Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les policiers bridés par leur hiérarchie, nargués par la racaille

27 Août 2010, 11:38am

Publié par Thomas Joly

panpan.gifLes consignes venant de la hiérarchie indiquent clairement que les « courses-poursuites » ou les « chasses » sont officiellement à proscrire, sauf exception. Un policier déclare :

"La course-poursuite, c'est devenu un gros mot. Maintenant, il faut parler de "prise en charge", ça fait plus pacifique. Dans les faits, cela revient à faire peser le risque sur chaque policier et en plus sur le service, car en cas d'incident, on sait qu'on ne sera pas forcément soutenu."

 

Les forces de l'ordre vivent avec cette réalité : s'ils poursuivent un délinquant motorisé, ils ne prennent pas « seulement » le risque d'un accident, mais aussi celui d'une explosion de violences et d'éventuelles sanctions administratives. scooter-sans-casque.JPGUn policier désespère :

"Je vois parfois des gamins sans casque, sur des scooters, qui me narguent de loin, en faisant des doigts d'honneur. Ils savent très bien qu'on ne peut pas bouger."

 

Ces événements font naître des sentiments de découragement chez nombre de fonctionnaires, à qui la hiérarchie demande souvent de ne pas s'exposer, voire de reculer pour ne pas ajouter aux tensions. Le syndicat Alliance affirme :

"Certains abandonnent complètement, mais d'autres ne peuvent s'y résoudre et ne vivent pas ça bien. On ne fait pas notre travail comme il faut. On tape sur le contribuable moyen, et pour d'autres on laisse faire pour ne pas faire de vagues. Il faut que la police soit crainte et respectée, qu'on sache ce qu'il en coûte de s'opposer aux policiers."

 

Source 

Commenter cet article