Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Sang d’encre (par Patrick Parment)

18 Novembre 2011, 08:56am

Publié par Thomas Joly

Sang-poche2.jpgL’Établissement français du sang crie famine, les Français ne donnent plus leur sang. Cette belle institution qui, hier encore, fonctionnait très bien, malgré l’affaire du sang contaminé, est aujourd’hui en manque. Faut-il s’en étonner ? Pas vraiment. Les Français ont du bon sens, ils se montrent réticents à donner leur sang aux 10 millions d’immigrés – voire plus – qui séjournent sur le sol français et qui, via la loi du sol et non du sang, obtiennent la nationalité française avec autant de facilité que Strauss-Kahn à sauter une pute.

 

Donner son sang devient donc une affaire familiale outre le fait que dans les hôpitaux, on pratique déjà l’autotransfusion. Certes, cela n’est pas toujours suffisant. Dans ce cas, il suffit de faire appel aux donneurs du cercle familial étendu.

 

united-colors-of-banlieue.jpgLe vrai sujet n’est pas là. Cet abandon signifie surtout que les Français n’ont plus le sentiment de participer d’un seul et même peuple, d’appartenir à une seule et vraie communauté. Ils ne se reconnaissent plus dans ce pays que nos hommes politiques ont transformé en poubelle ethnique sur fond de sous culture américaine. Musiques de cinglés et d’abrutis, cinéma sans intérêt, télévision abrutissante délivrant les messages de compassion du politiquement correct, école dévastée par des programmes qui éradiquent la culture française et jettent nos bons auteurs classiques aux orties (de toute manière les profs n’y comprennent plus rien non plus).

 

Bref, la France d’aujourd’hui est cette chose informe que l’on a bien du mal à définir. Et ça ne fait que commencer. Je ne connais pas dans l’histoire de peuple ayant effectué une mue aussi radicale en reniant à ce point non seulement son passé mais encore sa propre identité. On appelle ça de l’amnésie. Logique aussi que les Français, avec ce qu’on leur fait subir, deviennent autistes.

 

Source

Commenter cet article