Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Manuel Valls : un an d’explosion de l’insécurité en chiffres !

10 Septembre 2013, 07:06am

Publié par Thomas Joly

http://letempsdesbanlieues.com/wp-content/uploads/2013/07/manuel-Valls.jpgLes premiers chiffres sur le bilan en matière de sécurité du gouvernement socialiste et de son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sont sans appel : avec une hausse de quasiment tous les crimes et délits (atteintes à l’intégrité physique, violences sexuelles, atteintes aux biens, cambriolages…), la France est désormais une zone de non-droit, où de nombreux habitants vivent dans la peur quotidienne.

 

Manuel Valls avait critiqué les chiffres de l’insécurité instaurés par Nicolas Sarkozy et avait ordonné la mise en place de nouveaux barèmes. Pas de chance pour lui, les résultats sont tombés et les indicateurs montrent tous une forte augmentation de la criminalité, en France, entre août 2012 et juillet 2013, c’est à dire depuis que le laxisme socialiste détient la totalité des pouvoirs.

 

http://kaira0represent.files.wordpress.com/2007/04/medium_racaille_bagarre_43.jpgSi les beaux discours faisaient de beaux résultats, la France serait surement débarrassée de toute forme de crimes, tant Manuel Valls a essayé de se faire passer pour un ministre qui veut lutter contre l’insécurité. Mais voilà, quand on travaille avec Hollande, Ayrault et Taubira, il faut savoir donner des gages à l’électorat communautariste et socialiste, en ouvrant grand nos frontières et en usant de l’angélisme cher à la gauche. Au PS, il ne faut pas « stigmatiser » les pauvres délinquants qui violent, volent, pillent et agressent à cause des méchants Français, qui sont racistes et qui s’occupent mal des jeunes des cités.

 

Konk.gifVoici donc, avec les propres chiffres de Manuel Valls l’évolution de la criminalité dans notre bon vieux pays :

Atteintes à l’intégrité physique (+2,9%), violences sexuelles ­(+10,4%), atteintes aux biens (+3,5%), cambriolages (+9,3%), infractions économiques et financières (+5,9%), grande criminalité (+5,2%), règlements de comptes (+10%), fausse monnaie (+14,5 %), attentats à l’explosif contre des biens privés (+33,7%), vols à main armée contre des commerces (+8,4%), trafics et reventes de stupéfiants (+10,2%)…

 

De toute façon, pourquoi les criminelles se priveraient-ils, les nouvelles lois de Taubira devraient rapidement les remettre en liberté.

 

Source

Commenter cet article