Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La pseudo-indignation des Indignés

23 Novembre 2011, 09:03am

Publié par Thomas Joly

Indignes-defense-a.jpgLes doux Indignés qui campent à la Défense se revendiquent de leur gourou Stéphane Hessel, un vieillard aux idées réchauffées et d’une platitude affligeante qui a menti pendant des années en faisant croire qu’il avait participé à la rédaction de la Déclaration Internationale des Droits de l’Homme en 1948 alors que c’est faux, comme il a fini par l’avouer finalement.

 

Ils clament ne pas être dupes des médias baratineurs et manipulateurs qu’ils se vantent de ne plus croire mais ne se formalisent pas pour autant de la médiatisation exceptionnellement massive du bouquin d’Hessel qui appelle pourtant à démolir un système profitant allègrement aux directeurs de médias ! Cherchez l’erreur : qui ferait l’effervescente promotion d’un livre appelant à lui faire perdre son pouvoir ? Les médias qui ont survendu le livre sont les mêmes qui vont chercher leur feuille de route au dîner du Siècle auprès des membres de l’élite, celle précisément soi-disant combattue par Hessel !

 

Indignes-defense-b.jpgMais ça les Indignés ne s’en sont pas offusqués, plongeant comme un seul homme dans cette brèche aux fausses allures de rébellion spécialement concoctée pour eux afin de leur donner l’illusion d’un pouvoir donné au peuple. Quelle naïveté ! Ce mouvement programmé en haut lieu n’est qu’un os à ronger pour faire accroire au peuple qu’il peut reprendre son destin en main et le maintenir en état de calme afin de mieux l’entuber par derrière, une soupape de sécurité pour éviter la vraie révolte. Avec les Indignés on occupe le petit peuple d’endormis, on lui redonne de l’espoir et comble du comble on l’amène à promouvoir ce qui va permettre finalement la mondialisation tant souhaitée par les élites. Au prétexte de combattre le libéralisme, les adeptes d’Hessel le favorisent.

 

N’oublions pas d’ailleurs que le mouvement est soutenu par George Soros, un financier milliardaire américain condamné pour délit d’initié, adepte du blanchiment de capitaux issu du narcotrafic. Autant dire un humaniste convaincu. Lire la suite

Commenter cet article