Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

On se demande à quoi ça sert d’être français ! (par Édouard Frémy)

9 Janvier 2013, 08:23am

Publié par Thomas Joly

Maison-de-retraite.jpgElle n’avait qu’à payer Mémé ! Il y a une maison de retraite de région parisienne, à Chaville. Ils ont mis à la porte une vieille de 94 ans parce qu’elle n’avait pas payé la location de sa chambrette et les attentions affectives par procuration du personnel ! Depuis plus d’un an ! Quoi de plus normal dans la turbine marchande libérale qui a aussi avalé la sous-traitance du devoir de solidarité entre les générations : si tu payes pas, on coupe ! L’abonnement internet comme l’hébergement de Mamie ! Et tout a bien fonctionné : double lettre de relance au fiston qui « s’occupait » du dossier de maman, tentative de contact téléphonique et même retour à l’envoyeur ! Le contrat n’étant plus honoré par l’un des co-contractants, forcément l’autre partie a renvoyé le colis à son point de départ, en Eure et Loire… sauf qu’il n’y avait personne à l’adresse indiquée sur le bon de livraison. Alors, la petite vieille de 94 ans, ils l’ont déposée au terminus des non-réclamés, à la poste restante des pauvres : les urgences de l’hôpital le plus proche.

 

Bon finalement tout est bien qui finit bien, le système a empêché in extremis le « fatal system error » : le gouvernement a condamné, l’ARS enquête et la nonagénaire semble avoir retrouvé un lit dans un nouvel hôpital. Pour combien de temps ? Et avant combien d’autres cas comparables ?

 

Africaine-sans-papiers-copie-1.jpegMais surtout, la prochaine fois, qu’elle s’y prenne autrement avant d’arrêter de payer ! Car elle n’a rien compris la vieille ! Qu’elle demande la nationalité sans papière ! Eux, dès qu’ils n’ont plus un bout de toiture pour les abriter, on convoque un chanteur généreux, une comédienne pleurnicheuse et la presse complaisante pour exiger que la collectivité leur trouve un logement décent. Et non seulement on le leur trouve illico, mais en plus ils ne paient pas : c’est l’État, enfin nos impôts, bref nous… C’est amusant, dans ces cas-là, on la retrouve facilement la solidarité… La solidarité naturelle, par devoir parce qu’elle est charnelle, entre les générations, c’est non ! Mais la solidarité entre les peuples — au nom de quel principe primant sur le précédent ? — ça oui !

 

Et le pompon, c’est qu’ils coupent la file, passant devant ceux qui ont pourtant la carte d’identité tricolore ! On se demande encore à quoi ça sert d’être français si c’est pour avoir moins de droits que les autres dans sa propre maison. C’est peut-être ce qu’a compris Depardieu !

 

Source

Commenter cet article