Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Subventions agricoles : Les surprenants bénéficiaires de la PAC

22 Août 2011, 10:45am

Publié par Thomas Joly

Pac-fauchage-subventions.jpgA qui profite le plus la Politique agricole commune (PAC) ? La liste des bénéficiaires des aides payées en 2010 est disponible sur le site du Ministère de l’Agriculture. On découvre ainsi qu’il n’y a pas que les agriculteurs qui touchent ces subventions, mais également les Conseils Généraux, des collèges, des lycées, les fédérations de chasseurs, des associations caritatives et même des banques.


Les plus importants bénéficiaires restent les groupes agro-industriels. En tête de classement, l’entreprise Doux (volaille) touche 60 millions d’euros, la Sucrerie de la Réunion environ 30 millions et le laitier Lactalis 25,5 millions.

Plus surprenant, le ministère de l’Agriculture lui-même a, par exemple, reçu 249 000 euros. Cet argent n’était pas destiné à financer un organe de la République. Mais le ministère a pu toucher ces financements au titre d’intermédiaire financier entre les agriculteurs et les institutions européennes, dans le cadre d’actions et programmes précis.

Même chose pour certaines banques, chargées de distribuer des prêts bonifiés. En conséquence de quoi, ces établissements financiers doivent parfois reverser de l’argent à la Commission… quand tout n’a pas été dépensé.

 

Par ailleurs, le programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) correspond à 1% du budget de la PAC.  En France, cette année, il s’élève à 72 millions d’euros. Il aide près de 4 millions de personnes à se nourrir par l’intermédiaire de quatre associations.

Fédération des Banques Alimentaires: 32.136 650 €
Secours Populaire Français: 22.973 582 €
Les restaurants du Coeur: 20.762 873 €
Croix Rouge Française: 2.028 949 €

Les résultats de l’année à venir pourraient être différents. Sous l’impulsion de certains États membres, le financement du PEAD a été en partie suspendu par la justice européenne. La Commission européenne a donc décidé que, pour l’Europe, le budget sera diminué de plus de 75% :  il passera de 480 à 113 millions d’euros. Pour être ensuite peut-être menacé de disparition. La part de la France sera amputée de prés de 80%. Elle tombera de 72 à 15 millions d’euros.

Ceci dit, 487 177 agriculteurs ont capté la plus grande partie de la manne européenne, soit 9,5 milliards. Au titre des aides directes, la moyenne est de 20 936 € par bénéficiaire, avec de fortes disparités.

 



Commenter cet article