Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’histoire de l'Afrique du Sud selon Arte

21 Mai 2010, 07:42am

Publié par Thomas Joly

carte_afrique_sud.gifMercredi 19 mai, Arte a diffusé un documentaire de trois heures dont l’intitulé était « Histoire de l’Afrique du Sud ». Comme il fallait s’y attendre, le regard porté par arte sur le défunt État blanc était très orienté.

 

D’emblée, on s’escrime à nous convaincre de la grandeur de la civilisation des Khoisans, celle des indigènes de la région du Cap, arrachés à leur terre par les Hollandais. On y apprend que ces derniers constituaient – la génétique le démontre ! – un des peuples les plus anciens de la Terre. Ces génies, vivant à moitié nus, possédaient un langage admirable « faisant corps avec la nature ». Artistes nés, ils peignaient des profils de gibier dans les cavernes. Inventeurs, ils avaient élaboré le principe de la flèche empoisonnée, mais s’étaient arrêtés là, sans doute fatigués de leur génie. Restés au stade de la chasse et de la cueillette, ils avaient fait l’impasse sur l’agriculture. Les Hollandais, nous dit Arte, ont méconnu et méprisé cette brillante civilisation et volé ces terres fertiles qui, rappelons-le, n’avaient jamais connues le soc d’une charrue.

 

Khoisans.jpgLa partie consacrée au XXème siècle atteint des sommets dans la désinformation. Des vérités historiques sont délibérément occultées. On nous présente la misère réelle des mineurs noirs victimes de l’exploitation des « Blancs » sans se poser la question : aux mains de quelles personnes avides de richesses aurifères sont les mines d’or du Rand ? On aurait d’ailleurs apprécié un parallèle entre la présence d’une forte communauté de juifs orthodoxes à Johannesburg et celle du filon d’or, à moins qu’il ne s’agisse d’un hasard.

 

Noir tue blancL’Etat afrikaner « l’un des plus violents du monde » est évidemment présenté comme l’unique responsable du cycle de violence. Rien sur la guerre civile larvée entre Zoulous et ANC, sur les lynchages de Noirs accusés de collaborer avec les Blancs, sur l’intégration forcée des bantoustans noirs dans la République de Mandela en 1994. Enfin, il n’est à aucun moment fait mention de la situation économique privilégiée des Noirs d’Afrique du Sud, les plus riches du continent.

 

La dernière image du documentaire, réalisé en 2010, est splendide. Des enfants noirs et métis jouent avec un petit Blanc. Pas un mot sur les quinze dernières années ! Il n’est rien dit sur le fait que l’Afrique du Sud est devenue l’un des États les plus dangereux du monde, où plus de 3000 fermiers blancs se sont fait massacrer par les « bons Noirs ». Cela, évidemment ne saurait arriver dans la nation arc-en-ciel…

 

Source

Commenter cet article