Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le FN choisit la division plutôt que le rassemblement pour les Municipales à Beauvais

26 Septembre 2013, 08:59am

Publié par Thomas Joly

http://picardie.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/asset_full/public/assets/images/florence-italiani.jpg?itok=Hm3xH_wtSans surprise, le Front mariniste préfère la division à Beauvais et investit une candidate prête-nom plutôt que de participer à une liste de rassemblement.

 

Extrait de l'article du Courrier Picard du 26/09/13

 

Le Front national a sa candidate pour les élections municipales de 2014 à Beauvais. Sans surprise, ce sera Florence Italiani. [...]

D'autres représentants de la droite dure se sont en effet déjà manifestés, bien décidés à se lancer dans les prochaines municipales. Jean-Claude Giret, médecin, souverainiste et eurosceptique, a bien tenté de rassembler toutes les forces de la droite, autres que l'UMP, sous la même bannière. « Les Beauvaisiens en ont ras-le-bol des clans politiques », explique ce dernier. Ce membre du Rassemblement bleu marine (coalition lancée par Marine Le Pen pour les élections municipales) a fait des appels du pied à Michel Guiniot pour qu'il lui donne l'investiture de la liste aux prochaines municipales à Beauvais.

Beauvais 06 10 12 2Finalement, c'est de Thomas Joly - représentant du Parti de la France, membre exclu du Front national et ancien candidat FN aux élections municipales de 2008 à Beauvais - que ce souverainiste s'est rapproché. Ensemble, ils comptent bien mener campagne. « En tant que représentant de la société civile, M. Giret est plus à même de rassembler les déçus de l'UMP que Florence Italiani, qui est complètement inexpérimentée. On n'a jamais entendu le son de sa voix lors des dernières élections. Aux municipales, c'est important d'avoir un ancrage local, pas seulement un prête-nom ».

http://www.leparisien.fr/images/2013/09/17/3143071_11-0-3682112509.jpgLes deux hommes ne ferment pas pour autant la porte au Front national. « Le FN a déjà montré qu'il pouvait s'effacer derrière une personnalité de la vie civile. C'est le cas à Béziers, avec la candidature du journaliste Robert Ménard, ancien président de Reporters sans frontière »

Hors de question du côté de Michel Guiniot, qui n'a pas tellement apprécié que Jean-Claude Giret se revendique du Rassemblement bleu marine. « Il n'y a qu'une seule candidate officielle : Florence Italiani. J'avais dit que je le rencontrerais, mais il s'est lancé tout seul. Nous sommes prêts à lui faire une place, selon nos conditions. »

Pour le délégué national du FN, le rassemblement est pour le moment inenvisageable. « La mouvance de Thomas Joly a été exclue de notre parti. Comment faire alliance avec le Parti de la France alors qu'ils n'ont pas été corrects avec la présidente du Front national ? » Il y a aura donc une liste souverainiste et une liste Front national aux élections municipales à Beauvais.

Commenter cet article