Le blog politique de Thomas JOLY

Taubira : les mineurs délinquants peuvent s'en donner à coeur joie

23 Mai 2012, 06:43am

Publié par Thomas Joly

Taubira.jpgTaubira a annoncé dimanche dernier la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs, ainsi que le maintien de l'excuse de minorité, le principe selon lequel un mineur devrait être moins condamné qu'un adulte pour le même délit. Cette excuse de minorité est pain bénit pour les réseaux roumains notamment, qui envoient sans scrupule leurs enfants mendier et dévaliser, en sachant pertinemment que ceux-ci ne peuvent être condamnés : aussitôt relâchés, ils sont envoyés de nouveau dans les rues et les couloirs du métro.

 

L'insécurité n'a nullement été combattue efficacement sous Sarkozy, et il est difficile d'affirmer que les tribunaux correctionnels pour mineurs jugeaient plus sévèrement que les anciens tribunaux pour enfants. Mais ces déclarations sont catastrophiques de par ce qu'elles annoncent : le règne de l'idéologie rousseauiste de l'homme naturellement bon, alors que le moindre fait divers montre de façon éclatante que l'homme est un loup pour l'homme. Et le loup, animal sauvage, ne s'éduque pas ; il est dompté, enfermé ou tué.

 

emeute racaillesDe la même façon que l'on peut souhaiter aux juges relâchant allègrement des criminels récidivistes de s'y trouver confronté, l'on ne peut que souhaiter que Taubira soit confrontée à la délinquance sauvage de la Seine-Saint-Denis et d'autres zones de non-droit, où elle n'enverrait certainement pas ses enfants sans une armée de gardes du corps. Souvenez-vous de l'interview de Marie-Neige Sardin, libraire au Bourget, parue dans RIVAROL : les jeunes qui l'ont violée, qui l'ont agressée des dizaines de fois, et continuent de l'agresser, qui s'en prennent à sa fille, ne sont ni poursuivis ni condamnés. Ils ont même donné un petit nom à "la" juge du Bourget : « la mère Noël ». C'est-y pas touchant ?

 

mai68classeTournantes, trafic de drogues, vols avec violence... On ne voit pas pourquoi des jeunes de 16 ans, qui ont la force physique d'un adulte, et que la majorité ne rendra ni plus intelligents, ni plus cultivés, ni moins haineux, ni moins responsables, ne seraient pas punis aussi sévèrement que les mêmes brutes de deux ans leurs aînés.

 

Taubira parle d'éducation : mais comment une école incapable d'enseigner la lecture à des milliers d'élèves qui en sortent chaque année aussi stupides, voire plus, que lorsqu'ils y sont entrés, peut-elle prétendre leur transmettre le sens de la justice, ou éveiller chez eux une conscience morale ?

 

Source

 

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog