Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Michel Guiniot torpille des listes FN dans la Somme !

13 Janvier 2014, 17:31pm

Publié par Thomas Joly

Guiniot.jpgLe secrétaire régional du Front National pour la Picardie, Michel Guiniot, alimentaire et apparatchik du parti qui a opportunément tourné sa veste lorsque Marine Le Pen en a pris le contrôle, est accusé par le secrétaire départemental du FN de la Somme, Yvon Flahaut, de lui mettre des « bâtons dans les roues. » Celui-ci s'en émeut dans le Courrier Picard du lundi 13 janvier et soupçonne Michel Guiniot, qui siège à la commission d'investiture du parti, de torpiller les candidats de rassemblement qu'il souhaite présenter dans la Somme.

 

À Albert tout d'abord où, las d'attendre une investiture qui n'en finissait plus d'être actée par la commission, le candidat pressenti, Xavier Jésu, a jeté l'éponge. Mais le cas le plus emblématique est celui d'Yves Lemesle, candidat investi en juin à Mers-les-Bains et qui s'est vu retirer en novembre son investiture sans qu'aucune explication officielle ne lui soit fournie. L'intéressé n'est pas dupe : « avec ce parti, on n'a pas le droit d'avoir des amis qui ne soient pas au FN... », « je crois que je paye le fait d'avoir participé à une manifestation contre la future mosquée de Beauvais avec Thomas Joly qui est passé au Parti de la France. » Quelle horreur !

 

Guiniot-2.jpgA noter, que c'est uniquement Michel Guiniot qui empêche toute possibilité de liste de rassemblement de la droite nationale à Beauvais alors que Thomas Joly (tête de liste du PdF) et Florence Italiani (tête de liste FN) sont tombés d'accord sur le principe.

 

Pour Michel Guiniot, confit dans sa haine recuite et une certaine paranoïa propre aux chefaillons pusillanimes, la notion de rassemblement semble s'arrêter à ses veilles rancoeurs personnelles à l'égard d'anciens camarades qui eux n'ont pas choisi la voix du déshonneur en s'asseyant sur leurs convictions. On l'a connu pourtant moins regardant sur les investitures lors des dernières élections régionales où il a fait élire sa propre belle-fille dans la Somme (Mylène Guiniot-Troszczynski), épouse de son fils Laurent, assistant du groupe FN au Conseil régional de Picardie.

Commenter cet article