Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Parcoursup dans tous ses états : va-t-on vers un passeport idéologique ?

3 Juin 2021, 05:28am

Publié par Thomas Joly

« Les meilleurs élèves recréent la filière S », constate l’hebdomadaire Marianne. Ce n’est pas le moindre paradoxe d’une réforme censée, selon le ministère, « éviter les hiérarchies artificielles entre les séries ». Pourtant, n’est-il pas naturel que les élèves choisissent les spécialités qui peuvent leur ouvrir le plus de portes pour accéder à l’enseignement supérieur ? Encore faut-il qu’ils soient bien informés des critères de sélection utilisés par les commissions d’affectation et échapper à une forme inédite de discrimination : la possession d’un certificat de bien-pensance.

Ainsi, pour entrer dans une classe préparatoire scientifique (CPGE), le choix, en première, des spécialités mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, correspondant à l’ancienne filière S, ne suffit généralement pas. Il faut choisir aussi, en terminale, l’option mathématiques expertes. Ce n’est qu’un exemple, parmi d’autres, de la complexité du système, quand on n’en connaît pas les arcanes.

On pourrait se dire que tout système nouvellement conçu comporte quelques ratés et que des mises au point successives en corrigeront les défauts. Mais en attendant, d’excellents élèves, mal informés, restent sur la touche et ne comprennent pas pourquoi ils n’ont pas obtenu l’affectation que, grâce à leurs efforts et leur travail, ils pensaient mériter. La situation est encore plus difficile pour les élèves issus de familles socialement modestes ou défavorisées, souvent moins au courant de la procédure.

À supposer qu’ils aient été bien éclairés, les candidats à une affectation dans l’enseignement supérieur se heurtent à un nouvel obstacle, dont la situation sanitaire a, cette année, aggravé l’importance : la crédibilité de la notation et des appréciations sur leurs dossiers. Peut-on se fier aux notes d’un contrôle continu, quasi généralisé ? La réponse est dans la question. Interviennent alors des critères comme la réputation de sérieux ou de laxisme des établissements d’origine, ce qui peut être source d’injustices et laisser de bons élèves sur le carreau.

Marianne souligne une autre dérive, encore plus grave : l’introduction de « critères moraux » dans l’évaluation des lycéens. Leur « engagement citoyen » peut être pris en compte. Ils sont invités, quand ils remplissent leur dossier de Parcoursup, à décrire leur engagement dans une association, dans leur établissement ou dans un autre cadre. Le professeur principal ou le proviseur peut valoriser cette activité extra-scolaire.

C’est tomber de Charybde en Scylla ! Pour entrer dans l’enseignement supérieur, faut-il juger des engagements d’un élève ou de sa maîtrise des connaissances et des méthodes indispensables ? Les lycéens ont le droit de s’engager, mais en quoi cela regarde-t-il les commissions d’affectation ? On voudrait croire que la plupart d’entre elles n’accordent à ce critère qu’un intérêt secondaire ; mais on ne peut écarter le soupçon d’une éventuelle complaisance pour des initiatives qui s’inscrivent dans le mouvement de la bien-pensance.

Sous prétexte de s’ouvrir socialement et pour aller dans le sens du vent, certaines grandes écoles, dans leur procédure de recrutement, ont déjà décidé d’accorder autant d’importance aux critères comportementaux qu’aux critères académiques. Elles tiennent compte de la personnalité, des engagements, voire des origines des candidats. Voilà un bon moyen de pratiquer, sans le dire, la discrimination positive, et surtout de privilégier le conformisme idéologique en participant à la normalisation des esprits. Après l’apparition d’un passeport sanitaire, les élèves se verront-ils imposer un passeport idéologique ?

Philippe Kerlouan

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Une énième loi antiterroriste bidon votée à l'Assemblée

3 Juin 2021, 05:16am

Publié par Thomas Joly

Une énième loi antiterroriste a été votée mercredi soir en première lecture par l'Assemblée nationale. Ses deux axes ? La « vigilance » et la « protection des libertés ».

La vigilance étant définie comme une « surveillance attentive » et la protection des libertés étant destinée à sauvegarder les droits humains de ceux qui combattent l'Humanité vraie, on voit la portée — et on imagine l'efficacité — des mesures à venir.

Tant que l'immigration ne sera pas stoppée, le droit du sang rétabli, les déchéances de la nationalité engagées, les expulsions systématisées, des mesures de guerre imposées et une réforme morale et politique forte initiée par un État national reconstruit, la lutte contre le terrorisme, contre l'expansion islamique et contre les métastases des cités continuera de s'inscrire dans le registre sucré de la bibliothèque rose.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

Les conséquences de la folie sanitaire sur nos enfants

3 Juin 2021, 05:10am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Samedi 10 juillet près d'Amiens : fête champêtre avec Jean-Marie Le Pen !

2 Juin 2021, 19:03pm

Publié par Thomas Joly

Samedi 10 juillet, à côté d'Amiens, le Parti de la France organise, dans un lieu privé en plein air sous barnum, un repas champêtre avec Jean-Marie Le Pen comme invité d'honneur.

La participation aux frais est de 30 € réglables sur place. Au menu : kir - crudités - cochon grillé et ses légumes - fromage - dessert - vin compris.

Le nombre de places est strictement limité, ne tardez pas à réserver ! Les adhérents picards du PdF seront prioritaires.

Réservations à cette adresse : partidelafrancesomme@gmail.com ou 07 66 51 27 24. Attention, votre réservation ne sera effective que lorsque qu'elle sera confirmée par retour de mail ou par SMS, n'oubliez pas de laisser vos coordonnées et les noms des participants.

Voir les commentaires

La bien-pensance encore terrorisée par Mein Kampf en 2021...

2 Juin 2021, 05:54am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Face aux tentatives de sabotage de sa liste régionale, le Parti de la France réitère son soutien à Valérie Laupies

2 Juin 2021, 05:33am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

La tentative imbécile de sabotage de la liste régionale de Valérie Laupies en PACA par Monsieur Didier Monnin et quelques personnes va à l'encontre de toutes les consignes du Parti de la France qui réitère tout son soutien et sa confiance à Madame Laupies et à ses colistiers.

Des mesures seront prises à l'égard de Monsieur Monnin dès le prochain Bureau politique de notre parti qui se déroulera samedi 5 juin.

Voir l'article de Libération : https://www.liberation.fr/politique/elections/en-paca-des-pro-zemmour-candidats-a-linsu-de-leur-plein-gre-20210602_3TLXS4FIPJANFGWC7Q4SMVAPAI/

Voir les commentaires

Malgré ses reptations, le RN de Marine Le Pen est toujours diabolisé par la fausse droite

2 Juin 2021, 05:15am

Publié par Thomas Joly

Lorsque l'apparatchik Bruno Retailleau dit « Le RN, c'est le parti de la démagogie », il ne veut pas dire que le RN propose des solutions qu'on ne peut pragmatiquement pas appliquer, il veut dire qu'il propose des solutions que le Système dont il fait partie ne veut pas appliquer. Parce que Retailleau pense, ou plutôt fait semblant de penser que le RN de Marine le Pen est en dehors du jeu républicain, que c'est un parti d'extrême-droite, etc.

Le type est supposé incarner l'aile droite de LR et il en est encore rendu à répéter les âneries inventées par la gauche dans les années 90. Un jour, à force de se dédiaboliser, Marine le Pen prendra sa carte au Modem et vous aurez encore le vieux sérail ripoublicain et la vieille énarchie formée par France Inter pour trépigner au micro de Jean-Jacques Bourdin en réclamant un barrage républicain contre la haine qui rappelle les heures sombres de notre histoire.

La drame de la France, c'est qu'elle est gérée depuis 40 ans par un petit millier de ce genre de politicards indélogeables. Il suffirait pourtant d'une pichenette pour éparpiller proprement cette clique de malfaisants.

Jonathan Sturel

Voir les commentaires

Vaccination : Véran prêt à « tous les moyens possibles et imaginables » pour convaincre les Français

2 Juin 2021, 05:03am

Publié par Thomas Joly

Les instances sanitaires sont inquiètes. Olivier Véran sur le pied de guerre. Après un premier rush de 38 % de la population vers la seringue salvatrice, l’engouement des Français pour la vaccination pourrait se tasser. Le phénomène est observé aux États-Unis. Le public se lasse. Ne trouve plus la motivation. « Allez-y, je garde les chevaux. » Comme dans les westerns, il y a ceux qui préfèrent attendre l’issue du combat.

Pour parer à cette désaffection annoncée, le ministre de la Santé français se déclare prêt à mettre en place « tous les moyens possibles et imaginables ». Partant de cette détermination, aucune mesure extrême ne semble donc exclue : épandage de sérum par hélicoptère, tirs de seringue à l’aide de fusils à lunettes, de l’AstraZeneca dans les corn-flakes… S’il faut imaginer…

Outre les affreux complotistes, les personnes très âgées et les éloignés géographiquement font l’objet de toutes les inquiétudes. En haute montagne, le berger peut à tout moment contracter le Covid et le transmettre à l’ensemble du troupeau. Au fin fond des Cévennes, un centenaire qui vient de contracter un prêt sur vingt ans doit être immunisé dans les plus brefs délais.

Que faire pour convaincre récalcitrants, sceptiques et cas particuliers de se faire vacciner ? Une fois encore, les autorités louchent du côté des USA. Après une hausse des injections passées de 39 % à 17 %, l’administration Biden rivalise de mesures chocs pour relancer la machine. Des cadeaux comme s’il en pleuvait. Réductions dans les grandes surfaces, une bière gratuite offerte par le gouverneur du New Jersey, ticket de loto de 20 dollars à New York, contrats avec des applications de sites de rencontre signés par la Maison-Blanche… Vacciné marié dans la même semaine. Allez, au suivant !

Une telle débauche d’incitations « apporte des questions éthiques indéniables qui pourraient même être contre-productives », estime le professeur de sciences politiques et politiques de la santé Patrick Hassenteufel. Le complotiste français pourrait redoubler de méfiance. Voir dans ces promesses de récompenses un calcul exterminateur. Et puis, aucun impact sur les personnes isolées. Le berger restera insensible aux gadgets venus d’en bas, le centenaire impassible devant les applications de sites de rencontre… Une soirée avec Roselyne Bachelot, peut-être ? Olivier Véran passe en revue « tous les moyens possibles et imaginables ». Envisage les pires extrémités.

L’objectif gouvernemental serait d’approcher les 80-90 % de vaccinés. Un « vaccinobus » parcourt la campagne de quelques départements. Tuuut… À la manière de la camionnette-épicerie d’antan, il klaxonne. Femmes et enfants accourent, croyant retrouver le service à domicile du temps passé. Grande est leur déception. « Et à part des seringues, vous vendez quoi ? » demande la fermière.

Après Sheila et Mbappé, le ministère de la Santé serait toujours en recherche « d’ambassadeurs de la cause » en mesure d’entraîner une grande majorité de Français vers les centres de vaccination. Sans doute jugé non « incitateur », le couple Macron s’est livré aux aiguilles des piqueurs en catimini. Diffusée dans les médias, l’opération aurait pu choquer les âmes sensibles. Nous avons frôlé la communication contre-productive.

Jany Leroy

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Immigration : les Français sont-ils masochistes ?

1 Juin 2021, 05:27am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Macron a imposé aux Français deux millions de « chances pour la France » supplémentaires

1 Juin 2021, 05:14am

Publié par Thomas Joly

Le président de la République a expliqué, depuis l’Afrique du Sud, que les Africains étaient les bienvenus dans notre pays, qu’ils n’avaient plus besoin de s’intégrer, ni de s’assimiler, parce qu’ils étaient des chances pour la France !

Emmanuel Macron à propos des « millions de jeunes gens » qui, en France, « ont une histoire avec l’Afrique » : « On va arrêter de leur dire : Vous devez vous intégrer. On va enfin leur dire : Vous êtes une chance pour la France ! » (Source)

C’est d’ailleurs pour cela qu’il accueille 450.000 nouveaux venus, majoritairement musulmans, sur notre sol tous les ans, ce qui fera deux millions d’occupants supplémentaires à la fin de son mandat.

Pour lire l'article complet et visionner la vidéo de Pierre Cassen : https://ripostelaique.com/macron-a-impose-aux-francais-2-millions-de-cpf-africains-supplementaires.html

Voir les commentaires

Lockheed Martin : l'homme blanc en camp de rééducation

31 Mai 2021, 17:07pm

Publié par Thomas Joly

Il faut chaque jour se pincer un peu plus fort pour parvenir à croire à la réalité du spectacle absurde et délirant que nous offre l'actualité. Aujourd'hui, on apprend grâce au site d'information Fdesouche que Lockheed Martin, le leader mondial de l'industrie militaire, a organisé un véritable stage de « rééducation de l'homme blanc » pour ses principaux cadres. Lockheed Martin, né en 1995 par la fusion de deux groupes aéronautiques (Lockheed et Martin), est le leader mondial dans les domaines de la défense et de la sécurité. C'est une société qui pèse plusieurs di­zaines de milliards de dollars et est notam­ment connue pour ses avions de combat, le F-16, le F-22 et le F-35.

Confronté à des enjeux stratégiques cruciaux et à une concurrence internationale féroce, ce géant de l'industrie a pourtant pour priorité le reformatage idéologique de ses cadres blancs afin qu'ils intègrent en­core un peu plus et un peu mieux les nou­veaux dogmes de la « cancel culture» et du totalitarisme idéologique « Black Lives Matter ».

Ainsi, Lockheed Martin a récemment envoyé un certain nombre de ses cadres dirigeants et stratégiques effectuer un « stage » de trois jours afin de déconstruire leur « culture d'hommes blancs » et d'expier leur fameux « privilège blanc ». Parmi les participants figuraient notamment un ancien général trois étoiles et le vice-président de la production pour le programme de chasseurs F-35 (d'un budget de 1,7 milliard de dollars).

Cet important et même fondamental « séminaire » a été confié au cabinet de conseil« White Men As Full Diversity Partners » (déjà tout un poème...), dont l'objectif annoncé est de permettre aux hommes blancs de se « réveiller ensemble » (Awaken Together) : comprendre « prendre conscience de leur abominable condition de privilégiés et d'exploiteurs et demander pardon pour celle-ci ».

Au programme de ce stage de rééducation : récitation de 50 (rien de moins...) « privilèges blancs », puis autant de « privilèges masculins » et enfin de « privilèges hétérosexuels », réflexion sur les difficultés des employés « issus des minorités », remise en cause des stéréotypes de la « culture blanche », etc.

Si après trois jours de ce bourrage de crâne les infâmes cadres blancs n'ont pas compris qu'ils devaient leur poste à un non moins infâme racisme systémique et qu'il convenait de s'en excuser auprès de toutes les minorités par un exercice quotidien de génuflexion et de reptation, c'est à désespérer de la nature humaine ! Après l'antiracisme, le racisme inversé... Après « Touche pas à mon pote ! », « Prosterne-toi devant mon pote ! »... Mais où s'arrêtera donc cette folie ethnomasochiste?

Si, comme le dit Julien Freund, « une civilisation ne subsiste que par la foi qu'elle a en elle-même », les Etats-Unis, et plus généralement tout l'Occident (ou du moins ce qu'il en reste), semblent bien mal embarqués.

Source : Présent

Voir les commentaires

Une commémoration catholique attaquée par la racaille d’extrême gauche à Paris

31 Mai 2021, 05:28am

Publié par Thomas Joly

Ce samedi 30 mai, alors que la gauche s’élançait dans Paris pour célébrer les morts de la Commune de Paris en 1871, le diocèse de Paris avait organisé une marche de quatre kilomètres depuis le square de la Roquette, dans le XIe arrondissement, jusqu’à Notre-Dame des Otages, dans le XXe arrondissement. Cette marche, qui avait rassemblé près de 300 fidèles, voulait commémorer l’assassinat des prêtres de la rue Haxo par les Communards. « Il n’ y avait aucune revendication politique », insiste un participant. Simplement une commémoration de ces prêtres assassinés par anticléricalisme alors qu’ils consacraient leur vie au service des pauvres.

Or, ces 300 manifestants ont été violemment pris à partie, menacés, agressés et ont été la cible de plusieurs projectiles. Ces exactions ont été notamment filmées par le très conversé Taha Bouhafs, ce militant de La France insoumise, apôtre du « décolonialisme » reconverti dans le « journalisme ». Une séquence filmée avec un parti pris évident, puisque Bouhafs a qualifié les processionnaires d’intégristes et a pris soin de flouter le visage des agresseurs.

Le professeur d’Histoire Nicolas Louis-Riel, qui a participé à cette marche, raconte, sur Twitter : « Je ne filme pas car mes amis et moi-même voulons rester recueillis, mais je vous assure que ça vaut le coup d’être vécu pour comprendre de quoi est capable cette gauche-là… Une femme hurle des injures, un individu nous menace de chambre à gaz et un autre de brûler nos églises. Des cagoulés hurlant, certains avinés, s’en prennent physiquement à nous et ils commencent à jeter des gros projectiles. Mes amis sont inquiets pour leur sécurité. Nous décidons de quitter ce beau pèlerinage. Les forces de l’ordre sont là mais clairement en sous-effectif… »

En France, en 2021, ce sont des curés, des femmes, des enfants et des personnes âgées qui ont été agressés par des militants d’extrême gauche en raison de leur foi. Une agression qui, à cette heure, n’a suscité aucune condamnation politique, aucune excuse, aucune dénonciation. Cette gauche radicale prête à tous les compromis avec les islamistes s’en prend maintenant à un cortège familial. Le tout dans le glaçant silence de la presse et des professionnels de l’indignation.

Marc Eynaud

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Législative partielle dans l'Oise : résultats et consigne de vote pour le 2nd tour

31 Mai 2021, 05:09am

Publié par Thomas Joly

Dans un contexte d'abstention massive (près de 74 %), les électeurs ont plébiscité la transmission quasi-seigneuriale de la 1ère circonscription de l'Oise au neveu Dassault, les scores de ses adversaires étant tous particulièrement bas.

Je remercie les 241 électeurs qui m'ont fait confiance et les invite, pour le 2nd tour dimanche 6 juin (Victor Habert-Dassault n'ayant pas réuni 25 % des inscrits malgré ses 58 %), à reporter leurs suffrages en faveur de Claire Beuil, candidate du RN. Malgré mes divergences avec le parti de Marine Le Pen, Madame Beuil ferait une bien meilleure députée qu'un parachuté de fausse droite qui n'a d'autre programme que son nom de famille.

Ma participation à cette élection législative partielle n'avait pour but que de faire connaître le Parti de la France et notre projet de véritable droite nationale.

Encore merci à mon équipe de militants qui a sillonné la circonscription. D'autres combats politiques et électoraux sont à venir et notre mobilisation sur le terrain paiera tôt ou tard !

Thomas Joly - Président du Parti de la France

Voir les commentaires

Quand le pouvoir utilise l’homosexualité à des fins électorales

29 Mai 2021, 08:05am

Publié par Thomas Joly

Il fut un temps, pas si lointain, où l’homosexualité était honteuse, rejetée, moquée, parfois brutalisée et probablement discriminée. Ce temps-là est révolu. On devrait pouvoir se réjouir de cette évolution vers la tolérance, l’acceptation de la différence qui facilite certainement la vie de bien des personnes. Oui mais voilà, faciliter la vie n’est probablement pas le but recherché par la gauche bobo-progressiste, surtout intéressée à se fonder un socle électoral en hystérisant les tensions partout où cela est possible. C’est vrai concernant la diversité, l’islam, et les minorités “visibles”, qu’elle cherche à protéger d’un racisme imaginaire, en culpabilisant sans fin la majorité “de souche”. Quitte à trouver du racisme jusque dans les chansons d’Annie Cordy, les jeux télé des années quatre-vingt dix, et tant d’autres choses insignifiantes : peu importe, il faut soumettre la société tout entière à une tension constante autour de ces sujets.

La même stratégie vaut pour les minorités sexuelles : c’est à présent que leur intégration est bien meilleure, que le regard porté sur elles a considérablement évolué, qu’il faut s’acharner à les montrer en victimes de la société. La campagne d’affichage de Santé Publique France, largement visible dans les rues de nos villes et les transports en commun, est typiquement de cet acabit. On y voit des personnes s’étreignant, probablement suite au coming out de l’une des deux, le tout accompagné de slogans appelant à la tolérance, à l’acceptation de la différence. Comme si ce n’était pas déjà le cas, comme si les Français étaient toujours d’affreux jojos intolérants bêtes et méchants. Des affreux qu’il faut impérativement rééduquer, c’est tout le but de cette campagne : car la gauche n’a jamais perdu son fameux tropisme “Khmer rouge”, sa prétention à dicter la conduite de populations entières, sous couvert d’une prétendue morale. Outre les situations particulièrement croustillantes évoquées (“oui, mon père est gay”), le clou de la campagne est vraiment le slogan qui chapeaute tout cela : “l’hétérosexualité n’est plus tendance”… Tout est dit : la finalité de tout cela, c’est de cibler les hétéros, qui ne sont plus “tendance”, comme des coupables, des ringards, des gens dépassés.

L’avenir est donc à l’homosexualité, non plus acceptée, mais triomphante, qui relègue les autres au rayon des antiquités. Réhabiliter les homosexuels, ce n’est donc plus favoriser leur insertion, leur “normalisation”, si tant est qu’ils en aient encore besoin, mais de faire de cette pratique la norme appelée à supplanter l’hétérosexualité. En culpabilisant et en ringardisant les autres, tous les autres, c’est-à-dire quand même une grande majorité de la population. L’homme blanc hétérosexuel, voilà l’ennemi, et le ministère de la Santé ne s’en cache même plus. Le tout, avec l’argent de Santé Publique France, donc du contribuable, qui plus est à un moment précis où d’autres questions sanitaires, ou encore économiques et sociales, semblent autrement plus urgentes.

Oui mais voilà, les élections arrivent : alors que les questions de sécurité occupent l’essentiel de l’actualité, signe avant-coureur d’une débâcle probable du camp “progressiste”, il devient urgent de remobiliser l’électorat de la gauche et de LREM, contre l’épouvantail facho, l’homme blanc hétéro, celui là précisément qui, de plus en plus, vote RN… Il faut donc manipuler les homos, en désignant des “hétéros” oppressifs à leur vindicte. Alors, quelques millions d’euros jetés en l’air, qu’est ce que cela pèse, au temps du “quoi qu’il en coûte”…

Olivier Piacentini

Source : http://ripostelaique.com

Voir les commentaires