Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !

9 Juin 2017, 22:45pm

Publié par Thomas Joly

Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !
Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !
Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !
Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !
Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !
Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !
Dimanche, votez pour les candidats du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée !

Dimanche, votez pour les candidat(e)s du Parti de la France et de la droite nationale non-reniée (Comités Jeanne, Civitas, Ligue du Sud, SIEL) face aux représentants du Système et à ses faux-opposants !

La liste des candidats du Parti de la France :

02 - 4* circonscription
MARIOTTI CAROLINE
LUISETTI JEAN-JACQUES
06 - 4* circonscription
ZAHAR NICOLAS
DANIEL JANINE
11 - 2* circonscription
FUNES LAURENCE
ATOCH JEAN PIERERE
13 - 1* circonscription
BIANCIOTTO LAURIE
FERRAND ALAIN
13 - 2* circonscription
CARAYON MICHELE
SCHLEITER CHRISTIANE
13 - 9* circonscription
LALESART ELISABETH
CHOPPART THIERRY
13 - 10* circonscription
BIANCIOTTO OLIVIER
BROT LOUIS
13 - 14* circonscription
SOLARI JOSYANE
COCHEZ MAXIME
14 - 4* circonscription
AGUILLE SOPHIE
GUYON PIERRE
14 - 6* circonscription
HIROUT BRUNO
AGUILLE GUILLAUME
19 - 2* circonscription
PONTHIER
RUMEBE SEPHANE
27 - 5* circonscription
LANG CARL
DUGRES GUY
29 - 6* circonscription
QUEINNEC JEAN
HAAS MARIE ANNE
31 - 6* circonscription
JOVELIN GUY
BEGUE SUZANNE
35 - 4* circonscription
DROUIN ELISABETH
RIVIERRE MATHIEU
48 - 1* circonscription
DELPLACE FREDERIC
BALLET MELISSA
50 - 1* circonscription
CARAU LIONEL
LE RACHINEL FERNAND
50 - 2* circonscription
DOUTE QUENTIN
LEMOINE LE CHESNAY NICOLE
50 - 3* circonscription
LE RACHINEL HERMANN
COUSIN MARIE
50 - 4* circonscription
DROUGARD ODILE
HENIQUE CLAUDETTE
56 - 1* circonscription
LOUIS LAURENT
PALICOT BERTRAND
56 - 3* circonscription
LYON ALAIN
DUMONT FRANCINE
56 - 4* circonscription
FELIX JEAN-PAUL
LE MINTER VIRGINIE
57- 6* circonscription
BIRY DOMINIQUE
CAPS JACQUELINE
58 - 2* circonscription
MASSOL HENRI
DUPUIS JEAN
59- 3* circonscription
LAIRE CORINNE
DEBAENST GERARD
59 - 9* circonscription
DORE REJANE
DECLERCQ RENE
59 - 10* circonscription
BAECKEROOT CHRISTIAN
PACROS CHRISTIANE
59 - 12* circonscription
FOURNARD NADINE
VENNIER BERNARD
59 - 19* circonscription
THOMES SERGE
DEBAENST MONIQUE
59 - 20* circonscription
SLABOLEPSZY DOMINIQUE
BARRAUD RENE
59 - 21* circonscription
LAURENT JEAN-LUC FRANCOIS
MESS CATHY
60 - 1* circonscription
MAUTIN KATELL
DE VOS CYPRIEN
60 - 2* circonscription
JOLY THOMAS
PERDRIEL LOIC
60 - 3* circonscription
ALAMACHERE CAROLINE
RICARD STEPHANE
67 - 3* circonscription
CODDERENS XAVIER
VANDERBEKEN JACQUES
67 - 9* circonscription
LANG EMMANUELLE
GRASSER JEAN-PIERRE
70 - 2* circonscription
DEVILLERS CHRISTOPHE
PHEULPIN PIERRE-ELIE
72 - 1* circonscription
NOGUES LOUIS
GUILLEROUX JANINE
72 - 3* circonscription
BARLEMONT JEAN-CLAUDE
ORY JOSIANE
72 - 5* circonscription
ARSENIOT AURELIE
LAGRANGE JEAN-FRANCOIS
76 - 7* circonscription
COURTOIS NELLY
PINEL ERIC
76 - 8* circonscription
JOLY MARIE-CLAUDE
GUIROUS STEPHANE
76 - 10* circonscription
GUIROUS REJANE
DELORME EMMANUEL
78 - 7* circonscription
BAECKEROOT MYRIAM
LE HOT CHRISTOPHE
78 - 8* circonscription
LE COR ELIANE
ARTUS CHRISTIAN
78 - 12* circonscription
WEBER DANIELLE
LEHIDEUX MARTINE
80 - 2* circonscription
BAUVOIS ETIENNE
PETIT DAVID
80 - 3* circonscription
LENGELE ANNE
PETIT ISABELLE
80 - 4* circonscription
LE CORRONC SABRINA
DESSEAUX SEBASTIEN
80 - 5* circonscription
PERDU FLORENCE
QUEVAL VIRGILE
82 - 1* circonscription
VERDIER PIERRE
DIJOUX CONSTANCE
83 - 4* circonscription
MONNIN DIDIER
GASCHET MARIE-JEANNE
84 - 3* circonscription
FLINT D’AURIAC TRISTAN
LOPEZ CAROLINE
86 - 1* circonscription
MARTINET PATRICK
ANDRE CECILE
95 - 1* circonscription
FRANCOIS HUGUETTE
GUIDON JEAN-PIERRE

Voir les commentaires

Incapable de traquer les djihadistes, le maire musulman de Londres fait arrêter 25 personnes pour « islamophobie »

9 Juin 2017, 05:43am

Publié par Thomas Joly

Deux jours avant les élections générales en Grande-Bretagne, le maire de Londres, Sadiq Khan, s'est rendu à l'émission Good Morning Britain d'ITV.

Dans un débat animé avec Pierce Morgan, il a été interrogé sur le fait de ne pas garder un œil sur les djihadistes revenant des zones de guerre.

En réponse, il a accusé les compressions budgétaires de la police métropolitaine, qui, selon Sadiq Khan, rendent impossible le suivi de ceux qui reviennent. Il a déclaré : "Je ne peux pas suivre 400 personnes (...) le budget de la police, dont environ 15 à 20 pour cent est financé par moi, le maire. Le reste est financé par le gouvernement central. Si le budget de la Metropolitan Police Service est réduit, ils doivent prioriser et utiliser leurs ressources d'une manière sensible et éclairée".

Alors, quelle est la manière judicieuse de dépenser ces ressources « en décroissance » selon le maire Sadiq Khan et la police métropolitaine? En l'espace d'une semaine, les terroristes locaux tuent des innocents à Birmingham et à Londres, deux autres attaques dans une longue série qui ne cesse de s'aggraver, d'attaques terroristes d'inspiration islamique.

Comment répondez-vous à cela? La réponse du maire Khan est claire : se plaindre sur Facebook et Twitter à propos "d'une hausse significative d'incidents de crime de haine et incidents islamophobes."

Pendant ce temps, la police métropolitaine utilise ses ressources, qui sont insuffisantes selon le maire, pour "augmenter le nombre de policiers dans les rues et dans les communautés pour rassurer les populations locales qui peuvent profiter de leur vie quotidienne en paix et sans crainte de harcèlement ou d'intimidation".

Il n'y a pas d'argent pour suivre 400 combattants étrangers, mais il y a de l'argent pour des « agents de quartier dédiés » qui établissent des contacts avec "les lieux de cultes locaux afin de les encourager à dénoncer les crimes de haine et afin de les rassurer que la police prendra au sérieux ces crimes".

La police métropolitaine se vante même d'avoir procédé à 25 arrestations suite à des "crimes de haine" depuis samedi.

Entre-temps, quelle est la réponse de la police métropolitaine aux attaques terroristes ?

"Après les incidents terroristes en Europe au cours des dernières années, nous avons prévu que des incidents similaires au Royaume-Uni pourraient conduire à un besoin accru de soutien pour les communautés vulnérables qui sont susceptibles de devenir victimes de crimes haineux et nous avons pris des mesures en conséquence. Tous les crimes haineux sont examinés par un inspecteur-détective et le MPS a également augmenté le nombre d'inspecteurs spécialisés dans les 32 unités de sécurité communautaires de l'arrondissement de Londres de 30 pour cent, avec plus de 900 membres spécialisés dédiés à l'enquête sur tous les crimes de haine et les crimes de violences domestiques ".

Il n'est pas étonnant que « l'année dernière [la Police métropolitaine] ait constaté une augmentation dans tous les domaines des crimes haineux. » C'est la « hiérarchisation des priorités » que le maire Sadiq Khan a demandée : investir dans la capacité d'attraper les gens en raison de « crimes de haine » après une attaque terroriste d'envergure. Se plaindre des compressions budgétaires est une arnaque électorale.

Ce sont les priorités qui sont tordues.

Source : http://lesobservateurs.ch

Voir les commentaires

Airbnb propose à ses clients d’accueillir 100.000 clandestins en 5 ans

9 Juin 2017, 05:39am

Publié par Thomas Joly

Le site de location entre particuliers permet aux propriétaires d’offrir un logement pour des durées allant de quelques jours à quelques mois à des migrants. Il veut loger 100.000 personnes d’ici à cinq ans.

Pour accomplir cet objectif, le réseau de location a mis en place la plateforme Open Homes afin de mettre en contact les propriétaires xénophiles et les pseudo-réfugiés.

En s’inspirant des associations spécialisées dans l’hébergement d’urgence, Open Homes facilite ces rencontres. Des paramètres permettent d’établir les jours ou le logement est disponible, sa capacité maximum et d’autres détails rendent le service plus flexible. Une coopération directe avec les associations permet également de simplifier le processus et d’en améliorer l’efficacité.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Thomas Joly : « Face aux banques et aux musulmans, la République En Marche ne se déplace qu'en rampant »

9 Juin 2017, 05:31am

Publié par Thomas Joly

Sur Twitter, le Secrétaire général du Parti de la France, s'en prend au nouveau cache-sexe du Parti Socialiste, la « République En Marche » d'Emmanuel Macron : « Face aux banques et aux musulmans, la République En Marche ne se déplace qu'en rampant »

Pour suivre Thomas Joly sur Twitter : https://twitter.com/ThomasJoly60

Voir les commentaires

L’État Islamique demande aux musulmans d’éviter les lieux publics en Europe : « Nous y écraserons les gens, les égorgerons »

9 Juin 2017, 05:29am

Publié par Thomas Joly

L’État islamique (EI) a une nouvelle fois menacé, mercredi soir, huit pays européens. Le message, rédigé dans un mauvais anglais, conseille aux musulmans de rester à l’écart des lieux publics comme les marchés, les rues et les parkings parce que « les soldats du califat s’y feront exploser, y écraseront des gens et leur trancheront la gorge ».

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

C’était la journée d’hommage aux morts en Indochine, le président ne le savait pas ?

9 Juin 2017, 05:13am

Publié par Thomas Joly

C’est le site « defense.gouv.fr » qui le dit. Le 8 juin, c’est la journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine. Elle a été instituée par le décret du 26 mai 2005. Et on n’a pas prévenu Emmanuel Macron ! C’est malin, personne ne lui dit rien. À l’heure où j’écris ces lignes, son dernier tweet évoque sa conférence de presse du 7 juin avec le Premier ministre du Danemark : « Le pari réussi du Danemark est aussi notre défi. Libérer les énergies et protéger chacun et chacune. »

Pour les morts en Indochine, on repassera. Le défi énergétique du Danemark a quand même autrement plus de gueule et, en plus, concerne au premier chef les Français.

Pauvres soldats. Pas de bol, les gars. Vous ne comptez pas. Quand les pertes militaires françaises en Indochine sont évaluées à plus de 47.000 soldats. De quoi éteindre la tour Eiffel jusqu’à la prochaine présidentielle. Mais il est écrit que la France ne vous aime pas. Les pères de ceux qui nous gouvernent depuis des années appelaient votre combat « la sale guerre », traitaient les courageux gamins que vous étiez d’assassins, et certains, parmi les plus virulents, avaient exigé que la collecte publique de sang ne soit pas destinée à vos blessés.

Pauvres soldats, il est vrai que moi-même je ne vous connaîtrais pas, ou si peu, si l’on ne m’avait fait découvrir, adolescente, Jean-Pax Méfret – le Johnny des réacs et des conservateurs de 7 à 77 ans (je dis ça pour être sympa avec les journalistes des Inrocks ou de Libé qui doivent se cogner la prochaine enquête sur « l’enfer de la fachoshère » ; ils sont toujours, les biquets, si mal renseignés…).

L’Indochine – mes profs d’histoire n’ayant jamais vu l’intérêt de s’y attarder -, je n’en avais entendu parler que par L’Amant, de Marguerite Duras, en cours de français, et ce refrain qu’entonnait, toujours à contretemps, un militaire de ma famille à la fin des dîners arrosés : « Marie-Dominique que foutais-tu à Saïgon ? », question dont je n’ai toujours pas la réponse, car il n’allait jamais plus loin.

Vous aussi, pauvres soldats, vous demandiez sans doute tous les matins ce que vous foutiez à Điện Biên Phủ. C’était bien la France, pourtant, qui vous avait envoyés vous y faire tuer… et pire encore, car certains de vos camarades – qui le sait ? – n’ont jamais été retrouvés. Et c’était bien la France, aussi, qui tolérait que vous vous fassiez, pour ce sacrifice consenti, insulter. Puisque la mode est à exiger de notre pays repentance, si l’on faisait un concours, vous ne devriez pas être trop mal classés dans le Top 50 des outragés, des entubés, des oubliés.

Mais ce n’est pas trop votre style. Ni même celui de vos descendants ou de ceux qui se reconnaissent, par le goût de votre métier, une filiation spirituelle. Loin de râler ou de revendiquer, ils s’engagent. Partent en OPEX. Prêts à mourir, comme vous, loin de leur famille, pour la France qu’ils aiment, comme vous encore, envers et contre tout. Même si celle-ci ne leur en est pas tellement reconnaissante. Même si celle-ci sabre leur budget. Même si elle a les yeux de Chimène pour d’autres jeunes qu’eux.

Pauvres soldats, vous méritiez pourtant bien, en ce 8 juin, un tweet du président de la République. Au moins autant que la politique énergétique danoise.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

L’équipe nationale d’Arabie Saoudite refuse de respecter la minute de silence en hommage aux victimes de Londres

8 Juin 2017, 05:56am

Publié par Thomas Joly

Les fans australiens, assistant à ce match opposant l’Australie à l’Arabie Saoudite à Adélaïde, ont été indignés.

Les images montrent que l’équipe australienne s’est alignée sur le rond central du terrain, les joueurs saoudiens ont ignoré le geste lorsqu’ils sont entrés sur le terrain.

On prétend également que les joueurs saoudiens sur le banc des remplaçants ont refusé de tenir compte de la minute de silence.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Londres : une infirmière poignardée dans la rue par 3 fatmas au cri de « Allah t’aura »

8 Juin 2017, 05:28am

Publié par Thomas Joly

Une infirmière a été poignardée dans la capitale anglaise par trois fatmas ayant scandé « Allah t’aura ».

Karrien Stevens, qui gère l’infirmerie Little Diamonds de Hermon Hill, à Londres, a confirmé qu’un membre de son personnel, âgé d’une trentaine d’années, a été poignardé par trois femmes sur le chemin de son travail.

La victime marchait le long de la rue Wanstead dans le nord de Londres quand elle a été attaquée au couteau par les trois islamistes.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Attentats djihadistes : n’importe qui, n’importe où, n’importe comment…

8 Juin 2017, 05:18am

Publié par Thomas Joly

À Paris comme à Londres, Berlin ou Manchester, c’est désormais n’importe qui, n’importe où, n’importe comment… Et sans doute le pire est-il à venir.

“L’étudiant” de 40 ans qui, mardi, a agressé au marteau un policier sur le parvis de Notre-Dame l’a fait au cri de « C’est pour la Syrie ». Né en Algérie en 1977, ayant exercé là-bas la profession de journaliste, devenu depuis 2014 étudiant thésard à l’Université de Lorraine, on ne nous dit pas si ce brillant individu avait pris aussi la nationalité française. Seulement qu’il avait suivi à Paris son directeur de thèse et qu’il bénéficiait, dans le Val-d’Oise, d’un logement en résidence universitaire. Et sans aucun doute d’une bourse de l’État français. Et, comme tous les étudiants étrangers sur notre sol – cela sans exception aucune -, d’une APL, cette aide personnalisée au logement que la France distribue aussi bien aux enfants d’émirs qu’aux riches Brésiliens qui viennent faire leur MBA dans des écoles de commerce à 70.000 euros l’année.

Farid Ikken était un étudiant sans histoires. Son directeur de thèse dit seulement qu’il n’avait plus de ses nouvelles depuis juin 2016, qu’il l’avait recontacté à l’automne mais son appel était resté sans réponse. « Rétroactivement, je me dis que cela aurait dû me mettre la puce à l’oreille parce que ce n’était pas du tout son habitude », confie-t-il à France Info.

Des Farid Machinchose, il peut en surgir n’importe où, n’importe quand, n’importe comment.

C’est absolument imparable et quiconque prétend le contraire commet une escroquerie morale. Aucune « task force » n’est en mesure de contrer cela et l’on peut seulement craindre que ce type de comportement se multiplie ; que le virus n’infeste les cerveaux comme se répand la grippe.

Plus prévisible, hélas, et très inquiétant est ce qui nous attend avec les enfants qui rentrent en France après un séjour dans les zones contrôlées par Daech. Des gosses qui ont été emmenés là-bas par des parents fanatisés ou qui, pour nombre d’entre eux, y sont nés et y ont passé les premières années de leur vie. Le procureur François Molins n’en fait pas mystère : « Ces enfants constituent des bombes à retardement. » Officiellement, on a ainsi recensé 460 enfants mineurs français vivant sur les territoires de Daech, dont plus de la moitié ont moins de 6 ans et un tiers sont nés sur place. Moins de trente sont rentrés à ce jour, qui ont été placés en centre spécialisé ou en famille d’accueil. Quant à ceux qui sont encore sur place, « certains sont potentiellement dangereux même si ce sont aussi des victimes de Daech. La crainte est de “passer au travers”. Il faut donc tout filtrer, savoir qui rentre, qui ne rentre pas et ce qu’ils ont fait là-bas », disait hier au Figaro un spécialiste de l’antiterrorisme.

Deux « comités de suivi » ont été mis en place par l’État français, respectivement à la Chancellerie et au ministère de la Famille, pour tenter d’anticiper les comportements dangereux, car « quels que soient leurs profils, ces enfants partagent un passé marqué par une extrême violence et par une propagande incessante, souvent reprise par leurs propres parents ».

Pour parler clairement, en plus des dingues qui s’autoradicalisent, ce sont maintenant des enfants soldats qui arrivent chez nous. Pas sûr qu’on soit préparé à y faire face !

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Dans les clubs de sport, Merah plus idolâtré que Zidane ?

8 Juin 2017, 05:12am

Publié par Thomas Joly

Un internaute s’est offusqué, sur Facebook, que des groupes de pèlerins arrivés de Chartres chantent à tue-tête des chants religieux sur les quais du métro, et de partager son émoi avec une vidéo qui, heureusement, a fait un heureux buzz avec ses commentaires du style « Enfin la jeunesse de France se réveille », « Pour une fois où l’islam ne nous envahit pas », etc.

Vous allez me dire que cela n’a rien à voir avec notre sujet. Eh bien, si. Car il serait temps que des chrétiens se « radicalisent » à leur tour pour faire face à la guerre que nous livrent les islamistes radicaux. Une guerre qui trouve un terreau fertile dans les associations et clubs sportifs où la charia n’est plus très loin.

 Le Figaro vient de publier une enquête détaillée et très argumentée sur la radicalisation dans le sport. Visible quand quelques joueurs nous imposent une prière sur la pelouse des stades, invisible lorsque, sournoisement, nos enfants, musulmans ou non, sont endoctrinés selon la loi dictée il y a quatorze siècles par leur prophète.

Ce sont les vestiaires où il est interdit de se montrer nu sous peine de renvoi ou de violences physiques. Ce sont des vestiaires transformés en salles de prière. La mixité interdite dans les équipes. Plus de boissons alcooliques, des sandwiches halal, etc. Ce phénomène se… radicalise à tel point que la région Île-de-France vient d’instaurer une formation à la détection des jeunes en danger d’islamisation.

Tout a commencé par la publication, fin 2015, d’une note confidentielle du SCRT (Service central du renseignement territorial) intitulé « Le sport, vecteur de communautarisme, voire de radicalisme ».

En somme, nos clubs sportifs seraient devenus aussi dangereux que nos prisons. Or, quel lieu pourrait-il être le plus favorable au formatage d’un futur djihadiste où son corps et son âme pourraient être transformés en bâton de dynamite ?

Le Figaro rappelle que les fichés S ne peuvent pas être évincés d’un emploi d’éducateur sportif. Cette mesure serait illégale. Et lorsque nous apprenons qu’il suffit d’une centaine de jours pour radicaliser un jeune, on ne peut que craindre que les mesures actuelles n’aient plus aucune actualité. Si le nouveau gouvernement ne légifère pas pour encadrer nos jeunes sportifs, rien ne pourra arrêter les nombreuses dérives qui conduisent des éducateurs, des entraîneurs ou des joueurs islamisés à faire croire à leurs jeunes qu’il n’existe qu’une seule issue à leur vie : se sacrifier au nom d’Allah et gagner le bonheur d’un paradis promis par Dieu en tuant le maximum de mécréants.

Les effectifs des adhérents de confession musulmane croissent d’une manière exponentielle. Là où ils sont majoritaires, la charia n’est pas loin pour imposer sa discipline sur les terrains de sport. Le salafisme domine dans de nombreuses associations et touche aussi bien les jeunes musulmans que les autres. Médéric Chapitaux, un ancien gendarme cité par Le Figaro, se veut alarmant lorsqu’il dit : « on a vu que, sur les derniers attentats majeurs que l’on a eus en France, tous les terroristes étaient passés par un club de sport. ». 

Pour lutter contre ce phénomène qui ne fait qu’empirer, la formation envisagée par la région préconise de former aux « valeurs républicaines » (euh…) tous ceux qui travaillent dans ces clubs. Il faut leur apprendre à dénoncer aux autorités les cas extrêmes et éduquer les jeunes sportifs pour leur offrir une autre alternative que le Coran. Il est urgent d’interdire prières et particularités musulmanes, comme le halal, dans toutes les disciplines. Et de veiller à ce que les jeunes n’idolâtrent pas Merah mais plutôt Zidane.

Floris de Bonneville

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Johan Livernette contraint d'annuler une conférence sur la franc-maçonnerie suite à des pressions... du Front National !

8 Juin 2017, 04:59am

Publié par Thomas Joly

Voici ce que Johan Livernette nous apprend sur son blog :

« Organisée par Karine Harouche (candidate Civitas dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône), ma conférence « République maçonnique contre France catholique » devait se dérouler dans la cité phocéenne le jeudi 8 juin. Sauf que plusieurs partis politiques (dont le Front National) ont fait pression, ces derniers jours, sur le restaurateur qui devait nous accueillir. Mon intervention est par conséquent annulée. Cela est regrettable mais ce n’est que partie remise puisque j’aurai l’occasion de traiter de ce sujet important dans les prochains mois. »

Le néo-FN de Marine Le Pen et Florian Philippot ont définitivement rejoint le camp de l'anti-France.

Voir les commentaires

Farid Ikken, le djihadiste de Notre-Dame, avait été récompensé par l’UE pour un article pro-migrants dénonçant le « racisme »

7 Juin 2017, 05:44am

Publié par Thomas Joly

Le djihadiste à l’origine de l’attentat de Notre-Dame de Paris avait écrit, en sa qualité « d’étudiant en journalisme », un article dénonçant « le racisme » qui avait été récompensé par l’Union Européenne.

Farid Ikken, qui a vécu en Suède où il travaillait comme « journaliste », a reçu en 2009 le « Prix du Journalisme contre les Discriminations de la Commission Européenne ». Il entendait dénoncer le « racisme » dont souffraient les migrants clandestins, pour la plupart musulmans.

Le Commission Européenne avait précisé : « L’article de Farid traite des demandeurs d’asile qui n’ont pas le droit aux soins médicaux et qui sont donc forcés de rechercher par eux-mêmes ces soins, tout comme le personnel soignant qui accepte quand même de les donner. »

Farid Ikken a notamment été actif au sein de médias d’état suédois, dont la radio nationale.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Non, les terroristes de Londres ne sont pas des « Britanniques » !

7 Juin 2017, 05:37am

Publié par Thomas Joly

Le système multiculturel imposé aux peuples ouest-européens et plus largement occidentaux (le Canada du terrifiant Justin Trudeau pouvant ici servir d’archétype) a produit, à partir de l’immigration de masse, les situations critiques que les médias font semblant de redécouvrir à chaque attentat terroriste : les trois massacres perpétrés en Grande Bretagne ces derniers mois sont l’occasion de contempler des quartiers (Barking, Tower Hamlets, parfois des villes entière comme Birmingham) où la population de souche a été remplacée par une juxtaposition de communautés, souvent musulmanes, où l’islamisme s’est ébattu pendant des années avec le blanc-seing des gouvernements britanniques : « laissons-les faire, il ne faut surtout pas leur infliger une intégration ! ».

Le résultat est aujourd’hui sans appel : les burkas prolifèrent, les tribunaux islamiques sont actifs, les prêches fanatiques à peine surveillés, la charia s’impose sur des territoires entiers. De ces viviers sortent nos ennemis, il n’y a plus que les aveugles volontaires pour s’en étonner. Même le Premier Ministre du Royaume Uni, Theresa May, fut bien obligée d’admettre, avec les précautions qu’impose le politiquement correct, l’échec du modèle anglais de non-intégration de populations qui, pour une bonne partie d’entre elles, profitent de ce laxisme pour imposer leur modèle de société, contenu dans le Coran et les Hadith (ce qui ne veut pas dire que notre « modèle français » soit moins défaillant…).

Le multiculturalisme, comme toutes les utopies, est une fiction et, comme toutes les fictions, par principe, il ment : il est donc, nous semble-t-il, très important de refuser de reprendre à notre compte les mensonges sémantiques que les médias sectateurs et actionnaires du multiculturalisme diffusent en permanence. Ainsi, l’un des plus horripilants est illustré par l’exemple suivant, au sujet de l’un des auteurs de l’attentat du London Bridge : « Son nom, Khuram Shazad Butt, 27 ans. Ce Britannique né au Pakistan… » (Le Figaro). La réalité est accessible à quiconque est doué d’un peu de bon sens : Khuram Butt est un Pakistanais né au Pakistan, et ni par son origine, ni par son mode de vie et ses mœurs, ni par son idéologie politico-religieuse il n’a eu ressemblance de près ou de loin avec un Anglais. Il est détenteur de la nationalité anglaise, ce morceau de papier plastifié donné, là-bas comme en France, avec une suicidaire légèreté. La nuance est de taille. Elle tue même.

Le mensonge médiatique consiste à répéter qu’il s’agit d’un Anglais comme Churchill, Henry VIII et le roi Arthur, répétition qui vise à normaliser l’anomalie que représente l’immigration massive de populations insérées dans des sociétés d’accueil (forcé) avec lesquelles elles ne partagent pas grand-chose, sinon rien, sauf l’hostilité.

En philosophie, ce délire anti-réaliste s’appelle nominalisme : vouloir contraindre le réel à être conforme à ce que l’on en dit, aux mots qu’on utilise pour le décrire. Si donc un mouton naît dans une écurie, le nominaliste l’appellera cheval et prétendra qu’on peut l’atteler pour labourer et galoper sur son dos. Nominaliste, autre nom d’imposteur, escroc intellectuel ou propagandiste du désastre de la tsunamigration. Comme pour Mohamed Merah, que les médias français appelaient « jihadiste français », il faut avoir à cœur de reprendre chaque interlocuteur qui ose prétendre que Khuram Butt est britannique. C’est la posture réaliste, qui consiste à s’efforcer de trouver les mots les plus appropriés pour décrire le réel que l’on voit. La nationalité administrative ne fait pas l’identité, elle ne change pas l’âme, ni le cœur. Et les pieux mensonges ne protègent pas des balles.

Paul Henri

Source : http://www.bernard-antony.com

Voir les commentaires

Pendant que l'islamisme tue en Europe, la ville de Bruxelles envisage d'engager des policières voilées

7 Juin 2017, 05:22am

Publié par Thomas Joly

La ville de Bruxelles pense sérieusement à engager des femmes policiers portant le voile : « On y réfléchit effectivement mais nous attendons les conclusions d’un groupe de travail consacré à ce sujet », a déclaré récemment la porte-parole du bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, du Parti socialiste. Pour les autorités locales, intégrer plus de femmes d’origine étrangère, dont des femmes voilées, permettrait davantage de diversité au sein de la police.

La dhimmitude sans fin des autorités belges...

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Marlène Schiappa, « François Pignon » du gouvernement ?

7 Juin 2017, 05:11am

Publié par Thomas Joly

Marlène Schiappa, vous connaissez ? C’est notre nouveau secrétaire d’État chargé de l’« Égalité entre les femmes et les hommes » dans le premier gouvernement Macron.

Un conseil : suivez-la, car à moins qu’elle ne soit écartée lors du remaniement post-législatives, cette dame pourrait bien être le « François Pignon » du gouvernement, la gaffeuse de service.

Fille de Jean-Marc Schiappa, président de l’Institut de recherches et d’études de la libre-pensée, elle dit avoir rompu avec les positions par trop « laïcardes » de son père et du mouvement qu’il préside ; dit aussi ne plus partager les positions trop à gauche de son père. Sa spécialité à elle, c’est le féminisme.

Blogueuse à l’origine, puis fondatrice et présidente du réseau Maman travaille, cette jeune femme de 34 ans est agréée « grande spécialiste des questions d’égalité femmes-hommes » (à ce propos, on est désormais tenu d’inverser les termes de la proposition, car parler d’égalité hommes-femmes comme on le faisait jusqu’ici vous range ipso facto dans le camp des machos ou des femmes soumises). Bref, tous les ouvrages, essais ou fictions que Marlène Schiappa a publiés jusqu’ici y sont consacrés.

En trois semaines d’exercice, cette femme au tempérament méditerranéen a fait plus parler d’elle que n’importe quel ministre (à l’exception de Ferrand). Elle est, comment dire… « nature ». C’est ainsi qu’elle recensait avec beaucoup de naturel, dans un livre paru en 2011, les 10 conseils pour se faire prescrire un arrêt de travail pathologique après une maternité. Valeurs actuelles ayant dénoncé là une recette pour arnaquer la Sécu, « l’écrivaine » assure que son livre était une charge humoristique.

Tout comme Cyril Hanouna fait de l’humour lui aussi, avec légèreté. Ses 80 kilos de suffisance vulgaire ayant une nouvelle fois défrayé la chronique avec son « canular homophobe », Marlène Schiappa l’a convoqué au ministère pour lui faire la leçon.

Et l’a trouvé très à l’écoute : « On a eu un dialogue de qualité », assure-t-elle. « Je lui ai surtout dit que ce qu’il faisait dans le cadre de son émission était reproduit par certains de ses téléspectateurs et pouvait leur servir d’excuse. Que si lui prend la main d’une femme et la met sur son entrejambe, un patron dans son entreprise peut prendre la main de son employée, la mettre sur son entrejambe et dire “Arrête, c’est drôle, je l’ai vu à la télévision”. »

Du coup, notre frais émoulu secrétaire d’État a fait une proposition géniale pour l’émission « Touche pas à mon poste » : un buzzer « serait activé à chaque fois qu’un propos déplacé, sexiste, homophobe ou misogyne serait prononcé durant l’émission ». Avec une tirelire, peut-être, histoire de pouvoir se payer un gueuleton au Fouquet’s après l’émission la plus trash ?

À la veille de la Pentecôte, sans doute victime d’un égarement de l’Esprit saint (à moins qu’elle ne se soit disputée avec son époux qui voulait regarder Elisabeth Quin sur Arte et elle Hanouna sur C8), Marlène Schiappa a tweeté cette formule qui mérite d’entrer dans les livres d’histoire : « L’empowerment des femmes n’ira pas sans le dispowerment des hommes. »

Pas très moderne, comme concept. Très daté, même, de l’âge du féminisme castrateur des années 70 où ces dames voulaient émasculer tous les bonshommes. Et il faut dire que, dans la tête au moins, elles y sont souvent parvenues…

Sur le site Contrepoints, Éric Verhaeghe écrit : « Au fil de cette parole désordonnée et libératrice (pour sa conscience, surtout), c’est un portrait en creux de l’idéologie macronienne qu’on pourrait voir. Et c’est pourquoi il ne faut surtout pas censurer Marlène Schiappa. Au contraire, il faut la faire parler : chacun de ses aphorismes est une bénédiction qui jette un nouveau cru dans la lumière jupitérienne dont nous sommes sommés de nous abreuver désormais. […] Marlène n’invente rien. Elle répète sur un ton péremptoire les bons mots et les paroles mielleuses qui prolifèrent dans les dîners de bobos parisiens. »

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires