Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Élections régionales et départementales : le fiasco de la distribution des circulaires

21 Juin 2021, 14:51pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Bruno Hirout : « Les électeurs ne votent pas car il n'y a plus de débats »

21 Juin 2021, 06:28am

Publié par Thomas Joly

Bruno Hirout, Secrétaire général du Parti de la France : « Les électeurs ne votent pas car il n'y a plus de débats. Les "déviants" à la doxa étant soit censurés soit traînés devant les tribunaux. Il n'y a plus d'opposants, donc il n'y a plus de tension, il n'y a plus de vie, il n'y a que des antiracistes tolérants qui s'abreuvent, de l'extrême gauche à l'extrême droite, à la source soviético-démocrate des conclusions du tribunal de Nuremberg. »

Voir les commentaires

Régionales et Départementales : le rejet massif de la classe politique

21 Juin 2021, 06:18am

Publié par Thomas Joly

L'énorme abstention qui a marqué les scrutins des Régionales et des Départementales prouve, non pas le désengouement des Français pour la chose politique, mais un rejet massif de la classe politique, de la Macronie jusqu'à ses faux opposants. Le théâtre ne prend plus auprès des électeurs dont les préoccupations ne sont prises en compte par personne.

La dédiabolisation obsessionnelle et la normalisation de son discours - désormais inaudible même pour sa base - ont largement contribué à l'échec cuisant des listes et des candidats RN. Marine Le Pen s'enfonce dans une stratégie suicidaire de recentrage, voire de gauchisation de son programme, et mène le camp national au désastre malgré le boulevard politique qui s'offre à elle depuis une décennie.

Tout ceci démontre la nécessité de l'émergence d'une droite nationale alternative et de conviction pour les échéances électorales de 2022 afin de redonner aux Français la possibilité de reprendre en main leur destin. Le Parti de la France participera bien sûr à ce combat pour la France française et l'instauration d'un État national au service du peuple et de la patrie.

Thomas Joly - Président du Parti de la France

Voir les commentaires

Les entretiens du PdF - n°11 - Invité : Daniel Conversano (20/06/21)

20 Juin 2021, 18:21pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Joyeux anniversaire à Jean-Marie Le Pen !

20 Juin 2021, 15:15pm

Publié par Thomas Joly

Joyeux anniversaire à Jean-Marie Le Pen !

Le Parti de la France souhaite un joyeux 93e anniversaire au patriarche de la droite nationale, que Dieu lui prête encore une longue vie !

Voir les commentaires

Élections départementales et régionales : les consignes de vote du Parti de la France

18 Juin 2021, 06:50am

Publié par Thomas Joly

Élections départementales et régionales : les consignes de vote du Parti de la France

Pour le 1er tour des élections départementales et régionales qui se dérouleront ce dimanche 20 juin, le Parti de la France invite les électeurs à voter pour les candidats ou listes les plus opposés à la colonisation migratoire et islamique. C'est le seul critère qui doit être pris en compte tant le Grand Remplacement du peuple français représente un danger mortel pour notre Nation.

Le Parti de la France réitère son soutien à la liste régionale menée par Valérie Laupies en PACA et à celle intitulée « La Bretagne en héritage ».

En outre, le PdF rappelle sa volonté de voir disparaître les Conseils départementaux, collectivités archaïques et inutiles dont les compétences pourraient être transférées à des régions aux frontières géographiques et historiques révisées.

Enfin, avec une participation qui, selon les sondages, devrait péniblement atteindre les 40 %, le PdF ne peut que constater cette défiance légitime du peuple français vis-à-vis de notre système électoral biaisé et de l'offre politique bien peu en phase avec les aspirations d'un grand nombre de Français.

Thomas Joly - Président du Parti de la France

Voir les commentaires

Que s'est-il passé un 18 juin ?

18 Juin 2021, 06:40am

Publié par Thomas Joly

Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France : « 18 juin 2010, mort du général Bigeard. Le 18 juin c'est aussi la victoire de Patay remportée par Jeanne d'Arc contre les Anglais en 1429, le refoulement des mêmes envahisseurs par Vauban à Camaret en 1694, la résistance héroïque du maquis Saint Marcel et de ses SAS en 1944. C'est bien sûr, hélas Waterloo en 1815 où, contrairement à Desaix à Marengo, Grouchy ne vint pas. Sinon, rien d'important pour la France ne s'est produit un 18 juin. »

Voir les commentaires

Le Parti de la France apporte son soutien à Damien Rieu, candidat à Péronne (80)

18 Juin 2021, 06:14am

Publié par Thomas Joly

Le Parti de la France apporte son soutien à Damien Rieu, candidat à Péronne (80)

Le Parti de la France apporte son soutien à Damien Rieu, candidat aux élections départementales sur le canton de Péronne dans la Somme et lanceur d'alerte réputé sur les réseaux sociaux

Contrairement à Madame Le Pen, Damien Rieu est en pointe contre la colonisation migratoire et islamique et favorable à la remigration.

Voir les commentaires

Alice Coffin « agressée » à Rouen : un jeune homme lui a offert des fleurs !

17 Juin 2021, 06:35am

Publié par Thomas Joly

 

Les réactions de la gauche à l'attentat
Les réactions de la gauche à l'attentat
Les réactions de la gauche à l'attentat
Les réactions de la gauche à l'attentat

Les réactions de la gauche à l'attentat

Voir les commentaires

Vers la « fusion de notre identité physique, numérique et biologique » ?

17 Juin 2021, 06:08am

Publié par Thomas Joly

Pour avoir dénoncé « un nouvel ordre mondial, tout digital, avec une surveillance généralisée des personnes… Ça va jusqu’aux théories des puces sous la peau », Philippe de Villiers vient d’être qualifié par le très respectable magazine L’Express de « blanchisseur des théories complotistes ». Cette reductio ad absurdum évince tout débat possible, tout raisonnement dépassionné sans passer pour un cinglé.

Pour autant en 2016, Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, imaginait très sérieusement, sur la chaîne suisse RTS, l’implantation neuronale de puces avec une communication directe entre notre cerveau et le monde digital. En janvier 2017, il publiait La Quatrième Révolution industrielle. Une réflexion sur notre monde hyperconnecté dans lequel l’homme doit réinventer sa manière de vivre, de travailler, de consommer. Cette numérisation de notre quotidien qui passe par l’intelligence artificielle, la robotique, l’Internet des objets, les véhicules autonomes, l’impression en 3D, les nanotechnologies, les biotechnologies, le stockage d’énergie, allait annoncer un profond changement de notre société. Et voila comment le professeur Schwab livrait sa vision de l’humanité et « comment la technologie peut coexister avec la société ».

Dans un de ses chapitres consacré aux technologies implantables, il explique ainsi que les pacemakers et les implants cochléaires ne sont qu’une première étape et évoque de nouveaux implants qui « deviendront capables d’évaluer les paramètres des maladies, permettront à chacun de prendre les mesures nécessaires, enverront les données aux centres de suivi, voire administreront automatiquement les médicaments ». Un grand pas en avant pour la santé de l’humanité et, au passage, pour le traçage. Il poursuit : « Les tatouages intelligents et autres puces électroniques pourraient aider à identifier et localiser les personnes. Les appareils implantés permettront aussi sans doute de communiquer les pensées normalement exprimées par la parole via un smartphone “intégré” et, potentiellement, les pensées ou émotions non exprimées en lisant les ondes cérébrales ou d’autres signaux. »

Voilà comment, dans le silence assourdissant de la plupart des médias et l’ignorance de la population, pourrait s’instaurer subrepticement l’idée de pouvoir contrôler nos pensées, nous pucer ou nous tatouer comme des animaux et, selon les termes glaçants de l’auteur de La Grande Réinitialisation, de permettre la « fusion de notre identité physique, numérique et biologique ». Comme avec l’implant neuronal proposé par Elon Musk, Schwab décrit « une pilule intelligente, mise au point par Proteus Biomedical, Technology Pioneer du World Economic Forum et Novartis, est munie d’un appareil électronique biodégradable qui transmet à votre téléphone des données sur l’interaction entre votre organisme et le médicament ». Dans un autre chapitre sur “les êtres humains sur mesure”, il évoque par ailleurs « la facilité accrue offerte par les nouvelles technologies de séquençage et de modification, ce qui augmente fortement le nombre de chercheurs à même de mener des expériences ».

Las, évoquer ces sujets vous relègue automatiquement dans la case des illuminés conspirationnistes. Mais le transhumanisme n’est-il pas en train de devenir réalité avec ce projet de loi bioéthique dont les médias ne citent que la PMA et la GPA, tandis qu’il permettra la création d’embryons chimériques et transgéniques ? On touche au patrimoine génétique de l’humanité dans l’indifférence généralisée. La société du tout contrôle n’est-elle pas déjà instaurée avec le pass sanitaire, la surveillance numérique et les caméras de reconnaissance faciale ? Les populations s’y soumettent sans broncher vraisemblablement, plus soucieuses de conserver paradoxalement leurs libertés que par réelle crainte pour leur santé. Ce qui relevait hier de la science-fiction est aujourd’hui taxé de complotisme. Et demain ?

Iris Bridier

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

La gronde populaire a incité les « Bleus » à ne pas humilier la France en s'agenouillant

16 Juin 2021, 15:56pm

Publié par Thomas Joly

Manifestement, si l'Équipe de Fronce n'a pas rampé sur le sol hier soir (après avoir annoncé qu'elle le ferait), c'est à cause de l'ampleur inattendue des protestations sur Internet. Plusieurs « hashtag » appelant au boycott des Bleus ont effectivement été en tête pendant plusieurs heures hier sur Twitter, et plusieurs personnalités de droite ont manifesté leur désapprobation. Ajoutons quelques médias mais surtout CNews, jusqu'à Pascal Praud lui-même qui est pourtant un footix antiraciste mais qui a admis que ce geste était problématique.

Ce qu'il faut retenir ici, c'est que notre pouvoir est en réalité immense. C'est nous qui avons obligé l'équipe à renoncer à son projet, c'est nous qui avons mis la pression pour modifier son agenda politique délirant. La gauche et le wokisme sont en train de perdre du terrain en ce moment, et nous d'en gagner. C'est nous déjà qui avions obtenu le retrait du rappeur Black M des commémorations du centenaire de Verdun. C'est nous qui avons permis que l'hymne de Youssoupha, sans être officiellement abandonné, ne soit en réalité diffusé nulle part.

Nous sommes en train de gagner la bataille des idées. Et cela en étant totalement absents des institutions, de la « culture » grand public, presque totalement absents des médias, en étant absents des cercles politiques de la décision publique, et même en étant combattus par ceux-là.

Et pourtant, nous enregistrons des victoires inespérées. Il n'y a qu'à voir dans quel état de panique les gauchistes sont depuis quelques temps : ils flippent, ils voient leur château de cartes s'écrouler et s'emballent, se jettent dans une surenchère irrationnelle qui ressemble clairement à une politique de la terre brûlée.

Tremblez, gauchistes ! Votre règne n'était pas éternel.

Jonathan Sturel

Voir les commentaires

Cirque sanitaire : couvre-feu levé dimanche, le masque plus obligatoire en extérieur à partir de demain

16 Juin 2021, 14:06pm

Publié par Thomas Joly

Le Premier ministre Jean Castex a décidé de donner quelques bonbons à la population oppressée depuis plus d’un an au nom d’un virus qui n’est pas la Peste noire. Ainsi, à l’issue du Conseil des ministres, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la levée du couvre-feu dès le dimanche 20 juin. L’obligation du port du masque en extérieur est aussi levée dès jeudi.

A quelques jours d’élections où il se pourrait que LREM soit très mal en point, cela fait plus « coup politique » que réel changement de politique sanitaire, puisque cela fait des mois qu’absolument rien ne justifie le port du masque en extérieur ou le couvre-feu, mais que les autorités appliquent, parfois en faisant preuve d’un zèle inouï, ces consignes.

Officiellement, depuis le début de la pandémie, ce sont 111.000 personnes qui seraient décédées du Covid en France (officiellement, car hôpitaux comme maisons de retraite n’ont cessé de mettre en « Covid » y compris des décès pas directement liés au Covid-19). 5,74 millions de personnes, là encore officiellement, l'ont contracté. Au global, cela fait 1,9 % de taux de létalité, un chiffre qui s’effondre si l’on prend en compte toutes les comorbidités ainsi que l’âge avancé d’une large majorité des victimes décédées.

Il sera intéressant dans 10 ans de faire le bilan, des dépressions, des suicides, des exactions, des addictions, des pétages de plombs, des maladies physique ou mentales provoquées par les mesures tyranniques mises en place par les autorités depuis plus d’un an.

Source : http://breizh-info.com

Voir les commentaires

Un étrange sondage anti-Zemmour

16 Juin 2021, 06:34am

Publié par Thomas Joly

Thomas Joly, Président du Parti de la France : « Un sondage, au réel commanditaire inconnu, focalisé sur Éric Zemmour alors qu'il n'a pas encore déclaré sa candidature, le donne à 5,5 % d'intentions de vote aux Présidentielles. Outre qu'à ce stade de la campagne ça ne veut pas dire grand chose, n'oublions pas que sa candidature n'arrange ni Emmanuel Macron ni Xavier Bertrand ni Marine Le Pen ; et que l'Ifop et le journal Le Point sont tout sauf des organismes indépendants... »

Voir les commentaires

Quand la Suède, « paradis » des transgenres, découvre qu’elle a créé l’enfer !

16 Juin 2021, 06:06am

Publié par Thomas Joly

On nous aurait dit, voilà quelques années, que la « dysphorie de genre » deviendrait une mode, nous ne l’aurions pas cru. Et pourtant… c’est bien à cela que ça ressemble, dans ce pays merveilleux qu’est la Suède. Et si ce n’est pas une mode, alors c’est une grave épidémie !

Comment, en effet, expliquer que « de phénomène rarissime, touchant quelques individus dès la petite enfance, la dysphorie de genre [soit] devenue une pathologie de masse, apparaissant avec l’adolescence », comme l’écrit Le Figaro, qui publie une enquête sur le sujet.

Les chiffres sont éloquents : « En 2001, seules 12 personnes de moins de 25 ans avaient été diagnostiquées… en 2018, c’était 1.859 », dit un psychiatre pour enfants. « Tous les ados sont touchés, mais surtout les filles de 13 à 17 ans qui veulent devenir des garçons : entre 2008 et 2018, l’augmentation dans cette tranche d’âge est de 1.500 %. » Et d’ajouter : « En Suède, il y a maintenant plus de filles que de garçons qui reçoivent de la testostérone. » Idem pour les opérations (ablation des seins, modification des organes sexuels, etc.) : quand « 12 personnes par an seulement demandaient un changement de sexe dans les années 1972-1992, aujourd’hui, elles sont plus de 2.000 ».

On s’étonnera, au passage, que, dans un temps où l’on s’applique partout à démolir la gent masculine, réputée violente et violeuse, tant de jeunes filles veuillent changer de sexe… mais ce n’est qu’un paradoxe de plus.

Pionnière, la Suède a été le premier pays au monde à reconnaître la dysphorie de genre. C’était en 1972. Les traitements y sont totalement pris en charge dans les cliniques publiques dès l’âge de 16 ans : « Bloqueurs de puberté pour les plus jeunes, injections de testostérone ou d’œstrogènes, opération de la poitrine, orthophoniste pour changer sa voix, épilation, greffe de barbe etc. » L’opération des parties génitales est autorisée à partir de 18 ans. Insuffisant pour les associations qui soutiennent un projet de loi de 2018 pour « abaisser l’âge du changement à 12 ans et celui des interventions chirurgicales à 15 ans, sans consentement parental ».

Voilà donc ce monde merveilleux où les enfants décident de changer de genre comme de look et s’offrent même parfois des allers-retours, comme le raconte Asa, au Figaro. À 14 ans, sa fille Johanna « ne supportait plus son corps » et a décidé de devenir Kasper. Et puis à 19 ans, « elle a eu l’immense courage d’avouer son erreur. Je suis très fière d’elle », dit sa maman.

Vous connaissez un adolescent qui, à 14 ans, supporte son corps et les changements qui s’opèrent en lui ? Moi, non, je n’en connais pas. L’adolescence est le moment de la vie où, par définition, on est mal dans sa peau.

Qu’importe, durant toutes ces années, les Suédois ont décidé de réparer cette erreur de nature. En pointe dans les « traitements », Karolinska, le plus prestigieux hôpital du pays. Et voilà qu’un drame national se joue : ses équipes refusent désormais le traitement hormonal aux nouveaux patients mineurs. Ils mettent en avant « le principe de précaution ». S’avisent tout à coup qu’« il n’y a pas de preuve de l’efficacité de ces traitements, pourtant irréversibles, pour le bien-être des patients ». Et, pire, que lesdits traitements entraînent maladies cardiovasculaires, certains cancers, ostéoporose, thromboses, etc. Dénoncent surtout les « surdiagnostics » de dysphorie de genre (70 à 80 % des demandes sont acceptées).

Les associations crient au scandale : « De nombreuses familles sont désespérées, car elles voient leurs enfants souffrir et elles savent qu’ils n’auront pas de traitement. »

Oui, mais ils auront peut-être la vie sauve. C’est pas mal non plus !

Marie Delarue

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires