Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Québec : un imam qui justifie l'amputation et la lapidation

8 Décembre 2011, 08:45am

Publié par Thomas Joly

L'imam Selmoune parle des bienfaits de l'amputation et de la lapidation (à partir de 1:08) :

 

Le 22 novembre dernier, le Téléjournal de Radio-Canada rapportait les propos ahurissants de l'imam du Centre communautaire de Brossard, Foudil Selmoune, propagandiste de la charia au Québec.


lapidation.jpgSes déclarations ont de quoi alerter les autorités politiques et policières. Dans un état de sérénité totale, Foudil Selmoune explique que la charia commande de couper la main aux voleurs parce que « ça sert de leçon aux autres et ça crée une société et une ambiance où il y a la paix et la justice ». Mais l'imam sait faire preuve de discernement et précise qu'on ne doit pas couper la main « à celui qui vole pour manger, mais seulement à ceux qui ont de l'argent et qui volent ». Nous sommes rassurés !

 

Selmoune ajoute que la lapidation des femmes, « c'est aussi dans la charia. Il faut voir pourquoi Dieu a fait ces lois: c'est pour créer une société saine, pure, claire, équilibrée et balancée. C'est pour éviter les crimes, éviter les malentendus. [...] Ce n'est pas nous qui nous donnons ce droit ; ce sont des lois de Dieu et on ne peut pas les changer. »


Abdur-Raheem-green.jpgEn octobre dernier, l'annonce de la venue à Montréal des islamistes Abdur Raheem Green et Hamza Tzortzis, connus pour leur propos justifiant l'amputation des voleurs et la lapidation des adultères et des homosexuels, avait soulevé toute une vague de protestations, qui a amené l'Assemblée nationale du Québec à adopter à l'unanimité une motion exigeant du gouvernement fédéral « qu'il refuse l'entrée au Canada d'Abdur Raheem Green et d'Hamza Tzortzis considérant leurs propos homophobes et leurs discours banalisant la violence envers les femmes ». La même motion affirmait que « ces positions rétrogrades n'ont pas leur place dans une société démocratique et vont à l'encontre des valeurs fondamentales de la société québécoise, soit l'égalité entre les hommes et les femmes et le respect de l'intégrité physique des personnes ».

 

Source 

Commenter cet article