Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L'escroquerie des ampoules "basse consommation"

18 Décembre 2010, 12:34pm

Publié par Thomas Joly

ampoule-basse-consommation.jpegLe 8 décembre 2008, piquée par une mouche peu avouable, l'Union européenne (UE) décrétait l'interdiction d'ici 2012 des bonnes vieilles ampoules à incandescence. Motif avancé : l'écologie !!! Leur remplacement par d'autres types d'éclairage allait permettre, nous disait-on, d'économiser l'énergie et de réduire les émissions de dioxyde de carbone... Diable ! Sauver la planète, rien que ça ! Le gouvernement français, en bon petit trottin, a même anticipé en décidant leur retrait du marché dès 2010, résultat malencontreux de cette vaste fumisterie que fut le "Grenelle de l'environnement".

Pourquoi malencontreux ? Tout simplement parce que les ampoules traditionnelles à filament mises au point par Thomas Edison en 1880 étaient simples d'utilisation, efficaces, sûres et très peu chères. Sûres et très peu chères, mais maintenant interdites ! Alors que les alternatives proposées sont tout le contraire.

Ces alternatives sont au nombre de trois et vont être promues successivement afin de renouveler le marché à chaque fois, pour le plus grand bénéfice du groupe néerlandais Philips et de quelques autres.

 

developpement-durableAmpoules fluo-compactes

Les ampoules fluo-compactes et les tubes néons de même type contiennent... du mercure à l'état gazeux. Il est donc interdit de les casser sous peine d'intoxication grave. Le législateur européen a simplement oublié que les ampoules se cassent aussi par accident. Mais ce n'est pas tout. Ces ampoules présentent un fort rayonnement électromagnétique haute et basse fréquence qui, en deça de 30 centimètres de distance, dépasse largement les valeurs limites, comme le signale une récente étude suisse de la Foundation for Research on Information Technologies in Society. De même, en 2007, le Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques avait relevé des émissions de champs électromagnétiques très élevés, dans la gamme des radiofréquences, jusqu'à 300 V/m à l'allumage.

Bref, après avoir été promues à grand renfort de publicité gouvernementale, les ampoules fluo-compactes sont déjà en train d'être retirées du marché...

 

Ampoules halogènes

Les ampoules halogènes émettent un rayonnement ultra-violet susceptible d'entraîner les mêmes effets qu'une exposition prolongée au soleil sans protection, à savoir vieillissement prématuré et cancer de la peau. En laboratoire, les souris exposées développent des lésions au bout de 3 mois... Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) précise pudiquement : "Il n'est pas impossible que des expositions dans l'enfance [aux lampes tungstène halogène domestiques] entraînent un cancer à l'âge adulte"...

Or, les ampoules qu'on trouve dans le commerce sont souvent dépourvues de filtre et leur étiquettage est très mal fait ou inexistant. J'ai sous la main un emballage d'ampoule Philips "EcoClassic" à fond vert (!) qui n'est signalé comme halogène qu'au dos, dans une police de caractères qui fait moins d'un millimètre de haut. Les composants ne sont pas indiqués et le reste des mentions et mises en garde est écrit tout aussi petit et... en russe !

 

CEE.jpgAmpoules à LED

Les lampes à diodes électroluminescentes ou LED en sigle anglais, présentées comme la solution écologique, ne valent en fait guère mieux, outre qu'elles éclairent mal. Au point que les autorités sanitaires françaises, qui viennent seulement de réaliser la première expertise sur les effets des éclairages à LED pour la santé (il était peut-être temps !), demandent aux industriels de restreindre leur mise sur le marché... L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) signale en effet que certains éclairages à diodes électroluminescentes peuvent entraîner des dégâts moléculaires sur la rétine. Seraient concernées au moins 30% des ampoules à LED... La lumière bleue qu'ils dégagent expose à une dégradation de la rétine sous l’effet des courtes longueurs d’ondes, avec risque de dégénérescence maculaire et de cataracte.

 

Et tout ceci avec beaucoup de plastique et autres produits non recyclés. Bref l'UE décide de tout et nous, il ne nous reste plus qu'à choisir entre plusieurs maux le moins pire. Le tout bien sûr entre 3 et 30 fois plus cher qu'une inoffensive ampoule classique.

 

Rendez-nous les ampoules d'Edison !

 

Source

Commenter cet article