Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Retour sur l'article mensonger et grotesque du Courrier Picard sur la réunion nationaliste du 15 octobre dans la Somme

18 Octobre 2011, 09:58am

Publié par Thomas Joly

Presse-ne-pas-avaler.jpgMonsieur Georges Charrières, journaliste au Courrier Picard de son état, et surtout militant gauchiste avant tout, s'est livré dans le numéro en date du 17/10/11 à un monument de désinformation qui prêterait à rire s'il n'était pas motivé par tant de malveillance.

 

Accumulant les clichés les plus éculés sur les militants nationalistes, le plumitif a tout d'abord été effaré par l'apparence des participants, qu'il a sûrement observés caché dans sa voiture à bonne distance. En effet, parmi ceux-ci on ne trouvait guère de rastas dreadlockés, de punks-à-chiens crasseux ou de racailles étrangères à casquette avec qui l'ami Georges se sent certainement plus à son aise.

 

Il s'insurge ensuite qu'il ne s'agit pas d'une réunion publique et que n'importe qui ne puisse y entrer. Hé bien oui, il est encore possible d'organiser des soirées privées sur invitations ; un peu comme, dans un tout autre registre, les cérémonies secrètes, dont ce cher Georges a sûrement entendu parler, où les invités, triés sur le volet, revêtent des tabliers en peau de cochon en l'honneur du Grand Architecte.

 

loup-hurlant.jpgMais surtout, afin de donner une ambiance horrifique à son article à sensation, notre conteur (c'est un terme plus adéquat que journaliste dans le cas présent) plante le décor en relatant que des « cris nazis ont raisonné dans la nuit ». N'ayant décidément pas grand chose à se mettre sous la dent, il fallait bien faire fonctionner son imagination débordante...

 

Heureusement qu'il n'a pas croisé de moissonneuse-batteuse dans la commune, il aurait alors vraisemblablement décrit dans son article la présence d'une division de panzers aux abords de la salle des fêtes. Il a juste vu « peu après minuit, une automobile de forte cylindrée, immatriculée en région parisienne » qu'il a aussitôt attribuée à Serge Ayoub regagnant son antre. Hélas, celui-ci a quitté les lieux bien avant à bord d'une modeste voiture française. Encore raté Georges !

 

inspecteur-gadget.jpgOn notera enfin que, très déontologiquement, Georges Charrières n'a contacté aucun des intervenants ni organisateurs, se contentant d'en brosser un portrait caricatural et bien peu documenté, afin d'avoir leur version sur ce rassemblement qu'il n'a suivi, rappelons-le, que de bien loin, n'ayant pas la moindre idée de ce qui se passait à l'intérieur de la salle...

 

Alors y-a-t-il des raisons cachées à un tel sommet de désinformation et de dénigrement digne d'un militant politique exalté ? Qui sait, peut-être pour faire oublier une longue amitié personnelle avec l'ancien leader historique de la droite nationale sur Amiens ?

 

En cliquant sur le lien suivant, veuillez trouver un compte-rendu sur ce qui s'est réellement déroulé samedi 15 octobre : http://www.thomasjoly.fr/article-conference-et-concert-nationaliste-dans-la-somme-86637027.html

Commenter cet article