Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Racket des automobilistes : et maintenant la boîte noire ! (par Yves Darchicourt)

23 Juin 2013, 08:48am

Publié par Thomas Joly

vache-a-lait automobilisteLe Conseil National de la Sécurité Routière vient de préconiser l'installation de « boîtes noires » dans les véhicules automobiles. Le « mouchard » permettrait d'enregistrer un certains nombre de données d'accident sur les trente secondes précédant un impact, telles que la vitesse, le freinage ou le port de la ceinture de sécurité.

 

Il paraît qu'en aucun cas il n'y aurait d'enregistrement visuel et/ou vocal attentatoire à la vie privée et que seule la police aura accès à l'enregistrement : une garantie bien évidemment invérifiable par l'automobiliste. D'autant que de petites merveilles de technologie mouchardesque sont à même d'enregistrer une foultitude de données concernant le véhicule lui-même, son environnement et sa « vie intérieure », c'est à dire les faits, gestes et paroles du conducteur et des passagers. Les taxis londoniens à qui on recommandait l'installation de ce boîtier - mais là dans le but bien compris de dissuasion contre les agressions - sont désormais obligés d'y recourir ; la recommandation précède toujours de peu l'obligation : c'est ce qui risque de se passer pour tous les automobilistes français qui seront à terme tenus de faire installer le bidule.

 

Rap toutCoût prévu à ce jour : autour de 150€ ! Sans compter que l'obligation sera bien évidemment assortie de la répression pour les contrevenants : un nouveau motif d'amende pour les automobilistes déjà bien servis en la matière. On se demande si le Conseil National de la Sécurité Routière (à qui on pourrait faire remarquer que la voiture tue moins d'innocents que les maladies nosocomiales contractées dans les hôpitaux) n'est pas devenu une simple filiale du ministère des finances ! Taxes, radars, gilets fluos, éthylotests, boîte noire... Le racket continue, croît et embellit !

 

Source

Commenter cet article