Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La marmite de Satan ou le 20ème anniversaire de La Règle du Jeu (par Philippe Régniez)

8 Décembre 2010, 08:37am

Publié par Thomas Joly

bhl_zero.jpgLe long compte rendu de cette fiesta – que nous mettons en fin de chronique pour référence (sa lecture vaut le détour) – pourrait être du Lucien Rebatet pur jus, où même du Rebatet un peu zélé, du Rebatet qui se serait lâché car en toute confiance.

 

Ce compte rendu qui pourrait être extrait de Les tribus du cinéma et du théâtre, ouvrage écrit avant la deuxième guerre mondiale, décrié et diabolisé pour son « antisémitisme », porte en lui toutes les marques de l’antisémitisme décrié. On y montre le copinage racial, on y montre la mainmise des tribus sur les scènes politiques, médiatiques et culturelles. On y montre les collaborateurs indigènes des princes de l’usure, on y montre ceux qui ont francisé leur nom. On y montre le clinquant, la veulerie, l'esbroufe, le manque de dignité, la gloutonnerie du milieu fermé, la soif de l’orgueil en toc, le tout faisant penser à une orgie tout juste contenue, on se demande d’ailleurs pourquoi des fenêtres ouvertes du premier étage ils ne pissent pas sur la France et les Français.

 

cohn_bendit2.jpgCar, la grande différence entre l’ouvrage de Rebatet et ce compte rendu, c’est que le second est écrit sin verguenza par ceux-là mêmes qui aujourd’hui font la fête. Soixante ans après Les tribus et les innombrables solutions finales et pogroms, ils sont toujours là, aux manettes du pouvoir, ils ne craignent rien, ils ne se cachent pas, ils peuvent étaler leurs réussites, ils en ont tellement fait bouffer aux Français : l’avortement, l’Europe, les élections truquées, la démocratie, les bobards de tous les instants, les Miss France, la médecine et les laboratoires, les pédophiles libres comme l’air et même ministre, les radars sur les routes, l’alcootest, le cholestérol, le CRAN, le rap, les arts primaires et primitifs,… alors, il faut les comprendre, pourquoi ne pas célébrer ? Vous ne le feriez pas, vous ?

 

Anniversaire de la Règle du jeu : les dessous de la fête

Commenter cet article