Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pourquoi devrait-on adapter notre discours ? (par Pieter Kerstens)

21 Août 2013, 16:48pm

Publié par Thomas Joly

Pieter KerstensParce que la sécurité règne à nouveau dans nos rues et nos quartiers ?

 

Parce que l’immigration des clandestins a diminué ?

 

Parce que le trafic de drogues dans les cités a disparu ?

 

Parce que nos villes et nos villages sont épargnés par l’islamisation ?

 

Ou peut-être parce qu’aujourd’hui nous payons moins d’impôts qu’en 1973 ?

 

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/01/01/712968925.pngNi la droite, ni la gôche n’ont su limiter les dégâts concernant les maux que les mouvements nationalistes dénoncent et combattent depuis 40 ans ! Non seulement la classe politique au Pouvoir depuis trop longtemps refuse d’argumenter sur les thèmes que nous développons, en nous traitant par le mépris et les injures, mais elle n’a pas pu et surtout n’a pas voulu mettre en œuvre les mesures indispensables pour enrayer ces fléaux.

 

Durant des décennies d’inaction, la population dans son ensemble s’est rendu compte de l’incompétence et de la duplicité des gouvernants à traiter de ces problèmes majeurs qui enquiquinent toute les familles : Sécurité – Immigration – Drogues – Impôts – Islamisation.

 

Affiche_europe_aux_europeens.jpgOn pourrait aussi y rajouter le mondialisme et son corollaire le chômage.

 

A croire que la mafia socialaud-écolo-démocrato-libérale refuse obstinément à résoudre les problèmes vécus par l’ensemble de la nation.

 

Et pourquoi nous, nationalistes, devrions-nous abandonner ces sujets majeurs ? En effet depuis très longtemps nous avons défendu les fondements de notre culture et de notre civilisation, en pointant du doigt les utopies des gouvernements successifs. Et la réalité confirme nos analyses et nos discours, depuis de nombreuses années.

 

Dès 1973 nous étions opposés à « l’immigration sauvage ». Chacun peut en constater les ravages et en tirer les conclusions qui s’imposent. Du 1er juillet au 15 août, près de 10.000 clandestins sont arrivés sur les côtes siciliennes…

 

A tous ceux qui me rétorquent que « c’est trop tard », que « l’on ne peut pas revenir en arrière » ou encore que « c’est à cause de l’Europe » je réponds que les lois, si elles sont votées, elles peuvent aussi être abrogées et en outre, si les traités sont signés, ils peuvent également être dénoncés, comme l’Histoire en a été le témoin au cours des siècles !

 

Il n’est de toute évidence pas trop tard pour OSER PENSER ET OSER AGIR…

Commenter cet article