Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Nouveau scandale judiciaire : non-lieu pour le meurtrier de Julien Quemener (par Eric Adelofz)

16 Février 2011, 18:59pm

Publié par Thomas Joly

Granomort-imposteur.jpgAntoine Granomort avait abattu le jeune Julien Quemener, le 23 novembre 2006. Le policier noir "protégeait" un supporteur juif de l’Hapoël Tel-Aviv, poursuivi par des supporteurs du Paris-Saint-Germain. Il a fallu quatre ans d’instruction pour parvenir à l’abandon de toute charge contre l’assassin, malgré de nombreuses incohérences dans ses déclarations.

 

« La version de M. Granomort correspond à un tir effectué nettement de bas en haut, atteignant la victime à l’abdomen. Elle est incompatible avec les constatations médicales, les trajets intracorporels des projectiles dans les corps des victimes, atteintes à la poitrine, étant nettement orientés de haut en bas » constatait les experts balistiques dans un rapport.

 

Antoine Granomort s’est toujours considéré comme un héros alors qu’aucun supporteur israëlien ce soir-là n’avait seulement été blessé. Étranger "héros" révoqué de la police nationale en 2007, notamment impliqué dans une affaire d’escroquerie et pour avoir rédigé un faux rapport de police. Il était allé jusqu’à demander sa réintégration après avoir tué Julien, affirmant qu’avoir tué un homme pour protéger un Juif devait annuler ses affaires d’escroqueries et de faux.

 

justicepourjulienquemener.jpg« Si l'on isole cette affaire, qui date de 2004, ma sanction est normale. Seulement, entre 2004 et aujourd'hui, il y a eu cette soirée du 23 novembre 2006, au cours de laquelle j'ai sauvé la vie d'un supporter » s’indignait-il dans un entretien l’année dernière, appelant à son secours Sarközy et sûr du soutien de la communauté juive. « Je peux compter sur les représentants de la communauté juive à commencer par Yaniv Hazout et Sammy Ghozlan. Ils sont déjà en train de se mobiliser. Quant à Nicolas Sarkozy, il était ministre de l'Intérieur au moment des faits, et même s'il ne m'avait pas contacté directement, il avait été très sensible au sujet. »


Au contraire de ce "héros" qui n’aura jamais à se justifier devant les parents et les amis de Julien, ni face à l'homme qu’il avait grièvement blessé, un supporteur du PSG a été renvoyé devant un tribunal pour violences et dégradations.

 

 Julien Quemener avait 25 ans.

 

Source

Commenter cet article