Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

« Marine 2012 », « Marine 2017 », etc. (par Bruno Hirout)

9 Novembre 2013, 10:05am

Publié par Thomas Joly

http://img.over-blog.com/269x300/5/21/93/77/Divers/tribunelibrebrunohiroutpartidelafrancemarine2012marine2017e.jpgTribune libre

 

Après l’élimination de Marine le Pen au premier tour de la présidentielle de 2012, j’avais ironisé sur tous les donneurs de leçons qui avaient, pendant des mois, signé leurs diatribes « patriotiques » antinationalistes par la mention « Marine 2012 ! ». Je m’amusais alors de leur inconsistance et de leur croyance béate en l’électoralisme et je leur demandais si, maintenant, ils avaient d’autres idées que « Marine 2017 ! » pour faire renaître la France.

 

Ce n’était qu’une petite blague histoire de rappeler quelques vérités élémentaires. Enfin… c’est ce que je croyais… Car depuis quelques temps, on peut à nouveau voir fleurir le même type de  « signature » ou même des « appels » (?!?)  à s’engager pour « Marine 2014 », « Marine 2017 », etc. ! A croire que la répétition de cette formule magique changera la situation de notre pays ! A croire que les leçons reçues ne servent à rien ! Et dans quelques années, je parie qu’on nous fera encore, à nous les authentiques nationalistes qui refusons tout compromis avec les idées femelles de tolérance, d’ouverture et de brassage culturel et ethnique, des leçons de morale et d’efficacité politique signées « Marine 2022 » !

 

pensee-uniqueCroire en l’élection, croire en la démocratie, et pire, croire en la république et en la laïcité, et même militer pour elles, c’est abonder dans le sens du régime d’occupation de la France réelle. L’élection est un excellent moyen de toucher nos compatriotes avec notre propagande, mais c’est tout ! Il ne faut absolument rien sacrifier pour elle, et surtout pas nos idées. Une célèbre citation explique qu’il vaut mieux se faire battre avec ses idées que gagner avec celles des autres. Un homme droit, qui plus est un homme qui prétend combattre pour la terre de ses ancêtres et pour la sauvegarde de son peuple, un tel homme ne peut qu’adhérer pleinement à cette maxime.

 

phillipot briois marineQue des invertis, des laïcards et des francs-maçons se sentent bien au FN, quoi de plus logique ? Par contre, que des nationalistes y perdent leur temps, leur argent et leur énergie est une aberration sans fin ! On me rétorquera, « Mais c’est elle qui a le plus de chance de nous faire gagner ! ». Mais nous faire gagner quoi ? Et c’est qui, « nous » ? Le FN est adversaire du nationalisme. Les attaques contre l’Œuvre française, celles contre Rivarol, les exclusions, surtout ces dernières semaines, de tous ceux qui, à un moment, ont déplu à la meute journalistique, le refus de manifester contre le faux mariage des vrais pervers, la volonté de ne pas remettre en cause la législation sur l’avortement (voir A contre flots, le bouquin de Marine le Pen), la façon exclusivement laïque et républicaine de prétendre s’opposer à l’islamisation de notre société, etc., tout ça met explicitement en évidence que le Front National ce n’est pas « nous » !

 

drapeau-francaisOui, je le conçois, il peut y avoir, pour quelqu’un qui s’intéresse de fraîche date ou superficiellement à la politique, un côté ingrat dans le fait de militer pour ses idées en sachant d’avance que la victoire ne sera pas au bout de l’élection. Mais ce serait là, avoir une bien piètre opinion de ses propres idées si cette considération suffisait à calmer l’ardeur qui nous anime. Car ce que nous faisons au quotidien, c’est lutter contre le péril mortel qui guette notre race, notre nation et notre civilisation. Et encore, avons-nous la chance, aujourd’hui, de pouvoir le faire par le simple biais de la politique, quand tant de nos ancêtres ont dû arroser la France de leur sang pour combattre ce même péril.

 

Alors les « Marine 2014 », « Marine 2017 », etc., rangez-les dans le tiroir où traînent vos vieilles affaires inutiles, et si vous dites aimer la France et être prêts à militer pour elle, rejoignez les vrais nationalistes.

Commenter cet article