Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le renoncement et le reniement

16 Janvier 2012, 14:07pm

Publié par Thomas Joly

Carl-Lang.jpgCommuniqué de Carl Lang, candidat de l'Union de la Droite Nationale à l'élection présidentielle

 

Portées généralement par le grand flot de la démagogie et des mensonges, les campagnes électorales ont cependant parfois le mérite de clarifier certains aspects des projets politiques.

La politique d’immigration légale proposée et chiffrée par Marine LE PEN en est un exemple tout à fait instructif et révélateur. Alors que le Front National canal historique proposait aux Français d’inverser le courant migratoire, l’actuelle candidate du FN propose de réduire progressivement,  en cinq ans, l’immigration légale de 200 000 à 10 000 entrées.

Marine Le Pen candidate du SystèmeOn en déduit  que cette réduction progressive permettra l’entrée légale de 162.000 personnes  la première année, de 124.000 la deuxième, de 86.000 la troisième, de 48.000 la quatrième et de 10.000 la cinquième. Le projet est donc parfaitement clair : il s’agit de faire entrer légalement, en cinq ans, 430.000 immigrés supplémentaires.

Les forces antinationales peuvent se réjouir en voyant un ancien pôle de résistance se soumettre si facilement et si vite au discours  immigrationniste. Même Charles PASQUA avec son ancien discours d’immigration zéro était plus volontaire que Marine LE PEN.

Alors que la France est plongée dans une crise  financière, économique et sociale sans précédent sous la cinquième République et que les Français sont livrés au chômage de masse et à la précarité sociale, ce discours n’est pas seulement un renoncement et un reniement ; c’est un discours d’abandon. Croire que donner ce genre de gage suffira à la normalisation politique et à la « dédiabolisation » est de surcroît une illusion. Il faudra aller encore beaucoup plus loin dans la reculade et ce ne sera jamais suffisant, sauf à se soumettre totalement à l’idéologie antinationale dominante.

Le Parti de la France et l’Union de la Droite Nationale réaffirment  plus que jamais la nécessité vitale pour la communauté nationale du peuple français de mettre un terme à la colonisation migratoire de la France et de l’Europe, de rendre la France aux Français et l’Europe aux Européens. Il s’agit bien d’un enjeu de civilisation et d’un projet de reconquête nationale !

Commenter cet article