Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les catholiques en France : des sujets de 2nde catégorie

18 Août 2010, 08:45am

Publié par Thomas Joly

lourdes-alerte-bombe.jpg30.000 pèlerins ont du être évacués dimanche des sanctuaires de Lourdes, suite à une alerte à la bombe. A moins que cela ne m’ait échappé, il n’y a pas eu de réactions. Le Ministre de l’Intérieur n’a pas pris sa voix la plus grave pour assurer qu’il suivait directement l’enquête. Le Premier Ministre n’a pas pris sa mine la plus sombre pour dire son horreur. Le Président n’est pas intervenu toute affaire cessante pour rappeler que les membres de la communauté chrétienne sont des Français à part entière. On n’a pas assisté à la litanie des émotions officielles des responsables de droite, de gauche, du centre ni d’ailleurs.

 

D’aucuns, « dans nos milieux », remarqueront la différence de traitement avec ce qui se passe habituellement pour d’autres agressions, un tag sur une synagogue ou même une mosquée. Ils en concluront en des termes plus ou moins amers que les catholiques sont en France des sujets de 2nde catégorie, quand « les autres » ont droit à tous les égards.

 

Dessin.JPGPersonnellement, je crois que c’est plutôt « les autres » qui devraient s’inquiéter. Que vaut le soutien que la classe politique & médiatique leur témoigne en pareil cas? Puisqu’il leur est réservé, c’est qu’il relève de la sympathie, qu’il n’est pas acquis par principe. Or les sympathies et les attentions particulières tiennent à des contingences… temporaires.

 

A dire vrai, il y a une réaction: de la part du Conseil Français du Culte Musulman, qui « condamne avec la plus grande vigueur cet acte qui vise à inquiéter les pèlerins et à perturber les moments de prières et de recueillement auxquels nos concitoyens catholiques sont profondément attachés ». Et qui ne craint visiblement pas de se singulariser, puisqu’il présente « ses meilleurs voeux à l'ensemble de nos concitoyens catholiques » à l’occasion de l’Assomption.

 

Source

Commenter cet article