Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Récit d'anticipation sur la "France d'après"

23 Décembre 2009, 19:15pm

Publié par Thomas Joly

nicolas_sarkozy-Celeste.jpgPortrait de Saint Nicolas, luminaire céleste de la pensée républicaine festive
et métissée dans le temple dédié à sa mémoire en 2038


« Je pense que les Français attendent une France d’après. (…) C’est une France où l’expression “Français de souche” aura disparu. » Nicolas Sarkozy – Juillet 2006

 

« L’objectif, c’est relever le défi du métissage. (…) Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. (…) On ne peut pas faire autrement. Au risque de nous trouver confrontés à des problèmes considérables. Nous devons changer (…) partout en même temps, dans l’entreprise, dans les administrations, à l’éducation, dans les partis politiques. Et on va se mettre des obligations de résultat. Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore. » Nicolas Sarkozy – décembre 2008

 

Trente ans plus tard :

 

07h00, le réveille sonne. J’ai réussi à tenir le temps minimum de sommeil préconisé par le ministère de la santé. J’essaie de faire attention. La dernière fois l’inspectrice m’a mis en garde, si je ne respecte pas les consignes de la commission sur le temps de sommeil je serais obligé de suivre un stage payant de rééducation citoyenne de 10 jours. On ne badine pas avec la santé. Après tout, des spécialistes ont planché là-dessus pendant des semaines. Nous avons le meilleur système de santé et le monde entier nous l’envie, il ne faudrait pas que des éléments anti-sociaux le dérèglent.

 

J’allume la radio. J’aime écouter les conseils de Manger-Bouger pendant que je prend mon petit-déjeuner composé de muesli bio garanti sans OGM et de fruits frais. Le programme national nutrition santé est très clair, je fais partie des mâles caucasiens entre 25 et 35 ans, ma ration ne doit pas dépasser les 1.200 calories par jour avec un apport en fibres important.

 

Ma nouvelle femme, Latifa me rejoint. Je sais que je ne devrai pas penser ainsi, mais je n’arrive pas à m’y faire. Je pensais qu’Isabelle et moi nous pourrions passer à travers les mailles du filet, mais les inspecteurs de la direction nationale du métissage ont fini par nous débusquer. Nous avons été séparés. Une nouvelle compagne m’a été attribuée sans que je puisse choisir. C’est la punition pour tous les déviants, ils ne peuvent pas choisir et leurs appartements sont truffés de webcams et de micros. En attendant, j’ai écopé d’une amende de 2.500 euros et Isabelle a été mariée à un Zaïrois. Je n’ai pas le droit de lui parler, nous ne devons plus jamais nous revoir.

 

Le commissaire m’a prévenu, j’ai un an pour mettre Latifa enceinte. Si je ne m’exécute pas, je serais envoyé dans une prison de haute sécurité pour trahison raciale et mon sperme sera prélevé pour inséminer les jeunes femmes célibataires issues de la diversité désirant un enfant. Il m’a mis en garde, nous sommes des français de souche, des vestiges du passé voués à disparaître. La nouvelle France, grâce au métissage, sera peuplée d’hommes et de femmes nouveaux qui construiront un avenir radieux après avoir balayé ce qui reste de la France moisie d’autrefois. J’ai baissé la tête, je me suis tu.

 

Ouf ! Ce n’était qu’un cauchemar. Putain de nuit de merde. Allez, j’allume la télé, ça me changera les idées.

 


Commenter cet article