Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pour une opposition nationale nouvelle

12 Novembre 2009, 14:06pm

Publié par Thomas Joly

Placée sous les auspices du rassemblement et de la résistance, la 3ème édition des journées nationales et identitaires de Synthèse nationale s’est révélée être une très bonne surprise pour ses organisateurs. Beaucoup de monde pour suivre les interventions, des nombreux intervenants, beaucoup de monde dans le même temps, autour des stands. Salle comble et carton plein donc !

Pour clore cette journée placée sous le signe de l’espoir retrouvé, chaque responsable des principaux mouvements identitaires de l’opposition nationale présent à la tribune s’exprimera pour saluer la qualité du travail accompli par Roland Hélie, mais aussi et surtout pour prendre chacun son tour l’engagement de tout mettre en œuvre afin d’affronter dans l’unité, l’amitié et le respect des diversités, les échéances politiques de demain. Foin donc des intérêts particuliers, des ambitions personnelles, de la course aux places, sources de querelles de boutiquier, l’heure est au rassemblement, car la situation du pays est bien celle d’un homme placé le dos au mur.

Chacun devait souligner qu’en l’occurrence il s’agissait de l’identité de la France qu’il faut défendre et comme le soulignera avec force Annick Martin pour le MNR, « si dans vingt ans nous sommes entrés en dhimitude que vaudront nos querelles de petits chefs gaulois ».

Pierre Vial de son côté devait en appeler à un ressourcement idéologique afin de mettre un terme à cet « ethno masochisme » délétère qui mine tout capacité à réagir face au danger que représente l’immigration, et souhaite pour y parvenir que renaisse « l’esprit de croisade ». Très concrètement, le Président de Terre et Peuple souhaite que les français soient interpellés sur le problème de l’immigration sous forme d’un référendum dont la question serait « Etes vous favorable ou non à une immigration non européenne ». « Oui nous sommes populistes » a encore affirmer Pierre Vial qui n’entend pas abandonner à la gauche le slogan « Vivre et travailler au pays », l’antidote plus que jamais indispensable pour faire face aux effets dévastateurs du mondialisme conquérant.

Carl Lang, élu à la tête du tout nouveau Parti de la France, avec verve et passion, a tenu à saluer les première avancées accomplies en vue de remettre sur ses rails l’Opposition Nationale , « Nous sommes en train de mettre en marche un processus de renouveau national » devait-il annoncer, avant de démontrer que le Nouvel Ordre Mondial avait pris la relève du communisme vaincu, et que la Résistance serait économique, sociale et nationale. « La France est une réalité charnelle, historique, spirituelle, économique, enracinée et enrichie par son Histoire, et non pas un simple principe désincarné », a-t-il également tenu à rappeler, en invoquant pour ceux qui trébuchent sur les mots pour évoquer l’identité nationale, qu’il leur suffisait, en ce jour du 11 novembre, de se rendre dans les villages de France regarder les Monuments aux Morts élevés à la mémoire de leurs compatriotes tombés pour la liberté de la France, pour en prendre conscience. « Nous avons un devoir historique de défendre notre identité… Nous ne sommes pas terre d’Islam » devait conclure Carl Lang.

Pour Robert Spieler, qui s’exprimait au nom de la Nouvelle Droite Populaire, rien n’est inéluctable et les flux migratoires peuvent être inversés. De retour de Cologne où une manifestation européenne avait lieu contre la pose de la première pierre de la future Mosquée cathédrale, Robert Spieler a raconté comment les édiles de la ville, toutes tendances confondues, et de conserve avec les autorités religieuses, avaient participé avec ferveur à cet évènement organisé par la communauté turque. Présent sur les lieux Robert Spieler devait évoquer également l’instant où la Police demandera aux organisateurs de la manifestation présidée par l’association Pro Koln, de suspendre les discours afin d’observer quelques minutes de silence pendant les prières catholiques et musulmanes au moment de la bénédiction de la pose de la première pierre. Un moment exemplaire de collaborationnisme suicidaire devait constater Robert Spieler témoignant du degré d’abaissement moral et intellectuel de nos édiles qui font le lit de l’islamisme en Europe.

Enfin, Roland Hélie à qui il appartenait de conclure cette troisième journée de Synthèse Nationale, a rappelé que face aux dangers mortels qui guettaient la France, le scepticisme n’était plus de mise, mais que l’heure de passer à l’action était venue pour tous ceux notamment qui doutaient encore de la nécessité de rallier le combat engagé par les forces vives de la résistance française et européenne. Avant qu’il ne soit trop tard.

Source

Commenter cet article