Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pas d’alibi pour la Lybie (par Philippe Régniez)

19 Mars 2011, 19:00pm

Publié par Thomas Joly

Mission-incertaine-kadhafi.jpgDeux pays européens semblent particulièrement déterminés à semer les graines d’une guerre aux conséquences imprévisibles en Lybie : la France et le Royaume Uni – les deux seuls pays européens directement gouvernés par des dirigeants appartenant à la tribu. A noter que leur acharnement et leur rage pour aller bombarder un pays qui est en train de régler ses affaires internes sont partagés par la même flopée de personnalités éminentes qui défendirent il y a peu le violeur pédophile Polanski.

 

Nous n’avons aucune sympathie pour Kadhafi, mais s’il fallait aller le bombarder et raser de près son pays, c’était après les attentats contre le vol d’Air Afrique et contre celui de Lockerby. Alors là, oui, il fallait que le poing de fer tombe sur lui pour le faire taire à tout jamais.

 

Mais aujourd’hui, que l’on ne vienne pas nous raconter que l’intervention a pour but de défendre des « populations civiles » soumises à un tyran, car de ces populations jusqu’à ce jour on s’est toujours contrefoutus.

 

sarkozy israël E-UEnfin, il faut s’y résoudre, spectateurs que nous sommes condamnés à être dans nos belles démocraties, voici une nouvelle aventure militaire aux buts obscurs qui s’annonce, et l’on ignorera certainement longtemps sinon à jamais les tractations entre nations qui permirent ce coup d’éclat prévu d’avance, puisque déjà hier nous avions la composition de la force de frappe aérienne qui allait être lancée contre l’Ignoble.

 

Dans cette affaire, hormis ce qui précède, deux choses nous dérangent profondément : premièrement, que la diaspora se serve de nos soldats, de notre matériel militaire, et du nom de la France pour mener ses guerres ; et, secondement, que sur cette terre on ne puisse plus être chez soi chez soi, que ce soit dans sa famille au sein de laquelle peuvent intervenir sous n’importe quel prétexte assistantes sociales, psychologues et magistrats, pas plus que dans son propre pays, car enfin, ce qui se passe en Lybie regarde les Lybiens et seulement les Lybiens.

Commenter cet article

Boduognat 19/03/2011 20:04


Monsieur Kadhfi n'est pas représentant de la Lybie par pur hasard. Comme Saddam en Irak, il avait réussi en son temps la fédération de toutes les tribus lybiennes. La soit disant rébellion n'a rien
de démocratique et cache un coup d'état fomenté par les représentants des trusts comme Total ou AREVA : Sarkozy l'homme de Washington, BHL le milliardaire sanguinaire, Juppé droit dans ses
bottes... Les lybiens, comme les irakiens, payeront chèrement la note. Seront-ils libres pour autant ? Nous français le sommes nous ? « Un dictateur n'est qu'une fiction. Son pouvoir se déssimine
en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables. » G. Le Bon. En Lybie, peut être, en France
assurément.

BHL est plus dangereuse que Kadhafi. Tout ce qui peut nuire aux intérêts de la population française on les voeux de ce Monsieur : ultra-libéralisme, guerres, culture du rien et du néant,
anti-démocratie, racisme de classe - voir raciale, etc. C'est effrayant. C'est lui qui dans un livre invitait à détruire les bosquets de la culture des Peuples - c'est à dire leur mémoire, leur
liberté de penser et de vivre ici et maintenant. L'UMP a touché le fond de l'ignoble avec ce représentant de commerce sanguinaire. Ce milliardaire doit avoir des actions chez Total, AREVA ou
EADS.

Rappel : sa fortune vient de la déforestation en Afrique, devinez ? La Côte d’Ivoire… Lorsque l’entreprise familiale frôle le dépôt de bilan en 1985-1986, ses relations auprès de Pierre Bérégovoy,
puis d’Edouard Balladur, lui permettent d’obtenir de l’Etat un prêt public providentiel de plusieurs dizaines de millions de francs à un taux très avantageux. Pour se justifier, BHL écrira dans
L’Express du 10 janvier 2005 : « J’ai mis à contribution, à l’époque, le pouvoir non seulement mitterrandien mais chiraquien (...) Est-ce qu’il y a une raison au monde qui peut vous l’interdire ?
»

Ainsi Monsieur SARKOZY et son conseillé BHL ont leur guerre, leur Irak. En Irak L'UNICEF comptera un demi-million d'enfants de moins de cinq ans morts depuis 1991 des conséquences de l'embargo
caractérisé par une zone d'exclusion aérienne. C'est AREVA (uranium du Tibesti) et TOTAL qui vont s'en mettre plein les poches ainsi que les vendeurs d'armes EADS et Dassault. Les actionnaires vont
s'enrichir alors que la population française se paupérise. Les lybiens ? Ils sont partis pour plusieurs années en guerre civile comme en Irak ou en Somalie. Les tribus collabos de l'Occident seront
la cible des Tribus et du " Peuple lybien " qui auront perdu leur style de vie et leur Destin. Les islamistes seront leur seul recours pour ressouder les alliances. L'ingérence de la France dans
les affaires des lybiens nourrira un ressentiment anti-français et le terrorisme. Monsieur SARKOZY compte peut être sur cela pour se faire élire en 2012, faire peur aux français de plus en plus
pauvre et sans Patrie ? Que vont penser les algériens qui sont « toujours » en guerre contre la France la « colonialiste », et qui ont du pétrole et du gaz ? Dans les banlieues il y a un nouveau
martyr : Kadhafi.