence régionale de santé se sont unis pour financer ces sympathiques Casques bleus.

Les policiers ? Vous les trouverez sur la D113, au point kilométrique 59, derrière un radar Mesta 210.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Opération « sentinelle » : les conditions de logement des soldats

21 Septembre 2015, 06:07am

Publié par Thomas Joly

Ils ont signé pour voir du pays, c’est raté ! Les militaires français protègent les intérêts de la République et les synagogues de France… C’est le cas de 7.000 d’entre-eux qui sont déployés sur l’opération Sentinelle mise en place au lendemain des attentats de Paris. Ci-dessus quelques photos de leurs lieux d’hébergement, les clandestins sont mieux lôtis...

Source : http://www.contre-info.com/

Voir les commentaires

Au JT de TF1, tuer un ennemi à la guerre devient un assassinat

21 Septembre 2015, 06:06am

Publié par Thomas Joly

Chaque journée, les médias nous apportent surprises, déconvenues et suscitent la perplexité ou la colère.

Mardi soir 14 septembre, ce fut la colère… Alors que je regardais le journal de TF1, j’ai vraiment failli envoyer mon écran de télévision à travers la fenêtre de mon salon…

Au menu, la décision de la France d’intervenir militairement en Syrie par des « frappes » qui devraient nécessairement viser des Français enrôlés sous la bannière de l’État islamique. Gilles Bouleau recevait le chef du service étranger de la chaîne, Michel Scott. Ce dernier nous a livré un billet savant et moralisateur, imprégné de cette bien-pensance médiatique convenue.

Prenant le soin de ne pas manifester d’hostilité directe à l’égard de cette action à laquelle tout un chacun souscrit, il usa cependant de mots forts et violents, lourds de sous-entendus afin de commenter cette décision. Son propos consista, en fait, à discréditer ce que font les Britanniques et ce que va faire la France. La Grande-Bretagne tout d’abord, elle qui a déjà frappé, est accusée d’avoir commis des « assassinats » sur le théâtre syrien. Oui, vous avez bien lu : c’est-à-dire des crimes de droit commun. Ainsi, le Royaume-Uni n’aurait pas tué des terroristes dans le cadre d’une action de guerre. Il aurait commis des meurtres avec préméditation, constitutifs d’un crime au sens de notre droit. Et nous, la France, qui allons l’imiter, que programmons-nous selon notre idéologue de salon ? Des exécutions capitales, « des peines de mort préventives », mots employés par le journaliste. Rien de moins.

Voilà comment nos actions militaires légitimes sont commentées par le responsable du service étranger de l’une des premières chaînes d’information françaises, au moyen de qualifications juridiques inadaptées à un acte de guerre, leur donnant ainsi une connotation péjorative, antidémocatique, contraire à nos principes. Cet ancien grand reporter, fort de son aura et du haut de sa tribune, nous met a priori au ban du Tribunal international !

Au-delà de la monstruosité de ces affirmations péremptoires et sentencieuses, une pareille intervention à une heure de grande écoute, devant des milliers de téléspectateurs, est révélatrice de deux choses.

Nos médias sont infestés par une idéologie qui leur fait perdre le sens des mots et des réalités, qui les aveugle à un point tel qu’ils en viennent à dénaturer les faits au nom de principes érigés en règles à ce point absolues qu’ils doivent s’appliquer à tout, pour tous et dans n’importe quelle circonstance. Ils se croient autorisés à tout juger sans se rendre compte qu’à ce train-là, ils peuvent nous mettre dans l’impossibilité d’agir et nous exposent aux coups de l’adversaire sans pouvoir y répondre.

Pire : le fait que de telles interventions soient possibles et admises, y compris par le pouvoir politique pourtant ainsi indirectement attaqué, signifie qu’elles sont audibles, recevables et qu’elles sont en harmonie avec l’état d’esprit général et officiel de notre société. Le ver est bien dans le fruit. Nous condamnons ce que nous devons faire pour nous protéger. Dès lors, comment voulez-vous que nous sortions vainqueurs et indemnes de cette crise, sauf à ce que nous soyons capables de jeter très vite un vrai discrédit sur cette caste de prétentieux et irresponsables ?

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Carl Lang sera à la 9e Journée de Synthèse nationale, dimanche 11 octobre, à Rungis

21 Septembre 2015, 06:05am

Publié par Thomas Joly

Le Président du Parti de la France prendra la parole dimanche 11 octobre à Rungis lors de la traditionnelle journée nationaliste et identitaire organisée par Synthèse Nationale. Il y aura également un stand du PdF.

Voir les commentaires

Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)

20 Septembre 2015, 19:12pm

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)
Compte-rendu du déjeuner-débat avec Carl Lang à Signes (83)

Samedi 19 septembre, une centaine de militants et sympathisants du Parti de la France se sont réunis à Signes (83) autour de Carl Lang, Président du PdF. Cette journée était organisée par Olivier Bianciotto et Jean-Pierre Avanza (PdF 13), Didier Monnin (PdF 83) et Olivier Ballet (PdF 84).

Le repas a commencé par la distribution de cartes d'adhésions fraichement reçues. Un nouveau camarade rendra même sa carte du front national après 25 ans de militantisme.

S'ensuit un témoignage vibrant de Madame Lalesart, expliquant sa démission du néo-FN et son ralliement au parti de la France. Jean-Claude Frappa, Délégué régional du PdF pour la PACA, insistera ensuite sur la réussite de cette journée sur les versants de la Sainte-Beaume, avant de céder la parole au Président du PdF.

Carl Lang a livré à son tour un discours sans langue de bois, rappelant aux opportunistes que le Parti de la France n'avait pas de mandats à distribuer, que seul le combat dans l'intérêt de la France devait être au centre des préoccupations. Il a pointé du doigt la responsabilité de l'ensemble des partis "gaullistes" face à l'Histoire, en soulignant la nécessité de s'unir et lutter dans un combat civilisationnel face à la déferlante migratoire. Le Président du PdF a répondu ensuite à toutes les questions, restant à table jusqu'en début de soirée, conversant avec ceux venus parfois de très loin pour cette rencontre. Il a remercié ensuite chaudement les organisateurs ainsi que les membres du Service Encadrement et Protection (SEP) pour la grande réussite de cet événement.

On notera la présence de Lydia Schénardi, ancienne députée européenne, de Ronald Perdomo, ancien député des Bouches-du-Rhône et Éliane de la Brosse, historique du Front National, qui a adhéré le jour-même au Parti de la France, comme un certain nombre de participants.

Voir les commentaires

L'activisme du Parti de la France dans la Somme remarqué par la presse locale

20 Septembre 2015, 09:58am

Publié par Thomas Joly

L'activisme du Parti de la France dans la Somme remarqué par la presse locale
L'activisme du Parti de la France dans la Somme remarqué par la presse locale

Voir les commentaires

Les prochains rendez-vous du Parti de la France

20 Septembre 2015, 09:47am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Les œuvres de charité musulmanes investissent les rues de Paris

19 Septembre 2015, 10:04am

Publié par Thomas Joly

Plus ou moins organisées, ces associations caritatives sont de plus en plus nombreuses. En région parisienne, une centaine d’associations musulmanes sont déjà enregistrées. Le phénomène est pourtant resté longtemps souterrain : la « crise des migrants syriens » le fait apparaître aujourd’hui.

Ce dimanche 13 septembre, Soutien sans faim a lancé une opération « spécial réfugiés » à la place de son habituelle maraude pour une centaine de sans-abri autour de la gare du Nord. La veille, Nathalie et Nora ont fait des repérages pour « localiser des Syriens ». Vers 15 heures, le convoi démarre, cinq voitures et une camionnette en direction d’un camp porte de Saint-Ouen, principale destination. Il n’y a jamais eu autant de volontaires.

Mustapha, venu de Villepinte, la suit avec des portions de frites pendant que quatre membres d’une autre association tournent en sens inverse avec cinquante-trois sandwichs. Ils ont hésité à venir, « la peur de se faire cataloguer djihadiste. Mais, vu les circonstances, on s’autorise à se lâcher aujourd’hui. D’ailleurs, presque tous ceux qui viennent ici sont… ». Le bénévole ne sait pas trop comment nommer ce qui saute aux yeux Porte de Saint-Ouen, soucieux de deviner si la chose sera prise comme une vertu ou, au contraire, une menace. Puis il coupe au plus simple : « … sont musulmans ».

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Quand Bruno Le Roux trouve indigne de parler de l’AME (par J.-P. Fabre Bernadac)

19 Septembre 2015, 09:53am

Publié par Thomas Joly

Mercredi soir, nous avons eu droit à une première : le journal du 20h de France 2 traitait du fonctionnement de l’AME (aide médicale d’État). Vous savez, cette machine à sous pour clandestins que l’on trouve chez tous les professionnels de santé. Encore que, pour les machines à sous, il faille mettre un minimum d’argent pour tenter le jackpot, alors que dans le cas des « sans-papiers », ceux-ci n’ont pas à introduire le moindre euro. Quelle malchance, me direz-vous, de ne pas être étranger dans son propre pays !

Bien évidemment, le reportage, après avoir expliqué que cette année l’augmentation devait grimper à un milliard d’euros, se termina par l’interview du président du groupe socialiste à l’Assemblée, l’inénarrable Bruno Le Roux. Et là, en écoutant les paroles de ce député, je me suis cru revenu en 1944 au temps de « l’indignité nationale ». Il faut dire qu’élu du 93, il peine à être en France.
Pour lui, « le débat sur l’AME est indigne », vous avez bien entendu : indigne. Pas de réfutation, pas d’arguments, simplement la morale, leur morale.

Pourtant, moi, j’aimerais que ce monsieur s’explique :

Indigne, le fait de parler des 57 tuberculeux venant des pays de l’Est qui ont coûté à la Sécurité sociale la bagatelle de 13,6 millions d’euros ?

Indigne, de se poser la question du prix de l’hébergement dans les chambres d’hôpitaux de migrants que certaines municipalités ne veulent plus voir dans leurs rues ?

Indigne, de porter crédit aux paroles du docteur Claudine Blanchet-Bardon, éminente spécialiste des maladies génétiques de la peau quand cette dernière explique, dans le Figaro Santé : « Je vais vous dire comment ça se passe. Ils tapent le nom de leur maladie sur Internet au fin fond de la Chine, tombent sur mon nom parmi d’autres et découvrent qu’en France, ils peuvent se faire soigner gratuitement. Ils arrivent clandestinement ici, restent tranquilles pendant trois mois et débarquent à ma consultation avec leur attestation AME, accompagnés d’un interprète. L’interprète, lui, ils le payent. » (Précisons que le coût de tels traitements prolongés dans le temps se chiffre en dizaines de milliers d’euros par an.)

Indigne, de confronter ces avantages au gel des revalorisations des pensions de retraite qui se prolongera jusqu’en octobre 2016 ?

Indigne, de savoir que nombre de Français défavorisés ne peuvent aller chez le dentiste ou changer de lunettes par manque de remboursement ?

Indigne, quand nous apprenons que les étrangers en situation irrégulière bénéficiant de l’AME peuvent exiger sans avance de frais, contrairement aux Français, les médicament « princeps », c’est-à-dire non génériques ? Ce qui leur permet de les revendre dans leurs pays et d’alimenter le trafic pharmaceutique ?

C’est vous qui mériteriez ce qualificatif, M. le parlementaire, surtout quand vous répondez à la dernière question par ces mots alambiqués : « Le coût de l’AME n’explose pas au regard… de ce qu’est notre pays. »

Faites attention, M. le député, que les Français n’explosent pas un jour contre des donneurs de leçons de vertu tels que vous.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Syrie : Les troupes de choc russes entrent en action contre les djihadistes

18 Septembre 2015, 06:48am

Publié par Thomas Joly

La Russie a accru l’intensité de son engagement en Syrie, après avoir déployé dans un premier temps une nouvelle base aérienne près du port de Tartous. Ce sont à présent les redoutables fusiliers marins russes – surnommés « la Mort Noire » – qui sont entrés en action contre les djihadistes de l’Etat Islamique.

Lire la suite : http://breizatao.com/2015/09/18/syrie-les-troupes-de-choc-russes-entrent-en-action-contre-les-djihadistes/

Voir les commentaires

J'ai fait un rêve (par Jean-Claude Rolinat)

18 Septembre 2015, 06:40am

Publié par Thomas Joly

Des soldats partisans de l’ex-Président ont surgi mercredi en plein conseil des ministres et ont interpellé le chef du gouvernement, les ministres et le Président… Ces militaires insurgés de la Garde présidentielle détenaient mercredi soir toutes ces personnalités dans un lieu encore inconnu. Un temps, cette mutinerie semblait devoir se régler sans heurts. Le Président de l’Assemblée nationale affirmait même dans une déclaration verbale que des « tentatives de dialogue étaient en cour avec la haute hiérarchie et le cabinet militaire du Président… » Mais les négociations se sont très vite tendues  affirmait pour sa part le rondouillard Président du Sénat. Redoutant une tentative de coup d’État, des militants socialistes se sont vite rassemblés autour de l’Elysée déserté par les collaborateurs habituels du Chef de l’État….

D’un seul coup le grésillement du poste de radio me sorti de ma torpeur, me faisant émerger d’un mauvais sommeil. Le transistor qui ne quitte jamais ma table de chevet, s’était allumé par hasard, comme cela arrive parfois, et Rfi avait submergé mon subconscient d’une info africaine que mon esprit embrouillé avait malheureusement mal interprété… Nous n’étions pas à Paris, mais à Ouagadougou, ce n’était pas le Palais de la Pompadour de jadis mais celui de Kosyam, cela ne se passait pas en France, mais au Burkina Faso, « le pays des hommes libres », ce qui d’évidence ne pouvait pas être, de nos jours, ma contrée natale ! Et les braves électeurs de gauche n’étaient pas ceux de la firme de la rue Solferino, mais des partisans de la transition démocratique, le mouvement « Balai citoyen » (ça ne s’invente pas !). Il y a comme ça, des réveils brutaux  qui laissent un goût amer, le goût de ces rêves où l’on prend, stupidement, ses désirs pour des réalités. Et allez savoir pourquoi alors que l’on est un « bon démocrate  », breveté de républicanisme par l’onction électorale ?

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com

Voir les commentaires

« Remigration », le nouveau livre de Vincent Vauclin

18 Septembre 2015, 06:31am

Publié par Thomas Joly

Les vrais chiffres du Grand Remplacement
Le décryptage de la stratégie mondialiste
La remigration : les solutions concrètes

Pour le commander, c'est ici : http://www.thebookedition.com/remigration-de-vincent-vauclin-p-130069.html

Voir les commentaires