Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le vrai visage de l'opposition syrienne ! Qui la finance ? Qui sont ses représentants ?

25 Juillet 2012, 08:37am

Publié par Thomas Joly

combats-syrie.jpgNous reproduisons ci-après un document exceptionnel sur le vrai visage du Conseil National Syrien : qui sont ses représentants, d'où viennent-ils et qui les finance.

L'enquête approfondie qui a été menée enlève enfin les masques et aussitôt apparait tout un réseau incroyablement dense de lobbies, think-tanks, "groupes de réflexion", fondations et autres instituts américano-sionistes et néo-conservateurs en charge du "remodelage du Moyen-Orient" et qui forment une impressionnante toile d'araignée mondialiste, financée en grande partie par le Département d'Etat US, qui depuis des années prépare, planifie, finance et s'efforce de vendre l'intervention militaire qui parviendra enfin à réaliser le "changement de régime" tant attendu par ces criminels de guerre.

Assad-brule.jpgLes médias ne sont pas très curieux lorsqu’il s’agit du mouvement d’opposition syrienne. Examinons donc leurs origines et leurs connexions politiques.

Un cauchemar qui se déroule à travers toute la Syrie, dans les maisons d’Al-Heffa, de Homs et les rues de Houla. Et nous savons tous comment l’histoire se termine : des milliers de soldats et de civils tués, des villes et des familles détruites, et le président Assad battu à mort dans un fossé. C’est l’histoire de la guerre syrienne.

Mais il y a une autre histoire à raconter. Un conte moins sanglant, mais néanmoins important. Il s’agit d’une histoire au sujet des conteurs : les portes-paroles, les “experts de la Syrie”, les “militants de la démocratie”. Ceux qui nous font l’état des lieux. Ces personnes qui “pressent” ,”avertissent” et “appellent à l’action”.

rebelles-syriens.jpgC’est un conte sur quelques-uns des membres les plus cités de l’opposition syrienne et leur lien avec l’entreprise anglo-américaine d’élaboration de l’opposition. Les médias traditionnels ont, pour l’essentiel, été remarquablement passifs lorsqu’il s’agit des sources syriennes: les nommant tout simplement “porte-parole officiel” ou “militants pro-démocratie”, sans que la plupart du temps, leurs déclarations, leurs origines ou leurs connexions politiques ne soient vérifiées.

 

Il est important de préciser qu’enquêter sur un porte-parole syrien ne signifie pas que nous doutions de sa sincérité sur son opposition à Assad. Mais une haine passionnée du régime Assad n’est pas une garantie d’indépendance. En effet, un certain nombre de personnalités du mouvement d’opposition syrienne sont des exilés qui recevaient des fonds du gouvernement américain pour déstabiliser le gouvernement Assad, cela avant même que le printemps arabe n’éclate.

Clinton-Hillary.jpgBien que le gouvernement des États-Unis n’ait pas encore appelé à renverser Assad par la force, ces portes-paroles sont les défenseurs de l’intervention militaire étrangère en Syrie et les alliés “naturels” des néo-conservateurs américains, qui ont soutenu l’invasion de Bush en Irak et qui font maintenant pression sur l’administration Obama pour intervenir. Comme nous le verrons, plusieurs de ces portes-paroles ont trouvé un soutien et, dans certains cas, ont développé des relations longues et lucratives avec les défenseurs de l’intervention militaire des deux côtés de l’Atlantique.

“Le sable s’écoule dans le sablier», a déclaré Hillary Clinton. Comme les combats en Syrie s’intensifient, et que les navires de guerre russes ont mis les voiles vers Tartous, il est grand temps de regarder de plus près ceux qui prennent la parole au nom du peuple syrien. Lire la suite 

Commenter cet article