Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le « taharrush » – viol commis par des bandes de migrants – a encore frappé en Europe le soir du Nouvel An

6 Janvier 2017, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Les médias francophones n’en disent rien et restent très discrets sur le sujet. Un sujet toujours tabou au sein des rédactions de la presse politiquement correcte. Pourtant, les faits sont là. Cette fois encore, la nuit du Nouvel An a tourné au cauchemar pour des femmes agressées sexuellement par des bandes d’immigrés.

Le 31 décembre 2016, c’est en Autriche que plusieurs femmes ont subi les agressions sexuelles de groupes d’hommes décrits comme des immigrés.

De nombreuses plaintes ont été déposées dans la ville autrichienne d’Innsbruck (Tyrol).

« Nous n’avons jamais été confrontés à quelque-chose de comparable dans le passé », avoue Ernst Kranebitter, de la police régionale.

« Ils dansaient autour des victimes, puis leur ont soudainement saisi la poitrine ou mis la main entre les jambes. Tout s’est déroulé dans un cadre festif, rendant difficilement repérable ce qui ce passait », a ajouté Ernst Kranebitter.

Craignant de tels incidents, la police autrichienne avait distribué 6.000 alarmes de poche destinées aux femmes.

En vérité, de plus en plus de services de police à travers l’Europe considèrent que ces agressions sexuelles relèvent du Taharrush, un jeu de viol, pratiqué depuis longtemps dans toute l’Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Avec l’immigration massive de ces populations en Europe, ce sont leurs coutumes les plus barbares qui s’exportent chez nous.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

« Facho », le dernier bouclier d’un député écolo à court d’argument

6 Janvier 2017, 06:14am

Publié par Thomas Joly

Marie-Aline Meliyi recevait sur le plateau de LCI le député François-Michel Lambert (EELV), à l’origine du texte de loi interdisant les châtiments corporels, et l’écrivain Emmanuel Jaffelin, auteur du livre Apologie de la punition, au sujet de l’interdiction de la fessée, l’une des mesures adoptées par le Parlement dans le cadre de la loi Égalité et citoyenneté. Le débat a rapidement tourné court.

Source : http://www.medias-presse.info

 

Voir les commentaires

Oummaloc, ou quand le communautarisme s’invite sur le Web

6 Janvier 2017, 06:05am

Publié par Thomas Joly

Le communautarisme s’invite sur le Web. Des ghettos se forment sur la Toile. Un site d’annonces immobilières vient d’ouvrir, destiné uniquement aux musulmans.

La Toile permettait, déjà, de rencontrer une âme sœur chrétienne ou musulmane. Elle va, désormais, pouvoir mettre en relation propriétaires et locataires sur la seule base de leur foi.

Pour les rencontres amoureuses où le sexe n’est pas la priorité – puisque le but n’en est pas de trouver le « plan d’un soir » mais un mari ou une épouse -, les musulmans offrent une multitude de sites où le communautarisme ne fait aucun doute : muslima.com, mektoube.fr, etc.

Les offres chrétiennes ou juives sont beaucoup plus restreintes, mais elles existent, telles theotokos.fr ou jetunoo.fr. Même les bouddhistes peuvent se retrouver entre eux sur le Web. Il leur suffit de taper sur la barre d’adresse de leur navigateur oulfa.fr.

Disons que ce communautarisme-là est plus personnel, plus discret. Celui qui vient d’éclore à destination des musulmans sous l’appellation de oummaloc.com risque d’accélérer la ghettoïsation de nos régions. Il est très clairement énoncé que nul autre être qu’un musulman pratiquant, bien sûr, ne pourra fréquenter le site (en utilisant des règles de bonne conduite assez strictes).

Cet Airbnb islamisant offre donc, désormais, aux millions de musulmans de notre pays, et de bien d’autres pays, d’ailleurs, l’assurance d’une mosquée proche, d’un régime halal, d’un environnement qui n’est pas haram.

Mais, contrairement au site d’hébergement américain, Oummaloc refuse d’appliquer le règlement très ouvert à toutes les cultures, religions et sexes divers et variés imposé depuis peu aux abonnés d’Airbnb.

Pourtant, son règlement paraît plutôt sain puisqu’il exige que « les relations au sein de la communauté Oummaloc s’articulent autour de 4 valeurs principales qui sont destinées à tous les hébergeurs et voyageurs : Respect, Confiance et Sécurité, Fiabilité, Honnêteté. » Mais le communautarisme qu’il sous-tend l’est beaucoup moins. La page d’accueil se réclame de prime abord comme la première plate-forme d’hospitalité « muslim-friendly » (en anglais dans le texte) et sa page d’accueil précise qu’« Oummaloc s’ouvre à tous les amateurs de nouvelles rencontres, à tous ceux qui souhaitent partager ou découvrir l’hospitalité musulmane dans le respect et la volonté de tisser des liens de fraternité ».

Soyons honnête, il est un autre site communautariste qui s’adresse, lui, aux chrétiens de toutes origines : ephatta.com. Et comme son équivalent islamiste, son règlement se présenté sous forme de commandement, mais il est axé, évidemment, sur l’hospitalité et les valeurs chrétiennes. Ephatta en araméen, la langue du Christ, signifie « ouvre-toi ». On peut y lire qu’« Ephatta est une des solutions pour retisser du lien entre les hommes, retrouver le goût de donner et de recevoir, reconnaître et découvrir en l’autre ce qu’il est de plus fondamental. L’hospitalité est un concept qui – s’il n’est pas exclusivement chrétien – en est un principe fondamental, la vertu sur laquelle s’est construite le christianisme quand les disciples du Christ sont allés porter la bonne parole dans le monde entier. C’est pour s’appuyer sur cette vertu particulière qu’est l’hospitalité chrétienne qu’Ephatta a été créé. »

Et la grande différence de ce site chrétien réside dans sa gratuité. L’hospitalité offerte par les propriétaires est gracieuse. C’est un service proposé pour découvrir une famille, une région, un pays. Alors qu’Oummaloc est une plate-forme payante.

Floris de Bonneville

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Calais : appel au volontariat pour nettoyer derrière les migrants !

5 Janvier 2017, 06:57am

Publié par Thomas Joly

Les migrants, qui sont censés apporter à la France dynamisme et renouveau économique, se comportent visiblement comme des porcs.

En effet, le conservatoire du littoral de Calais a été obligé de lancer un « appel aux citoyens » pour nettoyer la merde des migrants, alors que ça fait déjà deux mois qu'ils sont partis ! On imagine quel désastre c'était lorsque les clandestins venaient juste de partir !

Non contents d'imposer au peuple la présence de ces envahisseurs, les autorités veulent maintenant que le même peuple aillent leur torcher le cul, nous encourageons tous les Calaisiens à répondre défavorablement à cette demande !

Source : http://lecombatpolitique.blogspot.fr

Voir les commentaires

Christophe Bejach, membre fondateur de Terra Nova, évite la prison pour pédophilie

5 Janvier 2017, 06:44am

Publié par Thomas Joly

Cette information, diffusée par Fdesouche, n'a pas été reprise de la presse française, qui semble ignorer les actes pédophiles lorsqu'il ne s'agit pas d'un prêtre. Elle provient de la presse britannique.

Christophe Bejach, 53 ans possédait 60 images d’abus d’enfants, dont sept images de catégorie A – le type le plus sérieux dépeignant l’activité sexuelle pénétrante. Les officiers ont découvert cela sur l’ordinateur de Bejach quand ils ont fouillé sa maison de Bayswater (quartier londonien).

Cet ancien conseiller du ministre français de l’Économie et de l’Industrie Arnaud Montebourg a évité la prison après qu’un agent de police en civil l’ait surpris en train d’organiser une séance de photos impliquant trois jeunes sœurs mineures en bikinis. Christophe Bejach avait acheté un stock de petites lingeries pour faire des photos de nus érotiques avec les enfants âgées respectivement de 8, 10 et 12 ans entre avril et juillet 2016. Bejach a décrit ses fantasmes sexuels à la présumée mère des filles, qui était en fait officier de police travaillant à la surveillance de la cyber-pédophilie.

La juge du Tribunal ne lui a donné que 9 mois avec sursis pendant deux ans pour un premier chef d’accusation d’offense sexuelle sur enfant mineure et trois autres chefs d’accusation pour possession de photographies d’enfants indécentes.

En 2006 il avait co-fondé Terra Nova.

Bejach doit signer le Registre des délinquants sexuels pendant dix ans, son ordinateur a été confisqué et il devra payer £1,200 de frais de tribunaux. Il a préalablement payé une caution de £100,000 à la Cour et remis son passeport aux autorités.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Donald Trump démarre très fort

5 Janvier 2017, 06:23am

Publié par Thomas Joly

La transition entre l’administration Obama et la future administration Trump ne se fait pas sans tensions. Bien décidé à montrer qu’il est déjà pleinement concentré sur ses futures missions, Donald Trump a multiplié les déclarations chocs, sans manquer d’obtenir quelques résultats qui lui serviront à asseoir sa popularité lors de ses premiers mois d’exercice.
 
Pomme de discorde majeure entre les deux hommes : la politique étrangère. D’abord, la fameuse affaire des « piratages russes » qui auraient pu contribuer à la victoire de Donald Trump. Barack Obama a sanctionné la Russie en expulsant 35 diplomates du territoire national américain, lesquels ont été déclarés persona non grata aux États-Unis. Washington soupçonnait ces hommes d’être des agents du renseignement russe, c’est-à-dire des espions. En outre, deux complexes résidentiels russes situés dans le nord-est des États-Unis ont été fermés et des sanctions économiques et juridiques ont été décidées à l’encontre du GRU (services secrets de l’armée) et du FSB (service fédéral de sécurité, ex-KGB).
 
De son côté, Donald Trump semble émettre des doutes quant à la version défendue par son futur prédécesseur, ne croyant pas à une éventuelle ingérence russe lors de la dernière élection présidentielle. Il a même loué l’intelligence de Vladimir Poutine qui, en réponse aux sanctions prises par Obama, a répondu par l’ironie en invitant les enfants du personnel diplomatique en poste en Russie à passer les fêtes de Noël au Kremlin. Le mardi 4 janvier, Donald Trump s’est montré encore plus offensif en publiant un entretien de Julian Assange, dans lequel ce dernier estime qu’un adolescent aurait pu pénétrer sur la boîte mail de John Podesta ; puis, un peu plus tard, en sous-entendant dans un tweet que le report de la réunion des services aurait pu être motivée par la volonté de monter un dossier à charge à la va-vite ! Donald Trump douterait-il de la loyauté de l’État profond à son égard ? On peut se poser la question. 
 
Pour Barack Obama, l’intérêt est double.

En jetant la suspicion sur l’élection de Donald Trump, il montre qu’il restera l’homme fort du camp démocrate, dépourvu de personnalités charismatiques. Il contribue aussi à questionner le patriotisme du nouveau président élu, en le liant à une grande puissance étrangère longtemps antagoniste. Barack Obama s’ingénie, d’ailleurs, à prendre Donald Trump à contre-pied sur tous les dossiers chauds : Israël, Guantánamo, interdiction du forage en Arctique… En froid avec Netanyahou, Barack Obama n’a pas déposé de veto contre la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies relative à la « colonisation israélienne de territoires palestiniens occupés ». Voudrait-il forcer son successeur à changer de position pour satisfaire ses soutiens en Israël ?
 
Pour ce qui concerne Guantánamo, Donald Trump a été très clair, déclarant : « Il ne devrait pas y avoir d’autres libérations de détenus de Guantánamo. Ce sont des gens extrêmement dangereux et ils ne devraient pas pouvoir revenir sur les champs de bataille. » Une autorité assumée qui tranche avec la mollesse de l’administration démocrate, politiquement correcte jusqu’à l’absurde. Moins commenté mais tout aussi édifiant : le cas du président de la République serbe de Bosnie, Milorad Dodik. Invité à l’investiture du président américain qui aura lieu le 20 janvier, il s’est vu refuser son visa par l’ambassade américaine à Sarajevo ! Les changements de paradigmes risquent d’être majeurs avec la présidence Trump…
 
Si le menu international est copieux, le volet intérieur l’est tout autant. Donald Trump a réussi à tenir une première promesse de campagne en empêchant Ford de délocaliser une usine de 1,6 milliard de dollars aux Mexique, prouvant par là qu’une politique de protectionnisme intelligent n’était pas une utopie mais bien une possibilité offerte par l’exercice du pouvoir souverain. Avec Donald Trump se profilent des États-Unis musclés. Enfin débarrassés des scories du marxisme culturel ? Espérons-le…

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Contrairement à d’autres, Cédric Herrou a au moins le courage de ses opinions

5 Janvier 2017, 06:18am

Publié par Thomas Joly

Il s’appelle Cédric Herrou et il a une bonne tête de gauchiste. Petites lunettes et catogan, barbe courte, l’homme est agriculteur dans la vallée de la Roya, au nord de Nice. Il récolte des œufs et des olives. Mais pas seulement. Il récolte aussi des immigrés clandestins et les aide à passer la frontière en provenance d’Italie, puis les héberge quelque temps avec un groupe « citoyen » du village. Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Nice, il a été jugé le 4 janvier et risque 5 ans de prison et 30.000 € d’amende.

L’homme se justifie et n’a aucune intention de cesser son activité, aussi illégale soit-elle. Il contre-attaque, d’ailleurs, en demandant des comptes aux pouvoirs publics pour les milliers de mineurs lâchés dans la nature… On le voit, c’est un convaincu, un idéologue. Un de ceux pour qui l’accueil de tous les clandestins est plus qu’une nécessité : un devoir.

Il est heureux qu’il soit poursuivi, parce qu’il contribue, par idéalisme déplacé, à un trafic d’êtres humains – essentiellement des Érythréens et des Soudanais – qui alimente les circuits parallèles, les entreprises peu scrupuleuses sur la régularité des personnes qu’elles emploient et, évidemment, ignorantes des règles élémentaires du droit du travail. Sans compter les marchands de sommeil qui, sans vergogne, « hébergent » ces personnes dans des taudis. Bref, une forme d’esclavage moderne.

L’idéalisme de ce jeune homme augmente également le phénomène d’invasion migratoire auquel notre pays est confronté, avec tous les risques d’explosion sociale que cela comporte. Ce n’est pas tout, d’être généreux, encore faut-il balayer devant sa porte. Or, c’est toute la population française qui subit les conséquences de ces actions inconsidérées. Une chose est de recueillir un malheureux qui crève de froid et de faim, de le réconforter, de le réchauffer, de le nourrir et de l’aider.

Une autre est de faire rentrer en France un grand nombre de ceux-ci. La charité individuelle est une haute vertu. La solidarité à l’encontre des intérêts du pays est une faute grave.

Sans doute Cédric Herrou se moque bien de ces considérations. Sans doute est-il un adepte de la théorie du village global, de la disparition des patries, des civilisations, des religions évidemment. Enfin, pas de toutes… C’est le problème de l’idéologie : elle coupe immanquablement du réel.

Au moins a-t-il le courage de ses opinions et de ses actes. Au contraire de ces acteurs, chanteurs, humoristes, intellectuels et bobos en tout genre, il prend des risques personnellement, à visage découvert et parfois devant les caméras. Il paye de sa personne, sans se réfugier dans un confortable appartement de la rive gauche. Et, devant le tribunal, il revendique son action. Rien que cela pourrait presque le rendre sympathique.

Mais le véritable problème n’est pas Cédric Herrou, fantasque anarcho-libertaire amateur d’idées un peu zombies. Il y aura toujours des gens comme lui et, en quantité limitée, quoi qu’on pense de leurs idées et de leurs actes, ils ne feront pas grand mal. Le drame, c’est la diffusion dans toute la société, à l’aide de médias omnipotents, d’un angélisme destructeur selon lequel tout « migrant » est un homme de bien qui doit être accueilli à tout prix, et qui vient enrichir notre pays de ses différences.

Parce qu’il ne faut pas s’y tromper : pour ces gens, il ne s’agit pas d’héberger provisoirement des réfugiés destinés à retourner vivre au pays dans des conditions dignes. Ils entendent créer une société multiculturelle dont on devine les ravages à venir. En somme, faire de la France un nouveau Liban, avec ses camps de Palestiniens désœuvrés et désespérés.

On connaît la suite de l’histoire. Pour la paix civile, il faudrait que tous les Cédric Herrou la connaissent aussi.

François Teutsch

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Pas de profanation à Notre-Dame de la Gloriette !

5 Janvier 2017, 06:10am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France du Calvados

Les 16 et 17 mai prochains, l’église Notre-Dame de la Gloriette, à Caen, accueillera sept danseurs et deux conférenciers sur le thème DeSacre !, un hommage et un exposé sur « la danse punk rituelle » des Pussy Riot, à l’initiative de la chorégraphe Christine Gaigg. Celle-ci prétend proposer un « ballet païen », qui n’est en réalité rien d’autre qu’une énième insulte à la religion catholique et à nos valeurs de civilisation.

Le Parti de la France du Calvados s’insurge contre cette profanation de l’église Notre-Dame de la Gloriette organisée par la ville de Caen, et demande aux autorités l’annulation de ce « spectacle » christianophobe.

Si cette provocation anticatholique devait être maintenue, la préfecture devrait s’attendre à ce que des croyants outragés se chargent eux-mêmes de faire respecter leur foi et leur religion.

Le Parti de la France du Calvados appelle les autorités à se prononcer sans délai sur cette affaire ô combien délicate, car il est impensable qu’une église puisse servir de scène de spectacle à des ennemis déclarés de la religion catholique, alors que des communautés catholiques traditionnelles locales sont toujours à la recherche de lieux de culte décents où célébrer la messe.

Voir les commentaires

La République tchèque pourrait laisser ses citoyens utiliser des armes à feu contre les terroristes

4 Janvier 2017, 06:51am

Publié par Thomas Joly

En réaction aux attentats qui ont secoué Nice et Berlin en 2016, le ministre de l’Intérieur tchèque a proposé d’amender la Constitution et d’autoriser les citoyens à avoir recours aux armes à feu contre les terroristes.

Le ministère tchèque de l’Intérieur a déposé un nouvel amendement à la Constitution prévoyant la possibilité pour toute personne détenant légalement une arme à feu de faire usage de celle-ci en cas d’attaques terroristes ou d’autres menaces dans le pays.

« Les attaques terroristes que nous avons vues en Europe de l'Ouest ont intensifié les préoccupations sécuritaires du peuple. Mais les possibilités des organisations étatiques de prévenir des attentats de manière rapide et efficace sont limitées lors des attaques », a expliqué le ministre de l’Intérieur Milan Chovanec sur la chaîne de télévision CTK le 2 janvier pour justifier son amendement.

Ce projet de loi doit être voté avant les prochaines élections législatives qui auront lieu en octobre 2017.

« Il s'agit d'une réaction aux différentes attaques qui se sont produites à l’étranger. Selon moi, si la situation ne s’améliore pas en Europe, les gens seront intéressés par cette mesure et le nombre de détenteurs d’armes s’accroîtra progressivement », a précisé le ministre.

Pendant toute l’année 2016, les autorités tchèques ont discuté des moyens d’assurer la sécurité de leurs concitoyens. Pour le moment, plus de 300.000 citoyens tchèques disposent d'un permis de port d'armes, pour un nombre d'armes à feu s'élevant à 798.400 pièces.

Pour rappel : Le Parti de la France, seul parti politique favorable à l'armement des Français face au terrorisme

Source : https://francais.rt.com

Voir les commentaires

Le Parti de la France participera à la Marche pour la Vie le 22 janvier

4 Janvier 2017, 06:42am

Publié par Thomas Joly

Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France appellent à la mobilisation le dimanche 22 janvier pour la Onzième Marche pour la Vie.

Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent tout à la fois banaliser l'interruption volontaire de grossesse, créer un délit d'entrave numérique à l’IVG et légaliser l'euthanasie, le Parti de la France et Carl Lang proposent l'inscription dans la Constitution du principe du respect de la Vie de la conception jusqu'à la mort naturelle ainsi que le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à soutenir comme chaque année la grande Marche pour la Vie.

Voir les commentaires

Migrants : alerte sur le sud-ouest

4 Janvier 2017, 06:32am

Publié par Thomas Joly

La frontière espagnole ne nous amène pas encore les hordes de migrants, musulmans pour la plupart, que connaît la frontière italienne. La raison en est simple : les enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila, en Afrique du Nord, résistent opiniâtrement à l’invasion des Africains qui tentent de les submerger. Ces territoires de l’Europe en Afrique sont sous la pression quotidienne de ces miséreux qui exigent leur part de l’Europe. Depuis 2016, le mouvement s’est encore accéléré et augure mal pour 2017.

Plus de 50 gardes-frontières marocains et espagnols ont été blessés, dimanche, en tentant de défendre une clôture-frontière de l’enclave espagnole de Ceuta, en Afrique du Nord, contre l’assaut d’un millier de migrants africains.

Deux migrants ont réussi à atteindre le sol espagnol. Blessés en tentant d’escalader la clôture de six mètres de haut, ils ont été emmenés à l’hôpital par la police espagnole. Cent autres migrants avaient escaladé la clôture, mais les forces de l’ordre espagnoles avaient réussi à les repousser.

Le mois dernier, plus de 400 migrants avaient réussi à franchir la clôture de Ceuta, à l’occasion d’un des plus grands assauts de ces dernières années. Des centaines de migrants africains subsahariens, qui vivent illégalement au Maroc et lui posent un problème de sécurité redoutable, tentent, chaque année, d’entrer à Ceuta et Melilla, les deux enclaves espagnoles en Afrique du Nord, dans l’espoir d’arriver en Europe.

La plupart des migrants qui tentent de traverser sont interceptés et retournés au Maroc. Ceux qui sont interceptés sur les clôtures sont, soit rapatriés vers le Maroc, soit relâchés. Des milliers d’autres tentent d’atteindre l’Europe en traversant la mer Méditerranée, souvent dans de petites embarcations trop fragiles pour affronter la haute mer. Dimanche également, un navire du service de sauvetage maritime espagnol avait dû secourir 52 migrants qui tentaient d’atteindre la cote sud de l’Espagne dans un de ces trop frêles esquifs.

Ces vagues de migrants, deviennent de plus en plus agressifs dans leur volonté d’investir l’Europe. Décidément, leur action, qui demande la force et la vigueur d’hommes jeunes, ressemble autant à celle d’une armée en marche qu’à l’exode de désespérés fuyant leurs pays ravagés dont nous abreuvent les ONG et les instances dirigeantes de l’Europe. Les appels au Djihad en provenance de l’État Islamique, qui prêchent ce type d’invasion sur l’Europe, confirment de plus en plus cette sombre intuition.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Israël, refuge des pédophiles ?

4 Janvier 2017, 06:25am

Publié par Thomas Joly

Voici un sujet dont parlent plusieurs médias israéliens mais qui reste tabou parmi les médias européens : Israël est accusé d’être un refuge pour les pédophiles.

Selon Jewish Community Watch, au moins 34 pédophiles identifiés comme agresseurs sexuels d’enfants ont emménagé en Israël au cours des dix dernières années en profitant de la loi du retour [alyah], une des législations fondatrices d’Israël, qui garantit à chaque juif une place dans le pays.

Plusieurs associations œuvrant à la protection des enfants dénoncent ce constat que la loi du retour permet aux pédophiles juifs de fuir la justice d’un pays dans lequel ils ont commis leurs méfaits et de prendre un nouveau départ en Israël.

Sur les réseaux sociaux, des « avertissements » mettent en garde les parents des quartiers israéliens où se sont installés des pédophiles.

Manny Waks, ancienne victime d’abus sexuels commis quand il était enfant, est le fondateur de Kol V’Oz, une organisation internationale qui se bat contre les abus sexuels commis sur les enfants au sein de la communauté juive, preuve que le problème est de grande ampleur.

A tel point que le Centre pour la vie de famille juive de New York a publié un livre destiné à aider les parents juifs à discuter du sujet avec leurs enfants. Le livre, Let’s Stay Safe ! (Restons en sécurité), est disponible en yiddish, en hébreu et en anglais.

Des familles de Beit Shemesh ont également fondé l’ONG Magen, après la découverte d’actes de pédophilie commis par des rabbins. Magen propose un « Chug Bayit », « un cours intensif pour les parents pour protéger leurs enfants des agressions sexuelles » au sein de la communauté religieuse juive.

Source : http://www.medias-presse.info/israel-refuge-des-pedophiles/67280/

Voir les commentaires

La police allemande assume le contrôle au faciès

4 Janvier 2017, 06:23am

Publié par Thomas Joly

L’an dernier tout avait été fait pour occulter les centaines d’agressions sexuelles accompagnant le passage au Nouvel An, parce que des migrants extra-européens étaient à l’origine des troubles. Las des critiques, les policiers ont cette fois interpellé, intercepté, contrôlé à tour de bras des hommes « d’apparence nord-africaine » auprès des gares et au pied de la cathédrale de Cologne. Ils ont même vérifié les trois cents occupants d’un train s’apprêtant à descendre sur la ville – tous des migrants.

La police a été convaincue très vite des intentions peu catholiques des voyageurs et autres « contrôlés au faciès » – 650 au total –, puisque 190 personnes ont été maintenues derrière des barrières et empêchées de rejoindre le centre-ville, en attendant les 92 interpellations qui y ont eu lieu pendant la nuit.

La police de Cologne a même revendiqué son action en tweetant des images des migrants, accompagnées de ce commentaire laconique : « Des centaines de Nafris passés au crible à la gare principale. Détails suivent. » Des Nafris ? C’est le nom familièrement donné aux Nord-Africains en Allemagne, mais faut-il que l’exaspération soit forte pour que la police s’aventure publiquement dans ce genre de vocabulaire.

Dès le lendemain, la presse allemande de gauche s’étranglait devant ce « racisme » évident. Mais la voilà prise au piège de ses propres tartes à la crème : vaut-il mieux éviter de peiner les migrants et respecter leurs droits de l’homme au prix de plus de 1.200 agressions sexuelles, ou protéger les droits des femmes des agressions machistes en prenant des mesures fortes et ciblées ?

Source : Minute via Le Salon Beige

Voir les commentaires

Primaires de la gauche : c’est la chenille qui redémarre !

4 Janvier 2017, 06:12am

Publié par Thomas Joly

Certes, il faut bien que la politique colle à son temps et il n’est pas interdit d’être dans le vent ; ambition de feuille morte, comme écrivait le poète.

Mais de là à ce que les primaires de la gauche et du centre en viennent à surpasser celle de la droite et du centre, il y a de quoi se mordre les orteils ; et quand on parle d’orteils, c’est juste pour tenter de demeurer poli.

Une fois de plus, ils seront sept et, à la fin, il n’en restera plus qu’un. Manque de temps aidant, il leur faudra également faire fissa : trois débats entre le 12 et le 19 janvier prochains : pis que les cadences hollywoodiennes, quelque part entre Walking Dead et Fast and Furious

Sachant que la patience est d’essence divine et la précipitation de nature diabolique, tout ce petit monde se trouve donc en pleine improvisation, condamné qu’il est à ce comique de stand-up si cher à Jamel Debbouze. À en croire Le Figaro, citant le « proche entourage » d’un autre candidat, « le représentant de Manuel Valls voulait que la question du terrorisme soit abordée à chaque débat ! On voyait bien la combine, traiter le régalien uniquement sous le prisme sécuritaire, mettre en valeur l’ancien ministre de l’Intérieur, puis Premier ministre qui a géré les attentats… »

La ficelle aussi grosse qu’un câble… D’ailleurs, « gérer les attentats », quoi ça être, exactement, hormis mettre en place ces fameuses « cellules de soutiens psychologiques », pour ensuite aller épingler des décorations sur des cercueils ?

Assez justement, Benoît Hamon rappelle : « On ne va pas faire le débat de la primaire de la gauche sur le terrorisme » tandis qu’un proche de Vincent Peillon souhaiterait que ce débat revienne au « social et à l’économie », cœurs de cible de la gauche.

Pour le reste, mieux qu’un karaoké, tout devrait être minutieusement minuté.

Alors que leurs prédécesseurs avaient droit à une minute d’intervention, ceux-ci bénéficieront – qu’on se le dise – d’une minute et demie de clapoir. Voilà qui, à l’évidence, devrait tout changer pour l’avenir de la France et de ses proches environs.

On nous apprend aussi que les projets gouvernementaux de Vincent Peillon et Manuel Valls en seraient encore à l’état d’ébauche, tandis que ceux de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg demeureraient au stade du peaufinage. On vous fera grâce des viatiques de François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias et de Sylvia Pinel, respectivement hérauts de l’écologie recyclés par le centrisme de combat et du radicalisme de gauche en soins palliatifs, qu’il serait sûrement des plus humains d’achever, juste histoire d’abréger leurs souffrances de fin de vie.

Pour ajouter à ce bel ensemble orchestré de main de maître, une dernière question se pose : qui votera à ce scrutin ? Ben, à peu près tous les pékins disponibles ou presque ; soit, globalement, tout le monde et tout un chacun.

C’est avec impatience qu’on attend donc la première saison de ce feuilleton s’annonçant comme des plus passionnants. Entre Walking Dead et Fast and Furious, tel qu’écrit plus haut. Quoique Dead (pas très Walking) and Furious (encore moins Fast) serait un titre autrement plus approprié.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires