Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Soutien aux habitants de Beauvais et du Beauvaisis

23 Juin 2021, 11:30am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

À force de vouloir faire comme tout le monde, on finit comme tout le monde...

22 Juin 2021, 05:55am

Publié par Thomas Joly

Le premier tour des élections régionales et départementales a été marqué par une abstention inégalée jusqu'à présent. Rien d'étonnant à cela : tous les partis du Système en présence défendent à peu près la même politique de soumission face au mondialisme, au brassage migratoire et le seul parti censé rompre avec ce ronronnement funeste passe son temps à singer ses adversaires.

En effet, après l'échec des municipales de juin 2020, les résultats décevants du Rassemblement national aux élections d'hier démontrent, pour la seconde fois en un an, les limites de la stratégie dite de "normalisation" menée par sa direction actuelle.

Il y a quelques années, Jean-Marie Le Pen rappelait, avec un rien de malice (et sans doute un peu d'amertume), que ce n'est pas "au moment où le diable devient sympathique qu'il faut se dédiaboliser". La soirée de dimanche semble lui avoir donné raison.

Nous ne reviendrons pas ici sur l'accumulation d'erreurs stratégiques et psychologiques qui a caractérisé la vie du RN-FN ces dix dernières années (en particulier le sort réservé au fondateur du mouvement en 2015). Force est de constater que les résultats ne sont pas au rendez-vous, loin s'en faut. L'abstention massive de dimanche en est la preuve. Les électeurs nationaux sont de plus en plus nombreux à bouder le RN et celui-ci s'arcboute désespérément sur sa stratégie suicidaire. Manifestement, une introspection et une remise en question s'imposent mais je doute qu'elles interviennent à court ou même à moyen terme... Le RN est devenu un parti comme les autres et il entend le rester. Il a abandonné ses fondamentaux pour devenir le perroquet du discours dominant. Tant pis pour lui...

Pour autant, il ne faut pas désespérer. Cet enlisement du RN ouvre un boulevard à celui qui saura relever l’étendard et incarner à son tour les idées de la droite nationale, sociale, populaire et identitaire pour rendre à notre nation sa fierté, sa vitalité, sa liberté. Un nom vient bien sûr à l'esprit. Chaque soir, cet homme de talent s'adresse à un nombre grandissant de Français qui retrouvent en lui les valeurs et la volonté abandonnés. Il n'est pas encore candidat mais bientôt il fera part de ses intentions… Je vous laisse deviner de qui il s'agit.

Roland Hélie - Directeur de Synthèse nationale

Voir les commentaires

Inflation, pénuries : le « quoi qu’il en coûte » en bout de course…

22 Juin 2021, 05:10am

Publié par Thomas Joly

Plusieurs indices économiques donnent aujourd’hui des signes très inquiétants pour les mois à venir. Tout d’abord, on assiste à des pénuries pour de très nombreux produits : bois, matériaux de bâtiment, fer, aciers, matières premières, produits alimentaires de base, semi-conducteurs. Je décrivais, le mois dernier, les fermetures temporaires d’usines Peugeot liées à des pénuries de semi-conducteurs, tous fabriqués en Asie. En France, de nombreux chantiers sont retardés faute de matériaux. Et l’inflation pointe dangereusement le bout de son nez : 5 % aux États Unis sur 12 mois glissants en mai, 1,4 % en Europe, encore sous contrôle malgré le frémissement, mais la vague ne tardera pas à nous atteindre. Déjà, certains produits alimentaires (fruits, légumes, beurre, huile) flambent aux rayons des supermarchés.

Dans la presse économique classique, ces phénomènes s’expliquent par un décalage entre une reprise forte et des chaînes de production qui peinent à retrouver leur rythme de production. Surtout, la croissance plus forte des pays asiatiques, Chine en tête, capte l’essentiel de la production et ne laisse aux autres que les miettes : la mondialisation place donc nos industries sous le bon vouloir des principaux pays exportateurs, nous met en dépendance des vraies puissances industrielles qui daignent nous livrer une fois qu’elles se sont d’abord servies. Normal, me direz-vous, chacun pense d’abord à soi : mais alors, pourquoi nos dirigeants n’ont-ils jamais anticipé ce qui nous arrive, qui était somme toute largement prévisible ?

Étrangement, la cause majeure de ces phénomènes est largement sous-estimée dans les grands médias : c’est le fameux « quoi qu’il en coûte ». Depuis des années, mais particulièrement depuis un an et demi, les banques centrales états-unienne et européenne endettent massivement les États et inaugurent une technique moderne de « planche à billets », déguisée sous des termes techniques comme le « quantitative easing », qui ne servent qu’à euphémiser un laxisme monétaire dangereux. De fait, on inonde nos économies de monnaie alors que la production ne suit pas. Les agents se retrouvent avec de l’argent surabondant alors qu’il n’y a pas l’offre en face : de tout temps, cela se traduit par de l’inflation et des pénuries, n’en déplaise aux tenants de la fumeuse « théorie économique moderne », promue par Bernie Sanders mais appliquée à la lettre par Biden. Avec son plan de relance, des dizaines de millions d’Américains ont reçu des chèques de l’État fédéral : comme la production nationale ne suit pas, les consommateurs se tournent vers les importations chinoises. Les Américains s’endettent, les Chinois encaissent… En Europe, nous ne sommes guère mieux lotis et la France de Macron et sa doctrine du « quoi qu’il en coûte » est le pays qui s’est le plus endetté cette année…

La fin probable de tout cela ? La remontée des taux d’intérêt est la seule solution pour enrayer l’inflation, et cela se traduira très vite par la flambée du coût de service de la dette, qu’il faudra solder par les impôts… Rien d’étonnant, me direz-vous, du simple bon sens : et pourtant, nos économistes de plateaux télé expliquaient encore, il y a quelques semaines, qu’il fallait s’endetter, cela serait sans douleur… Qui donc nous informe ? Des experts ou des propagandistes du mondialisme et de la finance internationale ? Nous ne tarderons plus à le savoir, à nos frais…

Olivier Piacentini

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Élections régionales et départementales : le fiasco de la distribution des circulaires

21 Juin 2021, 13:51pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Bruno Hirout : « Les électeurs ne votent pas car il n'y a plus de débats »

21 Juin 2021, 05:28am

Publié par Thomas Joly

Bruno Hirout, Secrétaire général du Parti de la France : « Les électeurs ne votent pas car il n'y a plus de débats. Les "déviants" à la doxa étant soit censurés soit traînés devant les tribunaux. Il n'y a plus d'opposants, donc il n'y a plus de tension, il n'y a plus de vie, il n'y a que des antiracistes tolérants qui s'abreuvent, de l'extrême gauche à l'extrême droite, à la source soviético-démocrate des conclusions du tribunal de Nuremberg. »

Voir les commentaires

Régionales et Départementales : le rejet massif de la classe politique

21 Juin 2021, 05:18am

Publié par Thomas Joly

L'énorme abstention qui a marqué les scrutins des Régionales et des Départementales prouve, non pas le désengouement des Français pour la chose politique, mais un rejet massif de la classe politique, de la Macronie jusqu'à ses faux opposants. Le théâtre ne prend plus auprès des électeurs dont les préoccupations ne sont prises en compte par personne.

La dédiabolisation obsessionnelle et la normalisation de son discours - désormais inaudible même pour sa base - ont largement contribué à l'échec cuisant des listes et des candidats RN. Marine Le Pen s'enfonce dans une stratégie suicidaire de recentrage, voire de gauchisation de son programme, et mène le camp national au désastre malgré le boulevard politique qui s'offre à elle depuis une décennie.

Tout ceci démontre la nécessité de l'émergence d'une droite nationale alternative et de conviction pour les échéances électorales de 2022 afin de redonner aux Français la possibilité de reprendre en main leur destin. Le Parti de la France participera bien sûr à ce combat pour la France française et l'instauration d'un État national au service du peuple et de la patrie.

Thomas Joly - Président du Parti de la France

Voir les commentaires

Les entretiens du PdF - n°11 - Invité : Daniel Conversano (20/06/21)

20 Juin 2021, 17:21pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Joyeux anniversaire à Jean-Marie Le Pen !

20 Juin 2021, 14:15pm

Publié par Thomas Joly

Joyeux anniversaire à Jean-Marie Le Pen !

Le Parti de la France souhaite un joyeux 93e anniversaire au patriarche de la droite nationale, que Dieu lui prête encore une longue vie !

Voir les commentaires

Élections départementales et régionales : les consignes de vote du Parti de la France

18 Juin 2021, 05:50am

Publié par Thomas Joly

Élections départementales et régionales : les consignes de vote du Parti de la France

Pour le 1er tour des élections départementales et régionales qui se dérouleront ce dimanche 20 juin, le Parti de la France invite les électeurs à voter pour les candidats ou listes les plus opposés à la colonisation migratoire et islamique. C'est le seul critère qui doit être pris en compte tant le Grand Remplacement du peuple français représente un danger mortel pour notre Nation.

Le Parti de la France réitère son soutien à la liste régionale menée par Valérie Laupies en PACA et à celle intitulée « La Bretagne en héritage ».

En outre, le PdF rappelle sa volonté de voir disparaître les Conseils départementaux, collectivités archaïques et inutiles dont les compétences pourraient être transférées à des régions aux frontières géographiques et historiques révisées.

Enfin, avec une participation qui, selon les sondages, devrait péniblement atteindre les 40 %, le PdF ne peut que constater cette défiance légitime du peuple français vis-à-vis de notre système électoral biaisé et de l'offre politique bien peu en phase avec les aspirations d'un grand nombre de Français.

Thomas Joly - Président du Parti de la France

Voir les commentaires

Que s'est-il passé un 18 juin ?

18 Juin 2021, 05:40am

Publié par Thomas Joly

Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France : « 18 juin 2010, mort du général Bigeard. Le 18 juin c'est aussi la victoire de Patay remportée par Jeanne d'Arc contre les Anglais en 1429, le refoulement des mêmes envahisseurs par Vauban à Camaret en 1694, la résistance héroïque du maquis Saint Marcel et de ses SAS en 1944. C'est bien sûr, hélas Waterloo en 1815 où, contrairement à Desaix à Marengo, Grouchy ne vint pas. Sinon, rien d'important pour la France ne s'est produit un 18 juin. »

Voir les commentaires

Le Parti de la France apporte son soutien à Damien Rieu, candidat à Péronne (80)

18 Juin 2021, 05:14am

Publié par Thomas Joly

Le Parti de la France apporte son soutien à Damien Rieu, candidat à Péronne (80)

Le Parti de la France apporte son soutien à Damien Rieu, candidat aux élections départementales sur le canton de Péronne dans la Somme et lanceur d'alerte réputé sur les réseaux sociaux

Contrairement à Madame Le Pen, Damien Rieu est en pointe contre la colonisation migratoire et islamique et favorable à la remigration.

Voir les commentaires

Alice Coffin « agressée » à Rouen : un jeune homme lui a offert des fleurs !

17 Juin 2021, 05:35am

Publié par Thomas Joly

 

Les réactions de la gauche à l'attentat
Les réactions de la gauche à l'attentat
Les réactions de la gauche à l'attentat
Les réactions de la gauche à l'attentat

Les réactions de la gauche à l'attentat

Voir les commentaires

Vers la « fusion de notre identité physique, numérique et biologique » ?

17 Juin 2021, 05:08am

Publié par Thomas Joly

Pour avoir dénoncé « un nouvel ordre mondial, tout digital, avec une surveillance généralisée des personnes… Ça va jusqu’aux théories des puces sous la peau », Philippe de Villiers vient d’être qualifié par le très respectable magazine L’Express de « blanchisseur des théories complotistes ». Cette reductio ad absurdum évince tout débat possible, tout raisonnement dépassionné sans passer pour un cinglé.

Pour autant en 2016, Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, imaginait très sérieusement, sur la chaîne suisse RTS, l’implantation neuronale de puces avec une communication directe entre notre cerveau et le monde digital. En janvier 2017, il publiait La Quatrième Révolution industrielle. Une réflexion sur notre monde hyperconnecté dans lequel l’homme doit réinventer sa manière de vivre, de travailler, de consommer. Cette numérisation de notre quotidien qui passe par l’intelligence artificielle, la robotique, l’Internet des objets, les véhicules autonomes, l’impression en 3D, les nanotechnologies, les biotechnologies, le stockage d’énergie, allait annoncer un profond changement de notre société. Et voila comment le professeur Schwab livrait sa vision de l’humanité et « comment la technologie peut coexister avec la société ».

Dans un de ses chapitres consacré aux technologies implantables, il explique ainsi que les pacemakers et les implants cochléaires ne sont qu’une première étape et évoque de nouveaux implants qui « deviendront capables d’évaluer les paramètres des maladies, permettront à chacun de prendre les mesures nécessaires, enverront les données aux centres de suivi, voire administreront automatiquement les médicaments ». Un grand pas en avant pour la santé de l’humanité et, au passage, pour le traçage. Il poursuit : « Les tatouages intelligents et autres puces électroniques pourraient aider à identifier et localiser les personnes. Les appareils implantés permettront aussi sans doute de communiquer les pensées normalement exprimées par la parole via un smartphone “intégré” et, potentiellement, les pensées ou émotions non exprimées en lisant les ondes cérébrales ou d’autres signaux. »

Voilà comment, dans le silence assourdissant de la plupart des médias et l’ignorance de la population, pourrait s’instaurer subrepticement l’idée de pouvoir contrôler nos pensées, nous pucer ou nous tatouer comme des animaux et, selon les termes glaçants de l’auteur de La Grande Réinitialisation, de permettre la « fusion de notre identité physique, numérique et biologique ». Comme avec l’implant neuronal proposé par Elon Musk, Schwab décrit « une pilule intelligente, mise au point par Proteus Biomedical, Technology Pioneer du World Economic Forum et Novartis, est munie d’un appareil électronique biodégradable qui transmet à votre téléphone des données sur l’interaction entre votre organisme et le médicament ». Dans un autre chapitre sur “les êtres humains sur mesure”, il évoque par ailleurs « la facilité accrue offerte par les nouvelles technologies de séquençage et de modification, ce qui augmente fortement le nombre de chercheurs à même de mener des expériences ».

Las, évoquer ces sujets vous relègue automatiquement dans la case des illuminés conspirationnistes. Mais le transhumanisme n’est-il pas en train de devenir réalité avec ce projet de loi bioéthique dont les médias ne citent que la PMA et la GPA, tandis qu’il permettra la création d’embryons chimériques et transgéniques ? On touche au patrimoine génétique de l’humanité dans l’indifférence généralisée. La société du tout contrôle n’est-elle pas déjà instaurée avec le pass sanitaire, la surveillance numérique et les caméras de reconnaissance faciale ? Les populations s’y soumettent sans broncher vraisemblablement, plus soucieuses de conserver paradoxalement leurs libertés que par réelle crainte pour leur santé. Ce qui relevait hier de la science-fiction est aujourd’hui taxé de complotisme. Et demain ?

Iris Bridier

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires