Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Mariage tantouzes : misère des lycées catholiques sous contrat… (avec la franc-maçonnerie)

12 Juin 2013, 07:07am

Publié par Thomas Joly

http://wurde.eu/wp-content/uploads/2013/05/sweat.jpgMardi dernier, quinze à vingt élèves d’un important lycée catholique de Toulouse s’étaient présentés en classe avec le fameux maillot représentant une famille, sans manifester pour autant ni sans être groupés. Ils se sont donnés le mot via Facebook car ils veulent réagir à ce qui leur semble « une injustice » : quelques jours auparavant, un camarade de première est venu en cours avec ce sweat-shirt et s’est vu contraint de l’enlever par la direction, condition sine qua non pour réintégrer sa classe. Grosse polémique entre l’établissement, les élèves et leurs parents, la direction. Celle-ci empêchant les jeunes d’aller en cours et menaçant même de les exclure…

 

http://www.infos-bordeaux.fr/wp-content/uploads/2013/06/bertrand-gaufryau-.jpgPar ailleurs, beaucoup de catholiques bordelais risquent d’être surpris en découvrant les prises de position du sémillant directeur de Saint Albert Le Grand, établissement catholique sous contrat. Le 24 mai dernier, son directeur Bertrand Gaufryau (en photo ci-contre) publiait (avec « mgr » Jacques Gaillot) une tribune sur le site Huffingtonpost (dirigé par Anne Sinclair et très marqué à gauche), intitulée « Mariage gay: on n’arrête pas la marée qui monte ». Dans cet article caricatural aux arguments idiots, Gaufryau vantait la loi Taubira dans des termes que l’on croirait issus d’une association LGBT : « C’est un événement qui fera date dans l’histoire de notre pays et une avancée démocratique considérable. Ce projet fondé sur l’Amour et l’extension des droits de tous, n’en fait perdre aucun aux autres. Il n’est en aucune manière une menace pour les familles dites « normales », ni une régression pour la société et encore moins la fin de la civilisation. »

 

Source

Commenter cet article