Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

A lire : "Histoire de l'antisémitisme" de Hervé Ryssen

4 Juin 2010, 08:48am

Publié par Thomas Joly

Histoire-Ryssen.jpgEntretien (publié dans l'hebdomadaire Rivarol n° 2954 du 28 mai 2010) avec Hervé Ryssen, auteur d'une Histoire de l'antisémitisme

 

Rivarol: Hervé Ryssen, vous venez de publier un sixième livre sur le judaïsme. C'est un ouvrage de 432 pages, comme d'habitude fort bien documenté. Pourriez-vous nous dire ce qui vous a motivé pour vous lancer dans cette grande fresque historique?

Hervé Ryssen: il m'a paru indispensable de nous plonger dans cette étude pour la simple et bonne raison que rien de tel n'existait sur ce sujet, si ce n'est des travaux superficiels, ou encore ceux réalisés par des historiens juifs. Comme je pense l'avoir largement démontré dans mes livres précédents, à l'aide d'une abondante documentation, les intellectuels juifs, en règle générale, sont assez enclins à avancer les plus énormes contrevérités avec un culot sans pareil. C'est la fameuse "houtzpah", avec laquelle nos lecteurs sont familiarisée. J'ai donc essayé de remettre les choses à l'endroit. Le titre complet du livre est d'ailleurs Histoire de l'antisémitisme, vue par un goy et remise à l'endroit.

 

Rivarol: pourriez-vous nous présenter quelques exemples de cette opération de "redressage"?

Hervé Ryssen: je ne reviens pas ici sur les causes de l'antisémitisme, analysées par les intellectuels juifs eux-mêmes (c'est une "énigme", c'est "inexplicable", l'antisémitisme est une "maladie", etc). On connaît maintenant la musique. Je dirai qu'en premier lieu, ce qui frappe le plus l'observateur est cette insistance des juifs, au moins depuis le Moyen Age, à vouloir absolument rester parmi des populations qui les "persécutaient" à intervalles réguliers, pour des raisons d'ailleurs parfaitement explicables. C'est vraiment cela qui est le plus surprenant. Après chaque massacre, chaque décision d'expulsion, on voit les représentants de la communauté juive locale intriguer auprès du prince pour tenter de les circonvenir - ou, pour être plus précis: de le corrompre - afin de le faire changer d'avis et de permettre aux juifs de rester sur place, au milieu des chrétiens qui les haïssent. La raison en est bien simple: c'est que les juifs avaient un intérêt financier évident à continuer à pratiquer l'usure, qui les enrichissait considérablement.

 

Rivarol-04-06-10.jpgRivarol: ne tombez-vous pas ici dans la caricature antisémite de l'usurier juif "aux doigts crochus"?

Hervé Ryssen: je constate que dès le Haut Moyen Age, les nombreuses plaintes qui s'élèvent contre les juifs dénoncent d'abord l'usure, c'est-à-dire le prêt d'argent moyennant intérêt, et les grands embarras de nombreux chrétiens acculés à la ruine. Les méfaits des prêteurs d'argent ont d'ailleurs toujours suscité la colère des chrétiens au fil des siècles, jusqu'à notre époque. Sauf qu'aujourd'hui, on ne parvient plus guère à distinguer les responsables de la situation.

 

Rivarol: quels sont les autres griefs qui ont suscité l'animosité des chrétiens?

Hervé Ryssen: le deuxième grief qui revient le plus fréquemment dans les textes de l'Antiquité et du Moyen Age est le trafic d'esclaves par les commerçants juifs. Dans l'empire de Charlemagne, les esclaves, et notamment les Slaves (c'est à cette époque que le mot "slavus" remplace le mot "servus") étaient revendus aux musulmans en passant par la vallée du Rhône et l'Espagne. Ce trafic s'est tari par la suite, quand les Maures ont commencé à pratiquer la traite négrière.Partout et toujours, ce sont les grandes richesses des juifs qui suscitent la colère des populations. Le recel d'objets volés apparaît aussi assez fréquemment, mais bien évidemment, ce sont les railleries et les continuelles attaques contre la religion catholique qui exaspèrent le plus. On se plaint de leur "insolence", de leur puissance, de leur "cruauté".

 

Rivarol: comment les chrétiens ont-ils réagi face à ces attaques?

Hervé Ryssen: ils ont réagi comme l'avaient fait avant eux les Grecs et les Romains. Les juifs ont été combattu et expulsés de tous les pays et à toutes les époques. Mais il est vrai que ce sont les chrétiens qui se sont le mieux défendus contre l'agressivité du judaïsme. La doctrine de l'Eglise n'a jamais varié sur cette question: il est interdit aux chrétiens de persécuter les juifs, de les violenter en aucune manière, de leur interdire de pratiquer leur religion, de les convertir de force; mais d'au autre côté, tout est mis en œuvre pour empêcher les juifs de nuire aux chrétiens, de propager leurs idées dans la population. On s'en préserve comme des lépreux. C'est ce qu'au XIXème siècle, on a appelé la "ségrégation charitable". Les canons des conciles des IVème et Vème siècles sont déjà édifiants. La plupart du temps, cette législation ecclésiastique n'était pas respectée par les princes. La situation dégénérait alors rapidement et le peuple, exaspéré par la richesse et l'insolentia judaeorum, se révoltait contre leur "domination". Je me réfère ici à ce qu'écrivent les historiens juifs. Mais le problème était déjà manifestement le même avant l'ère chrétienne. A la fin du IIème siècle avant J-C, un érudit grec nommé Lysimaque d'Alexandrie parlait déjà des juifs comme d'un "peuple" atteint de la lèpre, et dont les lois étaient de toutes manières contraires à celle de l'humanité.

 

RoshHashana.jpgRivarol: quelle est l'impression générale qui se dégage, quand on observe toutes les péripéties de l'histoire des juifs à travers les âges? Y a-t-il une fin à tout cela?

Hervé Ryssen: l'histoire des juifs se confond quelque peu avec l'histoire de l'antisémitisme. C'est un fait. De la sortie d'Egypte à Auschwitz, de la destruction du Temple aux pogromes des Cosaques, en passant par les massacres commis par les Croisés et les bûchers de l'Inquisition, leur histoire est une succession de drames. Pourtant, quand on embrasse tous ces siècles de "persécutions", quand on voit cette répétition lassantes des mêmes événements, produits par les mêmes causes, on ne peut s'empêcher de percevoir aussi le côté lamentable et ridicule d'une petite secte qui semble ne jamais rien retenir des leçons de l'histoire. C'est le "peuple élu", le peuple à la "nuque raide", en guerre permanente avec le reste de l'humanité, et qui traverse les siècles en piétinant sans pitié les civilisations dont la vigilance se relâche. Quant à savoir s'il y a une "fin à tout cela", je pense que c'est surtout aux goys d'en décider. Comme le dit si bien le grand historien juif Heinrich Graetz, les juifs, au moins, ont un but, un objectif à atteindre: un peuple qui connaît sa mission est fort, parce que sa vie ne se passe point à rêver et à tâtonner. Si les goys avaient le même objectif que les juifs, le problème serait résolu depuis longtemps!

 

Histoire de l'antisémitisme, vue par un goy et remise à l'endroit par Hervé Ryssen

432 pages - 26€ (+ 2€ de frais de port - chèque à l'ordre d'Hervé Lalin)

 

A commander à :

Hervé Ryssen

Editions Baskerville

14, rue Pierre Brossolette

92300 Levallois

Voir les commentaires

Invasion migratoire et islamisation : un élu UMP ouvre légèrement les yeux

3 Juin 2010, 09:04am

Publié par Thomas Joly

Chard.gifxavier-lemoine.jpegVoici ce que répond à La Croix le vice-président du Conseil national des villes, Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil :

 

"Le climat est de plus en plus tendu. Les relations humaines se dégradent avec un développement de formes de violences imprévisibles et extrêmes. Les faits divers témoignent de la multiplication des rackets, agressions ou dégradations dans les écoles, dans les transports ou dans la rue.

 

La Croix : Certains de vos confrères disent que le département de la Seine-Saint-Denis est au bord de l’explosion.

 

Je suis d’accord sur le constat, mais je diverge sur les causes de cette dégradation de la situation. Certains élus mettent cela sur le compte d’un « désengagement » de l’État. Je conteste cette analyse. Douze milliards d’euros ont été engagés par l’État dans le cadre de la rénovation urbaine. [...] Posons-nous honnêtement la question : pourquoi les milliards injectés depuis des années dans les banlieues n’ont-ils pas produit les effets escomptés ? J’estime que nous sommes confrontés à une dérive communautariste organisée qui ne cesse de gagner en efficacité, en visibilité et affaiblit la portée de toutes les politiques publiques.

 

Cette dérive procède de l’islam politique, elle est l’œuvre de courants minoritaires mais déterminés et organisés. Progressivement, ils reprennent en main les populations pour leur faire adopter des comportements qui les éloignent du vivre ensemble. Si l’on refuse de répondre à ce défi, les politiques de la ville sont condamnées à échouer. Depuis trente ans, nous avons rompu avec notre modèle d’intégration qui est celui de l’assimilation. Au nom du droit à la différence, on a laissé tout faire, incapables de fixer les moindres exigences aux populations accueillies."

 

Après avoir favorisé et encouragé la colonisation migratoire de la France pendant des décennies, il est bien temps pour les élus UMP de s'apercevoir de tout ça...

 

Source

Voir les commentaires

Des statistiques ethniques, vite !

2 Juin 2010, 11:22am

Publié par Thomas Joly

agression-bus.jpgDevant le déferlement continu de violences faites aux blancs, aux Français et aux chrétiens par des immigrés hostiles, racistes et islamisés, il est grand temps de passer comme dans les autres pays européens (par exemple la Norvège) à l'établissement et la diffusion de statistiques ethniques de la délinquance. En effet, la violence progresse sans cesse, notamment dans les trains où elle a augmenté de 7,9% en un an, nous apprend l'Union des transports publics. Ne pas tenir compte du profil général des victimes et de celui des auteurs tue dans l'œuf toute tentative sérieuse de résolution de la délinquance et des violences faites aux personnes.

 

Source

Voir les commentaires

Christian Baeckeroot gagne son procès pour diffamation intenté contre les Le Pen et Louis Aliot

2 Juin 2010, 08:31am

Publié par Thomas Joly

balance-justice.jpgAFP - Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a condamné mardi 1er juin trois responsables du Front national (FN), dont Jean-Marie et Marine Le Pen, pour avoir diffamé un ancien élu frontiste, Christian Baeckeroot, dans un communiqué publié sur le site internet du FN.

 

Le président du FN, poursuivi en tant que directeur de publication du site internet, a été condamné à 1.000 euros d'amende et un euro de dommages et intérêts vis-à-vis de M. Baeckeroot.

 

Sa fille, Marine Le Pen, et l'ancien secrétaire général du parti, Louis Aliot, contre qui M. Baeckeroot avait engagé ses poursuites mais qui étaient jugés pour simple "complicité de diffamation", ont été condamnés à 1.500 euros d'amende avec sursis et 1.000 euros de dommages et intérêts.

 

Baeckeroot.jpgDans un communiqué publié le 19 novembre 2008, Louis Aliot avait accusé M. Baeckeroot, proche de l'ancien cadre dissident du FN Carl Lang, d'avoir tenu des propos injurieux, lors d'un banquet, sur le vice-président du parti Roger Holeindre, qualifié de "merde", d'"ordure" et de "salopard".

 

Marine Le Pen avait repris ces accusations quelques jours plus tard, dans une lettre ouverte à Carl Lang, également publiée sur le site du Front national.

 

Niant avoir tenu de tels propos, Christian Baeckeroot avait déposé plainte pour diffamation auprès du parquet de Nanterre le 27 janvier 2009, dans un contexte de guerre fratricide au sein de la famille frontiste consécutive au départ de plusieurs cadres du parti ralliés à Carl Lang.

Voir les commentaires

Amiens : Palme d’Or 2010 des villes « gay friendly »

1 Juin 2010, 10:50am

Publié par Thomas Joly

homos.gifLe 12 mai dernier, le lobby homosexuel a remis à la ville d’Amiens la « Palme d’Or Idaho » de la ville la plus innovante en matière de « prévention de l’homophobie ». Une première pour la capitale picarde, longtemps reléguée en bas du classement des villes françaises « gay friendly ». Et, une première également pour le comité IDAHO qui inaugure cette nouvelle récompense, censée favoriser une saine émulation entre les villes et les associations sur la thématique de la prévention de la pseudo « homophobie ».

 

Remis en main propre par le Martiniquais inverti Louis-Georges Tin, le président du Comité Idaho et vice-président du CRAN, ce prix vient remercier la municipalité PS pour sa dhimmitude envers les ayatollahs homosexuels.

 

« C’est un formidable encouragement pour notre municipalité » se réjouit Jean-Claude Ester, directeur de la mission « égalité », auprès de l’adjointe au maire (PS), en charge de la délégation de la lutte contre les discriminations et l’égalité des droits. « L’année dernière, notre ville était encore 27e sur 33, du classement TÊTU des villes de plus de 100 000 habitants les plus gay friendly » rappelle Jean-Claude Ester, avec modestie. « Un mauvais résultat, qui a servi de détonateur pour l’action. »

 

louis-georges-tin-al08.jpgEt les résultats sont là : outre la naissance et le développement de l’association Glam, l’association des gays et lesbiens d’Amiens, la municipalité vient d’organiser une semaine de colloque et de manifestations sur le thème de la prévention de l’homophobie, prélude à la rédaction d’une charte des droits des homosexuel-le-s dans la vie quotidienne. De plus, la ville vient d’annoncer officiellement qu’elle autorisait la célébration des pacs en mairie pour les couples qui le souhaitent.

 

Bref, la municipalité se sert de l’argent de ses contribuables (hétéros dans leur grande majorité) pour mettre en place des structures implantant localement le lobby gay. La remise de cette Palme d’Or est un prétexte pour le sodomite martiniquais qui rêve de voir toutes les grandes villes françaises se mettre à la promotion officielle de l’homosexualité.

 

Source

Voir les commentaires

Compte-rendu du 1er Conseil national du Parti de la France

31 Mai 2010, 18:45pm

Publié par Thomas Joly

CONSEIL NATIONAL3Dimanche 30 mai à Paris, s'est réuni, à huis-clos, le premier Conseil national du Parti de la France. Après un mot de bienvenue, Carl Lang, président du PDF, a présenté le déroulement des travaux et des interventions.

 

J'ai ensuite pris la parole pour évoquer tout d'abord la structuration interne de notre mouvement puis les futures échéances électorales : élections cantonales de 2011, Présidentielles et surtout législatives en 2012. Le Parti de la France participera évidemment à toutes ces campagnes électorales. J'ai terminé mon propos en rappelant que nous sommes désormais le seul mouvement politique (avec nos alliés) à défendre électoralement les valeurs traditionnelles de la droite nationale et que nous constituons pour les électeurs français l'unique recours en rupture total avec le système en place.

 

CN-1.jpgCe fut ensuite au tour de Myriam Baeckeroot, trésorière du PDF, de faire un point sur les finances de notre mouvement et d'aborder la question du financement des campagnes à venir.

 

Après un déjeuner convivial, c'est Martial Bild qui est intervenu sur les fondamentaux de notre engagement politique. Sa démonstration fut d'une grande clarté, affirmant que la défense de la famille, de la vie, de notre identité, de la valeur du travail et de la justice sociale était fondamentale dans notre combat politique. Il a également ajouté que même s'il n'existe de dogmes intangibles et qu'il fallait accorder notre action à la réalité politique actuelle, la droite nationale a une histoire et ne pas en tenir compte ou la mépriser est une erreur politique impardonnable.

 

Eric Pinel, grand spécialiste des questions d'environnement, a ensuite traité de l'écologie et en particulier des dangers que représentent les OGM ainsi que la volonté mondialiste de domination alimentaire qui en résulte.

 

cn-2.jpgEnfin, la dernière intervention est revenue à Michel Hubault qui a abordé la crise économique et sociale en expliquant les raisons de celle-ci et l'incapacité parfois volontaire de nos gouvernants à la combattre.

 

Après chaque intervention, des échanges constructifs ont eu lieu entre les membres du Conseil national, les orateurs et Carl Lang qui ont répondu à toutes les questions posées.

 

Pour conclure cette journée de travail, le Président du Parti de la France a effectué une synthèse des différentes pistes explorées par les intervenants et a affirmé la volonté de notre mouvement d'offrir une alternative face aux ultra-libéraux et aux altermondialistes ou collectivistes socio-démocrates, c'est-à-dire une troisième voie protectionniste, sociale, patriotique et identitaire.

Voir les commentaires

Ballets “Bleus” et Mondial footu (par Patrick Gofman)

31 Mai 2010, 08:37am

Publié par Thomas Joly

France.jpgQuoi de plus mondialiste que le Mondial de Football, 2e chiffre d’affaires, pardon, événement sportif planétaire, après les jeux Olympiques… ? Seulement, d’affaire de mœurs en crime et malversation, la fête va sans doute faire flop.

 

En France, il y a déjà longtemps que la fête est footue. Tous les connaisseurs haïssent le sélectionneur antinational Raymond Domenech et sa clique black-black-black. On leur passerait peut-être leur couleur, et même leur répugnance pour l’hymne national, si leurs résultats n’étaient si lamentables. Ces individus ont été sélectionnés pour la Coupe du Monde 2010 en trichant grossièrement (main du “capitaine” hors d’âge Thierry Henry, remplaçant à Barcelone, main devant les buts adverses, observée par la terre entière, excepté l’arbitre incorruptible), contre la petite Irlande. Ce fut l’occasion de mieux comprendre le cas Domenech : on apprit le lendemain que ce lituaniefrancepr5mq3.jpgpersonnage touchait plus de 800 000 € pour avoir ciré le banc de touche pendant cette honteuse soirée. Il nia, menteur pathologique, et fut démenti aussitôt. On sut alors que l’entraîneur de la petite Irlande battue touchait une prime triple de celle de Domenech ! Et l’on dut bien comprendre que la Fédération “française” de Football nous infligeait depuis six ans – SIX ANS ! – un sélectionneur au rabais, incompétent, et donc bien obligé de mentir, d’insulter les supporters « qui ne savent pas pourquoi ils sifflent » dès qu’ils voient sa gueule de rat sur un écran de stade (ou même sur l’écran de télé de mon bistrot préféré). Les grosses économies réalisées en choisissant un sélectionneur au rabais, elles ne sont pas perdues pour tout le monde, soyez tranquille. Pour comble, l’ancien sélectionneur d’Auxerre, Guy Roux, se fait un plaisir de raconter que ses rivaux de Ligue 1 (1ère Division) avaient autrefois tenté de se débarrasser de lui en l’aiguillant sur une voie de garage : sélectionneur de l’équipe nationale ! Décidément, les jobards qui se peignent la tronche en bleu feraient mieux de la peindre en jaune…

 

Ribéry drapeau algérienPute Ribéry…Ou plutôt en caca d’oie : le 17 mars dernier, la télé M6 (où officie Estelle Denis, “compagne” de Domenech) annonce que quatre demi-dieux de l’équipe de France de foot « sont entendus comme témoins dans une affaire de proxénétisme aggravé ». En clair, le Black Sydney Govou, le Blanc à gueule de Frankenstein, converti à l’islam, Frank Ribéry et deux autres lascars auraient recouru aux services de prostituées parmi lesquelles une mineure, fantaisie passible de 3 ans de prison. Dès le 19 mars, <lepoint.fr> en remet une couche : c’est le Sidi Abou Sofiane, ex-candidat de l’émission de télé-poubelle “La Nouvelle Star”, sur… M6, encore, et dorénavant “personnalité de la nuit lyonnaise”, qui serait fort suspect (après des mois d’enquête) de fournir de la chair trop fraîche aux sieurs Ribéry, Govou, Benzema et Benarfa. C’est le jour de gloire d’un certain Lejeune, auteur de “Sexus footballisticus” aux éditions de La Martinière, qui se fait un plaisir d’expliquer à tous les médias audio-visuels qui le lui demandent poliment que le recours à la prostitution est systématique dans le foot, qu’il ne connaît « pas de milieu plus cynique », et que les patrons de nos modernes gladiateurs préfèrent savoir qui sont « les agents qui fournissent les filles et… d’autres choses » (on se demande bien quoi) que de voir leurs poulains visiter des commerces marginaux et dangereux.

 

sidaLes masses mondialistes, alter-mondialistes, et internationalistes trouveront-elles du pain et des jeux moins amers, en juin 2010, devant la Coupe du Monde de Football, en Afrique du Sud ? Je me suis posé la question en apprenant que la noble république australe et antiraciste, où un citoyen sur cinq (officiellement) est atteint du Sida, avait reçu une charité de 43 millions de capotes… Et remercié en en réclamant aussitôt un milliard ! Pour le bordel, donc, pas de souci.

 

Sepp_Blatter.jpgMais alors, comment se porte la corruption ? Jugez-en : la Fifa (Fédération internationale de Football Association), présidée par Sepp Blatter, concède à Philippe Blatter, son neveu, l’exclusivité de la distribution des forfaits avion-hôtel-matches du Mondial ! Bien sûr, je résume. Tonton ne bourre pas les poches de son neveu devant tout le monde, en se servant au passage. Philippe Blatter se trouve simplement être le P-DG de la société Infront Sport & Media AG (Zug, Suisse), déjà titulaire des droits télé colossaux de la Fifa, et actionnaire par surcroît de Match Hospitality AG (Zug, Suisse), distributeur exclusif des forfaits en question ci-dessus.

 

Des forfaits qui portent bien leur nom, mais moisissent. 148 000 sur 380 000 seulement auraient été vendus début avril, et 185 000 tickets secs d’entrée dans les stades, 660 000 restant en rade, selon “Backchich hebdo” (10 avril). Calcul totalement divergent, mais non moins inquiétant, dans “Marianne” du même jour : « Pour l’instant, à peine 2,1 millions de billets sur les 2,9 millions réservés aux tifosi étrangers ont trouvé preneurs. » Pour “Europe 1 foot” (15 avril), ce sont 3 millions de billets qui sont en vente et « ils s’arrachent ». Ils s’arrachent depuis trois mois et il en reste ? Bizarre… Mais si la Fifa et l’Afrique du Sud balancent des chiffres aussi contradictoires à chaque journaliste, elles vont peut-être réussir à étouffer, dans la cacophonie, le bruit du flop, les forfaits étant par ailleurs bradés en dessous de leur prix de revient.

 

Noir tue blancQuel vent contraire ralentit donc le pigeon blanc sur la route de l’Afrique du Sud ? Quel monstre raciste est-il allé lui parler des 20 000 meurtres annuels du paradis antiraciste ? Un taux encore inférieur à ceux du Brésil ou de la Colombie, mais 30 fois supérieur à celui de la Chine, pas spécialement réputée pour la tendresse de ses mœurs… C’est tout la faute à Eugène Terre’Blanche. Ce fermier aux yeux bleus et à la barbe blanche, 69 ans, a été massacré dans son sommeil (on n’est jamais trop prudent, même quand on s’attaque à deux “jeunes” à un vieillard) par ses valets noirs. Terre’Blanche était un dirigeant de l’AWB, syndicat des fermiers blancs, et sa mort a attiré l’attention sur celle de 2 000 autres fermiers assassinés avec atrocité par des Noirs jaloux et haineux, encouragés sinon téléguidés par l’ANC blaque au pouvoir depuis 1994. Le “Zimbabwé” (ex-Rhodésie) voisin montre le résultat fatal de cette politique criminelle et raciste : les Blancs chassés à coups de machette, l’agriculture aux mains d’abrutis paresseux, la population meurt de faim, et émigre en masse vers… l’Afrique du Sud, où elle est fort mal (fort violemment) reçue par ses frères de couleur. On vous tendra bientôt la pompe Afrique pour les pauvres Noirs affamés à cause du racisme… Crachez dedans.

 

Si vous allez parfois au cinéma, vous avez vu la pub idyllique pour l’Eden sud-africain, où n’apparaissent que des animaux pacifiques. Elle est officiellement démentie par le ministère français des Affaires étrangères. « Des touristes étrangers, qui voyageaient à titre individuel, ont été victimes de violences graves », murmurent nos diplomates, avant de déconseiller au touriste blanc de sortir de son hôtel standardisé !

 

Conclusion : si vous ne pouvez vous passer des compétitions de manchots drogués millionnaires organisées par des escrocs milliardaires, courez vite récupérer ma télé à la poubelle.

 

Article publié dans le n°18 (mai juin 2010) de Synthèse nationale

Voir les commentaires

Apéro-géant "saucisson et pinard" à La Goutte d'Or !

28 Mai 2010, 08:46am

Publié par Thomas Joly

Sylvie-Francois.pngsaucisson-pinard.pngSix jours après son lancement, le groupe Facebook « Apéro géant Saucisson et pinard à La Goutte d’Or ! » compte déjà plus de 750 membres. Sa créatrice, Sylvie François, s’exprime pour la première fois. Fille d’artisan, née dans le XVIIIe arrondissement de Paris, où elle vit toujours, elle veut que cet événement marque le « refus par les Parisiens de la prohibition islamique ». A la manière française, c’est-à-dire populaire et festive.

 

Pour lire son interview, cliquez ici.

Voir les commentaires

Face à la crise : l'exigence du patriotisme social, du protectionnisme économique et d'une grande politique familiale

27 Mai 2010, 13:24pm

Publié par Thomas Joly

Carl.jpg

Logo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France


L'état de choc financier, économique et social qui frappe la France exige des mesures urgentes de sauvegarde sociale.

 

L'agitation médiatico-politique sur la question comptable du financement des retraites cache les véritables défis qui sont ceux de l'activité économique et de la démographie nationale.

 

Les politiques de bouche-trous, de coups par coups et de rafistolages des gouvernements depuis les années 80 n'ont rien résolu et tout aggravé.

 

Affiche-Carl-copie-1.jpgChacun comprend bien que travailler plus longtemps pour cotiser plus longtemps c'est d'abord pouvoir travailler de manière durable ce qui n'est pas le cas pour des millions de Français au chômage, en intérim, ou qui vont, travaillant par épisodes, de CDD en CDD.

Il n'y a pas de réponse comptable ou arithmétique au déficit du régime des retraites mais une réponse globale : économique, démographique et politique.

Soumettre la France et l'Europe à la loi de la jungle du marché ouvert, du libre-échange et du mondialisme financier et commercial correspond certainement à la vision totalitaire du groupe Bilderberg ou du Fonds Monétaire International (FMI) dirigé par Dominique Strausskahn, mais a pour effets concrets la destruction de notre tissu agricole et industriel, la destruction de nos emplois, la liquidation de notre protection sociale et de notre politique familiale.

 

Il n'y a pas de cotisations sociales s'il n'y a ni entreprises et ni salariés. Il n'y a pas d'impôts sur le revenu ou sur le capital s'il n'y a ni revenus ni capital.

 

Produisons-en-France.JPGLe Parti de la France réaffirme la nécessité de protéger nos productions nationales de la concurrence planétaire totale et sauvage en instaurant des droits de douane variables et équitables sur les produits d'importation afin de permettre la relocalisation des entreprises et le développement de nos filières françaises de production et d'emplois. Ces droits de douane seraient affectés en priorité à notre système de protection sociale et au financement d'un statut de la mère de famille française.

 

Le Parti de la France réaffirme la nécessité de réserver exclusivement aux Français les budgets sociaux et familiaux en particulier les allocations familiales et le revenu de solidarité active.

 

Le Parti de la France réaffirme la nécessité d'appliquer la préférence nationale puis européenne à l'embauche et d'instaurer une contribution sociale de compensation versée à la caisse d'amortissement de la dette sociale par les employeurs qui embauchent les travailleurs étrangers au détriment des demandeurs d'emplois français.

 

L'immigration a en effet contribué à ruiner une France en crise économique depuis 30 ans. Il faut que cela cesse.

 

Exclusivité nationale dans le domaine social, préférence nationale à l'embauche, politique familiale, promotion et protection de nos productions nationales sont les conditions du redressement national, de la reconquête sociale et du rétablissement de notre sécurité économique et de la sécurité de l'emploi.

Voir les commentaires