Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L'affaire Mohamed Merah : un révélateur de l'antiracisme comme maladie mentale

22 Mars 2012, 13:56pm

Publié par Thomas Joly

Chapuis.pngMohamed Merah, assassin de quatre militaires allogènes et de quatre juifs désormais enterrés en Israël, a été abattu par le RAID ce matin. Comme le tueur est allogène et se réclame de la religion musulmane, les éditorialistes, journalistes, politiciens et commentateurs divers appellent à ne surtout pas faire d'amalgame.

 

Pourtant, avant que l'on sache que le tueur s'appelait Mohamed, lorsque les journalistes diffusaient des informations selon lesquelles le suspect aurait été blanc aux yeux bleus, déjà des flèches commençaient à partir en direction du camp national, Bernard Henry-Lévy se fendant d'un papier dans un grand journal américain pour dénoncer le climat de haine raciste et antisémite qui aurait été instauré, entre autres, par le débat sur l'identité nationale.

 

non---la-haine.jpgCes quelques éléments, entre bien d'autres, laissent largement présager que si le tueur avait été un Européen de souche, se réclamant du combat identitaire et/ou national, la meute médiatico-politique se serait lâchée et défoulée sans retenue contre « l'extrême droite » et aurait fait semblant de poser, comme à chaque fois qu'ils le peuvent, la question de l'interdiction des partis et mouvements classés à « l'extrême droite ».

 

La palme du révélateur de ce que l'anti-fascisme et l'anti-racisme de ces gens-là relève de la pathologie revient au Nouvel Obs dont l'un des journalistes a déclaré « putain je suis dégoûté que ça soit pas un nazi ». S'ensuit un court dialogue hallucinant dans lequel l'un répond « ça aurait été effectivement plus simple », message auquel le journaliste politique Nicolas Chapuis a répondu « bah sur fdesouche ça doit jubiler à cette heure-ci... »

 

BHL.jpgCette différence de traitement systématique entre les Français identifiés comme de droite nationale et les autres est une tare intellectuelle révélatrice d'un racisme anti-Français de souche, d'un racisme contre tout ce qui est national ou nationaliste.

 

Bernard Henry-Lévy et ses amis n'ont-ils pas déclaré en 1985 « Tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. » ?

 

orange mecanique machineAprès la tuerie de Nanterre en 2002 par un membre du parti Les Verts qui avait tué huit élus et blessé dix-neuf autres, s'était-il trouvé un politicien ou un éditorialiste pour réclamer la dissolution de ce parti politique ?

 

Bref, l'affaire Merah, dramatique car des familles sont endeuillées, aura au moins servi de révélateur de ce que l'anti-racisme en France relève de l'obsession, voire de la maladie mentale.

 

Source

Commenter cet article