Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Offensive des clandestins en Picardie le vendredi 9 juillet

10 Juillet 2010, 09:03am

Publié par Thomas Joly

Gaillot ClandestinsÀ croire qu'il s'agissait d'un coup monté. Vendredi 9 juillet se sont simultanément déroulées trois provocations en faveur d'immigrés clandestins pourtant considérés par la loi comme des délinquants du fait de leur entrée illégale sur le territoire français.

 

Tout d'abord, ce sont les clandestins de Creil qui squattent la Bourse du Travail depuis des mois, accompagnés d'élus et de militants d'extrême-gauche, qui sont venus devant la préfecture de l'Oise à Beauvais vociférer leurs revendications on-ne-peut-plus claires : « on bosse ici, on vit ici, on reste ici ! ». À leurs côtés, se tenait, en guest star, Monseigneur Gaillot, évêque subversif quasi-défroqué, venu à la recherche d'une hypothétique médiatisation.

 

Pendant ce temps-là, au Conseil régional de Picardie à Amiens, l'exécutif de gauche organisait un parrainage républicain de familles de sans-papiers où Claude Gewerc, président de Région, a déclaré que « la Picardie se veut toujours terre d'acceuil ». Se pressaient au cours de cette mascarade scandaleuse, de nombreux collabos pro-immigrés dont Thibaud Viguier (conseiller municipal et régional PS), Fabrice Dallongeville (PRG), et un certain nombre de militants caricaturaux du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF).

 

Enfin, le Collectif Solidarité Migrants a une nouvelle fois perturbé la séance du conseil municipal de Beauvais en brandissant des pancartes dans le public et en réclamant, avec l'appui de l'opposition de gauche, et la lâcheté bienveillante de la majorité UMP de Caroline Cayeux, le paiement des nuits des clandestins qui ont envahi cette semaine le camping municipal.

 

C'est dans un contexte d'impunité générale qu'ont pu s'effectuer ces manifestations en faveur de l'immigration clandestine que le gouvernement n'a aucune intention de combattre malgré les effets de manche, en période électorale, de Nicolas Sarkozy.

 

Logo_LePDF_S.jpgLe Parti de la France rappelle qu'il est favorable à l'expulsion de la totalité des étrangers entrés clandestinement en France et à de lourdes condamnations pour les individus qui les assistent, les embauchent ou favorisent leur installation de quelque manière que ce soit.

Commenter cet article