Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Primaires socialistes : un moyen de fliquer les fonctionnaires territoriaux ?

20 Juin 2011, 12:28pm

Publié par Thomas Joly

Courtial EdouardLe député de la 7ème circonscription de l'Oise, Édouard Courtial, dénonce avec pertinence le mode de scrutin des primaires socialistes dont les modalités « portent atteinte aux principes de respect de la vie privée, mais également de neutralité et d’égal accès à la fonction publique ».

 

En effet, le PS va utiliser les listes électorales des mairies pour organiser la désignation de son candidat à l'élection présidentielle. Pour participer, il suffira d'y être inscrit, de s'engager par écrit à voter pour le vainqueur de ces primaires et de faire un don au PS.

 

bigbrother2Un certain nombre de fonctionnaires territoriaux, dépendants d'une collectivité aux mains des socialistes, craignent, à juste titre, d'être fichés et de voir l'avancement de leur carrière freiné s'ils ne participent pas à ces élections « internes » permettant au PS de connaître les noms de ceux qui prennent part ou non à ces primaires grâce aux listes électorales.

 

Enfin, même s'il s'agit avant tout d'amuser la galerie pour relancer l'éculé clivage gauche-droite en période pré-électorale, Édouard Courtial s'étonne « du manque de réactions face aux risques de dérive qu'un tel projet comporte » et s'indigne de « l'hypocrisie des socialistes, toujours prompts à sanctuariser ce qui relève de la vie privée ».

 

Si cette compétition entre socialistes a bien peu d'intérêt  - après la mise hors course du bonobo en rut du Sofitel de New-York, qui du bouledogue du Nord, de la Bécassine du Poitou ou du flamby de Corrèze va représenter le PS à la Présidentielle ? Quel suspens insoutenable ! - son mode de scrutin très douteux pourrait permettre un flicage scandaleux dans certaines collectivités, ce dont les exécutifs socialo-communistes ne se priveront sans doute pas, rappelant pour certains avec nostalgie le paradis soviétique.

Commenter cet article