Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La folie du racisme anti-blanc aux États-Unis

16 Juin 2017, 06:28am

Publié par Thomas Joly

Jared Taylor est le fondateur de la revue American Renaissance. Ancien journaliste, notamment au Washington Post, il était présenté en novembre 2016 par l’Obs comme « l’une des icônes de l’Alt-Right (“la droite alternative“) » ayant favorisé la victoire de Donald Trump. Au lendemain des événements dits d’Evergreen, il témoigne pour Minute de la folie du racisme anti-blanc qui règne dans son pays. Extrait :

« Evergreen State College est un petit établissement dans l’Etat de Washington, sur la façade Pacifique. Depuis quelque années, les étudiants non blancs ont pour habitude de choisir un jour dit « jour d’absence ». Durant cette journée, tous les étudiants, sauf les blancs donc, se réunissent hors des locaux de l’établissement pour discuter sur le « racisme » et « l’oppression » que ferait régner la société « blanche ». Mais cette année les choses sont allées encore plus loin. Tout ce qui était blanc, étudiants ou enseignants, a été sommé de quitter l’université durant cette journée afin que les Noirs ou les Hispaniques puissent plus à leur aise discuter de cette prétendue « oppression ». Cette exigence incroyable a été acceptée par tout le monde. Ou presque. Un professeur de biologie, Bret Weinstein, a dénoncé ce racisme anti-blanc et a annoncé son intention de rester ce jour-là dans l’université. Aussitôt, les étudiants noirs, mais aussi de nombreux Blancs, ont tenté de s’en prendre à lui physiquement. Il n’a dû son salut qu’à la protection de la police. Weinstein a été traité de « raciste » et les étudiants ont exigé son licenciement. En vain, pour l’instant. »

Ces événements d’Evergreen ont-ils eu un écho national important aux Etats-Unis ?

« Oui car la confrontation entre Weinstein et les agitateurs a été filmée et mise sur internet. Beaucoup de monde, même à gauche, a trouvé lamentable le comportement de ces étudiants. J’emploie ce terme « d’étudiants » pour me faire comprendre d’un public français mais, en réalité, Evergreen est davantage un lieu où l’on va après l’équivalent du Bac. On n’y fait pas des études de bon niveau.

La discrimination soi-disant « positive » a toujours été la discrimination officielle contre les Blancs. Mais comme malgré tous ces efforts de discrimination en faveur des « minorités », celles-ci réussissent globalement moins bien que les Blancs ou les Asiatiques, le système est obligé d’aller encore plus loin dans l’accusation contre les Blancs et leurs responsabilités dans l’échec de ces minorités. [...] La victoire de Donald Trump a rendu folle de rage la gauche américaine des campus. Tout ce qui n’est pas d’extrême gauche n’a pas droit de cité ou le fait à ses risques et périls. Il est quasiment impossible à quelqu’un de droite d’agir ouvertement dans une université. La violence contre lui serait aussitôt légitimée. »

Les médias français parlent d’une hausse des tentions raciales due à des « crimes de haine » commis par des Blancs depuis le début de l’année. Vrai ?

« Cette hausse est surtout une fabrication médiatique. Au lendemain de la victoire de Trump, un certain nombre de faits divers ont été montés en épingle. Passée l’excitation des premiers jours, il s’est avéré que plusieurs de ces faits étaient totalement inventés. Mais les médias comme les organisations de gauche avaient besoin de culpabiliser les Américains ayant voté pour Trump. »

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Montfermeil (93): le maire Xavier Lemoine renversé par un scooter alors qu’il tentait de stopper un rodéo sauvage

16 Juin 2017, 06:25am

Publié par Thomas Joly

Xavier Lemoine, 57 ans, le maire de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) a été renversé par une racaille en scooter, mardi soir devant l’hôtel de ville. Vers 19h30 place Jean Mermoz, le maire démocrate-chrétien et ses policiers municipaux ont décidé de contrôler des voyous qui se livraient à un rodéo incessant devant la mairie.

Alors que les policiers contrôlaient un jeune pilote, l’édile a traversé le passage-piéton avant d’être percuté par un autre trublion sur son deux-roues. Le suspect a pris la fuite à pied, en abandonnant son engin. Le maire souffre de douleurs au cou et au bassin.

Une agression étonnamment beaucoup moins médiatisée que le malaise grotesque de Nathalie Kosciusko-Morizet hier...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

S’engageant aux côtés des Frères musulmans et du Qatar, Macron recevra l’émir qatari à Paris

16 Juin 2017, 06:19am

Publié par Thomas Joly

Le gouvernement français continue d’appuyer le Qatar et les Frères Musulmans. Après une vidéo-conférence avec l’émir du Qatar et le président islamiste turc Recep Tayyip Erdogan, le président français recevra en juin le chef de l’émirat à Paris.

I24 : Le président français Emmanuel Macron rencontrera à Paris, séparément et d’ici fin juin, l’émir du Qatar et le prince héritier d’Abu Dhabi à propos de la crise dans le Golfe, a indiqué l’Élysée en marge d’une visite du chef de l’État au Maroc. Il les rencontrera la dernière semaine de juin, dans le cadre de ses efforts pour une désescalade de la tension dans la région où le Qatar a été accusé par ses voisins de soutenir « le terrorisme », selon cette source.

Le gouvernement français a noué une alliance avec l’émirat gazier, un des principaux sponsors de l’organisation islamiste radicale des Frères Musulmans, Hamas palestinien inclus. L’AKP au pouvoir en Turquie, lui aussi affilié à la confrérie radicale, appuie l’Etat Français dans son soutien au Qatar.

Ce dernier est isolé depuis la décision de ses voisins arabes, sur pression de la Maison Blanche, de rompre leurs relations diplomatiques.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Tuerie à Washington : la « résistance » passe à l’acte

16 Juin 2017, 06:08am

Publié par Thomas Joly

Trump fait, depuis novembre, l’objet d’une campagne de déshumanisation. Le passage à l’acte était à attendre : celui d’un « échappement » intrinsèquement raciste. Car Trump n’est pas un homme, et ne peut en revendiquer la dignité. Il est la monstruosité réincarnée, le mal absolu. On l’attaque depuis dix mois en son essence, en sa nature, pour ce qu’il est et ce qu’il représente, et non ce qu’il fait, ou ce qu’il veut. Et, par extension, mort à ceux qui le soutiennent ! C’est la voie choisie par le militant pro-Sanders James T. Hodgkinson, incarnation et prodrome d’une ère nouvelle. Celle du génocide politiquement correct…

Cette campagne de déshumanisation – rampante – avait été jusqu’ici ignorée, du fait de la divertissante médiatisation du coup d’État en douceur inauguré par la classe politico-bureaucratique : un changement de régime sur leur propre sol. Et là, les choses se mettent en place. Personne ne croit, bien sûr, que Trump est un agent « soviétique », ou que la main de Vladimir était dans les urnes, mais on fait semblant, espérant que le harcèlement poussera l’histrion à la faute et terrorisera suffisamment d’élus républicains pour qu’ils se dissocient et lui ôtent les moyens de faire passer son programme législatif.

Alors Trump démissionnera, et l’imperium reprendra son avance en Eurasie. À moins qu’il ne soit sage et fasse ce que lui disent les néocons…

Depuis 1968, les États-Unis n’avaient pas connu autant de manifestations aussi haineuses et violentes. À force de côtoyer les fondations « philanthropiques » et de fournir du carburant aux forces militantes des communautarismes ethno-sexuels, le Parti démocrate a perdu son âme, devenant subrepticement le parti de la haine, les républicains, certes, demeurant celui de la veulerie matérialiste.

Autres mauvaises fréquentations alimentant cette « résistance » du marécage : les morts-vivants du virtuel. Trois exemples récents, symptomatiques d’une attitude largement répandue : la mise en scène, à Broadway, d’un Jules César shakespearien où Trump est assassiné sous les applaudissements du public. La pose photos d’une actrice en déclin (Kathy Griffin) brandissant par les cheveux, « à la Daech », une tête de Trump ensanglantée. Et, enfin, un article du Huffington Post invoquant, ce week-end, la nécessaire exécution de Trump… pour trahison. L’article a été retiré à l’annonce de la fusillade de Washington…

James T. Hodgkinson avait un compte Facebook intéressant, haineux pour Trump et les républicains, ne reflétant que trop l’actuelle hystérie américaine, celle d’un corps en quête de raison d’être, perdu de constater que ses parasites en sont à s’incorporer ailleurs – mondialisme oblige. Victime du système, Hodgkinson aurait aussi bien pu devenir trumpien.

Il va de soi que le pays a entamé sa phase petites bougies. Madame Pelosi, leader démocrate de la Chambre (elle avait lancé, avec Soros, la « résistance » dès le 13 novembre dernier), a affirmé, remarquée, devant le Congrès réuni qu’elle « prie pour Donald Trump et le succès de sa présidence, autant que pour sa sécurité et celle de sa famille ». En attendant, félicitations aux deux policiers qui, blessés, ont su prévenir le carnage… cette fois-ci.

André Archimbaud

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Nathalie Kosciusko-Morizet simule un malaise après une simple altercation avec un passant

15 Juin 2017, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Nathalie Kosciusko-Morizet a perdu toute dignité en feignant un malaise après une altercation avec un passant, lors d'une distribution de tracts sur un marché du Ve Arrondissement. L'ancienne ministre, en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris face à un candidat REM, a poussé le ridicule jusqu'à faire semblant de perdre connaissance durant plusieurs minutes, provoquant l'intervention des pompiers.

Son « agresseur », un homme d'une cinquantaine d'années, lui a juste jeté son tract au visage en la traitant de « bobo de merde ».

Les messages de soutien de représentants du Système (Hidalgo, Ciotti, Valls, Balkany, Florian Philippot, etc) fleurissent sur Twitter comme si elle avait pris une rafale de kalachnikov.

Le 1er Ministre, Édouard Philippe, lui a même a rendu visite à l'hôpital Cochin, vont-ils pousser le délire jusqu'à éteindre la Tour Eiffel ce soir et mettre les drapeaux en berne ?

Voir les commentaires

Là où l'euthanise est légale, les assurances santé ne veulent plus financer les soins coûteux

15 Juin 2017, 06:33am

Publié par Thomas Joly

L’une des motivations fondamentales, et bien entendu peu souvent mise en avant des partisans de l’euthanasie et du suicide assisté, est économique. Il n’aura pas fallu attendre longtemps, en définitive, pour que cela soit montré au grand jour. Selon le quotidien Washington Times, des assurances santé dans l’Etat du Nevada, où le suicide assisté est légal, ont récemment refusé des traitements onéreux et nécessaires à la survie de leurs clients, proposant de les aider plutôt à mettre fin à leurs jours.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Angleterre : Il affiche « Ne financez pas le terrorisme » sur son magasin, la police le menace d’arrestation

15 Juin 2017, 06:29am

Publié par Thomas Joly

Le journaliste et activiste anglais Tommy Robinson couvre les différents aspects de la pénétration islamique en Grande-Bretagne. Dans cette vidéo, il rend compte du climat de terreur imposée par le gouvernement face l’islamisation du pays.

Un propriétaire de vente de boissons alcoolisées a été menacé par la police anglaise pour avoir affiché, après les attentats djihadistes de Manchester, le message « Ne financez pas le terrorisme » sur l’enseigne de son magasin. Les policiers l’ont en effet menacé à quatre reprises d’arrestation pour « trouble à l’ordre public » s’il refusait de l’enlever.

Le gouvernement britannique, qui accueille un nombre croissant de musulmans et d’islamistes, ne voit  en revanche aucun problème avec les prêcheurs les plus radicaux qui s’activent dans ses rues.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Au Bastion social : la gauche contre le peuple

15 Juin 2017, 06:12am

Publié par Thomas Joly

L’action est d’autant plus remarquable qu’elle était inattendue dans ce contexte de défaite du camp national aux élections, et pourtant… En ce début de mois de juin, le Groupe union défense de Lyon est passé à l’action : mettant leurs pas dans ceux des Romains de la CasaPound, les jeunes militants du GUD ont décidé de réquisitionner un immeuble afin d’y ouvrir un foyer pour accueillir les Français de souche vivant dans la précarité.

On pourrait disserter sur le bien-fondé de cette stratégie, sur la légitimité du GUD à la mener ou sur la notion de priorité nationale qu’elle convoque… Mais voyons plutôt, dans cette initiative, ce qu’elle est simplement : un moyen de donner un toit à des Français oubliés, chassés des structures sociales pour lesquelles ils ont pourtant cotisé, au motif que leur malheur n’égalerait pas celui de migrants extra-européens.

Et, si on ne doutait pas que cette opération ferait polémique, on se serait attendu, si ce n’est au soutien, au moins à l’indifférence d’une gauche qui aime revendiquer son monopole du cœur : or, justement, le GUD a réussi à repousser la gauche dans ses derniers retranchements, la plaçant devant ses propres contradictions.

En effet, l’ouverture de ce squat patriote, fondé sur des critères de priorité nationale, place la gauche face à un choix cornélien : ou elle se place dans son héritage de défense des opprimés et elle soutient cette initiative, d’où qu’elle vienne, car même si elle ne profite pas à tous, elle profitera au moins à quelques Français – et peu, c’est mieux que rien ; ou bien, par antifascisme primaire et par haine de l’extrême droite, la gauche accepte de nuire aux personnes en difficulté que ce projet aurait pu aider, et elle décide de tout faire pour le saboter.

Vous vous en doutez, dès le début du projet, la gauche lyonnaise a planifié des manifestations contre le Bastion social, a lancé des campagnes de propagande sur les médias sociaux et a procédé à des signalements massifs sur les plates-formes de financement participative pour leurs couper les vivres… Les fins idéologues du bassin lyonnais ont donc condamné le projet d’une seule voix. Ceux qui avaient déjà trahi les classes populaires françaises au nom d’un internationalisme égalitariste négateur et destructeur, vivent en effet assez mal le fait de se faire dérober le combat social.

Voilà donc la gauche prête à laisser des Français dans la rue pour être certains que des migrants extra-européens trouvent un logement, voilà donc la gauche qui préfère savoir tout le monde dehors plutôt que de savoir quelques Français au chaud… Plutôt que de se féliciter de cette initiative en voyant les Français que cela aiderait, elle préfère la condamner au nom de ceux qu’elle n’aidera pas.

La mairie, tenue par le ministre socialo-macroniste Gérard Collomb, a donc procédé à la fermeture du squat et l’expulsion par les forces de l'ordre des militants patriotes. Si besoin était, voilà une preuve supplémentaire que la gauche n’est plus du côté du peuple français.

Pierre Terrail

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Marlène Schiappa se met en scène à la Chapelle-Pajol pour décrédibiliser les victimes des racailles islamistes

14 Juin 2017, 06:48am

Publié par Thomas Joly

La Secrétaire d’Etat aux droits des femmes, Marlène Schiappa, a mené cette nuit une opération de com’ dans le quartier envahi de Paris, la Chapelle-Pajol. Son but ? Prouver, photo à l’appui, que « les lois de la République protègent les femmes et s’appliquent partout », y compris dans la zone de la Chapelle-Pajol, sous le feu des projecteurs depuis plusieurs semaines en raison du harcèlement que subissent ses habitantes. En réaction aux témoignages de centaines de femmes du quartier se plaignant d’être harcelées par des bandes d’hommes, Marlène Schiappa a fait une promenade nocturne de quelques minutes dans le quartier parisien et a posté les photos sur Twitter pour prouver qu’il ne lui était rien arrivé.

A 23h52, la Secrétaire d’Etat a posté trois photos d’elle sur Twitter bravant le danger en robe d’été et petit gilet. Sur les deux premier clichés, tête haute, elle passe devant un groupe de zonards sans se faire attaquer. Sur la troisième photo, elle pose près d’un arrêt de bus pour nous montrer qu’elle se trouvait bel et bien dans le quartier devenu synonyme de harcèlement. Une médaille pour notre Lara Croft française !

Quel est donc le sens de cette démarche ? Prouver au bon peuple que les victimes sont des mythomanes, déculpabiliser la racaille islamiste ? Depuis quand une « Secrétaire d’Etat aux droits des femmes » se voit attribuer pour rôle de protéger les agresseurs arabo-musulmans, le ministre de l’Intérieur et le garde des Sceaux ne sont-ils pas déjà là dans ce but ? Blague à part, cette action est d’un mauvais gout abject et pose la question, à quand un reportage sur le Bataclan titré : « Je suis allé à un concert au Bataclan et je n’ai pas pris de rafales de kalach’, regardez comme c’est sûr ! »

Source : http://www.suavelos.eu

Voir les commentaires

En ballotage défavorable, NKM craint « devoir trouver un autre emploi pour vivre »

14 Juin 2017, 06:46am

Publié par Thomas Joly

Nathalie Kosciusko-Morizet le sait, elle risque de perdre sa circonscription au profit de Gilles Le Lendre, candidat En Marche ! arrivé nettement en tête de la deuxième circonscription de Paris. Pour la candidate LR, l'enjeu est de taille.

NKM ne semble pas se faire de film quant à son destin dans la deuxième circonscription de Paris. Avec un score très largement en sa défaveur (18,13 % contre 41,81 %), elle pense déjà à l'après-campagne, comme elle l'explique au Monde : En n’ayant que mon seul mandat parisien, je vais devoir trouver un autre emploi pour vivre.

La candidate se défend pourtant d'avoir abandonné tout espoir dans la capitale et explique avoir mis tout en oeuvre pour remporter sa campagne législative : Je n'ai pas de plan B, c'est pas par hasard. Je n'ai jamais construit ma vie à titre personnel en imaginant des plans B et des sécurités. Je mets toute mon énergie sur les plans A.

Nul doute que ça va émouvoir de nombreux Français. A noter que cette infâme bourgeoise gauchiste considère son mandat électoral comme un « emploi ».

Source : http://valeursactuelles.com

Voir les commentaires

Le ramadan, nouvelle tendance chez les Européens non musulmans

14 Juin 2017, 06:40am

Publié par Thomas Joly

Toute la Belgique multiculturaliste a applaudi à tout rompre son roi qui a participé, ce lundi soir, à l’iftar, c’est-à-dire, pour les non-initiés, au culte musulman, au repas qui marque la rupture du jeûne en période de ramadan.

Dans une vidéo qui fait la fierté de la Belgique bien-pensante, on peut voir le toujours très gauche – et aussi très à gauche; malgré une éducation traditionnelle – Philippe entouré de deux femmes… voilées et du restant d’une famille d’Evergem, dans l’arrondissement de Gand (Flandre orientale).

Après avoir fait connaissance de la « famille modèle », selon les nouvelles normes du politiquement correct, le roi, sous ses airs coquebins, s’est enquis de la signification du ramadan. En bonne mystagogue, la famille lui a expliqué la discipline, la rigueur et la persévérance requises durant les 18 heures de jeûne quotidien.

Si l’on est évidemment favorable à une hypothétique paix entre les religions sur le sol européen, on est aussi en droit de se demander si la présence du chef de l’État auprès d’une famille musulmane se justifiait. Bien sûr, en agissant ainsi, le souverain pensait pouvoir apaiser le « choc des civilisations » à l’œuvre jusque dans les quartiers de son royaume. Une telle naïveté n’aura pourtant pas manqué d’agacer de nombreux Belges.

La visite du roi reflète une tendance plus générale.

Un nombre croissant d’Européens non musulmans, épris d’ouverture, abreuvés au « pas d’amalgame », avides d’exotisme afin de rendre plus attractives leurs petites vies peccamineuses et souvent rythmées par le métro-boulot-dodo, se prennent désormais de passion pour le ramadan – ce sont souvent les mêmes qui crachent sur la religion catholique de leurs ancêtres.

Ils sont, ainsi, de plus en plus nombreux à être tentés par le jeûne « un jour ou deux, comme ça, pour voir », ou à vanter le courage de ces hommes et de ces femmes qui se privent de nourriture par des températures estivales, ou encore à vouloir déguster des pâtisseries autour d’un thé à la menthe à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, ou fête de la rupture, qui marque la fin du ramadan.

Chez les célébrités décadentes, en quête d’identité et de publicité, la posture tourne souvent au ridicule. Ophélie Winter a ainsi arrêté son ramadan, « la plus jolie et incroyable communion humaine » qu’elle ait jamais vécue, après « avoir perdu 6 kilos », ce qui « ne le fait pas du tout sur [son] corps de poulet rôti ». Avant de supplier Dieu de lui pardonner ce manque de volonté.

En revanche, les médias parlent peu – en réalité, pas du tout – des complications engendrées par le ramadan. Sans sombrer dans un discours « économiste », notons que de nombreux patrons souffrent, toujours à demi-mot, des absences injustifiées durant le mois de jeûne. Sans faire d’amalgames, ajoutons aussi que les services de sécurité se plaignent d’une recrudescence des incivilités et de la délinquance pendant cette période cultuelle. Mais ne le dites pas trop fort : le ramadan, c’est tendance !

Gregory Vanden Bruel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Jean-Marie Le Pen compte bien venir mettre de l'ambiance au Bureau Politique du FN le 20 juin

14 Juin 2017, 06:39am

Publié par Thomas Joly

Le cofondateur du FN, qui conteste toujours son exclusion, a bien l'intention de s'inviter dans les débats après les résultats décevants du parti aux élections législatives. Il compte participer au bureau politique du 20 juin.

Le Menhir a en effet la ferme intention de participer au prochain bureau politique du mouvement, le 20 juin. Et il est, légalement, en capacité de le faire ! Certes, le TGI de Nanterre a validé, dans son jugement du 17 novembre dernier, son exclusion en tant que membre du FN, mais il a aussi estimé que cela n'avait « pas d'effet » sur son statut de président d'honneur du parti. « En conséquence », précisent les juges, « il devra être convoqué en qualité de membre de droit de toutes les instances dirigeantes. » Et si le FN ne se plie pas à cette injonction, il encourt une astreinte de 2.000 € par infraction constatée.

Une menace que les cadres frontistes prennent très au sérieux. Depuis novembre, aucun bureau politique ne s'est tenu au siège, à Nanterre (Hauts-de-Seine). Les réunions ont eu lieu au QG de campagne de Marine Le Pen, rue du Faubourg-Saint-Honoré (Paris VIIIe), dans le cadre du « comité stratégique de campagne », une instance créée sur mesure pour la candidate. « C'était une façon de contourner la décision de justice pour ne pas avoir à convoquer Jean-Marie Le Pen », dénonce son avocat, Me Frédéric Joachim, qui affirme avoir la preuve que, par deux fois, des commissions nationales d'investitures ont eu lieu sans que son client en ait été informé : « C'est 2 000 € par infraction. Mais c'est la portée symbolique qui est importante », dit-il.

Oui, mais voilà, aujourd'hui le temps des campagnes est terminé et le FN est obligé de retourner à Nanterre. Le patriarche saute donc sur l'occasion. « Il ne veut pas laisser l'oeuvre de sa vie faire naufrage », assure un de ses proches. Et pas question de passer inaperçu : « Il va arriver avec tout le cortège, grosses berlines, escorte et tout ça », fait déjà savoir son entourage. Avant de poursuivre : « A 10 heures, il débarque devant la grille. On va voir ce que feront les DPS (NDLR : le service de sécurité du FN). Oseront-ils lui barrer la route ? » Le cofondateur du FN a aussi prévu de venir avec un huissier. « Le cas échéant, si mon client est refoulé, l'huissier peut faire appel aux forces de l'ordre », décrypte son avocat.

De quoi agacer au plus haut point Marine Le Pen, qui n'avait pas besoin de ce nouveau caillou dans sa chaussure, tant le bureau politique s'annonce déjà tendu. Après les déceptions électorales, le FN s'apprête à régler ses comptes en interne. Depuis des semaines, les couteaux s'aiguisent.

Source : http://leparisien.fr

Voir les commentaires

Justice et police politiques expulsent les militants patriotes du Bastion social à Lyon

14 Juin 2017, 06:30am

Publié par Thomas Joly

Justice et police politiques expulsent les militants patriotes du Bastion social à Lyon
Justice et police politiques expulsent les militants patriotes du Bastion social à Lyon
Justice et police politiques expulsent les militants patriotes du Bastion social à Lyon
Justice et police politiques expulsent les militants patriotes du Bastion social à Lyon
Justice et police politiques expulsent les militants patriotes du Bastion social à Lyon

Mardi soir, la police est venue déloger par la force les militants et les habitants du Bastion social.

La "justice" n'est pourtant pas aussi pressée d'ordonner les expulsions quand ce sont des romanos ou des crasseux qui volent les maisons de Français !

Les camarades du GUD n'ont pas dit leur dernier mot, ils prennent des risques pour mettre en action ce que des millions de français encouragent, alors contre vents et marées : SOUTIEN AU BASTION SOCIAL !

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com/

Voir les commentaires

Le Parti de la France aux élections législatives : merci à nos candidats, militants et électeurs !

13 Juin 2017, 06:08am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Carl Lang et le Parti de la France remercient les électeurs qui ont apporté leurs suffrages aux candidats du PdF et plus largement à ceux de l’Union des Patriotes.

Le Parti de la France félicite toux ceux, candidats, militants et sympathisants qui ont eu le courage de porter avec fierté les couleurs de la droite nationale et de faire campagne pour notre France, nos traditions, nos familles et nos libertés contre l’islamisation de notre pays.

Nous savions que dans ce contexte de confiscation médiatique où l’accès aux chaînes de télévision et de radio nous est interdit, il serait extrêmement difficile de faire entendre notre voix. Les circulaires électorales reçues 3 jours avant le scrutin par les électeurs sont dérisoires au regard des centaines d’heures de télévision et de radio que se partagent les personnalités et partis du système.

Dans ce contexte de démocratie confisquée, l’engagement de nos candidats et militants est d’autant plus admirable. Contrairement aux autres formations installées depuis des décennies dans la vie politique, Le Parti de la France n’avait rien à perdre dans cette bataille législative : nous n’avons donc rien perdu.

Ces résultats qui ne sont évidemment pas à la hauteur de nos ambitions électorales avec 18 candidats sur 56 qui ont dépassé la barre des 1% ont cependant permis de faire découvrir le Parti de la France et de rassembler de nouvelles personnalités et de nouveaux militants.

La règle de vote pour le deuxième tour reste conforme à la stratégie du Parti de la France : nous appelons à faire battre les candidats de gauche et ce quelque soit leur étiquette.

Le Parti de la France appelle plus que jamais les sympathisants de la droite nationale à le rejoindre afin que nous organisions ensemble la nécessaire résistance nationale.

Les résultats des candidats du PdF :

02 - 4* circonscription
MARIOTTI CAROLINE 0,95 %
LUISETTI JEAN-JACQUES
06 - 4* circonscription
ZAHAR NICOLAS 1,80 %
DANIEL JANINE
11 - 2* circonscription
FUNES LAURENCE 1,14 %
ATOCH JEAN PIERERE
13 - 1* circonscription
BIANCIOTTO LAURIE 0,38 %
FERRAND ALAIN
13 - 2* circonscription
CARAYON MICHELE 0,61 %
SCHLEITER CHRISTIANE
13 - 9* circonscription
LALESART ELISABETH 0,68 %
CHOPPART THIERRY
13 - 10* circonscription
BIANCIOTTO OLIVIER 0,81 %
BROT LOUIS
13 - 14* circonscription
SOLARI JOSYANE 0,65 %
COCHEZ MAXIME
14 - 4* circonscription
AGUILLE SOPHIE 0,32 %
GUYON PIERRE
14 - 6* circonscription
HIROUT BRUNO 0,50 %
AGUILLE GUILLAUME
19 - 2* circonscription
PONTHIER 0,92 %
RUMEBE SEPHANE
27 - 5* circonscription
LANG CARL 1,09 %
DUGRES GUY
29 - 6* circonscription
QUEINNEC JEAN 0,46 %
HAAS MARIE ANNE
31 - 6* circonscription
JOVELIN GUY 0,49 %
BEGUE SUZANNE
35 - 4* circonscription
DROUIN ELISABETH 0,51 %
RIVIERRE MATHIEU
48 - 1* circonscription
DELPLACE FREDERIC 0,61 %
BALLET MELISSA
50 - 1* circonscription
CARAU LIONEL 1,23 %
LE RACHINEL FERNAND
50 - 2* circonscription
DOUTE QUENTIN 0,61%
LEMOINE LE CHESNAY NICOLE
50 - 3* circonscription
LE RACHINEL HERMANN 1,58 %
COUSIN MARIE
50 - 4* circonscription
DROUGARD ODILE 0,64 %
HENIQUE CLAUDETTE
56 - 1* circonscription
LOUIS LAURENT 0,62 %
PALICOT BERTRAND
56 - 3* circonscription
LYON ALAIN 0,80 %
DUMONT FRANCINE
56 - 4* circonscription
FELIX JEAN-PAUL 0,99 %
LE MINTER VIRGINIE
57- 6* circonscription
BIRY DOMINIQUE 0,71 %
CAPS JACQUELINE
58 - 2* circonscription
MASSOL HENRI 0,93 %
DUPUIS JEAN
59- 3* circonscription
LAIRE CORINNE 1,05 %
DEBAENST GERARD
59 - 9* circonscription
DORE REJANE 0,54 %
DECLERCQ RENE
59 - 10* circonscription
BAECKEROOT CHRISTIAN 1,37 %
PACROS CHRISTIANE
59 - 12* circonscription
FOURNARD NADINE 0,64 %
VENNIER BERNARD
59 - 19* circonscription
THOMES SERGE 0,94 %
DEBAENST MONIQUE
59 - 20* circonscription
SLABOLEPSZY DOMINIQUE 1,58 %
BARRAUD RENE
59 - 21* circonscription
LAURENT JEAN-LUC FRANCOIS 0,97 %
MESS CATHY
60 - 1* circonscription
MAUTIN KATELL 0,90 %
DE VOS CYPRIEN
60 - 2* circonscription
JOLY THOMAS 1,14 %
PERDRIEL LOIC
60 - 3* circonscription
ALAMACHERE CAROLINE 1,07 %
RICARD STEPHANE
67 - 3* circonscription
CODDERENS XAVIER 0,56 %
VANDERBEKEN JACQUES
67 - 9* circonscription
LANG EMMANUELLE 0,88 %
GRASSER JEAN-PIERRE
70 - 2* circonscription
DEVILLERS CHRISTOPHE 2,44 %
PHEULPIN PIERRE-ELIE
72 - 1* circonscription
NOGUES LOUIS 0,75 %
GUILLEROUX JANINE
72 - 3* circonscription
BARLEMONT JEAN-CLAUDE 1,02 %
ORY JOSIANE
72 - 5* circonscription
ARSENIOT 0,92 %
LAGRANGE JEAN-FRANCOIS
76 - 7* circonscription
COURTOIS NELLY 0,49 %
PINEL ERIC
76 - 8* circonscription
JOLY MARIE-CLAUDE 0,70 %
GUIROUS STEPHANE
76 - 10* circonscription
GUIROUS REJANE 0,80 %
DELORME EMMANUEL
78 - 7* circonscription
BAECKEROOT MYRIAM 1,08 %
LE HOT CHRISTOPHE
78 - 8* circonscription
LE COR ELIANE 1,29 %
ARTUS CHRISTIAN
78 - 12* circonscription
WEBER DANIELLE 0,78 %
LEHIDEUX MARTINE
80 - 2* circonscription
BAUVOIS ETIENNE 0,62 %
PETIT DAVID
80 - 3* circonscription
Anne LENGELE 1,53 %
PETIT ISABELLE
80 - 4* circonscription
LE CORRONC SABRINA 1,17 %
DESSEAUX SEBASTIEN
80 - 5* circonscription
PERDU FLORENCE 1,19 %
QUEVAL VIRGILE
82 - 1* circonscription
VERDIER PIERRE 1,92 %
DIJOUX CONSTANCE
83 - 4* circonscription
MONNIN DIDIER 0,93 %
GASCHET MARIE-JEANNE
84 - 3* circonscription
FLINT D’AURIAC TRISTAN 0,87 %
LOPEZ CAROLINE
86 - 1* circonscription
MARTINET PATRICK 0,61 %
ANDRE CECILE
95 - 1* circonscription
FRANCOIS HUGUETTE 1,28 %
GUIDON JEAN-PIERRE

Voir les commentaires