Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Nouvelle persécution des automobiliste à Paris

31 Août 2021, 06:45am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, met en garde ses administrés contre la vaccination

30 Août 2021, 05:58am

Publié par Thomas Joly

Pendant que des maires se couchent devant les diktats indignes du gouvernement et adjurent leurs administrés de respecter à la lettre le scandaleux passe sanitaire, parfaitement inutile, un maire courageux, qui est d’ailleurs depuis des années souvent à contre-courant du politiquement correct, s’illustre encore en ce moment.

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, a en effet posté sur le compte Facebook de la ville un communiqué destiné à ses administrés, il dénonce la vaccination : « Il ne s’agit en aucun cas de vaccins, tout au moins à ce jour pour les différents produits proposés en France, mais de thérapies géniques. Renseignez-vous bien avant de faire vacciner votre enfant ».

Loin des discours propagandistes de BFMTV, Xavier Lemoine prend très au sérieux la santé des Montfermeillois :  « Face au Covid il est possible et nécessaire de renforcer son système immunitaire de manière préventive. […] les traitements précoces appropriés existent, sont efficaces et tout à fait légaux quant à leur emploi. »

Source : http://ripostelaique.com

Voir les commentaires

Candidats de droite : la farandole des desserts

29 Août 2021, 14:34pm

Publié par Thomas Joly

C’est un passage obligé dans de nombreux restaurants : au même titre que « Désirez-vous des apéritifs ? » ou « Bonne continuation d’appétit », il y a la « farandole des desserts » (à ne surtout pas confondre avec la « ronde des fromages », ça va de soi). On y trouve généralement un assortiment de mignardises plus ou moins déstructurées ou revisitées qui laissent parfois le client sur sa faim.
 
Ainsi de la primaire de la droite : après Valérie Pécresse et Philippe Juvin, voici donc Michel Barnier et Éric Ciotti. Ça n’en finit pas. Éric Ciotti, c’est le retour du droit du sang. Michel Barnier, la régulation de l’immigration. Valérie Pécresse et Philippe Juvin sont peu ou prou sur une ligne similaire. « Encore un peu de sauce sécuritaire sur votre droite molle ? Non merci, je vais vomir. »
 
C’est amusant, cette profusion de réformateurs courageux dont la main ne tremblera pas et dont les décisions clivantes seront prises sans hésitation. C’est d’autant plus amusant que ces candidats, chiraquiens ou sarkozystes, n’ont cessé de dénoncer les diagnostics du Front national, devenu Rassemblement national. Stigmatiser l’immigration, c’était mentir. Quand le réel est devenu indéniable, ce n’était plus faux, mais c’était toujours mal. Maintenant, ce n’est plus mal, c’est même nécessaire, mais il est presque trop tard, comme semble le confirmer le récent compte rendu de France Stratégie (dépendant de Matignon) sur le changement de peuple qui s’opère sous nos yeux. Ils sont forts.
 
Face à cette écœurante farandole, un deuxième tour Macron-Le Pen, caricatural de part et d’autre, semble être l’option la plus vraisemblable. La question de savoir qui sortira vainqueur de la primaire, c’est-à-dire qui aura le privilège d’arriver, au mieux, en troisième position, ne risque donc pas de passionner les foules. Mais eux, ils y croient.
 
Le vieux monde n’est donc pas mort, on en est plus certain que jamais : le macronisme, c’est le recyclage des strauss-kahniens, la part belle aux traîtres, le copinage et l’affairisme à tous les étages. Le marinisme, c’est la dédiabolisation jusqu’à l’insipidité. Les Républicains, c’est l’éternel retour des vieux pros de la politicaillerie qui n’ont pas compris, eux non plus, que la situation était un peu plus grave qu’en 1995 ou 2007.
 
Pendant ce temps, une centaine de jeunes LR demandent à Éric Zemmour de se présenter à l’élection présidentielle, estimant – et comment les blâmer ? – que l’offre de leur parti n’est pas à la hauteur. Décidément, vivement la rentrée…
 
Arnaud Florac
 

Voir les commentaires

Face au pass sanitaire, le Parti de la France ne lâche rien !

28 Août 2021, 09:17am

Publié par Thomas Joly

Face au pass sanitaire, le Parti de la France ne lâche rien !

Comme chaque semaine, le Parti de la France appelle ses militants, adhérents et sympathisants à participer activement aux manifestations organisées à travers toute la France contre la tyrannie sanitaire. En voici la liste : https://www.facebook.com/groups/mcseofficiel/permalink/524455128707044/

Voir les commentaires

Martin Blachier avoue : « vacciner les gens pour protéger les autres, c’est fini »

27 Août 2021, 06:51am

Publié par Thomas Joly

On les aura donc insultés, traités d’égoïstes, de négationnistes suicidaires, méprisés, sermonnés, licenciés, évincés des salles de classe ou des lieux de culture pour rien. Depuis des mois, le matraquage bourre les crânes de sa formule pseudo-altruiste « se vacciner, c’est protéger les autres », à la télé, à la radio, dans les journaux, dans la rue, en classe, en famille, au cinéma ou au bureau. Personne n’aura échappé à ce mantra appris par cœur et répété à son voisin. Le pape François l’aura enjolivé en parlant d’acte d’amour et de participation au bien commun.

On aurait presque commencé à culpabiliser, à se demander si, comme tout le monde, il ne faudrait pas finir par y passer, que sans la piqûre, on ne pourrait plus vivre en société, tels des parias.

À quelques jours de la rentrée, on commençait à refaire peser la pression de la vaccination sur les plus jeunes dès douze ans et pourquoi pas trois ou même bébé ? Mais, enfin, les langues commencent à se délier et le temps donner un peu de recul. La bombe vient de tomber et nous vient de Martin Blachier, cet épidémiologiste star des plateaux télé toujours prompt à militer pour la vaccination obligatoire. Il y a deux mois, il affirmait, sur CNews : « Vous devez vous faire vacciner pour les autres […] S’il y a une petite vague épidémique en septembre ou octobre, ces gens que vous fustigez feront refermer le pays et ils y arriveront. »

Et ce mercredi, volte-face, il reconnaît que « l’immunité collective dont on nous parle est quasiment inatteignable » et, maigre consolation sur la « vie de merde » qu’on nous avait promise, « vacciner les gens pour protéger les autres, c’est fini ». Martin Blachier ne devrait pas tarder à être rappelé à l’ordre, puisqu’il contredit le fameux mantra.

Ce gouvernement aura définitivement faux sur toute la ligne. Ce qui était inédit, outre le fait qu’on ne devrait pas vacciner en pleine épidémie, c’était la vaccination pour les autres, mais le vaccin n’empêche pas la transmission. Et l’on recommence à évoquer la fameuse balance bénéfice/risque individuelle… Jean-Michel Blanquer osera-t-il encore évincer des classes les élèves non vaccinés ? Les soignants seront-ils encore accusés de contaminer leurs patients ? Vraisemblablement. Mais alors que, chaque jour, le passe sanitaire témoigne de son inutilité voire de sa dangerosité, il devient définitivement caduc. Il faudra faire le dos rond jusqu’au quinze novembre à coups de cotons-tiges dans le nez, mais le maintenir au-delà de cette date sans aucune justification sanitaire s’avérerait encore plus totalitaire.

Iris Bridier

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Rappel : Fête du cochon du PdF Bretagne dimanche 5 septembre à Treffendel (35)

27 Août 2021, 06:43am

Publié par Thomas Joly

Amis bretons et limitrophes, je vous donne rendez-vous dimanche 5 septembre à Treffendel (35), à côté de Rennes, pour la traditionnelle fête du cochon organisée par le PdF Bretagne dont je suis l'invité d'honneur.

Prendront également la parole au cours de cette journée Roland Hélie (Directeur de Synthèse nationale) et Pierre Cassen (Riposte laïque).

Christoff BZH donnera également un concert acoustique dans l'après-midi.

La réservation est obligatoire : 06 09 53 93 84

Voir les commentaires

À propos des « rapatriés » d’Afghanistan…

27 Août 2021, 06:31am

Publié par Thomas Joly

On va me dire que je chipote, que je joue sur les mots, qu’il y a des choses bien plus graves que ça. Peut-être. Mais il n’empêche…

Il n’empêche que lorsque je lis, un peu partout dans la presse, ces jours-ci, que « la France a rapatrié des Afghans », je fais des bonds. « Afghanistan : comment sont surveillés les rapatriés à leur arrivée en France ? » (franceinfo). « Tout comprendre – Que sait-on des cinq Afghans rapatriés en France placés sous surveillance ? » (BFM TV). « Un Afghan rapatrié en France soupçonné de liens avec les talibans, un homme en garde à vue » (Europe 1), etc.

Je sais bien que la France est la patrie des droits de l’Homme et que, en conséquence, à ce titre (de séjour ou pas), tout le monde est un peu français dans le monde et qu’« ils sont chez eux chez nous », comme disait Mitterrand. Certes. Mais tout de même. « Rapatrier » veut dire, selon mon dictionnaire, qui date un peu, « faire revenir des personnes, des biens, des capitaux dans leur pays d’origine ».

« La France a rapatrié des Afghans » signifie donc, en bon français, qu’elle les a renvoyés dans leur pays d’origine. Il semblerait pourtant que le renvoi – le rapatriement ou l’expulsion, si vous voulez – des cinq Afghans soupçonnés de liens avec les talibans, n’est pas à l’ordre du jour, que ce serait même plus compliqué que ça, maintenant qu’ils sont chez nous – je veux dire chez eux. L’un des cinq, bien que lié aux talibans, nous dit BFM TV, a aidé à évacuer des Français, notamment des journalistes, des Afghans. On frise la Légion d’honneur. Ensuite, bien évidemment, la procédure et tout ça…

Mais restons-en à la sémantique. En 1962, avec l’indépendance de l’Algérie, on parla des « rapatriés d’Algérie ». Parfois avec mépris. On se souvient même que le très socialiste Gaston Defferre ne voulait pas d’eux à Marseille. Pour ces pieds-noirs, la France, c’était leur patrie, même pour ceux qui descendaient d’Espagnols, de Maltais, d’Italiens ou de Juifs d’Afrique du nord. Une petite vingtaine d’années avant, nombre d’entre eux l’avaient d’ailleurs prouvé du côté du Garigliano et sur les plages de Provence.

Puis, société de consommation oblige, démocratisation des loisirs, le mot « rapatriement » a pris un air de voyage organisé qui se termine mal parce qu’on a mangé des trucs pas frais ou qu’on s’est fracassé la jambe dans un safari en descendant de son lit ou en glissant sous la douche. À condition d’avoir pris la bonne assurance. Mais il s’agissait toujours de rentrer à la maison.

Aujourd’hui, les choses sont déjà assez compliquées comme ça. Ce serait bien qu’on n’ajoute pas de la confusion en employant n’importe comment des mots qui ont un sens. Mais, vous me direz, c’est peut-être voulu.

Georges Michel

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Épuration ethnique de l'équipe de France de football

26 Août 2021, 16:12pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Emmanuel Macron aurait-il menti sur sa vaccination ?

26 Août 2021, 15:01pm

Publié par Thomas Joly

Le chef de l’État avait annoncé s’être fait vacciner le 31 mai. Or, d’après les données de l’Assurance-maladie consultées par Mediapart, il aurait été vacciné le 13 juillet, au lendemain de son allocution présidentielle sur le passe sanitaire. L’Élysée évoque une « erreur » dans la transmission des données.

Source : https://www.mediapart.fr/journal/france/260821/imbroglio-autour-de-la-vaccination-de-macron

Voir les commentaires

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen - N°629

26 Août 2021, 06:03am

Publié par Thomas Joly

Sujets abordés : un document gouvernemental qui confirme l'invasion migratoire, le fléau des naturalisations et du droit du sol, une communauté de civilisation avec les peuples européens, le droit d'asile, sacrifier les traités internationaux pour retrouver notre souveraineté, la remigration, l'afflux de migrants afghans, les règlements de compte meurtriers à Marseille, les prochaines élections présidentielles et législatives.

Voir les commentaires

La 3e dose sème le doute

26 Août 2021, 05:59am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Découvrez Thonia dans l'émission Vive l'Europe

25 Août 2021, 19:16pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Nouveauté : « Les Grands classiques de Synthèse nationale »

25 Août 2021, 16:49pm

Publié par Thomas Joly

Nouveauté : « Les Grands classiques de Synthèse nationale »

En cette rentrée 2021, Synthèse nationale lance une nouvelle collection de livres. Il s’agit des “Grands classiques de Synthèse nationale”. Celle-ci rassemblera les principaux ouvrages de référence (et ils sont nombreux) dont la lecture est indispensable à ceux qui refusent le formatage imposé par le Système. Vous pourrez ainsi disposer d’une véritable mine de textes non-conformistes, d’hier et d’aujourd’hui, parfois tombés dans l’oubli, qui vous aideront dans votre combat quotidien.

Cette collection est dirigée par Patrick Parment.

Voici les trois premiers volumes édités :

  • Histoire de France de Jacques Bainville
  • Socialisme fasciste de Pierre Drieu la Rochelle
  • La psychologie des foules de Gustave Le Bon

Pour les commander, c'est ici.

Voir les commentaires

Exemple à suivre : la Grèce construit un mur de 40 km pour se protéger de l'invasion migratoire

25 Août 2021, 07:07am

Publié par Thomas Joly

La prise de contrôle rapide de l’Afghanistan par les talibans a alimenté les inquiétudes au sein de l’Union européenne quant à une répétition de la crise des réfugiés de 2015, lorsque près d’un million de personnes fuyant la guerre en Syrie ont débarqué avec des millions d’autres n’ayant fui ni la guerre ni la famine. C’est dans ce contexte que la Grèce vient d’ériger une clôture métallique de 40 kilomètres à ses frontières avec la Turquie et d’installer un nouveau système de surveillance en prévision d’un afflux de réfugiés afghans qui devraient tenter de rejoindre l’Europe dans les prochains mois.

Voici la situation dans laquelle nous plonge ce rêve de monde sans frontières, sans races, sans conflits, tel qu’imposé par les idéologues progressistes qui souhaitent faire de notre planète un gigantesque marché de travailleurs mis en concurrence et de consommateurs impulsifs. Dans la réalité, les identités des peuples millénaires ne s’effacent pas à coups de directives européennes ni de programmes inclusifs. Selon une étude de l’Institut des migrations internationales, le monde compte aujourd’hui entre 500 et 700 millions de candidats potentiels à la migration. Autant dire que la source est intarissable et que l’Europe vieillissante perdrait son âme à accueillir toujours plus de migrants. Que serait l’Europe sans les Européens ? Un territoire de souvenirs, muséifié, habité par des Barbares, au sens hellénique du terme, survivant dans l’ombre de leur grandeur civilisationnelle, s’enfonçant dans les conflits interethniques, le marasme économique et la servilité technologique.

Certains pays ont bien compris que l’on ne peut assimiler des fragments de peuples s’imposant avec violence dans la cité sans y avoir été invités. La Grèce en fait partie. Et pour cause : elle doit défendre des frontières communes avec son ennemi historique turc, d’autant plus menaçant qu’il devient un véritable centre d’aiguillage des migrations internationales vers les pays de l’Union européenne. La Turquie accueille environ 4 millions de migrants et menace régulièrement de rouvrir la route des migrants en provenance du Moyen-Orient. Alors que la Grèce se protège physiquement d’un nouvel afflux de migrants, quelle sera l’attitude de la France malgré les déclarations audacieuses du Président Macron appelant à « anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants » ? Sans mesures rapides et concrètes contre la menace migratoire, la situation sera rapidement hors de contrôle.

Grégory Roose

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

L'indécence des Jeux Paralympiques

25 Août 2021, 06:50am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires