Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Persécution judiciaire et diffamation contre les patriotes en Franche-Comté

9 Septembre 2011, 07:38am

Publié par Thomas Joly

Affiche ici c'est la Comté pas AlgerLe procès intenté contre Gaëtan Perret, président du Front comtois, est repoussé :

« Le procès qui m’est intenté par la Ligue des Droits de l’Homme et un collectif d’associations pour « provocation à la haine et à la discrimination raciale », et qui devait se tenir jeudi 8 septembre au tribunal correctionnel de Montbéliard, est reporté à la demande de notre avocat, ce dernier n’ayant pas reçu les pièces du dossier suffisamment à temps pour préparer ma défense. Le procès est donc renvoyé à une date non encore précisée. »

 

Pour rappel, le Parti de la France a apporté son soutien au Front Comtois et à son président dès le 12 juillet :

Le Parti de la France apporte son soutien au Président du Front Comtois, Gaëtan Perret, victime de scandaleuses poursuites judiciaires notamment en raison de deux affiches de résistance nationale intitulées "Ici c'est la Comté... Pas Alger !" pour l'une et "Islam hors d'Europe !" pour l'autre (cliquez ici pour connaître tous les détails de cette affaire).
Tenter de museler ainsi les légitimes actions de résistance nationale et européenne, en organisant la persécution judiciaire contre des militants patriotes, constitue une insupportable atteinte à la liberté d'expression politique et aux droits du peuple français et des peuples d'Europe à rester eux-mêmes.
Ces manœuvres intolérantes et antinationales démontrent une fois de plus la pertinence et la nécessité de l'engagement des Français dans la lutte contre la colonisation migratoire et islamique de notre pays.

 

Devillers-Christophe.jpgEnfin, Christophe Devilers, délégué régional du Parti de la France pour la France-Comté, dépose une plainte contre les chiens de garde du Système :

A la suite de la publication d’un « dossier » rédigé par l’association « Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté » daté d’août 2011 dans le cadre des poursuites actuellement engagées « par un collectif d’associations et soutenue par la magistrate Thérèse Brunisso » à l’encontre du Front Comtois et de son représentant légal, Monsieur Gaëtan Perret et dont Monsieur le Commissaire divisionnaire de Montbéliard est en possession, je vous informe que je dépose ce jour une plainte en diffamation auprès de Madame le procureur de la République de Montbéliard.

Au sein de ce document porté « à la connaissance du grand public ainsi qu’aux médias » et dont le « travail [serait] le fruit de plusieurs années de surveillance et de vigilance quant aux actes et à l’évolution des individus et des organisations d’extrême-droite en Franche-Comté. Il se [voudrait] le plus juste et le plus précis possible », je suis directement mis en cause en page 17 en étant présenté comme l’un « des supports locaux qui permet au Front Comtois de s’entourer d’alliés stables et légalistes » mais aussi au travers de l’utilisation de mon identité et de ma photographie où il est expressément indiqué que je serais « un ancien skinhead de Franche-Comté qui a raccroché le bombers et les ratonades pour le trois pièces et les campagnes électorales » dont il est fait état.

non---la-haine.jpgAu travers de ce document qui comporte de sérieux amalgames lors des élections régionales de mars 2010, je suis également clairement assimilé aux groupuscules néonazis qui « séviraient » actuellement dans notre région.

Bien que les auteurs aient jugés utile de préciser en introduction que « malgré [leur] soin et [leur] attention il se peut que ce dossier comporte des approximations, des inexactitudes » ces déclarations infondées et particulièrement scandaleuses puisque purement mensongères sont non seulement de nature à entacher sérieusement ma réputation et mon honneur ainsi que celle de ma famille mais aussi à influer sur le cours du dossier actuellement engagé devant la Juridiction de la Cité des Princes.

A cet effet et au regard du travail d’enquête déjà réalisé par le Parquet de Montbéliard, je sollicite l’ouverture d’une enquête visant à identifier le ou les auteurs de ce « dossier », les éventuels liens pouvant exister avec la partie civile à l’origine des poursuites contre le Front Comtois ou toute autre formation politique et de condamner avec la plus grand sévérité ces piteuses méthodes de voyous.

Il est enfin assez troublant de constater que ce dossier à charge est publié à quelques jours d’une audience initialement programmée le 8 septembre alors qu’un renvoi du dossier sera très probablement accordé à la Défense qui n’avait toujours pas reçu l’intégralité des pièces à la fin du mois d’août !

 

Source

Commenter cet article