Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Victimisation et repentance : l'enfumage des élèves commence décidément très tôt... (par Véronique Bouzou)

21 Septembre 2010, 12:58pm

Publié par Thomas Joly

veronique-bouzou.jpegDans le cadre de l'année européenne 2010 de "la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale", un prix littéraire jeunesse a été organisé sous l'égide de l'Education nationale à destination de plus d'un millier d'élèves de CM2 et de 6ème. Objectifs avancés par les initiateurs du projet : "Donner le goût de la lecture et lutter contre l'illettrisme". Des intentions louables, sans aucun doute...

 

Ayant été sollicitée pour faire participer ma classe de 6ème à ce programme de lectures (les élèves étant tenus de lire les six ouvrages proposés, au détriment d'autres livres), j'ai refusé d'y donner suite, bien que je sois une farouche partisane des ateliers lectures.

 

La raison ? Je considère la liste d'ouvrages sélectionnés comme beaucoup trop orientée. Selon moi, elle enferme les élèves issus de l'immigration dans une logique pernicieuse de victimisation et les autres dans celle d'une perpétuelle repentance. La plupart du temps, le méchant est représenté à travers l'image du Blanc occidental qui maltraite les sans papiers ou réduit à l'esclavage des jeunes gens immigrés.

 

Moi-Felix-sans-papiers.jpgComment voulez-vous que ces élèves aient envie d'assimiler les valeurs françaises si à longueur de journée, l'Ecole leur rappelle qu'ils n'ont pas de chance, que les Blancs sont racistes, intolérants et cupides ?

 

Pourtant, à travers le thème choisi - "la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale" - il y avait de quoi faire... Entre mères célibataires, chômeurs touchés par la crise, salariés pressurés qui sortent à peine la tête de l'eau, les exemples ne manquaient pas ! Car le chômage et l'exclusion touchent aujourd'hui bon nombre de personnes issues des classes moyennes et populaires, bien au-delà de simples considérations ethniques.

 

Pour la prochaine édition de ce prix littéraire jeunesse (si elle a lieu), je ne serais pas surprise de voir apparaître dans la sélection un ouvrage sur les Roms au titre évocateur de "Angelo, le Rom qui voulait vivre sa vie" (préfacé par Viviane Reding). A n'en point douter, ce livre aurait toutes les chances de gagner le prix ! Il n'est d'ailleurs pas impossible qu'un "écrivaillon" s'affaire déjà à sa rédaction pour qu'une "pépite" soit enfin prête à la rentrée prochaine...

 

Source

Commenter cet article