Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Jean-Marie Le Pen à Amiens samedi 25 mars !

10 Février 2017, 06:19am

Publié par Thomas Joly

A l'invitation du Parti de la France, Jean-Marie Le Pen, Président d'Honneur du Front National, sera à Amiens samedi 25 mars pour présider un dîner patriotique d'union de la droite nationale.

Prendront également la parole Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, et Alexandre Gabriac, cadre de Civitas.

Plus de renseignements très bientôt !

Voir les commentaires

Aulnay-sous-Bois : symptôme d’un malaise national

10 Février 2017, 06:13am

Publié par Thomas Joly

Un instantané, diffusé accidentellement sur BFM TV, permet de comprendre pleinement ce que l’on appelle désormais « l’affaire Théo ». Guillaume Bertrand, reporter envoyé par la chaîne pour rendre compte de la visite de François Hollande au chevet du jeune Théo, lequel s’était précédemment déclaré victime d’un viol commis par des policiers lors d’une arrestation, a été interrompu en direct par un de ces fameux « jeunes », victime ontologique de l’Occident patriarcal, d’un très parlant « À mort les porcs ! Je vous nique vos mères ! »

Comme à l’accoutumée, les associations dites antiracistes, qui ont la haine de la France chevillée au corps, ont voulu transformer l’affaire Théo en un cas exemplaire des violences policières que subiraient quotidiennement les habitants de ces quartiers où les lois de la République ne sont plus appliquées et où la culture française est progressivement devenue marginale, voire, parfois, inexistante. Spécialistes de l’agit-prop ethnique, sur le modèle, notamment, du mouvement états-unien “Black Lives Matter”, les militants de la cause des « minorités » ont rapidement pu compter sur le soutien de la gauchosphère médiatique, prompte à tirer des conclusions hâtives sans prendre la précaution d’attendre les résultats de l’enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Pendant plusieurs jours, médias et élus, des Républicains au Parti socialiste, ont appuyé la thèse du jeune homme et de ses comparses, sur la foi d’une vidéo d’à peine deux petites minutes qui ne montrait strictement rien ! Maire d’Aulnay-sous-Bois, l’autoproclamé Monsieur Sécurité de la « droite », Bruno Beschizza, y est aussi allé de son couplet vengeur, fustigeant les policiers et protégeant les habitants de la cité, ses électeurs. Quant à François Hollande, il n’a pas attendu bien longtemps pour témoigner son soutien… Une véritable course à qui serait le plus emphatique, le plus compatissant et, in fine, le plus clientéliste.

Comble du comble, François Hollande n’a jamais fait amende honorable. Car, à l’évidence, la situation désastreuse dans les territoires sortis de la France lui est directement imputable, ainsi qu’à ses prédécesseurs. Habitués au laxisme, les jeunes pensent que les « quartiers » sont leur propriété en bonne et due forme.

De leur côté, les policiers sont exténués par les violences quotidiennes, les agressions et les maigres moyens mis à leur disposition pour qu’ils accomplissent la tâche de « gardien de la paix », à eux confiée par l’État. Les tensions s’accumulent et finissent irrémédiablement par exploser. Quand des jeunes de 25 ans, venus de petites villes de province, et peu au fait des usages ayant cours dans le « 9-3 », se retrouvent confrontés aux bandes et aux islamistes, ils ont tendance à vouloir s’imposer physiquement pour ne pas subir… C’est un cercle vicieux.

Quoi qu’il en soit, et comme nous le pressentions, la thèse de l’accident a été privilégiée par l’IGPN, qui a exclu la thèse du « viol délibéré », faute de preuve. Oui, l’interpellation a été particulièrement musclée, mais il n’y a pas eu de viol. François Hollande va-t-il à la rencontre de ces femmes, violées pour un regard de travers ? On se rappelle le cas d’Évry, où une jeune Française dite de « souche » avait été agressée sexuellement, de la plus sordide des manières, par quatre « jeunes » qui s’étaient excusés en affirmant que les Françaises étaient, selon leur vision raciste et machiste, des filles de petite vertu. L’affaire n’avait, alors, pas plus suscité la compassion politico-médiatique qu’elle n’avait entraîné d’émeutes…

En cautionnant immédiatement les accusations des militants associatifs, les responsables politiques ont donné un blanc-seing aux émeutiers, habitués à tout casser dès qu’on leur en donne l’occasion. Les policiers ne devraient pas pouvoir abuser de leur pouvoir, mais comprenons aussi qu’ils sont confrontés à des situations exceptionnelles. Surtout, espérons que la caste comprendra qu’il est parfaitement irresponsable de s’exprimer sans connaître parfaitement le déroulement des faits.

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

L'Africain Théo Luhaka a menti, l'enquête démontre qu'il n'a pas été victime d'un viol

9 Février 2017, 06:47am

Publié par Thomas Joly

Les premiers éléments de l’enquête de l’IGPN écartent la qualification de “viol”, mais retiennent celle de “violences volontaires”. Le témoignage d’un riverain confirme cette version.

Les circonstances de l’interpellation jeudi dernier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de Théo Luhaka, 22 ans, se font plus précises. Le compte rendu de l’enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) transmise au juge de Bobigny en charge de l’affaire, tendrait à démontrer que le jeune homme n’a pas été victime d’un acte de viol intentionnel.

La justice disposerait du témoignage d’un riverain qui aurait assisté à l’interpellation musclée de l'Africain qui se débattait, sans pour autant constater quelque action des policiers apparentée à un “viol”.

L’analyse d’une vidéo de neuf minutes filmée par les caméras de la police municipale aurait permis aux enquêteurs de la “police des police” de s’assurer que le jeune homme n’a pas été “violé délibérément” par l’un des fonctionnaires, mais victime notamment “d’un coup de matraque qui a occasionné de sérieuses blessures sans que celui-ci ait été porté dans l’intention de le violer” précise une source judiciaire.

En ce sens, l’enquête confirme les premiers chefs d’accusations retenus vendredi par le Parquet de Bobigny, qui avait alors qualifié les faits en “violences volontaires”. Mais dimanche soir, dans la précipitation, le juge d’instruction a décidé de poursuivre les quatre policiers pour “violences volontaires” dont l’un d’eux pour “viol”.

Source : https://m6info.yahoo.com/aulnay-sous-bois-lenquete-de-la-police-des-police-privilegierait-le-coup-accidentel-084745033.html

Voir les commentaires

61 % des Français ne veulent plus d'immigrés musulmans

9 Février 2017, 06:31am

Publié par Thomas Joly

Une étude d’opinion menée dans dix pays européens par la fondation britannique Chatham House (source) indique que 55% des Européens ne veulent plus de colons musulmans en Europe.

Suite au décret présidentiel de Donald Trump, l’organisation a demandé à 10.000 personnes de réagir à cette affirmation : « Toute migration supplémentaire de pays majoritairement musulmans devrait être stoppée ».  Les personnes interrogées pouvaient répondre par « d’accord », « pas d’accord » ou « sans opinion ».

Globalement, à travers les dix pays européens une moyenne de 55 % s’accordent pour dire que toute nouvelle immigration de pays musulmans doit être stoppée. 25 % d’entre eux ne sont ni d’accord ni opposés et 20 % s’y opposent. On trouve une majorité dans tous les pays sauf deux, allant de 71 % en Pologne, 65 % en Autriche, 53 % en Allemagne, 51 % en Italie à 47 % au Royaume-Uni et 41 % en Espagne. Dans aucun pays, ceux qui s’opposent ne dépassent les 32 %.

En France, 61 % des personnes interrogées sont d’accord avec une interdiction pour les musulmans de pouvoir immigrer dans le pays.

En d’autres termes : nous avons gagné la bataille de l’opinion. Le peuple européen a, dans son immense majorité, rejoint nos positions et va continuer de le faire à mesure que la guerre s’intensifie.

Le système politique actuel doit donc imposer aux masses ce remplacement de population et son alliance avec l’islam. Ce qui suppose la mise en place d’une tyrannie.

La suite logique, outre la révolution qui amènera les ultranationalistes au pouvoir en Europe, est la destruction du fléau dont nous sommes victimes. Nous allons extirper les allogènes du continent de la même façon que nous avons convaincu les populations de l’urgence de stopper l’invasion.

C’est inéluctable.

Enfin, nous devons systématiquement relever le nom des individus et organisations qui soutiennent l’invasion afro-islamique. Pour l’heure, ils contrôlent encore les appareils politico-administratifs et les médias. Demain, tout sera différent.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Un jeune détenu français agressé en prison parce qu'il mange du porc

9 Février 2017, 06:23am

Publié par Thomas Joly

Radicalisation de jeunes mineurs ou intimidation d’un codétenu dans la cour de promenade de la maison d’arrêt d’Angoulême? C’est la question qui a été posée, ce mardi, à la commission de discipline de l’établissement à la suite de l’agression d’un jeune garçon de 15 ans.

C’était le 2 janvier. L’adolescent, originaire de Gironde et transféré de la maison d’arrêt de Gradignan, était dans la cour de promenade lorsque deux autres mineurs se sont approchés de lui, ont commencé à le bousculer.

Ils lui ont surtout reproché de manger du porc, l’ont traité de « sale Français », de « mécréant », avant de lui balancer deux ou trois coups de pied.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

En Italie, trois migrants attaquent une jeune fille... ceinture noire de ju-jitsu !

9 Février 2017, 06:15am

Publié par Thomas Joly

Trescore Balneario, dans la province de Bergame. Une jeune fille se retrouve entourée de trois Africains du Nord qui veulent lui soustraire son téléphone cellulaire. Manque de chance elle est ceinture noire de ju-jitsu...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

L’Alsace rayée de la carte

9 Février 2017, 06:05am

Publié par Thomas Joly

Il fallait s’y attendre… C’est l’une des conséquences de la réforme des régions : l’Alsace disparaît des écrans radar. La nouvelle édition du manuel scolaire d’histoire-géographie de Hachette ne mentionne plus l’Alsace dans les cartes des nouvelles régions administratives (page 240), ce qui était prévisible. Mais, plus étonnamment, l’Alsace n’existe plus sur la carte des reliefs du pays (page 241), qui mentionne pourtant encore les Vosges et la Lorraine.

L’effacement de l’Alsace des programmes scolaires va de pair avec d’autres mesures prises par la région Grand Est. Depuis le 1er janvier 2017, les plaques d’immatriculation sont estampillées « Grand Est » et les annonces dans les trains TER ont substitué le terme « Grand Est » à celui d’« Alsace ».

L’Alsace en tant que telle est rayée également des statistiques : les publications économiques régionales ignorent, désormais, l’économie alsacienne. Ainsi, l’INSEE regroupe ses publications régionales dans une rubrique « acalienne »(ACAL pour Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine).

Mais il y a plus grave : voilà que nos jacobins du Grand Est veulent, également, faire sortir l’Alsace de l’Histoire… Annoncée comme une réforme purement administrative, qui ne changerait rien à l’identité et au quotidien des gens, il s’agit bien d’une tentative d’imposer une nouvelle identité. La preuve : en 2017, l’assemblée du Grand Est souhaite « donner corps à une politique mémorielle qui puisse s’appliquer sur l’ensemble du territoire régional », à travers la mise en place d’un Comité d’histoire régionale du Grand Est. En clair, il s’agit de créer de toutes pièces une histoire régionale du Grand Est, en effaçant l’Alsace (idem pour la Lorraine) partout où c’est possible…

Une usurpation d’identité, en quelque sorte, d’ethnocide culturel dont l’historien tchèque Milan Hübl avait dénoncé le mécanisme : « Pour liquider les peuples, on commence par leur enlever leur mémoire. On détruit leurs livres, leur culture, leur histoire. Puis quelqu’un d’autre leur écrit d’autres livres, leur donne une autre culture, leur invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était. Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite. »

Les futures générations ignoreront totalement que l’Alsace, ou la Lorraine, ont existé un jour. Leur disparition semble en bonne voie…

José Meidinger

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Reportage sur la 8ème cérémonie des Bobards d'or

8 Février 2017, 06:43am

Publié par Thomas Joly

À l’initiative de Polémia et de Jean-Yves Le Gallou, la 8e cérémonie des Bobards d’or s’est déroulée le 6 février au théâtre du Gymnase à Paris. Comme l’a déclaré un spectateur au micro de Boulevard Voltaire, la situation en matière d’information est à pleurer, mais parfois, il faut savoir en rire !

Cette année le vainqueur est Le Petit Journal pour un reportage sur la réussite du vivre ensemble à Molenbeek le lendemain des attentats de Bruxelles qui ont fait 35 morts et 240 blessés.

Voir les commentaires

François Hollande, proctologue de la République, a rendu visite à Théo

8 Février 2017, 06:41am

Publié par Thomas Joly

Jusqu'où descendra-t-il ? Nul ne peut le dire mais l'homme à de la ressource.

François Hollande a rendu visite mardi 7 février au jeune Africain hospitalisé qui aurait soi-disant pris une matraque dans l'anus lors d'une interpellation musclée dans un quartier colonisé d'Aulnay-sous-Bois.

Faisant fi du témoignage des agents de police qui ont participé à l'interpellation, le Président de la République s'est rangé, comme il fallait s'y attendre, du côté de l'hystérie médiatique et de la racaille afro-maghrébine qui met Aulnay-sous-Bois à feu et à sang depuis quelques jours pour hurler sa haine de la France, des Français et des forces de l'ordre.

Voir les commentaires

Selon Steve Bannon, « les grands médias, la CIA et la communauté juive » favorisent l'islamisme aux États-Unis

8 Février 2017, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Le Washington Post a publié vendredi un article consacré à un projet de documentaire qui n’a jamais vu le jour mais qui devait être réalisé par Stephen Bannon, aujourd’hui stratège en chef du président américain Donald Trump.

Ce documentaire devait s’intituler « Les États islamiques d’Amérique ». Le Washington Post dévoile la proposition faite à ce sujet en 2007 par Bannon.

Bannon avait l’intention d’y démontrer que la menace qui pèse sur l’Occident est bien plus large que celle des terroristes islamistes, et que la responsabilité incombe pour beaucoup à des non-musulmans.

L’intérêt de ce document est que Stephen Bannon y énumère ceux qui, selon lui, sont des « facilitateurs parmi nous » de l’islamisation des Etats-Unis : les grands médias, la CIA et le FBI, les associations de défense des droits civiques, « les universités et la gauche », et la « communauté juive américaine ».

Il décrit également « les organisations de façade et les Américains musulmans fourbes dont le discours officiel prêche la réconciliation et le dialogue mais qui, en coulisses, défendent la haine et le mépris de l’Occident. »

Bannon cite par exemple la Société islamique d’Amérique du Nord qu’il qualifie de « jihadistes culturels ». Cette organisation a été fondée dans les années 1960 et est liée avec les Frères musulmans mais aussi avec des associations juives, dans des projets qui visent officiellement à « lutter contre l’antisémitisme et sensibiliser les musulmans à la Shoah ».

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Le 11 mars 2017, retrouvez Jean-Marie Le Pen, Carl Lang et Alain Escada à la Fête du Pays Réel

8 Février 2017, 06:15am

Publié par Thomas Joly

La 1ère Fête du Pays Réel se déroulera le 11 mars 2017 sur un vaste espace couvert à Rungis, en bordure de Paris (800 places gratuites de parking et nombreux transports en commun).

Une fête du Pays réel ? Qu’est-ce donc ? C’est la volonté, durant toute une journée, de mettre à l’honneur la France des terroirs et des clochers dans une ambiance unitaire, conviviale, joyeuse et familiale. 

D’une part, de nombreux stands illustreront l’histoire, la foi, les coutumes, le patrimoine, la culture, le savoir-faire, la gastronomie et le dynamisme de ce Pays réel : éditeurs, associations, congrégations, médias alternatifs, artisans, artistes, viticulteurs, brasseurs et petits producteurs rivaliseront de talents et de richesses à vous faire découvrir. Sans oublier, bien sûr, la longue liste d’auteurs pour petits et grands qui viendront dédicacer leurs livres ou bandes dessinées. 

D’autre part, tout au long de la journée, des intervenants de qualité se succèderont à la tribune dans une salle réservée à cet usage.

Sont déjà inscrits : Association Catholique des Infirmières et Médecins, ADMP, Atelier des Mamans de l’Ecole N-D de l’Assomption, Brasserie du Rhin, Cadets de France, Capucins de Morgon, Cercle National des Combattants, Chœur Montjoie Saint Denis, Cours Maria Goretti, Dominicains d’Avrillé, Echoppe Formes et Ombres (objets médiévaux), échoppe Fron (porcelaine peinte, vins cuits et sucreries), éditions Charlemagne, éditions des Cimes, éditions La Plume du Temps, éditions Retour aux Sources, éditions Saint-Rémi, éditions Sel de la Terre, éditions Sigest, Fédération Haute Savoie de Civitas (avec produits locaux), Fédération Lorraine de Civitas (avec produits locaux), Foies Gras du Sud Ouest, Librairie Damase, Librairie Française, Nation, Parti de la France, Peintre Le Baube (tableaux), Pèlerinages de Tradition, le journal Présent, Renaissance Catholique, Renouveau Français, Rosa Mystica, SOS Mamans, SOS Tout Petits, Synthèse Nationale, UNEC, Vins Domaine de Champ Fleury – Pierre Coquard

Ont déjà annoncé venir dédicacer : Pierre-Jean Arduin, Jean-Noël Audibert, Francis Bergeron, Stéphanie Bignon, Yvan Blot, Thierry Bouzard, Anne Brassié, Jean-Pierre Dickès, Jean-Arnaud Dollié, Dr Xavier Dor, Jean-Jacques Doucet, Bernard Gantois, Laurent Glauzy, Youssef Hindi, Roger Holeindre, le dessinateur Ignace, Johan Livernette, Claude Meunier-Berthelot, le dessinateur Pinatel, Philippe Prévost, Leila Qadr, Marion Sigaut, Jean-Michel Vernochet, Damien Viguier

Thèmes des interventions déjà annoncées : Union de l’Eglise et de l’Etat : question d’un autre âge ? (abbé Xavier Beauvais) – Revaloriser la France rurale (Stéphanie Bignon) – La culture au service du Bien (Anne Brassié) – Réformer l’instruction (Claude Meunier-Berthelot) – Familles en danger (Marion Sigaut, Dr Jean-Pierre Dickès) – Immigration, submersion, destruction d’une civilisation (Carl Lang, Jean-Marie Le Pen) – Sauver le Pays Réel (Alain Escada)

Voir les commentaires

Pour Macron, la culture française n’existe pas !

8 Février 2017, 06:10am

Publié par Thomas Joly

« Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse. » Telle est la dernière sortie d’Emmanuel Macron, lors de son meeting dominical, tenu dans la capitale des Gaules. Le personnage étant ce qu’il est, nul doute que cette saillie puisse s’annoncer comme la première d’une longue série. En marche, qu’il est, le Macron…

Il est souvent dit que ce candidat serait celui du « Système ». Si cela était avéré, voilà au moins qui signifie que ce dernier se trouverait aujourd’hui dans une sorte de spirale suicidaire et que le petit Manu serait chargé d’adoucir les douleurs de sa fin de vie.

En effet, peut-on seulement imaginer ce potentiel futur Président français s’en aller dire aux Chinois : « Il y a certes une culture en Chine, mais elle n’est pas chinoise… » Dans l’empire du Milieu, si on laque les canards avant de les manger, il est tout aussi possible d’envisager que l’on puisse pendre les dindons avant de les donner aux cochons.

La culture française, selon Emmanuel Macron ? Celle de ses puissants soutiens industriels et médiatiques : Patrick Drahi, patron de BFM TV, RMC, Libération, L’Express ; Pierre Bergé, actionnaire quasi majoritaire du Monde, de Courrier international et de Télérama. Et de ces humoristes involontaires que sont Jacques Attali et Alain Minc, sans compter les deux ineffables Bernard que sont Kouchner et Tapie ; et encore doit-on en oublier.

Soit un Hexagone réduit à un hub d’aéroport, une zone de duty-free, un supermarché ouvert aux quatre vents dans lequel des chômeurs viendraient acheter des articles fabriqués par des esclaves… Philosophie assez bien résumée en 1985 dans l’éditorial du premier numéro du mensuel Globe, financé par le même Pierre Bergé : « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. »

Pourtant, c’est aussi cela, la culture française : l’ardoise du clocher d’église et le zinc du bistrot – quoiqu’on puisse aussi laisser des ardoises au caboulot du coin. Ça ne saurait résumer toute la culture française, certes ; mais il s’agit néanmoins d’un vaste et historique pan de la nôtre. Laquelle, vaste maison abritant nombre de demeures, embrasse Molière et Feydeau, Aragon et Brasillach, Césaire et Barrès, Brassens et Téléphone, Godard et Lautner, Truc et Machin, et inversement. Sans oublier qu’au contraire de tant d’autres cultures, la nôtre est singulièrement inclusive, jamais rétive aux influences extérieures et toujours prête à l’échange.

Mais allez ensuite expliquer tout cela à un jeune garçon persuadé que l’Himalaya culturel français se résume à la conception d’un jeu vidéo en France, bidule ensuite développé au Canada et qui s’en ira ensuite abrutir un peu plus des milliards de petits Terriens, lesquels n’en ont vraiment pas besoin, par les temps qui courent.

L’avantage, avec Macron, c’est son côté à la fois impulsif, crétin et juvénile. Il dit ce qu’il pense avant même d’y avoir réfléchi et, surtout, sans avoir envisagé les possibles conséquences de sa diarrhée verbale. C’est un adulescent. Un sale gosse. Et les puissants qui le soutiennent aujourd’hui pourraient bien s’en mordre les doigts d’ici peu.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !

7 Février 2017, 06:53am

Publié par Thomas Joly

Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !
Les Afro-Maghrébins se plaignent de la police française, qu'ils aillent tâter du bâton dans leur pays d'origine !

Que toutes ces racailles qui vomissent la France et ses forces de l'ordre aillent faire les malignes dans leur pays d'origine. Le Parti de la France leur propose un aller simple sans retour.

 

Voir les commentaires