Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’arme absolue contre les PV : être franc-maçon

20 Août 2010, 08:52am

Publié par Thomas Joly

radar-mobile.jpgSamedi matin. Il est un peu plus de onze heures à Roupy (02). Le dispositif de contrôle routier renforcé en ce week-end de 15 août est mis en place.

 

Le sous-préfet de l’arrondissement de Saint-Quentin est là, le commandant de la compagnie de Saint-Quentin aussi, ainsi que la presse conviée. Petite attente le long de la chaussée. Le temps de capter un éventuel contrevenant. Tic, tac. Les yeux sont rivés sur l’entrée de ce village situé à une dizaine de kilomètres de Saint-Quentin. Tic, tac.

 

« La Mercèdes là, vite, vite elle est à 80 km/heure au panneau. », lance le gendarme vissé à ses jumelles. Un de ses collègues s’empresse de traverser la route pour interpeller cet automobiliste. La voiture s’arrête.

 

Pascal-Cordier.jpgPascal Cordier, patron de Sports événements, président du boxing club et organisateur du meeting aérien en sort.

 

« Ah, c’est de la provocation, il savait qu’on était là. C’est de la provocation », lance, gêné, le commandant de la compagnie de Saint-Quentin.

 

Le sous-préfet, la mine crispée, va saluer cette figure locale prise en plein flagrant délit d’excès de vitesse, 30 km/h au dessus de la vitesse autorisée.

 

« Non, tu peux reprendre », glisse en même temps le commandant Houdain au militaire chargé des jumelles.

 

Traduction : tu peux continuer à surveiller la route. C’est une fausse alerte.

 

franc maçonneriePascal Cordier ne sera pas verbalisé. Juste un petit contrôle des papiers pour celui qui vient tout juste de se voir accorder la non-inscription d’une condamnation pour conduite en état alcoolique sur son casier judiciaire.

 

« Quand j’ai vu la voiture arriver, j’étais sûr que c’était lui », insiste le commandant de la compagnie de Saint-Quentin.

 

Petit rire loin de dissiper le malaise.(Source)

 

Interrogé par Rue 89, Pascal Cordier prononce des mots qui sonnent curieusement quand on sait que son ami Xavier Bertrand est l’un des seuls responsables politiques nationaux à avoir rendu publique son appartenance à la franc-maçonnerie : « Je milite dans des cercles philosophiques qui travaillent à rechercher la justice et la vérité. »

 

Vu la réaction immédiate du sous-préfet et du commandant de gendarmerie, ces deux-là doivent aussi militer dans des cercles philosophiques qui travaillent à rechercher la justice et la vérité.

 

Source

Commenter cet article