Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Libération du terroriste Ali Vakili Rad : une reculade de plus

19 Mai 2010, 14:30pm

Publié par Thomas Joly

ali-vakili-rad.jpgLogo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France


En autorisant la libération anticipée d'Ali Vakili Rad, condamné à perpétuité pour l'assassinat en France de l'ancien premier ministre du Chah d'Iran, Chapour Bakhtiar, le gouvernement français cède au chantage du régime islamiste iranien. Chirac et Mitterrand avaient agi de même : en 1987, Wahid Gordji, impliqué dans les attentats de la rue de Rennes, était autorisé à retourner en Iran et, en 1990, Anis Naccache, condamné à perpétuité pour une première tentative de meurtre sur Chapour Bakhtiar, était libéré. Dans ce domaine comme dans bien d'autres, entre Sarkozy et ses prédécesseurs, il n'y a pas rupture mais continuité.

 

Ces concessions et ces marchandages prouvent que les vieux partis du système n'ont pas compris l'ampleur que constitue la menace terroriste islamiste. Tous les révolutionnaires voulant imposer au monde leur idéologie totalitaire ont recours au terrorisme. Utilisé hier par les communistes, il l'est aujourd'hui par les islamistes. Dans les pays où ils sont au pouvoir, les islamistes ont à leur service les moyens de l'Etat pour imposer leur terreur. Dans les pays occidentaux, leurs réseaux essaient de prendre en main les populations immigrées issues du monde musulman.

 

Pour assurer la sécurité et la liberté du peuple français, le Parti de la France et Carl Lang exigent que soit menée une véritable lutte contre le terrorisme islamiste fondée sur trois actions :

- la répression sans concessions des actions terroristes et donc le rétablissement de la peine capitale pour les terroristes coupables d'assassinat ;

- la dénonciation de l'idéologie islamiste et donc l'interdiction sur le territoire français des associations propageant une telle idéologie ;

- une autre politique d'immigration fondée sur le rétablissement de nos frontières, la réforme du droit de la nationalité, l'expulsion systématique des délinquants criminels étrangers après avoir purgé leur peine, l'inversion des flux migratoires.

 

A terme pour être respectés, les Français doivent réaffirmer leur identité dont les racines spirituelles sont chrétiennes.

Commenter cet article