Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Lancer de chat, agressions : YouTube et la foire aux c…s (par Marie Delarue)

5 Février 2014, 09:38am

Publié par Thomas Joly

http://www.sudinfo.be/sites/default/files/imagecache/pagallery_450x300/2014/02/04/1999425375_B971939515Z.1_20140204091737_000_G2L1SQIHG.1-0.jpgIl a 24 ans, s’appelle Farid Ghilas. Il a posté sur YouTube une vidéo d’abruti épais – ce qu’il est – sous le nom de Farid de la Morelette. Entendre « de la Maurelette », la cité des quartiers Nord de Marseille dont il est issu.

 

Comblé par la promesse d’Andy Warhol, Farid y a gagné son quart d’heure de célébrité – ce qu’il cherchait – et même un peu plus encore : un an de prison ferme.

 

Tracé par des internautes qui l’ont dénoncé sur la plate-forme PHAROS (pour signaler les contenus illicites) et lesté de deux pré-plaintes en ligne, l’abruti a été cueilli par la police, déféré et condamné en moins de temps qu’il ne lui en avait fallu pour montrer ses exploits : le lancer d’un petit chat sur du béton. Jugé lundi en comparution immédiate pour « actes de cruauté envers un animal domestique ou apprivoisé », le tribunal correctionnel de Marseille l’a donc condamné lourdement.

 

http://www.leparisien.fr/images/2014/02/03/3555589_twitter-oscar-asso-animalter.JPGIl est vrai qu’au regard de la mansuétude dont bénéficient bien des crapules de son acabit, Farid Ghilas a « mangé » lourd. C’est, disent certains, en raison du retentissement médiatique de son acte : sa vidéo visionnée des milliers de fois a provoqué l’indignation et suscité des pétitions en ligne pour une sanction exemplaire. C’est aussi, plus sûrement, en raison du passé de l’individu « bien connu des services de police », comme on dit, et déjà huit fois condamné, notamment pour des faits de violence.

 

Enfin, fidèle à sa nature de gros c…, Farid Ghilas a donné le meilleur de lui-même à l’audience. Interrogé sur les raisons de son acte, il a répondu : « Je me promenais dans le quartier avec un jeune, on marchait dans la rue. J’ai vu le chat, il venait vers moi, ça m’est venu comme ça, j’ai pas réfléchi… » Ben oui, c’est tout le problème. D’autant qu’on comprend, à l’entendre, qu’il en aurait fait tout pareil s’il s’était agi d’un gosse ou d’une grand-mère : j’y suis pour rien, Monsieur le juge, je me promenais dans le quartier avec un jeune, on marchait dans la rue. J’ai vu la grand-mère, elle venait vers moi, je lui ai planté mon couteau dans les côtes, ça m’est venu comme ça, j’ai pas réfléchi…

 

http://static.lexpress.fr/medias_9219/w_605,h_350,c_fill,g_north/agression-handicape_4720403.jpgTout comme les deux autres jeunes abrutis (14 et 15 ans) qui, à Fontaine (Isère), près de Grenoble, se sont filmés en train d’agresser un handicapé mental de 18 ans, puis ont mis leur vidéo sur Facebook. Très contents d’eux, là encore, et sûrs de leur justification : « On s’est vengés pour les pelos (des gugusses dans leur genre) de Villeneuve qui nous ont boulette (sic) à cause de lui, tout ça, c’est à cause de lui. Maintenant, on repart à zéro, maintenant on est quitte. » Bien sûr, parce que les handicapés, ça attire le mauvais œil et les nuées de sauterelles, c’est connu.

 

http://www.amha.fr/wp-content/uploads/2008/10/geek.jpgLà encore, c’est l’indignation sur la Toile et le signalement à PHAROS qui leur ont été fatals. On aimerait y voir le signe que tout n’est pas perdu, mais hélas, notre optimisme ne va pas jusque-là. Apprendre qu’à 20 heures, la pétition « Pour que Jojo aille en prison pour avoir humilié un handicapé » avait recueilli 13.777 « like » ne suffit pas à compenser l’insondable débilité de tous ces contenus.

 

Et puis, question subsidiaire : on aimerait savoir combien la vidéo du chat martyrisé et celle de l’humiliation du jeune handicapé ont, elles aussi, récolté de « like »

 

Source

Commenter cet article