Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Sécurité de François Hollande : les mensonges de Valls

14 Janvier 2014, 08:31am

Publié par Thomas Joly

http://referentiel.nouvelobs.com/file/6168732-hollande-valls-le-president-et-l-ambitieux.jpgManuel Valls est au cœur des révélations de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet. Plusieurs personnes proches de Valérie Trierweiler l’ont accusé d’avoir laissé faire ou provoqué. Le Ministre de l’Intérieur s’est faiblement défendu dans les colonnes du journal gauchiste Le Monde. « La sécurité du président n’a jamais été menacée » a-t-il prétendu contre toute évidence, évoquant un sujet dont il prétend pourtant par ailleurs ne rien connaître et ne pas l’intéresser. Face à ses détracteurs, il a en effet précisé ne pas se préoccuper de la sécurité de son président : « Le GSPR est autonome. Je n’ai pas à être au courant des déplacements du président. S’il décide d’aller dans un endroit, c’est de sa responsabilité ».

 

Hollande-casque.jpgEn réalité, cinq ou six policiers du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) seulement étaient au courant de la liaison et tentaient d’assurer la protection de François Hollande à tour de rôle. Une mission impossible, à tel point qu’aucun de ces fonctionnaires ne s’est aperçu de la présence des photographes de Closer présents sur place régulièrement.

 

« Il n’y avait quasiment pas de sécurité. […] Tous les soirs, on était là sans aucune sécurité, même à l’extérieur. Le président a sous mes yeux fait le tour du pâté de maison en partant de la rue du Cirque […] pour s’engouffrer dans un parking, sur un scooter, le casque pas attaché et avec aucun véhicule derrière. […] Je pense que le président est mal protégé, qu’il y a un problème de sécurité et que pour pouvoir se rendre à des rendez-vous avec Julie Gayet, il prend des risques. » a témoigné hier le photographe Sébastien Valiela, précisant que, mal intentionné, il aurait sans problème pu attenter à la vie du président de la République.

 

Source

Commenter cet article